Enquête d'Os

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Enquête d'Os

Message par Arlequin le Ven 13 Aoû 2010 - 16:37

Arrow Palais des Oracles ...et tu retourneras à la poussière

Les Marais Achérusiens, sombres terres sur lesquelles se serait déroulé une batailles entrainant de lourdes pertes. C'est en filant au Nord depuis le Nekyomanteion, puis en suivant les rives de l'Achéron que le Bouffon d'Hadès entrevit les marais. Il ne lui fallu ensuite qu'une poignée d'heures de marche pour rejoindre le lieu.
**
L'air était humide et lourd, baladant avec lui des relents de pourriture matérialisé en un épais voile verdâtre. Les marais s'étendaient à perte de vue, ne semblant s'interrompre qu'au pied des montagnes de l'Est. Arlequin demeurait seul dans ce lieu à la fois inquiétant et inhospitalier. Bien entendu, il avait connu la peur, celle de voir l'épée d'un adversaire le transpercer et de mourir quelques heures plus, celle que l'on éprouve avant une bataille.... Mais l'atmosphère ici était tout autre. le Mal paraissait régner sans que personne ne puisse le contrôler. Tout à coup, les paroles de l'Oracle lui semblaient plus claires.

Il serra ses Dés fermement dans son poing.
Ses fines chaussures et le bas de son accoutrement haut en couleur ne tarda pas à être empeigné de cette terre vaseuse et malodorante. Il faudrait faire abstraction de cela.


"Humpf... Ça craint. Enfin... Sont où c'est fameux cadavres animés? Nous devrions commencer par là n'est-ce pas mes chers petits Dés?"

En effet, à part quelques ossement d'animaux morts, aucune dépouille animée à l'horizon. Étrange...
La brume, elle, continuait de s'épaissir.


Dernière édition par Arlequin le Sam 14 Aoû 2010 - 11:44, édité 2 fois

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Figurant le Ven 13 Aoû 2010 - 20:34



- Encore raté ... ils vont bien finir pas rester unis ces maudits os !

Dès heures durant, j'avais tenté de mettre en pratique ce que j'avais appris de mon maître. Mais je n'arrivais pas à donner durablement vie à ces cadavres. Ils se déterraient, ils bougeaient un peu leurs vieux os, mais ils se désunissaient et retombaient inanimé en peu de temps.

- Mais pourquoi je n'y arrive pas avec les humains ?

Alors que je disais ces mots, comme si je l'avais appelé, mon fidèle "Nonos" vint se coller à ma jambe pour quémander des caresses. Ce chien qui était mort depuis 3 lunes respirait pourtant la vie. J'avais réussit à lui insuffler celle-ci et à elle s'était maintenu. Alors pourquoi je n'y arrivais point avec les dépouilles humaines ? La nécromancie était vraiment un art difficile, mon maître me l'avait bien dit. "Tu peux contrôler les vivants d'une manière que jamais homme n'avait réussit à atteindre, mais arriveras-tu à contrôler les morts ?" Voilà quels étaient ses mots avant qu'il m'apprenne sa science ...


Figurant
Soldat
Soldat

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 24/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Arlequin le Sam 14 Aoû 2010 - 12:03

Les minutes passèrent.
Le temps paraissait s'écouler d'une manière totalement différente au sein de ses marais. Tout semblait sombre et lent, comme une horloge en fin de vie qui peine à activer ses aiguilles. Et cette brume...Cette épaisse purée de pois qui coupait quiconque pénétrait dans les marais de la chaleur du soleil.

Par chance, le parieur fou était de ces hommes qui aiment prendre leur temps, d'autres diraient qu'ils perdent ce même temps. Une vision différente des choses assurément. Quoiqu'il en soit, le Bouffon galopait avec folie dans les marais, s'amusant à suivre des petits tas d'os étrangement regroupés. Jusqu'alors, il n'avait remarqué que quelques os qui remontaient parfois dans les coins plus inondés des marais. Toutefois, il ne tarda pas à trouver des assemblages de restes humains, comme un puzzle que l'on aurait essayé d'assembler.
Son divertissement fut alors d'en trouver le plus possible, il n'avait que ça à faire après tout ! L'Oracle ne lui avait pas donné la moindre indication concernant la localisation des "morts-vivants", ce petit jeu lui permettrait donc peut-être de les retrouver.


"Et en v'là un cinquièèèème ! Ouai ! Aller mes p'tits gars, en route pour l'sixièèèèèème ! Un Arlequin barbotant dans l'eau, à la recherche de p'tits tas d'os ! Oh oh !"

Bien entendu, cette quête à priori inexpliquée des amas d'ossements n'était pas anodine. Le fou avait au préalable lancé ses dés, et ces derniers lui avaient laissé entendre qu'au bout des restes humains, se trouvait la cause du trouble Achérusien.

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Figurant le Dim 15 Aoû 2010 - 11:22



- J'y suis presque ... dis-je en voyant encore un de mes squelettes tomber au sol. Celui-ci à presque prit forme. L'essence de vie s'est accrochée quelques minutes à sa carcasse avant de retourner dans les limbes.

Je ne ressentais ni fatigue, ni lassitude. J'étais obnubilé par ma tâche.

- Encore quelques essai et je serais en mesure de lever une armée pour attaquer le Nekyomantéion. Ils ont refusé ma présence et mon aide jadis, ils vont le regretter maintenant ...

Mais j'y pensais, il allait falloir que je retourne sur mes pas pour récupérer "mes os" et retenter l'expérience sur ceux qui étaient déjà tombés. Si quelqu'un les découvraient, ils pourraient remonter jusqu'à moi et je ne le désirais pas pour le moment. Les résidus d'énergie cosmique qui émanaient d'eux pourrait faire penser au premier guerrier divin venu qu'une chose étrange se passait en ces lieux.

Mais je n'osais pas retourner sur mes pas, j'avais aperçu des combats mêlant spectres, athéniens et Gorgones, il faudrait être fou pour s'aventurer si près d'un groupe comme celui-là.

Et puis tant pis, le pouvoir appartient à ceux qui combattent leurs peurs. Si je reste cloitrer dans ma médiocrité, je n'avancerais jamais.


- Suis moi Nonos, on retourne chercher les tas qu'on a abandonné derrière nous.

Figurant
Soldat
Soldat

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 24/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Arlequin le Dim 15 Aoû 2010 - 12:50

Le bouffon poursuivait sa quêtes d'os, sautillant et chantonnant. Ce jeu là était distrayant. Il lui fallait scruter les marais en quête d'amoncellement suspects puis, dés lors qu'il eut mit la main dessus, en analyser la disposition.
Au fil des ramassis d'ossements, l'Arlequin remarqua que le "tout" prenait forme. Alors qu'au départ il ne s'agissait que d'une réunion de cartilage sans forme précise, les derniers tas formaient des articulations soudés entre elles, des semblants de bras, de jambes...


"Eh bien mes chers petits...J'crois qu'on tient quèqu'chose. Un férus d'anatomie peut-être...Ou un cabot artiste à ses heures..."


Le parieur fou s'arrêta quelques instants au huitième tas. il demeurait pensif. De sa main droite, il dorlotait ses dés tandis que de la gauche, il caressait du bout des doigts les os.

"Ces machins...Ils sont chargés d'une étrange énergie...Une truc que j'connais pas..."

Il ferma les yeux, respirant à profondes inspirations. Soudain, il la ressentit : la cause de tout ce cirque.

"Il approche..."

En effet, l'énergie résidant dans les ossements, bien qu'elle fut moins perceptible, ressemblait à l'aura qui se dégageait au loin, vers le Nord. Il n'y avait là qu'une vie illusoire, une soif de découverte, de la crainte mais aussi une ambition folle. Arlequin n'était pas habitué à sonder les énergies, tout ceci restait trop approximatif à ses yeux.
Sans perdre une seconde, il rouvrit les yeux, jeta un coup d'œil autour de lui en quêtes d'une cachette. Par chance, il remarqua un agglomérat de branches de bois. Il se dirigea tranquille vers cette cachette de fortune. Ainsi camouflé, à moitié enfoncé dans la vase, il pourrait découvrir qui se cachait derrière les inquiétudes des Oracles. L'observation ça, l'Arlequin appréciait.


"Aller mon grand...Viens viens... Viens montrer à tonton Arlequin la nature de tes desseins..."

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Figurant le Lun 16 Aoû 2010 - 0:33



- Encore un ... dis-je en regardant un de mes "jouets" au sol. Et un encore ... ajoutais-je en arrivant devant une énième dépouille d'ossements. Je ne pensais avoir tester autant de matière.

Je marquais un cours arrêt, alerté par un bruissement de feuilles puis, pensant qu'il s'agissait de petites bêtes des marais je me replongeais dans mes incantations.

- J'en ai assez pour reprendre mes expériences. Maintenant, je sais comment faire pour monter une armée.

Je me concentrais et appeler à moi l'essence de la nature qui m'entourait. En quelques instants, j'amassais assez d'énergie entre mes mains pour donner vie à trois squelettes en même temps.

- Alors mes petits ? Vous allez tenir ?

Quelques longues minutes avaient passé, et mon "œuvre" était encore intacte. Les trois squelettes auxquels j'avais redonné vie étaient encore debout, immobiles, mais prêt à suivre le moindre de mes ordres.

Après avoir remonté quelque peu mes pas, suivis par mes "sbires", je m'apprêtais à retenter l'expérience pour donner vie à plus de ces guerriers oubliés. Avant cela, je me retournais vers ceux qui étaient encore debout et leurs dis :


- Il ne vous manque plus que la parole ...

Je me remettais en position d'invocation et répétais la même opération que tout à l'heure. Ce coup-ci, quatre nouveaux venus avaient prit vie. Mais il y avait comme un hic ... un des squelettes était affublé de deux têtes !

- C'est bien le moment de se tromper dans mes comptes. Bon ... tu garderas deux têtes, tant que cela ne te gêne pas pour tuer du spectre !

Figurant
Soldat
Soldat

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 24/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Arlequin le Lun 16 Aoû 2010 - 23:34

Il ne fallu que quelques courtes minutes à l'Arlequin pour voir se détacher de l'épais brouillard une silhouette encapuchonnée. L'inconnu était accompagné d'une sorte d'animal, dénué de chair mais animé par une force invisible. Cette bestiole faite d'os et de magie s'articulait telle une marionnette aux fils invisibles, sautillant d'un air excité autour de son maitre adoré. Quand à ce dernier, il aurait aisément pu se faire passer pour l'un des prêcheurs du culte du Noir Seigneur. Son accoutrement en était digne : un long manteau noir orné de quelques bordures dorés salis par l'air malsain des marais et quelques vêtements chauds en dessous, tout aussi sombre que son pardessus.
L'homme, a supposé qu'il en soit un, s'arrêta auprès du tas d'ossements. L'espace d'un instant, il jeta un coup d'œil en direction du parieur fou sans toutefois découvrir sa présence. Le Spectre n'en fut pas inquiété. Poussé par la curiosité, il était entièrement absorbé par ce chien et son maitre aux airs de magicien. C'est alors que le suspect se mit à parler tout haut en direction de l'amas d'os. Il paru entrer en méditation quand tout à coup, les restes inanimés se mirent à bouger, portés par une force indétectable.

Quel était donc cet artifice?
Arlequin demeura bouche bée : jamais de sa courte vie il n'avait vu une telle performance, pas même dans les spectacles de rues qu'offraient les illusionnistes de renom du Nekyomanteion. Trois silhouettes s'élevèrent aux côtés de l'inconnu, immobiles, tels des soldats prêts à charger au moindre geste de leur capitaine. Le sorcier ne semblait pas satisfait et continuait de marmonner dans son coin, farfouillant dans sa besace et en tirant ou rangeant différents parchemins. Puis, après plusieurs minutes de réflexion, il retenta l'expérience... Son pouvoir, bien qu'il ne fut pas tiré des étoiles, faisait preuve d'une étonnante efficacité. Cette fois ci, ce n'est plus trois squelettes qui reprirent vie mais quatre. Seul ombre à l'horizon : l'un d'eux était doté de deux crânes. Le résultat eut pour effet de déclencher un rire heureusement étouffé chez l'Arlequin.
Désormais, il fallait faire un choix.
Bien qu'il eut distinctement entendu les projet de l'inconnu, à savoir monter une armée et tuer les Spectres, le parieur fou semblait plus prompt à découvrir le secret de son pouvoir. Après tout, le Nekyomanteion pouvait attendre alors que la clé du mystère elle, risquait de s'échapper d'une minute à l'autre. Néanmoins, comme à son habitude, l'Arlequin s'en remit aux destin. D'un geste machinal, il sortit sa tablette et tel un automate y jeta les Dés.


"Six et un...Que voulez vous m'dire hein? Six et Un qui font Sept... Sept... Sept squelettes mouvants... Un et un seul vivant... Ou bien à moins que... Non... Six et Sept... Ça sonne comme ma cible... Ma cible sont les Un et les Sept... Sept et Un font Huit...Huit tas...Huit ossements ...Huit fois Sept... ca commence à faire beaucoup...Et combien de tas encore? Humpf...Mes chers, vous voilà perspicaces, mieux vaut comprendre que guérir c'est cela que vous souhaitez m'dire? Soit, ça n'va pas être facile, mais à cerveau actif rien d'impossible. C'est tout d'même fou qu'un type puisse faire d'un tas d'débris ses troufions...Y'a un truc, une astuce, une tromp'rie. Ils en ont tous. Observer...Non. Un et Sept. Six et Un. Vous m'l'avez pourtant dit... J'm'égarre, j'me perds. Pas en me rinçant l'œil que j'y comprendrais quoique ce soit. Peut-être dois-je lui parler...Ou plutôt le laisser causer. Les artistes, ça aime la palabre."

Le fou remballa rapidement son petit matériel sans toutefois se séparer des ses précieux Dés. Il lui fallait une stratégie d'approche...Ou pas.
Dans un fracas détonnant, le Bouffon surgit de derrière son buisson en un cri puissant :


"TADAAAAM !"

Encore l'une de ses entrés réservés aux cirques et comédies que l'Arlequin se plaisait à analyser, du temps où il vivait sous le joug de l'argent. D'un pas cérémonial, caricaturé, il s'approcha de inconnu et reprit en chantonnant, un grand sourire aux lèvres :

"M'voici l'ami ! C'est moi l'Arlequin ! C'lui qui se rie de la Vie et la tourne en comédie ! En c'pétrin qui sied guère à mes escarpin, m'voilà face à un magicien bien loin d'la ville et d'ses miliciens ! Ah ces miliciens ! Des chiens ! Ceux là même qui m'on j'tés dans c'coin pour le moins inadapté ! Car moi aussi j'suis un artiste ! Un vendeur d'songes, un parieur de l'envie et des plaisirs ! Quelle veine de te trouver, toi et tes huit petits osselets ! Acceptez vous d'être mon Sir? C'lui là même que j'cajôl'rais à grand coup de bouffon'ries? Car vous m'épâtez mon cher ! Oh oui ! Vous et vos pantins, z'avez su m'tirer du chagrin et attiser ma curiosité au point d'vouloir dev'nir votre plaisantin !"

le tout s'acheva sur une pose étrange : le pied droit était relevé, comme souhaitant chatouillé l'oreille du fou tandis que ses bras semblaient souhaiter venir caresser la cheville gauche. Le tout ne tarda pas à se finir en une chute...Douloureuse...

"Aïe... Sal'tée de liberté créative !


Dernière édition par Arlequin le Mar 17 Aoû 2010 - 11:50, édité 1 fois

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Figurant le Mar 17 Aoû 2010 - 10:57



A l'entrée de cet énergumène en collants, je ne savais que penser. Peur ? Pitié ? Rires ? La seule chose que je ressentais était mon sourcil droit s'étant relever comme pour montrer mon étonnement devant cette parade digne des plus grands "zouaves" qui m'eut était donné de voir dans les villes que j'avais arpenté jusqu'alors. Mais que faisait-il ici ? Ce n'était pas la place de quelqu'un de sa condition. D'après son chant ridicule, il semblerait avoir été jeté par des chiens ou je ne sais quoi ... était-il un paria comme moi ? Enfin bon, cela faisait longtemps que les vivants ne m'avait pas approché ... et inversement. Peut-être devrais-je consentir à le garder avec moi celui-là ?

- Tu veux de l'aide pour te relever ?

Je tendais une main à ce bouffon et il l'attrapa. Mais il retomba aussi tôt sur son séant étant donné que je lui avais tendu un bras de squelette inanimé. Je me permis un bref moment d'hilarité de part un sourire en coin, puis m'approchais à nouveau du bouffon pour lui dire :

- Tu n'es pas le seul "comique" dans le coin mon petit père.

Je laissais l'Arlequin, comme il s'était présenté, se relever seul avant de lui dire :

- Que fais-tu ici ? Tu es loin d'une quelconque ville où tu pourrais y réjouir les simples d'esprits ? Ici, tu ne peux que divertir les bêtes des marais ou bien l'âme des morts qui y résident ...

Pendant que je parlais, mes sbires attendaient sagement derrière moi comme prompt à répondre rapidement au moindre signe que je leur ferais pour fondre sur mon interlocuteur en cas de problème. Mais aussi étrange que cela pouvait paraître, et alors que je détestais le contact avec les vivants, celui-là ne me semblait pas dangereux, ni même ennuyeux. Nul doute qu'il pourrait me divertir pendant que j'allais bâtir une armée de morts prête à fondre sur le Nekyochorio.

[Flashback]

- Circé la jolie ... Circé la câline ... Circé ma copine ...

Du haut de mes dix printemps, j'aimais à invoquer ou implorer la "douce" Circé de poser un regard sur moi. Mais cette envie n'était pas du goût de tout le monde, et j'étais souvent victime des railleries des enfants de mon âge.

- Aïïïïe !!! M'écriais-je alors que je venais de recevoir un gros caillou sur le bord du visage.

- Prends ça le mange mort, s'écria l'enfant qui venais de me jeter ce caillou.

C'était Eraste, le fils d'un des soldats du Nekyomantéion et de Nekyochorio. Certains disaient qu'il serait plus fort que son père et qu'il deviendrait responsable de la garde un jour. Des racontars ... En tout cas, depuis que je suis petit, il arrêtait pas de m'embêter. Un jour, je me vengerais ...


[Fin de Flashback]

- Tu viens d'où ?

Figurant
Soldat
Soldat

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 24/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Arlequin le Mar 17 Aoû 2010 - 12:10

Le poisson avait mordu à l'hameçon.
Loin de voir un Spectre en face de lui, il était persuadé d'être tombé sur l'un de ces comédiens ratés qui escroquaient et chapardaient les dignitaires gâtés à chacun de leurs passages dans la basse ville. Les fesses dans la vase, le visage replié vers le bas, l'Arlequin ne pu s'empêcher d'afficher un sourire un coin. Le Destin jouerait en sa faveur.
A la farce de l'inconnu, il s'efforça de lâcher un rire mécanique. Mieux reculer pour contre attaquer. Si ces années passés à parier et à servir Hadès au sein des fantassins lui avaient apprit quelque chose, c'était bien ça. Il était courant dans la nature humaine que les fort se vantent de leur exploits face à un faible, comme pour l'écraser encore plus. Ce magicien ne pourrait le considérer comme son égal, la vase et la puanteur qu'elle colportait les séparait distinctement à présent.
Comme pour amplifier cet état de fait, le Bouffon ne se releva pas. Il se recroquevilla sur lui même et répondit d'un air faussement mélancolique :


"T'en poses beaucoup des questions toi...T'es d'la milice? T'es là pour m'expulser encore plus loin d'la ville? D'mon unique gagne pain? Peuh..."

La tromperie, c'était un loisir amusant finalement.

"Quand à c'que j'fais ici... Bah je cherchais la sortie quand j'ai entendu du bruit. Au départ j'ai cru que c'était ces fichus soldats qui, armés d'leur épées, souhait'raient s'amuser à m'embrocher, j'me suis planqué. Puis j't'ai vu faire et j'm'en suis r'trouvé émerveillé. En échange de c'te réprésentation, j'voulais t'rendre la pareille et te divertir. Car oui, t'es mon bien mon seul spectateur ici."

Ces derniers mots sonnèrent différemment. Pour l'inconnu, leur sens en resterait commun mais du point de vue de l'Arlequin, la comédie se poursuivait.
Il renifla bruyamment. Il n'aimait pas ça mais il avait vu de nombreux clochard procéder ainsi. Sortir un mouchoir de soie eut été quelque peu déplacé compte tenu de la conjoncture actuelle.


"Ah d'où je viens...D'ici et de là bas. J'ai tell'ment prom'né que j'me souviens plus très bien d'où j'suis parti... J'me rappelle d'une ferme, au nord. Hmmm et toi l'artiste? Si t'es pas un soldat, ni une bestiole des marais : qu'est-ce tu fiche ici? j'veux dire pour exhiber tes pantins, c't'un peu glauque ici non?"

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Figurant le Mer 18 Aoû 2010 - 13:11



- Glauque ! Je vois en ces lieux que vie à perte de vu.

Je prenais par l'épaule mon interlocuteur et le tournais vers l'horizon flamboyant de ces marécages.

- Regarde bien mon ami. Là où certains voient mort et désolation, je vois vie et potentiel.

Je pointais du doigt un endroit précis et dis :

- Cet arbre mort que tu vois là bas, il permet d'abriter une famille de ragondin qui n'auraient nul lieu où vivre sans celui-ci.

Je m'éloignais de quelques pas de l'Arlequin, contemplais ce lieu magique qui me faisait face et ajoutais :

- Le marécage est l'image des origines, vestige d'un passé fastueux. Ses eaux primordiales sont riches de toutes les formes de vie future. C'est un lieu de renaissance par excellence. Tous ces morts qui ont donné leur vie en ces lieux permettent de "nourrir" les eaux, la terre, la flore qui pousse en cet endroit.

Je prenais une voix plus malicieuse et finissais en disant :

- Tous ces morts qui sont tombés en ces lieux me permettront également d'assouvir ma vengeance ...

Figurant
Soldat
Soldat

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 24/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Arlequin le Mer 18 Aoû 2010 - 19:34

L'Arlequin fit mine d'être absorbé par les paroles de son interlocuteur. cependant, une chose attira son attention : la vengeance... Ainsi, cet illusionniste n'était animé que de ce désir primaire et animal? Il baissait dans l'estime du Bouffon. Subitement, ce dernier paru désintéressé. Celui qu'il considérait jusqu'alors comme un créatif divertissant souhaitant sublimer de ces talents le Nekyomanteion, fut-ce en le plongeant dans une mare de sang, devenait un ridicule pantin frustré par une rouste passée.
La suite des évènements s'annonçait pénible et ennuyeuse.


"Ah ouai... Eh ben toi on peut dire que tu sais y mettre les formes. mais tout c'flot d'aproles, ça m'dit pas d'où tu viens. Pi bon, faut dire c'qui est, faire l'spectacle a des rongeurs et des macchabées, c'est pas c'qui a d'plus excitant si? Pas qu'j'remette en cause vos pulsions hein..."

Cette mission reprenait sa saveur de déjà vu. Satanés Dés, pourquoi avaient-ils fait en sorte que l'Arlequin doive entamer la conversation avec cet illuminé à moitié nécrophile. C'était comme écouter un prêcheur conter ses aventures...En pire.

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Figurant le Jeu 19 Aoû 2010 - 20:35



- D'où je viens ? Je croyais l'avoir dit ? Dis-je en me grattant la tête comme pour sondée ma faible mémoire. Et bien je viens d'un lieu vénérant la mort et le trépas si cela peut t'aider. Je viens du village de Nekyochorio sur les terres de Hadès. Un endroit qui assurément ne te plairais pas ... ou au contraire un lieu que tu pourrais égayer à souhait. Ajoutais-je en riant.

En repensant à mon enfance, en repensant à ce village qui m'avait vu vivre les premières années de ma vie, je regardais les marais ampli d'un élan de nostalgie. Pour y retourner avec "mes gars" pour y tuer tout le monde ? Ce serait tellement drôle si je pouvais exercer mon pouvoir sur eux ... Je peux contrôler les vivants, je peux contrôler les morts, pourquoi ne pas faire du Nékyomantéion un lieu où j'exercerais mon pouvoir sur tous ? Ce serait un beau pied de nez à tous ceux qui me croyaient bon à rien à l'époque.

- Dis moi l'Arlequin, que dirais tu de m'accompagner et de me regarder contrôler le Nékyomantéion ? Je me vois bien à la tête d'une armée rassemblant morts et vivants sous un même étendard ...

Je me remettais aussitôt en quête de quelques os pour ne pas marcher sur les terres du sombre monarque "nu" de troupes dignes de ce nom. Quelques squelettes de plus cela ne serait pas du luxe ...

- Arlequin, tu voulais voir ma "magie" en œuvre ? Et bien aide moi à trouver de quoi constituer un corps complet et je te montrerais ce dont je suis capable.

Figurant
Soldat
Soldat

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 24/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Arlequin le Sam 21 Aoû 2010 - 12:53

Finalement, le magicien passait à l'action, dévoilant petit à petit ouvertement ses aspiration. L'Arlequin eut un moment d'hésitation. Ses doigts tripotaient ses Dés avec insistance. Le Destin, que lui réservait-il? Fallait-il qu'il s'approche encore un peu plus de la cible pour découvrir le mécanisme de cette manipulation des morts ou bien devait-il se contenter de faire son rapport à l'Oracle, ne lui apportant là qu'un menu fretin mal ficelé. Au fond de lui, le Bouffon souhaitait ardemment connaitre le secret de ce manipulateur de Vie, déceler la supercherie... Mais les Dés seuls décidaient.

Il fallait donc trouver un subterfuge pour connaitre la suite des évènements, savoir quel chemin le Fil leur avait réservé à tout deux, sans toutefois que l'Arlequin n'expose sa plus grande faiblesse : le pari et sa certitude envers la destinée.


"Hmmm j'vois, tu m'proposes d'être aux premières loges en échange du fait qu'j'mette la main à la patte. Ça semble honnête à vu d'nez. C'ci dit, j'suis plus intrigué par "l'truc", l'machin qui fait qu't'arrives à faire t'nir ses morceaux d'os. J'avais pensé à un réseau d'fils, mais t'as qu'dix doigts, et contrôler quatre bonhomme et un clebs comme ça, l'en faudrait une vingtaine au moins. J'suis perplexe l'ami."

L'ami? Quelle bonne blague.

"J'vais essayer d'lire en ta magie...Un truc qu'm'avait apprit une vieille au détour d'une rue. Pour c'la, m'faut deux Dés... Et par chance, j'les ai !, s'écria t'il en montrant ses cubes. Ensuite, y m'faut les lancer, vers toi et sur l'sol encore témoin d'ta magie. Comme c'la. Il s'exécuta. Puis après... Bah on est sensé y comprendre què'qu'chose. Mais euh... La vieille a du oublier d'me fournir l'décodeur..."

Pour rendre le tout plus cocasse, l'Arlequin simula une terrible gène.
Cependant, en réalité, il avait obtenu sa réponse. D'un geste vif, il ramassa ses Dés.


"Soit ! Aheum euh... J'vais t'suivre à c'Nekyomanteion et à trouver une dépouille sur l'chemin. j'en ai croisé tout plein quand les gardes m'ont trainé la tête dans la vase jusque ici."

La suite s'annonçait d'être délicate. Bien que les Dés eussent parlé en faveur du Bouffon, ce dernier se demandait s'il parviendrait à lever le voile sur le fonctionnement de cette soit disant nécromancie avant d'arriver aux portes du Nekyomanteion.

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Figurant le Mar 24 Aoû 2010 - 23:28



Après quelques longues minutes de marche, nous arrivâmes en lisière des marais. La fine couche d'eau stagnante dans laquelle nous pataugions commençait à se raréfier, et nous allions bientôt entrer dans ce territoire tant redouté en Grèce qu'était celui du Nékyomantéion. A l'orée de ces terres, un petit bois faisait office de frontière entre les marais et la terre des spectres. Nous n'avions trouvé aucun corps inanimé lors de notre trajet, et j'osais espérer en découvrir un ici. Ces bois étaient réputés comme le cimetière des guerriers blessés au Nékyomantéion pour avoir tenté de souiller le domaine du sombre monarque.

- Cherche Nonos, cherche ! Dis-je à mon fidèle compagnon à quatre pattes. Tu vas voir l'Arlequin, il n'a pas son pareil pour renifler la douce odeur de la moelle en putréfaction ...

Nous nous reposâmes quelques instants durant les recherche de Nonos, et j'en profitais pour montrer à Arlequin que mes squelettes m'obéissaient au doigt et à l'œil. J'organisais un petit combat entre mes sbires, combats à mains nues bien sûr vu qu'ils n'avaient pas d'armes. Mais ce que je voulais montrer à Arlequin était la résistance de ces guerriers. Je saisis l'épée courte qui était dissimulée sous ma cape, bondis en direction d'un de mes guerriers et lui tranchais un bras. Tous les autres arrêtèrent immédiatement les combats pour regarder celui que je venais d'amputer. Ce dernier se baissa, ramassa son bras et le remit en place presque aussitôt.

- Tu vois Arlequin, mes soldats à moi son invincible. Il n'existe que deuux façon de les tuer, mais cela, je le garde bien entedu pour moi ...

Alors que je donnais un "cours" à Arlequin, mon fidèle Nonos revint. Il semblait m'indiquer de le suivre, ce que je fis immédiatement.

Après quelques instants de marche, il m'amena devant la dépouille encore fraîche d'un guerrier qui semblait venir de Thrace au vu de son équipement. Il n'avait pas encore été grignoté par les ver ou quelconque animal.


*Une première s'offre à moi* Pensais-je. *Jamais je n'ai réanimé un mort aussi frais que celui-ci. Aura t'il son cerveau en état de marche comme avant sa mort ?*

Je fis signe à Arlequin de s'écarter, et lui dis qu'il allait assister à ma "magie". Je me concentrais intensément afin de redonner vie à ce mort.

Après quelques instants, mes pouvoirs opérèrent, le mort se leva et avait un regard agare. Il regarda mes squelettes et ne réagit point. Il se tourna vers Arlequin, et ne dit mot. Puis, il me regarda dans les yeux et dit :


- Que m'est-il arrivé, maître ?

Figurant
Soldat
Soldat

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 24/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Arlequin le Jeu 26 Aoû 2010 - 0:09

A mesure que s'écoulaient les minutes, Arlequin sentait l'étau se resserrer. Lui, le nécromancien et ses suivants avaient à présent quitté les marais pour une forêt en bordure du Nekyomanteion. Le Bouffon en avait déjà entendu parler comme d'un lieu où venaient pourrir les ennemis assez lâches pour fuir leur Destiné et leur inévitable Mort. L'endroit était envahis de la puanteur des corps en décomposition, rongés par les insectes et les charognards.
De son côté, le magicien semblait se complaire à traiter tel l'élève que se devait de paraitre le parieur fou. A mesure que le temps s'écoulait, le mystérieux illusiniste dévoilait des brides de son secret. Tôt ou tard, il finirait par en dévoilé le morceau de trop...

Néanmoins, il disait vrai : ses guerriers ne semblaient pas posséder de points faibles, à moins que... Plusieurs hypothèses commencèrent à germer dans l'esprit fantasque du Bouffon. Il connaissait les vertus destructrices de l'acide, la stratégie de la terre brulée adoptée aux cadavres pouvaient probablement faire ses preuves. Mais la clé, la véritable solution ne se trouvait pas auprès de ces corps et squelettes. Il y avait quelque chose de plus mystique, de plus intriguant : la source de cet étrange et effroyable pouvoir. Il convenait de connaitre si cette capacité à contrôler la vie possédait une influence limite, une portée maximum. Probablement aussi que sans son créateur, les abominations ne pouvaient agir. L'invocateur serait donc une cible privilégiée. Il aurait été si simple pour l'Arlequin d'exécuter cette besogne. Toutefois, ces ordres et son Destin ne mentionnaient pas le moindre assassinat, pas pour l'heure tout du moins.
Enfin, la dernière chose qui attira l'attention du Fou fut les mots du cadavres fait d'os et de chair tout juste ramené à lui. Il parla au nécromancien comme d'un serviteur à son maitre. Cela voulait-il dire que la cible était aussi capable d'influencer sur l'esprit des vivants? Si tel était effectivement le cas, le danger grandissait à mesure que la troupe s'approchait de la Cité.
L'Arlequin ne pu camoufler un léger pincement de lèvres.


"Seulement deux manières d'les tuer hein? Ca risque de vite dev'nir encombrant alors hin hin. Pi soyons franc, comment tuer c'qui n'est au final pas vivant?", lâcha t'il d'un air amusé.

Le parieur fit les cents pas autour du soldat de chair, l'auscultant à distance.


"Il chlingue ton pantin. Tes spectateurs risquent de n'pas apprécier...
Petit à petit, j'me dis qu'tu vas pas dans c'te maudite Cité pour faire l'apologie d'ta magie. Tu blaguais p't'être pas quand tu disais vouloir faire du Nékyomanteion ta troupe de marionnettes. T'as plus d'ambition que c'que j'pensais."


Il marqua une pause puis questionna d'une voix tranchante :

"Ça s'rait donc ça qu't'attends d'moi : dev'nir ton pantin, un pantin coloré et parfumé. D'ailleurs, j'le suis p't'être déjà...Pantin..."

L'ami inquiet, le compagnon apeuré. Voici la carte qui était jouée. C'était quitte ou double, Arlequin le savait. Le temps pressait. Peut-être que ce magicien pouvait être raisonné, peut-être serait-il conciliant. Mais la diplomatie n'aurait pas lieu d'être du point de vue d'Hadès. Toute menace serait éliminée. Seul avantage pour Sa Majesté : son Armée possédait des yeux auprès de l'Ennemi. La bataille se jouait en ce moment même, à l'orée de la forêt.

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Figurant le Ven 27 Aoû 2010 - 0:40



- Ne te fais pas de soucis Arlequin, tu as ton libre arbitre avec moi, lui dis-je tout en lui posant ma main sur l'épaule.

*Du moins, je n'ai pas encore eu l'utilité de te le prendre pour le moment.* Pensais-je immédiatement.

- Et concernant mes ambitions mon cher, elles sont simples. Faire du Nékyomantéion un cimetière vivant, dis-je avant de lâcher un petit rire sarcastique. Quant au Royaume des Morts, aux Enfers, je les laisse bien volontié à Hadès. Je n'ai pas envie de me brouiller avec celui qui sera mon maître une fois mon heure arrivée ...

Mais alors que je parlais à Arlequin, le "zombie" que je venais de créer me coupa la parole.

- Maître, j'ai posé une question et j'exige une rép...

En un claquement de doigts, le guerrier tomba au sol, raide mort ... encore. Je fis quelques pas en direction de sa dépouille, le regardais de haut et dis :

- Je déteste qu'on m'interrompe. Réanimer des cerveaux encore "frais" n'est pas une bonne idée tout compte fait ...

Comme si de rien n'était, comme si contrôler à la mort était une chose tout à fait normale, je me retourner à nouveau vers Arlequin afin de continuer de façon anodine notre discution.

- J'hésite à te parler de cela mais ... tu semble avoir beaucoup voyager Arlequin. Aurais-tu entendu parler au gré de tes voyages d'un artefact mythique présent en ces lieux ? L'homme qui m'a apprit à contrôler les morts m'a dit que non loin du Nékyomantéion se trouvait un objet doté d'une magie telle que le contrôle de la mort serait d'une facilité enfantine pour son possesseur. J'étais venu pour trouver cet artefact avant de partir à "l'aventure" dans les marais. Mais maintenant que je foule le sol de ce bois, je ressens comme une impression étrange. Comme si ce pourquoi j'étais venu se trouvait à proximité.

Je restais songeur, scrutant tout autour de moi le moindre indice avant de finir :

- Je dois me méprendre. Ce serait trop facile ...

Figurant
Soldat
Soldat

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 24/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Arlequin le Mer 1 Sep 2010 - 20:19

Il contrôlait la vie, d’un claquement de doigt. Le soldat tout juste ranimé s’écrasa la tête contre le sol dans un bruit sourd. La mine d’Arlequin s’assombrit et ce malgré sa couche de maquillage. Une chose était sûre : nulle Armée ne serait préparée à combattre ce type de maléfices. S’il était confirmé que cet être soit capable d’influencer l’esprit des mortels, alors lui opposer une armée reviendrait à le renforcer, chaque homme étant susceptible de se retourner contre ses camarades puis de périr dans l’instant.

Plus les minutes s’écoulait, plus le Bouffon se persuadait que ce magicien devait disparaitre. Ses pouvoirs faussaient l’Ultime Vérité, ils se jouaient de la Mort. Mais ceci n’était qu’une illusion. Toute chose est sujette au Destin. Arlequin se racla la gorge. Il se devait de prévenir l’Oracle des risques, le plus grand étant d’attendre de pied ferme, troupes sur le qui vive, cet inconnu aux objectifs sans fond. Néanmoins, il ne voyait pas là la moindre échappatoire sans y perdre le contact avec sa cible… Et ça, sa curiosité le lui interdisait.
Le silence devenait suspect. Le parieur se décida à le briser sur un air toujours aussi fantasque.


« Ah oui…T’es pas un magicien d'pacotille, t’y vas fort quand même ! J’serais curieux de voir ça, enfin ce cimetière. J’y perdrais du public, ça c’est clair, mais j’y gagnerais un spectacle et pas des moindres hin hin ! J'm’y vois déjà : l’as des pantins d’chair contre l’Maitre de la Vie et d’la Mort, l’homme contre le Dieu. Un défi audacieux, ça oui ! T’en as une sacrée paire mon cher, c’est indéniable. Mais qui sait c’qu’Il réserve à ceux qui osent profaner les règles de la Vie et d’la Mort sur ses terres…. J’suis curieux d’le savoir tient ! »

Au fil de la conversation, une idée naquît dans la tête de l’Arlequin. Puisque la tactique de l’admirateur chétif et benêt n’avait pas fonctionné, peut-être que celle du singe dominant ferait son effet. La recherche du nécromancien d’un artefact permettant le contrôle des morts était le déclencheur. Le pari était audacieux et pourtant…

« T’es tout d’même très distrayant. »

Sa voix se mua petit à petit en celle d’un homme en confiance. Chacun de ses mots étaient d’une fermeté telle que nul n’aurait su l’interrompre.

« Tu en viens finalement à ce qui Nous intéresse, à croire que bien que je ne sois point comédien, je suis parvenu à m’accaparer ta confiance sans me dévoiler véritablement. C’est amusant et pourtant si…décevant. C’est le mot. »

L’Arlequin lâcha un grand sourire puis tourna délibérément le dos à son interlocuteur.

« Tu étais pourtant si bien parti avec ta…nécromancie. J’en suis resté bluffé quelques instants. Peu sont ceux qui parviennent à réveiller les Morts. Activer leur dépouilles, certes, mais les dompter, c’en est presque trop demandé pour un novice sans matériel. Ton maitre, qui était-il ? S’il t’a parlé de l’Objet, c’est qu’il n’était pas n’importe qui. Quelle était son école, sa méthode ? Ton style est éloquent certes, mais on y décèle difficilement les principes et l’alchimie. »

Il planta ses yeux dans ceux du magicien, luttant pour ne pas dévoiler ses pensées. Il se répétait en boucle dans l’espoir d’un quelconque effet :

*Dégage minable….Dégage Minable…Dégage minable…Dégage minable…*

Puis il parvint tout de même à ajoute tout haut :

« Si tu te poses la question : oui, tout ceci n’est qu’un test. »

Le bluff, ou l'art du parieur.

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Figurant le Sam 4 Sep 2010 - 20:26



- Test ? Quel test ?

Je me posais quelques questions sur cet Arlequin, puis je pensais avoir comprit la chose.

- Si tu crois que je peux lire tes pensées, et bien sache que mon pouvoir ne va pas jusqu'à là. Je ne puis entrer dans l'esprit des hommes, ni même dans celui de mes pantins comme tu aime à les nommer. Après un léger rire, j'ajoutais : Enfin ... ont-ils un esprit ces pantins là ...

Tout en parlant à ce drôle de personnage, je me disais que je devais lui donner une petite leçon.

- Par contre, je puis effectivement pousser les hommes parfois dans certaines actions sans qu'ils s'en rendent compte. Regarde donc ton bras ...

Arlequin avait son bras droit levé. J'avais réussis, comme j'aimais souvent à le faire, à insérer dans son esprit la mécanique qui allait lui faire lever ce membre sans qu'il ne s'en rende compte.

- Ne te fais aucun soucis, sauf si tu me manque de respect ou trahis la confiance nouvelle que je te porte, je ne te ferais plus pareil affront que celui de contrôler tes mouvements.

Après une hésitation certaine, je me décidais à répondre aux questions posés par ce récent compagnon de route, sans pour autant trop en dire :

- Trêve de plaisanteries, je vais te dire quelques bribes d'information. Mon maître était de ceux qui vénéré le dieu Hadès. Cet objet est semble t-il un artefact puissant créé par les dieux. La légende veut qu'il soit du fait de Héphaïstos suite à une demande à ce dernier du dieu Hadès en personne. Mais ce n'est que des on dit rapporté par des vagabonds à mon maître. Il pourrait s'agir de ce que les spectres appellent un surplis, mais ça, je n'en suis pas certain. Tout ce que je sais pour le reconnaître c'est une phrase que m'eut dit mon maître : "Quand la mort tu rencontreras, la puissance t'envahira." Autant dire un charabia plaisant mais aidant peu à se faire une idée de ce que je cherche en réalité ...

Figurant
Soldat
Soldat

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 24/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Arlequin le Ven 10 Sep 2010 - 15:39

Le succès fut mitigé. Pour la première fois, Arlequin s'apercevait des limites de son bluff autrefois infaillible. Néanmoins, dans son malheur, il était tout de même parvenu à obtenir quelques précieux renseignements. Ainsi donc, ce nécromancien était à la recherche d'un surplis conférant, d'après ses dires, le pouvoir de contrôler les morts.
Arlequin eut du mal à cacher son malaise suite au tour de passe passe de son interlocuteur. S'était-il fait surprendre ou bien le pouvoir de cet homme, s'il en était encore un, s'approchait-il de celui des Dieux?

Les questions se bousculaient dans l'esprit du parieur fou. Il n'aimait guère cela. Il eut aimé les supprimer une à une à coup de Dés mais la situation le lui interdisait... Pour le moment.
Dans un ultime effort, il tâcha de garder son calme pour conclure au plus vite cette entrevue à hauts risques. En effet, sa mission était à présent terminée. Il en savait plus sur les évènements autour des Marais et connaissait à la fois l'auteur de ces étrangetés et ses objectifs. c'était plus que ce qu'il en fallait à cet Oracle.
D'un ton toujours aussi posé et assuré, l'Arlequin reprit :


"Ton Maitre disait juste... Il eut été sage de l'écouter plus assidument."

Il fit volte face.

"Tes agissements prouvent que tu n'es pas encore prêt à Savoir. Dans ta quête de pouvoir, tu en as oublié la base de toute science : le respect du vivant. Tu as plus a apprendre que ce que tu ne le crois. Ta magie ne suffit pas à combler ton manque de lucidité. Laissons donc le temps œuvrer et espérons que le bourgeon que tu es éclora un jour. "

Jouer les coincés, il n'aimait pas ça. Bien heureusement, c'en était fini. Sans plus attendre, le Parieur s'éloigna lentement de l'inconnu. Il n'estima pas opportun de vérifier si, tel le clébard qu'il trimballait, le nécromancien le suivrait. Après tout, ce n'était probablement pas dans son tempérament et quand bien même il sa curiosité l'aurait poussé à prendre en filature l'Arlequin, ce dernier connaissait suffisamment bien la région pour le semer en chemin.

Le Nekyomanteion l'attendait et l'Oracle aussi. Chargé de réponses et de mauvaises nouvelles, le Spectre aux Dés filait d'un pas décidé vers le palais.


Arrow Palais des Oracles, [Mission] ... et tu retourneras à la poussière !

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Figurant le Lun 13 Sep 2010 - 12:06



Un courant d'air, voilà comment résumer cet Arlequin. Il m'était apparu tel un cheveu sur la soupe, et il repart ainsi sans crier gare. Et sa façon de parler, pourquoi juste avant son départ il me parle "normalement" alors que tout le temps que nous étions ensemble il avait l'accent d'un homme de ferme ? Je ne me souciais guerre de cet homme, mon seul regret était que j'avais depuis fort longtemps réussis à discuter avec un vivant sans pour autant avoir envie de l'occire.

Mes plans ne devaient pas être changé pour un vulgaire élan de sympathie. Je devais continuer ma marche en avant de mon désir de transformer le Nékyomantéion en cimetière vivant. Je pourrais ainsi prétendre à entrer dans les grâces de la toute puissante Circé, voir même faire plaisir au maître de ces lieux, Hadès, qui pourrait voir de bonne augure ses Enfers portés sur Terre.

Une légère paranoïa envahie mon esprit. Des questions stupides me venaient en tête. Arlequin ? Qui était-il en réalité ? Et pourquoi repartir aussi vite ?

Je me décidais à accélérer les choses et donnais l'ordre à cinq de mes sbires de partir en direction du Nékyomantéion. Je leur donnais ordre de s'attaquer aux premières personnes qu'ils verraient une fois sur place. Sauf incident, ce devrait être des spectres qui allaient se faire attaquer ainsi...

Les cinqs tas d'os prirent la route qui menait aux terres de Hadès et quant à moi je continuer à chercher ce précieux artefact qui me donnerait une puissance presque infinie.

Figurant
Soldat
Soldat

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 24/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Figurant le Ven 15 Oct 2010 - 17:03



Alors que je cherchais en vain cet artefact qui me donnerait un pouvoir infini, ceux que j'avais envoyer attaquer le Nekyochorio revinrent à moi.

- Mais pourquoi êtes-vous tout poisseux mes petits ?

Tous sans exception étaient recouvert d'une subtance collante et semblaient avoir du mal à se mouvoir. A l'odeur légère et sucrée qu'ils dégageaient je pouvais aisément m'apercevoir que cela était du miel.

- Les chiens de Spectres, m'interloquais-je. Ils ne peuvent pas mourir dignement, sans combattre ? N'ont-ils pas comprit que tout cela est inutile face à des guerriers qui ne craignent pas de mourir ? Enfin ... qui ne peuvent simplement pas mourir...

Je m'attelais à nettoyer ces os souillées afin qu'ils reprennent entière possession de leur moyen.

Quelques longues heures plus tard, j'avais réussit à les rendre comme "neuf". Ils étaient maintenant prêt à retourner au combat mais je n'étais pas pressé pour cela.


- Vous allez m'aider dans ma tâche tous autant que vous êtes. Rien de bien compliqué, dès que vous trouvez quelque chose qui vous ressemble mais qui semble inanimé ... et bien ... venez me chercher.

-------------------------------------------------------------------

Après plusieurs journées de recherches intenses dans les marais, la chance me souriait enfin. L'un de mes squelettes vint à moi et me fit signe de le suivre. Nous marchâmes quelques instants et il me conduisit devant un vieil arbre mort. Son tronc était énorme. Pour en faire le tour, il aurait fallu une vingtaine d'homme bras ouverts et se tenant les mains. De l'autre côté, mon "esclave" me montra une ouverture qui permettait d'entrer dans le tronc. Et là, ma joie fut intense quand je découvrit le but de ma venu en ces lieux. Je pouvais maintenant en être certains, l'artefact que je recherchais était le Surplis Terrestre du Silence, le Surplis du Squelette, et il était maintenant en ma possession.

Je ne pouvais résister à l'envie de le toucher et je le fis imméditament après l'avoir découvert. Quand le bout de mes doigts se posèrent sur lui, une légère décharge parcourut mon corps et le Surplis se mit à scintiller d'une aura noire intense.


- Ho non ... je l'ai réveillé ... j'espère que les Spectres ne vont pas le repérer maintenant ...

Figurant
Soldat
Soldat

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 24/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Figurant le Mer 10 Nov 2010 - 22:17



Ma puissance avait été décuplée par ce surplis. Je trouvais étrange, alors que je ne possédais pas la force ou les pouvoirs psychiques de guerriers divins, avoir pu revêtir cette armure sacrée. Son "âme" était sombre mais rien ne raisonné d'elle, un silence mortel. Je sentais mon pouvoirs décuplé, ma faculté à contrôler la mort plus forte qu'elle ne l'avait jamais été. Je me tournais en direction de mes sbires et en une pensée je leur ôtais la vie.

Un sentiment naissait en moi. Un mélange d'effroi, de grande satisfaction et une envie de marcher immédiatement sur le Nekyomantéion pour tester ma nouvelle force. Mais avant de me mettre en marche, je ne redonnais vie qu'à trois squelettes ... plus fort que les précédents.

Après plusieurs heures de marche, j'étais enfin aux portes du territoire du sombre monarque. Le surplis que je revêtais allait être un passe droit considérable. Tous les gardes que je croisais, malgré ma suite macabre, me laissaient passer sans la moindre question. J'étais peut-être à leurs yeux l'un des leur. Il était vrai que de porter un surplis sacré devait sans nul doute être chose rare et son détenteur n'en était que plus respecté de ses semblables.

Contre toute attente, et sans résistance aucune, j'étais maintenant au coeur de ce territoire "ennemi" et qui surtout allait bientôt être mien !


Arrow Forum Général Arrow Sur les rives du fleuve Achéron : le Nékyomanteion Arrow Quête - Ennemis à nos portes

Figurant
Soldat
Soldat

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 24/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enquête d'Os

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum