Chiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chiro

Message par chiro le Jeu 27 Mar 2008 - 21:40

L’histoire de Chiro démarre réellement pour lui il y a de cela 8 ans. A cette époque un jeune enfant de 8 ans se prénommant Chiro vivait une vie paisible dans un grand palais des cotes proches de Syracuse au milieu d’une grande famille favorisée par la vie. Son avenir était tout tracé, lui le fils d’un riche propriétaire terrien dont les terres étaient protégées et bénites par le seigneur Hadès, le seigneur Manos, n’attendait que sa majorité pour prendre la place de son père et devenir à son tour le seigneur Chiro Manos.

Son père, ne croyant pas à la réussite par les droits du sang mais par le mérite, n’avait de cesse de pousser son jeune fils et ses jeunes frères jusqu’au bout de leurs limites. Il leur inculquait les bienfaits du travail et leur montrait la dure réalité de la vie en les emmenant travailler les champs au milieu des servants du seigneur. Bien que tout ceci fût difficile, Chiro aimait se retrouver au milieu de la population, même si par son rang il n’aurait à l’avenir plus aucun contact avec eux, il fit des rencontres importantes dont celle de son meilleur ami, Rhanos.

Rhanos était tout l’opposé de lui, il vivait dans la pauvreté et la misère dans une petite cabane avec son père. Chiro sure de tenir là une personne méritante décida de retransmettre à ce dernier l’enseignement de son père. Des prémices de l’art du combat à l’enseignement des sciences et lectures en passant par la croyance et le culte d’Hadès tout y passait.

A l’age de 9 ans, le seigneur Manos décida d’emmener son jeune fils à Athènes pour parfaire sa formation durant plus d’une année complète. Bien que cette cité fût sous la protection de l’orgueilleuse Athéna, nul ne pouvait réfuter le fait que c’était le lieu de la croisée des cultures de toute la Grèce. Le programme était assez simple pour Chiro, le matin était réservé aux activités physique avec l’enseignement par un vieux maitre de l’art du combat et l’après midi à l’écoute des plus grands hommes de savoir qui se croisaient dans la cité.

Au tout début, l’entrainement se limitait à des exercices physiques, le jeune chiro n’avait de cesse de traversé la cité avec des charges de plus en plus lourde ou de travailler la terre pour renforcer son corps. Quand le vieux maitre Irius le jugea apte à apprendre l’art du combat, celui-ci lui apprit les bases, la maitrise de soi, la justesse dans les coups et la finesse dans ses déplacements, le tout sous l’œil aguerrit du seigneur Manos qui avait suivit cette même formation. Un jour, alors que le jeune Chiro répétait ses gammes, le seigneur Manos interrompit la séance. Il vint alors parler à son fils :

- Désolé grand maitre de vous interrompre, je dois parler à mon fils. Ecoutes moi Chiro, nous allons devoir quitter la cité rapidement, des messagers m’ont prévenu qu’il se tramait des choses pas très claires au palais, nous devons rentrer. Lorsque tout cela sera réglé, tu pourras revenir ici pour finir ta formation.

- Mais père, je suis bien ici auprès de maitre Irius, j’apprends plein de chose ici. Je veux rester.

Le seigneur Manos attrapa fermement le bras de son fils, son regard s’engouffra dans les yeux de son fils et lui :

- Comporte toi comme un seigneur, Chiro, crois tu que tes caprices doivent passer avant l’avenir de ta famille et de ton nom !!!

- Mais…

Le seigneur agrippa le bras de son fils et le tira pour partir du lieu. Quelques jours plus tard, ils arrivèrent au palais.

Pour Chiro, rien n’avait changé ici et les inquiétudes de son père étaient surdimensionnées, il reprit sa vie classique de futur seigneur et retourna voir son ami Rhanos. Celui-ci semblait avoir changé, il mettait volontairement une distance entre lui et le fils du seigneur, distance de rang que jusqu’alors il n’avait pas ressentit. Les deux jeunes enfants de 11 ans continuèrent tout de même à se fréquenter. Lors d’une discussion entre les deux jeunes enfants le ton monta :

- Comment ça, comment peux tu dire que Hades est un imposteur, c’est notre dieu !!! dit Chiro

- Oui, c’est le dieu des tirants, il n’aime que la richesse, le luxe et la haine. Il n’est pas comme nous et un jour son trône vacillera. Répondit Rhanos.

- Mais d’où te viens de pareille, tu sais bien que Hadès veille sur nous depuis des siècles et des siècles, tu ne peux pas renier tout ça. Il est dieu de parole, il ne laisse personne de coté.

- Tssss, arrêtes tes sottises, tu sais très bien que Hadès ne protègent que ta famille de profiteur pendant que nous autres mécréant nous mourrons de faim. De toute façon, la fin du règne d’Hadès sur ces terres est proche, bientôt Poséidon règnera et nous apportera tous les vivres dont on a besoin !!!

Chiro comprit alors pourquoi son père avait anticipé leur retour au palais, il se précipita alors au palais pour avertir son père du risque présent d’une rébellion au sein des serviteurs.

-PERE, PERE s’écria Chiro en entrant dans le palais alors que le soleil se couchait.

- Oui mon fils ? Que t’arrives-tu ? Répondit le seigneur Manos.

- C’est grave, nos serviteurs vous un culte à Poseidon, celui-ci leur a promis de les libérer !!!

- Ne t’inquiètes pas, si je suis revenu ici, c’est pour ça. Sur l’honneur des Manos, je ne laisserai jamais ces terres tombés sur le joug de Poséidon, je ne serais jamais le seigneur qui laissera la puissance des Manos s’effondré. Equipes toi mon fils, nous allons montrer à ce peuple qui nous sommes.

Le jeune chiro, équipé d’une lance et d’une armure de cuire, accompagna son père qui arborait fièrement un surplis de gardien aux couleurs de la famille des Manos. A peine sortit du palais, une foule en colère les attendaient :

- A mort les aristocrates !!!

- A mort les arrivistes !!!

- A mort les tirants à la solde d’Hades !!! s’écria la foule


Le seigneur Mandos prit alors la parole face à la foule. Avec un calme des plus surprenant il dit à la foule en colère :

- Mes amis, ne nous emportons, je suis prêt à poser mes armes et à discuter avec vous si vous acceptez de vous calmer. Hades est notre dieu, il ne nous veut que du bien. Poséidon vous manipule, son souhait n’est autre qu’étendre sur la terre son pouvoir dévastateur.

Sans même attendre une seconde, la foule se lança à corps perdu sur les deux hommes du clan Manos. Le père de Chiro sortir son glaive et commença à combattre tout en veillant à la sécurité de son jeune fils. Avec la rage du lion en cage, le seigneur réduisait une à une les offensives de ses adversaires à néant. A cet instant, aux yeux de Chiro il n’était plus seulement un père aimant mais un héros courageux et vaillant. Surpris de temps d’aisance au combat, Chiro fut empli d’un courage monstrueux, il prit sa lance à pleine main, la tendit droit devant lui et se jeta sur le premier assaillant qui se trouvait face à lui, d’un coup direct dans le cœur il le transperça. Chiro releva alors les yeux vers son ennemi d’un jour, c’était son ami de toujours Rhanos qui les yeux écarquiller le regardait comme surpris par un tel acte. Pris de stupeur le jeune guerrier s’écrasa au sol, les genoux enfoncé dans la boue. Les larmes commençaient à perler sur son visage, il ne bougeait plus, souffrant au plus profond de lui. Maintenant à la merci de la foule, le seigneur Manos du s’interposer entre son fils et la fourche qui allait finir sa vie. La fourche encore planté dans le dos, faisant face à son fils il le prit par les épaules et lui dit avec une voie tremblante :

- Réveilles toi mon fils, c’est la fin. Aujourd’hui, tu es devenu Chiro, le seigneur Manos. Ma place n’est pu sur cette terre, je te lègue la responsabilité de notre famille, il te revient le devoir de faire briller nos couleurs. Maintenant, tu dois partir, vas parfaire ta formation auprès de maitre Irius et lorsque tu seras prêt, reviens ici en sauveur pour rendre à Hadès ses terres et redonner à ton peuple sa liberté perdu dans les mensonges de Poséidon. Euuuuhhhh

Le seigneur Manos était mort, vive le nouveau seigneur Chiro Manos. Chiro s’échappa comme il put du champ de bataille laissant derrière lui un palais en feu et une famille.


Il se rendit à Athènes pour parfaire sa formation auprès de maitre Irius durant 5 ans sur le même rythme que sa première année de formation faite avant la mort tragique de son père. Pendant cette période, il apprit tout de l’histoire de son vaillant père qui fut il y a bien longtemps un des serviteurs d’Hadès, un spectre au courage et à la loyauté tant loué. Sa décision était prise, en la mémoire de son père, il rejoindrait lui aussi les forces d’Hadès et lorsqu’il sera à la hauteur, il accomplira les derniers souhaits de son père.

Il quitta donc Athènes avec maitre Irius pour les terres arides du Nekymanteon, lieu de résidence de celui pour qui il donnera sa vie à partir de maintenant.

chiro
Apprenti
Apprenti

Nombre de messages : 29
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum