Débarquement phénicien

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Débarquement phénicien

Message par Lord nergal le Mar 14 Fév 2012 - 22:05

Arrow Palais des Oracles Arrow Salle d'audience Arrow Repos troublé

En quittant, la salle d'audience, je me precipitai vers le cachot, pour aller rechercher cet ivrogne de Gotchi...

Garde, laissez moi entrer, j'ai pour ordre d'emmener Gotchi avec moi

En rentrant dans le cachot, je vis un spectre à moitié endormi, il puait l'alcool et la transpiration.

Je lui donnai quelques légers coups de pied pour le faire réagir.

Gotchi, debout, nous devons y aller, nous avons une mission urgente à accomplir. Allez, lève-toi.

Lord nergal
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 2290
Age : 31
Localisation : belgique, mons
Date d'inscription : 05/04/2006

Feuille de personnage
Niveau: 14

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par gotchi le Mer 15 Fév 2012 - 0:15


Gotchi croupissait dans sa cellule, un filet de bave pendu sur ses lèvres, les pieds à la renverse, et un ronflement qui empêcherait les plus cruelles des créatures de dormir. Soudain, des coups de pieds mal placés, et une voix qui résonnait dans sa tête vinrent l'arracher au doux rêve de sa clochette et lui, buvant ensemble une petite peinte, chantant, dansant et s'amusant avec quelques demoiselles! Bien sûr tout cela n'était qu'un rêve, et le retour à la réalité fut plutôt dur...

Gotchi, debout, nous devons y aller, nous avons une mission urgente à accomplir. Allez, lève-toi.

C'était Lord Nergal, qui le secouait pour l'emmener avec lui,

""Rrrrfffrrrzzzz''Rrrrfffzz"...Rff'... QUOI!!!

Suite à une gueule de bois, Gotchi était souvent énervé et ce qu'il détestait le plus, c'était qu'on ne le laisse pas décuver en paix! Malheureusement pour ce dernier, le spectre de l'étoile du rongement redoublait d'insistance, marre de se faire botter l'arrière train, L'alcoolique décida finalement de se lever ;
"Voilà voilà... Mais parle moins fort, j'ai une de ces migraines. De plus, mon estomac me joue des tours!". A peine avait-il bougé un bras, que Gotchi ne put s'empêcher de respirer l'odeur qui émanait de lui!"Pfouaa c'est moi qui pue comme cela? Bon attends-moi, je vais vite me refaire une santé et on peut partir tu m'expliqueras ce que tu me veux sur le chemin"

Pour ôter son poids sur l'estomac, Gotchi enfonça profondément ses doigts dans son gosier et recracha tout ce qu'il avait pu avaler les heures précédentes. Il était un habitué de cette manœuvre, souvent ivre, il se devait d'être en bonne forme en cas d'invasion ennemie. Ors si l'alcool ne le dérangeait pas au combat, des maux d'estomac par contre... Pour ce qui est de l'odeur, il alla se rafraichir dans une fontaine à proximité du palais, à l'abri des regards et pourtant il se sentait observé, qui cela pouvait-il bien être? Le rat l'attendait à la sortie de la ville... Gotchi regarda aux alentours, et s'aperçut qu'un clochard tournait autour de lui, sans doute voulait il quelques pièces d'or pour épancher sa soif ou pour se nourrir? Quoiqu'il en soit l'attention du spectre fut vite détourné par ce que le mendiant tenait à la main.

"Tient je ne connais pas ce type de bouteille?!! Hmmm voilà ce qu'il me faudrait pour m'accompagner, parce seul avec le rat, je ne tiendrais pas longtemps!"

Gotchi s'approcha du clochard, ses yeux scintillaient et ses mains tremblaient tout en se dirigeant vers un breuvage encore inconnu.

"Et toi, il me faut cette bouteille! J'en ai besoin...". Plus la bouteille s'approchait de ses mains et plus son gosier s'asséchait, il la voulait cette bouteille. Contre tout attente, le clochard la tendit au spectre sans résistance, était-ce un cadeau? Quoiqu'il en soit, Gotchi semblait être le spectre le plus heureux du monde et ne manqua pas de remercier son bienfaiteur

"Voilà pour toi, quelques pièces d'or et une liste des meilleures tavernes du coin! Mais attention que tout cela reste entre nous!"

Le clochard acquiesça, et s'en alla, tout content de se retrouver avec de l'argent si facilement obtenu! Quant à Gotchi, il n'en pouvait plus d'attendre. Il ouvra la bouteille, la versa entièrement dans sa bouche, mais malheureusement seul un bout de papier en sortit! Elle était vide, Il avait été dupé par l'aspect encore inconnue de cette bouteille et finalement ne se retrouvait avec aucun alcool pour la route!
Gotchi était triste, il avait soif de connaissance, surtout en matière d'alcool en tout genre. Aux bords des larmes, il décida de dérouler le papier, y jeta un coup d'œil et soudainement son attitude avait changé. Un grand sourire se dessinait sur son visage, apparemment quelqu'un ne l'avait pas oublié!
Le message avait été reçu, il fallait maintenant rejoindre Lord Nergal qui l'attendait déjà depuis un moment...
Il arriva à la sortie de la ville, et quelle ne fut pas la surprise de Lord Nergal de voir Gotchi à nouveau une bouteille à la main! Ce dernier avait en effet oublié de la jeter et se promenait avec. Mais pour le spectre de l'Eridan, ce n'était qu'une simple formalité, il s'adressa sur un ton très sérieux au rat et lui dit :

"Vois-tu mon ami, chez moi on guérit le mal par le mal! Et une gueule de bois se soigne avec une bonne bouteille d'eau de vie! Allez mon ami, partons et raconte-moi donc pourquoi je dois t'accompagner?"



gotchi
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 2695
Age : 26
Date d'inscription : 26/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Lord nergal le Mer 15 Fév 2012 - 0:52

Gotchi arriva enfin à la sortie de la ville où le spectre du rat l'attendait depuis plus d'une demi-heure.

Enfin, c'est pas trop tot

Lord Nergal vit la bouteille dans la main de Gotchi.

"Vois-tu mon ami, chez moi on guérit le mal par le mal! Et une gueule de bois se soigne avec une bonne bouteille d'eau de vie! Allez mon ami, partons et raconte-moi donc pourquoi je dois t'accompagner?"

Stupefié de voir comment son ami était devenu, Lord Nergal se mit en colère.

Gotchi, nous sommes en mission officiel, j'aimerai que tu arrête de boire sinon je devrais faire part de tes geste aux Oracles. Nous ne sommes pas en temps de paix, ce n'est pas le moment de faire la fête...mais que t'est-il arrivé depuis quelques années, je me souviens d'une époque où tu etais un spectre fier et valeureux, tu n'es maintenant qu'un pochton...

Lord Nergal prit la bouteille vide des mains de Gotchi et la jeta au loin...
ensuite le spectre du rat lui expliqua la situation et la mission qu'ils allaient devoir effectuer.

Ils prirent le chemin de la forêt de Therios, ils allaient leur falloir 1 jours de marche pour y arriver.




Lord nergal
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 2290
Age : 31
Localisation : belgique, mons
Date d'inscription : 05/04/2006

Feuille de personnage
Niveau: 14

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par gotchi le Mer 15 Fév 2012 - 20:58


Gotchi et Lord Nergal étaient en route vers la forêt de Therios, il régnait entre eux un silence d'or. La dernière phrase de rat n'avait pas du tout plu à l'alcoolique. Après tout que connaissait-il de lui? Il n'avait en aucun cas le droit de s'adresser de la sorte mais qu'importe, tout cela arrangeait Gotchi, il allait pouvoir échafauder un plan digne de ce nom...

Non loin de la forêt, Gotchi décida de rompre le silence,

"Nous arrivons bientôt aux abords de la forêt, comment allons-nous aborder la dryade? Gotchi marqua un temps d'arrêt, puis proposa son idée. "Les dryades sont des créatures très mystérieuses, mais elles apprécient le savoir vivre et la bonne présence. Or mon chère Lord Nergal, je sens petit à petit les efflux de l'alcool remonté, et je m'en voudrais d'avoir provoqué la colère de la dryade. C'est pourquoi je te propose de rester à l'orée de la forêt pour surveiller une éventuelle attaque des phéniciens. Quant à toi, tu pourras aller à la rencontre de la Dryade, tout en lui jouant le son de ta lyre et tu pourras peut être ainsi lui expliquer la situation."

Le plan de Gotchi semblait infaillible et Lord Nergal ne devrait pas être opposé à l'idée de Gotchi, vu l'image horripilante qu'il avait affichée la veille...

gotchi
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 2695
Age : 26
Date d'inscription : 26/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Lord nergal le Mer 15 Fév 2012 - 21:50

Lord Nergal trouva l'idée de Gotchi interressante et tout en continuant leur route, il lui répondit en rigolant:

Tu as raison, si la Dryade te vois, elle va partir en courant.Tu pues et ton odeur sent à 100 lieux à la ronde. Hahaha...

Au bout d'une journée de marche, ils arrivèrent enfin à la forêt de Therios.

Très bien Gotchi, reste ici et surveille si quelques chose d'anormal se produit. Moi, je pars dans cette forêt rechercher la Dryade. J'espère qu'elle viendra à moi, cette forêt est vraiment immense...

Le spectre du Rat s'engouffra dans les profondeurs de la forêt.

N'en profite pas pour boire un coup!

La forêt était très sombre et Lord Nergal eut l'impression de tourner en rond. Il continua d'avancer tout en jouant de sa Lyre. Sa musique enchanteresse resonnait dans toute la forêt, ce qui rendit l'endroit encore plus mystique.

Mais où est cette Dryade?


Dernière édition par Lord nergal le Sam 18 Fév 2012 - 19:46, édité 1 fois

Lord nergal
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 2290
Age : 31
Localisation : belgique, mons
Date d'inscription : 05/04/2006

Feuille de personnage
Niveau: 14

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Arlequin le Mer 15 Fév 2012 - 22:46

Arrow Salle d'audience, Repos troublé

Bien que Therios ne fût qu’à une journée de marche et que les routes soient parfaitement praticables, l’Arlequin semblait avoir choisi la complexité. La plupart auraient vu dans son désir de progresser hors des sentiers battus comme un caprice de gosse arriéré, lui n’y voyait là qu’un moyen d’échapper à la contrainte que l’on lui avait apporté. Ainsi, le Bouffon avançait de sa démarche gauche, le pas lent et mesuré au travers des champs gelés. Sur le chemin, il avait pris soin d’acheter quelques victuailles, en prévision de la soirée qu’il s’était programmé.
Son plan lui paraissait parfait, sans défaut. Un pari osé que nul n’avait eu l’audace de proposer. Ses Dès l’avaient assurément bien inspiré. La scène devait se dérouler ainsi, une pièce n’était rien sans un tel rebondissement.
Les pions étaient placés. A présent, chacun se devait de remplir pleinement le rôle que le Destin leur avait confié. Comme des rouages au sein d’une mécanique huilée, tous se dirigeaient vers leurs objectifs officiels…Mais qu’en était-il des agissements officieux ? Les masques tomberaient tôt ou tard, mais seulement lorsque le coup de maitre aurait été réalisé.

Le Parieur Fou chantonnait au rythme du vent frappant ses grelots.
Le temps passait.
Par moments, il s’accordait une légère pose, accroupi derrière un rocher pour se protéger de la bise et des regards indiscrets. Il lançait alors ses Dés et riait tout en entamant saucisses de son paquetage.
Ce n’est qu’à la nuit tombée, prenant en compte son rythme modéré, qu’il aperçut l’orée de la forêt de Therios…


« Maint’nant mes chéris, m’reste qu’à être direct jusqu’à l’retrouver… Hé hé, s’y y croyait qu’ça allait s’passer comme ça, c’tait s’foutre l’doigt dans l’œil. Vous nous l’avez murmuré, c’tombé comme une évidence… A quoi bon s’fatiguer pour des noises. Comme disait toujours l’ancien, l’fainéant est en vérité l’plus intelligent. »

C’est donc à pas de velours que le Bouffon pénétra dans la forêt. L’air se teinta d’un goût boisé, profond, mystique. Cet endroit était particulier, ses Dès ne l’avaient là encore pas trompé.

**A une lieu de Therios, dans la forêt.**

Il fallut une bonne heure au Parieur pour atteindre le lieu parfait. Il s’agissait d’une petite éclaircie végétale d’une dizaine de mètres carrés au milieu des bosquets, à moins d’un lieu du centre du village de Therios. Ainsi installé, il ne lui restait plus qu’à guetter l’arrivée de son invité. En guise d’appât, il sorti de sa besace une fine fiole. Avec précaution, il la déboucha, esquissant un air écoeuré.


« Pas d’doutes, avec ça, pour sûr qu’y m’trouv’ra… »

La forte d’odeur de pin anisé se propagea dans l’air… Nul poivrot ne pourrait y rester insensible.


Dernière édition par Arlequin le Mer 15 Fév 2012 - 23:36, édité 2 fois

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par gotchi le Mer 15 Fév 2012 - 23:25


Lord Nergal était enfin parti à la recherche de la dryade, Gotchi put enfin sortir le bout de papier, et lire plus attentivement ce qu'il contenait. Il ne lui restait plus qu'à chercher l'initiateur du message mais pour cela rien de plus facile, il suffisait d'entendre ou un son de clochette, ou des murmures, comme seul un fou pourrait se comporter...

Gotchi cherchait depuis quelques minutes son correspondant, lorsque tout d'un coup une forte odeur d'anis vint lui titiller les sens! Cela faisait déjà 24h que Gotchi était sobre, et le temps lui semblait long, seul quelques petites gouttes d'alcool pourraient rendre ses moments un peu plus joyeux. Tel un loup guettant sa proie, Gotchi suivait le parfum anisé pour arriver près d'une petite éclaircie végétale, dégagée de tout. Le spectre se cacha dans un buisson et observa la fiole, qui contenait sans aucun doute de l'alcool. Gotchi n'en pouvait plus, il ne pensait qu'à se saisir de la fiole, vider son contenu au fond de sa bouche et disparaître comme si rien ne c'était passé. Malheureusement il s'aperçut bien vite que la fiole n'était toute seule, elle semblait être protégée par un démon. L'homme se tenait, tapis dans l'ombre, parlait tout seul à ses mains. Quel genre de créature pouvait vivre dans cette forêt? Pourtant à y regarder de plus près, Gotchi semblait connaître cet homme. Il s'aperçut bien vite que, ce qu'il prenait pour un démon, était en fait celui qu'il cherchait...

"Haha, te voilà enfin! Tu veux m'appâter hein? Bonne idée!"

Un sourire diabolique se dessina sur le visage de Gotchi, qu'avait-il en tête? Il s'approcha furtivement de l'homme, le saisit par le cou, prit la fiole et s'écria ;

"Haaaahaaaaa te voilà Mon Bouffon?! Je t'avais dit qu'un jour on trinquerait ensemble!"

Gotchi fit vaciller la fiole, on pouvait dès à présent apercevoir le liquide, prêt à entrer dans le Gosier de l'Arlequin. Celui-ci se retrouvait dans une posture plus qu'inhabituel mais il en était désormais habitué avec Gotchi et sa réaction ne tarderait pas d’arriver


gotchi
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 2695
Age : 26
Date d'inscription : 26/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Arlequin le Jeu 16 Fév 2012 - 17:51

A une lieue de Therios.

L’Arlequin venait à peine d’avaler une bouchée de sa saucisse quand il entendit une voix familière à travers les buissons. Il était finalement arrivé! Mais avant même que le Bouffon n’eut le temps d’épousseter son costume haut en couleurs, voici que Gotchi lui bondissait dessus avec la ferveur qui lui était propre. Décidément, la séance de pseudo-bondage lui avait fait de l’effet !
Coincé par le cou, l’Arlequin manqua de s’étouffer avec son morceau de viande. La puissante absinthe se déposa sur sa langue râpeuse telle la lave sur un corps gelé, brûlant les tissus dans un doux crépitement. Les arômes manquèrent d’atteindre son nez… la torture ne pouvait plus durer !
Le bout de saucisse fut expulsé tel un boulet de canon, accompagné de la gorgée qu’avait tenté de lui administrer Gotchi. L’instant d’après, tout en se frottant avec vigueur la langue avec ses gants, l’Arlequin s’exclama :


« T’es timbré la barrique ! J’t’ai dit qu’j’touchais pas à s’truc ! C’pour toi ! Avec ta farce, j’ai perdu un bout d’saucisse ! »

Avec un tel brouhaha, peut-être avaient-ils été repérés par les chasseurs ou animaux bordant Therios, mais après tout cela n’avait que peu d’intérêt, le message serait passé d’un instant à l’autre…
Une fois sa langue purgée, la Bouffon reprit d’un ton amusé :


« M’enfin faut avouer qu’c’était bien joué ! Sacrée Barrique ! Faudra qu’on’te fasse concourir avec mes soulards, pour sûr qu’tu pourrais d’venir un sacré pilier d’auberge. T’as d’l’avenir dans c’domaine, oh oui… »

Puis l’objectif de la mission lui revint : les phéniciens.
Il s’éclaircit la gorge.


« R’pronons. On a peu d’temps. Vu l’bordel qu’on a foutu, y s’peut qu’on soit dérangé sous peu.
Comme tu l’sais, l’Oracle souhaite qu’on protège les habitants d’Therios, d’Petros et la Dryade. Seul’ment envoyer quatre guignols pour ça, c’est ignorer tout d’l’art d’faire la Guerre. »


L’Arlequin tira un morceau de carte abimé de sa besace. De nombreuses notes avaient été ajoutées au dessin original.


« Bon on va faire simple : Les croix rouges, c’est ces crevards d’phéniciens. Y veulent choper Therios et Petros, donc y d’vront partir vers l’Nord Est, traversant la forêt. On t’apprend pas qu’passer une forêt avec une armée, c’pas l’pied. Alors combattre…Hin hin… »

Le plan était parfait. Arlequin s’en esclaffait.

« … les points bleus, c’est l’armée du Capt’aine. Y doit d’jà avoir réuni ses hommes, c’qui va progressiv’ment barrer tout l’axe Sud Est aux phéniciens.
L’idée est d’à la fois s’prémunir contre les mouv’ments et éventuelles attaques des phéniciens par l’Nord Est mais aussi d’anticiper en les attirant là où nulle bataille n’peut être remportée : à l’orée d’Thérios. Privé d’retraite et d’renforts, y finiront par s’empaler dans l’Armée d’Sa Majesté ou par crever piégé dans la forêt.
Tu nous diras : c’quoi c’est fichus points vert ? On y vient !
T’es pas sans savoir qu’Therios, c’est un sacré vivier d’chasseur. Et l’chasseur y fait quoi ? Bah y chasse ! Qu’ce soit du gibier ou d’l’homme, l’principe est l’même. On a entendu dire qu’ces gars-là pouvaient t’flairer une bestiole à une demie lieue à la ronde, et qu’y étaient capables d’te capturer d’puissants cerfs en usant d’pièges r’doutables. Y faut mettre ça à profit.
On aurait donc b’soin d’cinq groupes d’pisteurs pour faire office d’guetteurs. Y s’raient là pour anticiper tout mouv’ment d’troupes. Ensuite, on aura b’soin d’expert en pose d’pièges, histoire d’former des goulots dans la forêt et forcer l’armée à s’r’sserrer, créant ainsi des lieux d’combats singuliers ou d’faible nombre. Thérios et sa forêt s’ront notre champ d’bataille éventuel, l’terrain nous est plus qu’favorable.
Bien sûr, faudra évacuer la populace. Vers Petros ou l’Nekyochorio, les deux s’ront sûrs. »


Les yeux du Bouffon scintillèrent de malice.

« Et enfin, notre joker, l’atout s’cret qu’on gard’rait dans notre manche… Ses lèvres formèrent un sourire de démence. … la Dryade ! Héhé ! Vu sa situation, faudra la convaincre d’nous porter main forte en échange d’sa protection. Ces machins-là ont sûr’ment deux trois tours dans leur sacs… Alors t’as bien tout compris ? Va falloir faire vite pour prév’nir les villageois et r’cruter des chasseurs. L’temps presse. »

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par gotchi le Jeu 16 Fév 2012 - 20:29



Pas de doute, le plan du bouffon était infaillible. Bien que long à écouter, et amenant une forte migraine à Gotchi, ce dernier ne pouvait réfuter la perfection du plan. Mais il savait très bien que derrière l'image de gigolo que dégageait l'Arlequin, se cachait un des meilleurs cerveaux de l'armée du Seigneur Hadès.

"Je te reconnais bien là L'Arlequin! Je suis entièrement d'accord sur la façon d'aborder l'invasion."

Gotchi ramassa alors doucement la fiole d'absinthe, espérant y trouver encore quelques gouttes, mais en vain. Celle-ci était vite, le bouffon avait gâché de la bonne eau de vie. Gotchi, un peu déçu, reprit alors la parole.

"Comment s'organise-t-on? Qui fait quoi? Comme tu es à la base du plan, je te laisse le soin de décider. Le résultat sera, au final, le même! Quant à moi, je vais pleurer discrètement cette bonne eau de vie tombée dans l'oubli le plus total!"



gotchi
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 2695
Age : 26
Date d'inscription : 26/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Arlequin le Jeu 16 Fév 2012 - 20:50

Le Bouffon resta silencieux quelques secondes, pensif. Il se mit à remuer ses Dès puis finit par reprendre d'un air évasif :

"On va s'pointer tout les deux au village, y r'trouver ma Douceur. On s'ra alors trois. Lui parle pas d'tout ça, on l'enverra s'occuper d'l'évacuation d'ce pat'lin. D'notre côté, faut qu'on r'crute nos chasseurs. c'ci fait, t'iras r'trouver ton joueur d'lyre auprès d'la Dryade. Y t'faudra la convaincre d'nous épauler dans la bataille si elle a lieu."

L'Arlequin remballa ses victuailles puis se releva.

"On s'bouge ma barrique !"

D'un pas joyeux, le Parieur Fou prit la direction du village de Therios. Il ne leur faudrait qu'une dizaines de minutes pour y parvenir.



[HRP : J'envoie un message à Vach' pour savoir ce que l'on trouvera au village. Je lui ferais envoyer une copie à toi et Jules.]

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par jules le Jeu 16 Fév 2012 - 22:21

Arrow Salle d'audience, Repos troublé

Mais quel bougre celui là, je vous jure ! Je n’eu même pas le temps de répondre à son petit défi que je le perdis de vu. Malheureusement pour lui, je n’eu pas le courage de jouer avec lui. Toute façon, je pouvais sentir sa présence non loin de moi. Aucun risque !
Enfin …
Après quelques heures de marche, je m’arrêtai m’abreuver au cours d’eau qui se figurai sur ma route et en profitai pour remplir ma gourde et faire certains besoins que d’autre ne pourrai faire à ma place.
Idiot que je suis, je perdis la trace du bouffon au cours de cette petite pause.


* Et bien, on fait la pair nous deux ! Un bouffon et un béta … D’ailleurs, il ne m’a même pas dit quel lieu il avait choisi, donc, il faut que je le retrouve. *

La nuit tombai, et aucune trace de l’Arlequin, sauf des pas d’homme. Ce n’était peut être pas les siennes mais je n’avais que ça pour l’instant, d’autant plus qu’elles ne me détournaient pas de ma route …
Par contre, lorsque j’entrai dans la forêt, je savais que pour cette nuit, je devais me poser. Cependant, lorsque je m’accroupi dans le but de ramasser des brindilles, j’aperçu une lueur non loin de ma position.
Sachant qu’en entrant dans cette forêt, je pourrai rencontrer ces pirates qui nous menacèrent, je m’approchai de la lumière avec prudence.
Quand je fus assez près du feu, je jetai un coup d’œil à travers un des buissons. Et … SURPRISE, personne ! ! !

Je m’approchai du feu et examina les traces alentour qui partaient toujours dans ma direction. Mais cette fois-ci, il y avait deux hommes. Espérons que ce ne sois pas des ennemis … Car je devais les suivre.


* Bouffon ou es tu ? *

Je continuai ma route en laissant derrière moi l’idée de faire une pause ...

jules
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 3183
Age : 22
Localisation : là ou le vent m'emportera
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Niveau: 6

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Arlequin le Sam 18 Fév 2012 - 15:06

C’est après un bon quart d’heure de marche que Gotchi et Arlequin aperçurent enfin le village de Therios. Le crépuscule faisant, on voyait se dessiner les fenêtres rougeoyantes des multiples maisonnettes en torchis. Chasseurs et ébénistes rejoignaient leur foyer, l’esprit serein. Ils étaient loin de s’imaginer qu’à une journée d’ici, la guerre les attendait…
Le bourg était composé d’une manière très simple : en son centre se trouvait une place, tantôt occupée par le marché, tantôt utilisée par les enfants pour s’amuser. Au sud Est, enveloppée dans les arbres et bosquets de l’épaisse forêt s’élevait le Temple d’Artémis, Déesse de la chasse. Enfin, s’articulaient tout autour de la place centrale plusieurs chaumières et ateliers. Therios était dépourvu de toute installation militaire, seuls les arbres faisaient offices de murailles.

Le Bouffon ne perdit pas de temps en contemplation. Le manque d’information se faisant, il était plus que prioritaire de mettre en place son plan. Arrivé au centre du bourg, il regarda d’un côté, puis de l’autre et finit par lâcher à Gotchi :


« Hum…T’vois l’temple là-bas, dit-il en pointant du doigt, C’est c’lui d’Artémis. Pour sûr qu’les prêtres qu’y s’y trouvent en savent un paquet sur les machins magiques. Vas leur expliquer dans quel merdier y sont et ramène Nous un d’leur responsable ici. D’notre Côté, Mes Dès et moi on va s’charger d’trouver l’chef d’ce pat’lin. »

Il était inutile de préciser qu’à peine arrivé, l’Arlequin avait attiré les regards. Avec son chapeau à clochette et ses habits colorés, il dénotait de l’accoutrement habituel des voyageurs et marchands. Alors qu’il cherchait une maisonnette plus richement ornée, en quête d’un représentant de village ou d’un responsable, il vit arriver vers lui un petit groupe d’homme à la mine contrariée. Tous étaient massifs, robustes, et certains portaient à leur ceinture machettes et autres couteaux. Arrivé en face du bariolé, l’un d’eux, la quarantaine bien tassée, s’exclama :

[Chef de Village]
« Qu’est-ce que tu fous là le bariolé ? T’es encore un de ces taré qui s’est échappé de sa prison pas vrai ? On ne veut pas d’histoire nous, alors fous le camp ! »


Bingo !
Bien que l’accueil réservé ne fut pas du plus chaleureux, l’Arlequin avait pu trouver, sans même chercher, les hommes qui l’intéressait. Il ausculta avec soin le petit groupe, forcé de constater qu’ils semblaient parfaitement correspondre aux profils recherchés. Un sourire se dessina sur les lèvres du Bouffon. Il adressa ensuite une courte révérence à celui qui paraissait être leur chef.


« Que d’violence dans vos salutations ! Ces m’sieurs r’nonçent à s’présenter ? Soit ! Y convient qu’Nous l’fassions en premier ! Il tendit ses Dès du bout des doigts tout en gesticulant son bras libre. On m’appelle l’Arlequin, Bouffon d’Sa Majesté Hadès. Et voici mes Dès, annonciateurs du Destin, fidèles compères au d’là même d’l’adversité ! »

Il marqua une courte pause puis reprit.

« Si Nous nous sommes tapé tout c’chemin d’puis l’Nekyomanteion, c’n’est assurément pas pour vous gratifier d’un d’Nos numéros, bien qu’dans d’autres circonstances c’eut été un véritable plaisir ! Non non non…. Cette fois ci, l’heure est grave, pour vous mes très chers. »

Le bariolé indiqua de la main la direction du port d’Igoumenitsa.

« Y’a d’ça deux jours, des pirates phéniciens s’sont emparés du Port d’Igoumachin. Un messager a ram’né la nouvelle au Palais, précisant qu’les pirates en voulaient aux villages d’Therios, Petros, et à la Dryade qui s’trouve dans votre forêt. Pour la dryade, on sait pas c’qu’y lui veulent mais pour Therios, c’est l’bois quand à Petros, c’est l’marbre.
L’Oracle a alors envoyé un groupe d’Spectres pour organiser la défense d’vos bourgs puis négocier avec les pirates. C’ci explique la raison d’notre présence : vous préparer à l’éventuelle bataille… C’la n’a rien d’une comédie, y s’agit d’vos familles, d’votre forêt et du souhait d’Sa Majesté. »


L’Arlequin se mit à secouer ses Dès, comme à son habitude.

« Nous avons b’soin d’savoir et ce dès c’soir, si vous souhaitez coopérer. L’choix vous appartient mais y s’ra lourd d’conséquences. En découl’ra l’av’nir d’vos enfants, d’vos maisons, d’vos rêves. L’occasion-vous est donnée d’choisir quel ch’min emprunter.
Sachez tout’fois qu’nous avons un plan, mais qu’sans vous, y nous s’ra impossible d’le m’ner à bien. »


Le Parieur tourna les talons. Tout en prenant la direction d’un petit porche, il lâcha :

« V’nez Nous voir lorsqu’vous aurez fait votre choix.

[NB : Arlequin est un Alain Delon. « Nous » le désigne lui et ses Dés.]


Dernière édition par Arlequin le Sam 18 Fév 2012 - 21:00, édité 1 fois

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Nikiolas le Sam 18 Fév 2012 - 19:07

- Tu me facilite pas la tâche le bariolé, répondit le chef du village. Mais sache que nous autres, habitants de Thérios, n’abandonnerons jamais nos foyers et notre village. Nous nous battrons même si la mort est une option très forte.

Le chef resta silencieux et songeur avant d'ajouter :

- Si je demande à mes chasseurs de vous suivre, pourriez-vous organiser les défenses de la cité ?

*** Plus loin dans la forêt ***

- Mais qu'est-ce que c'est que tous ces passages dans notre forêt ? Va falloir y mettre de l'ordre !

Nikiolas
MJ Divin de Hadès

Nombre de messages : 8222
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par gotchi le Sam 18 Fév 2012 - 22:56



Gotchi et l'Arlequin étaient arrivés au village de Thérios, ils ne perdirent pas un seul moment pour annoncer le danger qui menaçaient les habitants. Le bouffon avait envoyé Gotchi au temple voué à Artémis. Il se dirigea vers ce dernier, sans hésitation puisqu'il s'agissait du plan de l'Arlequin.

Gotchi arriva devant le temple, décoré de façon à honorer Artémis. Il entra silencieusement, pour lui peu importe le dieu, chaque lieu de culte mérite le respect. Une prêtresse priait, cela devait être la fameuse Dorothéa, réputée pour ses mises en gardes. Gotchi s'approcha d'elle, s'agenouille en guise de respect et prit la parole ;

"Pardonnez mon intrusion en ces lieux, Ô Grande Prêtresse, mais je dois vous avertir d'un terrible danger. Une invasion de pirates phéniciens est imminente, et notre seigneur nous envoit évacuer les différents villages concernés, dont celui de Thérios. Toutefois, avec mon compère, nous avons concocté un plan qui permettra de sauver beaucoup de vie et de biens. Pour réaliser ce dernier, nous avons besoin de l'aide de vos chasseurs et de la dryade. Or nous avons pensé que vous pourriez nous informer sur cette créature ô combien mystérieuse pour la convaincre de nous aider. Sa forêt est en danger, je pense qu'elle voudra bien nous aider, mais restons prudent. Il nous faut mettre tous les atouts de notre côté."

Gotchi s'arrêta quelques secondes, et reprit pour conclure

"Voilà la situation. J'attendrai de vos nouvelles devant le temple mais je vous en prie, décidez-vous vite."

Gotchi salua, avec tout le respect qu'il se devait, Dorothéa et s'en alla du temple pour laisser la quiétude reprendre les lieux...



Dernière édition par gotchi le Dim 19 Fév 2012 - 11:12, édité 1 fois

gotchi
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 2695
Age : 26
Date d'inscription : 26/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Lord nergal le Dim 19 Fév 2012 - 11:02

Dans la forêt de Therios, le spectre du rat se sentait totalement désorienté.

Que se passe t il ici? Cela fait combien de temps que je suis ici?

Lord Nergal continua malgré tout d'avancer dans cette immense forêt. Tout en avançant , il sentit ces forces le quiter.

Non...quesque....je vais m'évanouir....

Tout en tombant , il entendit une voix :

- Mais qu'est-ce que c'est que tous ces passages dans notre forêt ? Va falloir y mettre de l'ordre !.

Le temps passa, L'étoile du Rongement commançait à reprendre connaissance.

Mais où suis-je?

Tout autour de lui était différent, la forêt verdoiyante avait fait place à une grotte bleutée et scintillante.

un être s'approcha de lui :

La dryade? Est-ce vous?


Lord nergal
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 2290
Age : 31
Localisation : belgique, mons
Date d'inscription : 05/04/2006

Feuille de personnage
Niveau: 14

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Nikiolas le Dim 19 Fév 2012 - 12:10

Un guerrier qui semblait être un guerrier de Hadès, surprit un brigand qui sortait d'un bosquet d'où il venait de soulager sa vessie.

- La dryade ? Est-ce vous ?

- Faut être fou ou aveugle pour me prendre pour une dryade, dit le brigand. Par contre, tu te trouve au mauvais endroit mon gars.

A ce moment, une horde de guerriers sortirent des bois et entouraient maintenant le spectre. Il devait s'agir des brigands de Thérios, ceux qui détroussent les impudents qui osent s'aventurer trop loin dans la forêt ou qui simplement faisaient le voyage jusqu'à la cité mère du bois de l'Epire. Le chef sortit du lot et parla au spectre :

- Pourquoi es-tu ici ? Tu semble être un spectre de Hadès, nous te ferons donc la fleur de ne pas te faire de mal. Mais je suis intrigué par ta présence en ces lieux tout de même.

Nikiolas
MJ Divin de Hadès

Nombre de messages : 8222
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Arlequin le Dim 19 Fév 2012 - 12:28

[HRP : Je considère que le chef du village est venu rejoindre Arlequin sous le porche, comme convenu. Bien que tu es zappé ce détail Vacha' clown]

Une trentaine de seconde après sa retraite, Arlequin vit le rejoindre le petit groupe d’hommes. Il afficha un léger sourire en coin, finalement rassuré de voir que ses prévisions se réalisaient. La machine était parfaitement huilée, laissant tout le loisir au Bouffon de s’abandonner à ses stratégies les plus audacieuses et malicieuses.

« Bien. Z’avez pas un coin où on pourrait discuter un peu à l’abri? Pas qu’on s’les gèle mais disons qu’On s’rait pas contre un peu d’chaleur après avoir passé plus d’une journée à cavaler à travers les près ! »

Le chef du village paru un instant sceptique. Bien qu’il eut décidé de faire confiance à cet étrange personnage, il semblait en vérité plus s’agir d’un choix par défaut qu’autre chose. Cependant à présent, il ne pouvait plus faire marche arrière. D’un geste de la main, il fit signe au Parieur de le suivre. La troupe pénétra alors dans une maisonnette plus imposante que les autres, donnant directement sur la place.

** Dans la maison du Chef de Therios.**

A l’intérieur, une décoration sobre mais chaleureuse. Un feu était allumé. Au loin, on entendait des casseroles qui s’entrechoquaient. Probablement la femme du brave homme qui œuvrait. Le chef présenta des chaises à ses invités puis hurla à travers la pièce :


[Chef de Village]
« Chérie ! Ramène-nous de quoi nous réchauffer ! On a quelques invités !
Il poursuivit alors vers l'Arlequin, sur un ton distant, l’air perplexe. Bon, dites-nous ce que vous comptez faire pour nous sortir de cette mélasse. Nous sommes une centaine de chasseurs aguerris dans ce village, plus une cinquantaine d’anciens dont le savoir en matière de traque n’est plus à démontrer. Nous savons tuer le gibier, tuer l’envahisseur ne devrait pas différer ! »

Au même moment, la femme du chef fit irruption dans la salle. Elle parut inquiète suite aux paroles de son mari mais n’osa pas ouvrir la bouche. Elle déposa quelques verres et une bouteille de vinasse régionale puis reprit la direction de la cuisine.
D’un simple geste de la main, l’Arlequin repoussa le verre qui lui fut tendu puis se leva de sa chaise, surplombant les différents protagonistes. Sa voix avait perdu cet air insouciant, seule la passion et l’excitation l’animait à présent.


« Excellent... C’bien plus que c’qu’On pouvait imaginer… Fantastique… Hin hin… Silence… Soit ! M’sieurs ! Voici donc comment c’la va s’passer : l’plan s’divise en six points qui s’ront exécutés parallèl’ment. En attendant l’arrivée du Capt’aine d’Son Armée, vous répondrez d’mes ordres. Considérez Nous, mes Dés et moi, comme seuls aptes à décider d’qui peut ordonner ou autoriser un mouv’ment pour c’qui concerne les chasseurs du village d’Therios.
Aheum… Les six points donc. »


L’Arlequin sorti sa carte de sa besace. Il la déplia sur la table, écartant du même coup les verres à moitié plein.


« Pour l’premier point, y s’agit d’mettre en sécurité vos femelles et marmots. Pour s’faire, vous partirez au Sud, pour r’joindre l’Nekyochorio d’manière temporaire. Vous y trouv’rez l’logis et un lieu sûr du temps qu’les Phéniciens soient r’poussés. D’sorte à c’qu’le convoi n’soit pas pillé ou attaqué, dix d’vos chasseurs y s’ront envoyés pour les escorter.

Ensuite, concernant l’s’cond point, y nous faut mettre en place un quartier général. Un lieu où toutes les décisions s’ront prisés, un lieu peu exposé, comme c’te baraque par exemple. C’est ici qu’les messagers converg’ront, qu’les cartes s’ront affichés et qu’les rapports des guetteurs s’ront réunis.

Pour l’troisième point, y Nous faudra sélectionner quinze gars parmi vos plus discrets, rapides et aguerris pisteurs. Leur rôle s’ra crucial : s’assurer d’l’observation d’nuit comme d’jour des zones vertes r’présentés sur la carte. Des rapports d’vront être transmis au Quartier Général d’manière régulière, Nous assurant qu’nul attaque n’s’prépare. Vous s’rez dispatchés en cinq groupes d’trois guetteurs. J’vous laiss’rez l’soin d’sélectionner vos hommes, mais choisissez bien ! L’une des clés d’une bataille remportée ou évitée, c’est d’être informé. Tâchez d’jamais l’oublier. »


Le Bouffon se racla bruyamment la gorge. La pièce était plongée dans un silence de plomb. Les regards étaient braqués sur lui.

« On en vient donc au quatrième point. L’travail qui vous attend s’ra d’taille. Vous dites qu’chasser un homme ou une bête c’pareil? Ben On va mettre c’te théorie en application. Nous allons piéger les sentiers d’la forêt ainsi qu’les grandes voies d’accès. On n’sait pas encore combien d’ces chiens d’phéniciens ont débarqué à Igoumachin, y faut donc s’attendre à d'voir livrer bataille en infériorité. Vous d’vez l’savoir mieux qu’Nous : la forêt est l’terrain qui s’prête l'mieux pour s’genre d’joyeus’tés. Seul’ment voilà, faudra préparer l’champ d’bataille pour qu’tout tourne à notre avantage. Créez des goulots d’étrangl’ment, usez des hauteurs, posez des pièges… Vous s’rez plus d’une cinquantaine d’chasseurs épaulés par vos vieux qui s’charg’ront d’communiquer leur expérience en matière d’chasse.

Enfin, dernier point qui vous concerne direct’ment : la mise en place d’un groupe d’messagers permettant d’r ‘lier Therios à Petros, aux tours de guets et au Nekyomanteion. Y Nous faudra une dizaine d’jeunes hommes rapides sachant éventuell’ment monter à ch’val.

Pour l’sixième et dernier point, nous avons envoyé un Spectre consulter l’culte d’Artémis pour en savoir plus au sujet d’l’une des convoitise des phéniciens : la bestiole qui s’trouve dans votre forêt, une sorte d’Dryade parait-il. Nous pensons qu’la Chose pourrait elle aussi avoir son rôle à t’nir dans cet acte d’Nos Vies. »


Il se tût alors. Ses yeux survolèrent la pièce.

« Si l’un d’entre vous veut l’ouvrir, qu’y s’prive pas, car après, y s’ra trop tard. »



[HRP : Pour les autres spectres, l’idée est de créer différents fronts d’attaque. Les duos devraient se reformer d’ici peu, avec un duo menant le front Sud-Ouest de Therios, un autre Sud de Therios – via la dryade, peut-être – puis un autre avec l’armée d’Hadès et Eraste.]

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Nikiolas le Dim 19 Fév 2012 - 12:57

- Tu semble plus au fait des stratégie militaires que nous autres pauvres chasseurs ou bûcherons. De plus, tu es un spectre de sa majesté, donc nous ne pouvons que te suivre. Il faudrait juste prendre en compte que justement nous ne sommes pas des guerriers. Nos chasseurs peuvent occire aisément une proie avec leurs arcs, mais face à une armée d'hommes, personne ne sait si ils auront le courage de prendre des vies. Et pour les bûcherons, le maniement de la hache sera chose aisée, mais pourront-ils fendre un crâne comme ils le feraient d'une bûche. Pourras-tu nous apprendre ?

Nikiolas
MJ Divin de Hadès

Nombre de messages : 8222
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Arlequin le Dim 19 Fév 2012 - 13:41

Le Bouffon sentit un peu de crainte dans la voix du chef de village. Mais il n'en avait que faire. Il s'approcha du visage du puissant chasseur, pivota la tête puis se recula. Sa voix était plus inquiétante qu'à l’accoutumée, mielleuse à souhait.

"Non Nous n'vous apprendrons rien. Nous n'en avons pas l'temps. Mais soyez sûrs qu'lorsqu'vous s'rez face à la Mort, vous s'rez quoi faire. On appelle ça l'instinct d'survie, c'est inné chez les mortels hin hin."

Il marqua une brève pause. Secoua ses Dès puis reprit sur un ton évasif :

"Tant qu'vous s'rez à Nos ordres, jamais...non jamais Nous n'vous livr'rons en pâture à ces chiens d'phéniciens. Z'avez beau n'être qu'des pions, Nous n'sommes pas d'ces chefs aveuglés par leur envies d'grandeurs qui s'raient prêts à vous sacrifier pour s'faire mousser, pour avoir fait rêver toute une contrée.
On n'vous cache pas qu'à Nos yeux, c'plan n'est qu'un Pari, un Pari comme la vie Nous en impose chaque jours, chaque heures, chaque minutes. Z'avez pas d'autres choix qu'vous lancer, d'laisser l'Destin décider. C'pendant pour c'te fois, vous n's'rez pas seuls... Vous parierez vos Vies aux côtés des Spectres d'Sa Majesté !"


Tout à coup, l'aura de l'Arlequin changea.
Il repensait à cet instant, à cette mission, à ce jour où il avait vu un piètre responsable mener cinquante hommes à la mort par son arrogance démesurée. Qu'il eut été simple Spectre, Troufion, Lieutenant ou Général n'y changeait rien : il n'était aux yeux du Bouffon qu'un imbécile sans valeurs, une mite à qui l'on confia des Vies. Les paris sont risqués et le fossé entre le génie et la folie est parfois mince. Doutait-il? Certainement pas. Toutefois, peut-être que le temps était venu pour le Parieur Fou de tomber le masque...
Son cosmos envahit subitement la pièce, insufflant aux hommes présents une étrange sensation de passion mêlée à l'excitation.


"Il est grand temps d'se sortir les doigts du fion. Qu'le plan soit mit en place. Nous n'avons plus d'temps à perdre en palabres et hésitations, l'heure est v'nue d'agir."

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Lord nergal le Dim 19 Fév 2012 - 14:02

Lord Nergal reprit enfin pleinement ses esprits. Il était toujours dans la forêt.Cette fois-ci, encerclé par des brigands de Therios.
Leur chef se positionna devant le spectre:

- Pourquoi es-tu ici ? Tu sembles être un spectre de Hadès, nous te ferons donc la fleur de ne pas te faire de mal. Mais je suis intrigué par ta présence en ces lieux tout de même.

Cette grotte était ce donc une illusion, que m'est-il arrivé? se dit le spectre du rat , tout en se relevant


Je suis Lord Nergal, Spectre de sa majesté Hades, je n'ai clairement pas peur de vous , tous autant que vous étes.

Lord Nergal attrappa le bras du chef des brigands et lui torda si fort qu'il mit genou à terre.

Vos contrées sont en danger, je suis à la recherche de la Dryade, et j'ai besoin d'homme pour la proteger d'envahisseur, soit vous m'aidez de votre plein gré, soit se sera par la force. Vous n'avez pas de chance, non loin d'ici , un de mes frère d'arme d'une grande puissance est tapis dans l'ombre


Le spectre à la lyre , ne se doutait pas que l'ivrogne de Gotchi était parti sans le prevenir avec le bouffon...

Lord nergal
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 2290
Age : 31
Localisation : belgique, mons
Date d'inscription : 05/04/2006

Feuille de personnage
Niveau: 14

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Nikiolas le Dim 19 Fév 2012 - 14:41

- Et bien soit, nous te suivrons. Qu'importe si nous n'avons que peu de chance de revoir nos foyers, nous devons les défendre afin que nos enfants puissent y grandir sans crainte.

Le chef prit son arc, leva le bras en l'air et ajouta :

- Nous vaincrons ou nous mourrons, mais dans tous les cas ces phéniciens de malheur n'auront rien de nous, n'aurons pas notre précieux village.

*** Pendant ce temps dans la forêt ***

- La dryade ? Tu veux trouver la dryade ? Elle n'honore pas de sa présence le premier venu, aussi divin qu'il puisse être. Et pour ton "frère", si tu parle de l'amphore pleine de vin que nous avons déjà vu passer, et bien il ne te sera pas d'un bien grand secours. Tu ferais mieux de nous donner ton or si tu veux passer sans encombre...


Nikiolas
MJ Divin de Hadès

Nombre de messages : 8222
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Nikiolas le Lun 20 Fév 2012 - 17:51

*** Devant le Temple de Artémis ***

Dorothéa daigna sortir à la rencontre de ce spectre qui avait été si rapide qu'il ne lui laissa pas le temps de répondre avant de sortir du temple. Elle arriva devant lui, accompagnée de toute sa suite, et dit :


- Tu as bien fait de venir me prévenir fier spectre. Et bien que ma déesse ne serait pas fort aise de me voir aider le sombre monarque, je t'accorderais mon aide. Mais la dryade ne te sera pas présentée comme ça, il te faudra réussir quelques épreuves avant. Seras-tu prêt à accepter ces défis qui t'attendent ?

*** Dans le village ***

Le chef du village de Thérios, le fier Sylphe, était dans l'attente d'une quelconque réponse du spectre. Il avait bien comprit qu'aucune aide ne lui serait accordé, mais il espérait seulement des pistes pour qu'il puisse, avec ses hommes, organiser une défense digne de ce nom.

Nikiolas
MJ Divin de Hadès

Nombre de messages : 8222
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par gotchi le Lun 20 Fév 2012 - 18:51



La dryade avait finalement décidé de venir en aide à Gotchi, mais pas directement;

"- Tu as bien fait de venir me prévenir fier spectre. Et bien que ma déesse ne serait pas fort aise de me voir aider le sombre monarque, je t'accorderais mon aide. Mais la dryade ne te sera pas présentée comme ça, il te faudra réussir quelques épreuves avant. Seras-tu prêt à accepter ces défis qui t'attendent ?"

"Tout défis qui s'avancent à moi, sont imposés par mon dieu! Si c'est le seul moyen d'accéder à a dryade, je suis prêt à passer par toutes les étapes!"

De toute façon, Gotchi n'avait pas le choix, le plan de son compère dépendait fortement de la Dryade...


gotchi
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 2695
Age : 26
Date d'inscription : 26/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par jules le Lun 20 Fév 2012 - 21:09

Quelques heures après que je me sois perdu dans ces bois, je me retrouvai devant le village de Therios.
J’interpellai un vieil homme faisant de sa terre un immense potager …


- Bonjours Monsieur, auriez vous vu un drôle d’étranger vêtu d’un chapeau à clochette ?

Celui-ci m’indiqua une grande maison. Je m’avançai vers ce bâtiment, et frappa à la porte …



[HRP] dsl pour ce Rp, mais en ce moment, j'ai beaucoup d'exam, mais promis mercredi se sera bon ! ! !

jules
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 3183
Age : 22
Localisation : là ou le vent m'emportera
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Niveau: 6

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Nikiolas le Lun 20 Fév 2012 - 21:56

*** Dans le village ***

Alors que le chef semblait perdu, un homme s'approcha et dit :

- Moi, Beran, 1er chasseur de Thérios, je vous conjure de m'écouter Sylphe. Je crois avoir comprit ce que nous a dit le bariolé là. Tout d'abord, réunissons cinq de nos chasseurs et cinq de nos bûcherons pour escorter femmes et enfants en direction de Nekyochorio. Je connais bien Eraste, et je suis certain qu'il a déjà monté une défense efficace pour protéger la cité.

Le jeune homme termina sa phrase et reprit son souffle avant d'ajouter :

- Regroupons ici toutes les têtes pensantes du coin afin de prendre les bonnes décisions, pendant ce temps, je me porte volontaire pour rassembler mes meilleurs chasseurs. Ainsi nous partiront aux alentours de la ville pour poser des pièges un peu partout et ralentir ainsi ces phéniciens de malheur.

Le chef Sylphe acquiessa toutes les propositions de Beran et dit :

- Je vois que toutes ces années en forêt n'ont pas am...

Mais alors que Sylphe parlait, un autre homme l'interrompit :

- Vous me faites bien rire vous deux. Et nos vies dans tout cela, elles n'ont aucune valeurs ? Bien à vous de mettre nos femmes, nos enfants en sécurité, mais si nous mourrons tous, qui va repeupler et labourer nos terres ?

- IL SUFFIT ENON, cria Sylphe, tu nous bassine toujours les oreilles de tes jérémiades. Tu veux jouer au plus malin, et bien tu seras l'un des messagers chargé de faire le lien entre tous les points de cette défense que nous montons.

Sylphe se tourna maintenant en direction du spectre pour lui demander :

- Autre chose ou tout cela vous ira mon seigneur ?

Nikiolas
MJ Divin de Hadès

Nombre de messages : 8222
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:48


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum