Débarquement phénicien

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par jules le Jeu 12 Avr 2012 - 19:14

Je ne savais pas combien de temps j’avais pu dormir. Mais des cries de douleurs, de rages avaient réussis à me sortir de mon sommeil. A mon réveil, je pouvais constater que toutes mes blessures étaient parties. Se qui me sembla bizarre vu mon état lors de mon premier réveil. Peut être que c’était dû à la présence que j’avais pu sentir …
Bref, je jetai un coup d’œil par la fenêtre … rien, mis à part de la fumer.


- Vite ! La guerre a commencé dis une femme tout affolé derrière moi.
J’eu à peine le temps de la remercier que j’aperçu par la fenêtre, des villageois partir vers le front. Sautant par la fenêtre, j’allai à leur rencontre.


- Hep, besoin d’aide ici ?

Sur ces mots, nous nous rendîmes sur le champ de batail et chacun pris des chemins différents. Après la connaissance de certaines informations, je décidai de prêté mains forte à Gotchi. Des renforts leur serraient peut être utile.
Après quelques minutes de marche, je pouvais apercevoir le groupe attaqué par ces maudits phéniciens. D’ailleurs, ce fut également mon tour. Un sale co*** de traître m’attaqua part derrière. Se fut un coup puissant qui n’eu pas que pour effet de m’affaiblir … Ce coup me mit en rogne !


- Alors toi sale chien de phénicien, tu vas le regretter !

Sur ces mots, je sortie mon épée de son fourreau et fonça sur mon adversaire …

*Sale chien !*

jules
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 3183
Age : 22
Localisation : là ou le vent m'emportera
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Niveau: 6

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Nikiolas le Ven 13 Avr 2012 - 14:19

**Est de la forêt de Therios. Cinquième jour. Mi-Journée.**

Alors que les combats faisaient rage de l'autre côté de la forêt, dans le camp commandé par Eraste on attendait les instructions. Les soldats, peu habitués aux combats groupés, étaient nerveux. Mais au levé du soleil, Eraste avait fait un grand discours pour arranger les hommes. Une fois celui-ci terminé, tous étaient partis se préparer à combattre et à occire l'envahisseur. Leurs paquetages étaient prêt, et au moment où le soleil était le plus haut dans le ciel, l'armée de Eraste se tenait devant l'entrée du camp afin de partir combattre les phéniciens. Eraste en profita pour prendre une fois encore la parole :

- Mes frères, nous sommes ici pour une seul raison, repousser l'envahisseur qui a souillé nos terres et tués des habitants de Igoumenitsa. Nous devons leur apprendre le respect. Nous devons les corriger comme il se doit. Nous devons les tuer jusqu'au dernier si le besoin s'en fait sentir. Qu'il soit phénicien ou d'une autre race, nous devons montrer au monde que les épirotes sont les hommes, que dis-je, sont les guerriers les plus puissants de Grèce. Vous êtes avec moi ?

Les soldats crièrent tous en coeur, mais Eraste ajouta d'une voix plus forte :

- VOUS ETES AVEC MOI !

**Ouest de la forêt de Therios. Cinquième jour.Mi-Journée.**

Du sang ... du sang à pertes de vue. La forêt n'était plus ce qu'elle était. La beauté des arbres, la clarté des feuilles et de l'herbe et la majesté des animaux vivants dans les lieux n'avait plus aucune mesure avec ce que la dryade avait connu, créé et entretenu depuis des années. Elle ne pouvait supporter une telle ignominie sur ses terres.

Alors que les combattants s’échangeaient coups d'épées, de haches et on ne savait quoi encore, un épais nuage de fumée verdâtre apparut en plein milieu du champs de bataille. La dryade apparut, revêtant son divin surplis, et balayant un maximum d'ennemis sur son passage. Allait-elle profiter de sa présence ici pour aider les spectres dans leurs combats ? Encore faudrait-il qu'il ne la remarque et l'aide en retour ...




Les cries des soldats se firent entendre plus fort et tous frappaient maintenant leur arme sur leur bouclier pour faire plus de bruits encore. Ils prirent aussitôt la marche à la suite de Eraste, le tout en direction du combat de l'autre côté de la forêt. Arriveraient-ils en temps et en heure ? Ou seraient-ils les témoins de la mort de leurs frères ?

Nikiolas
MJ Divin de Hadès

Nombre de messages : 8222
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Lord nergal le Ven 13 Avr 2012 - 22:48

**Ouest de la forêt de Therios. Cinquième jour.Mi-Journée.**

Lord Nergal après avoir sauver l'enfant, se remit en route vers le champs de bataille, les cris des combats résonné dans toute la forêt. Il avançait d'un pas serein, confiant malgré qu'il n'était pas certain de ce qui aller lui arriver après cette bataille. Lui qu'on considérait comme un traître. De plus, la voix qu'il avait entendu et prit possession de lui, le tourmenté de plus en plus. Il devait savoir qui elle était.

Arriver aux abords champs de bataille, il vit un nuage de fumée verdâtre en plein milieu des combats. une être portant un surplis magnifique apparut, balayant les phéniciens avec une grande facilité. Le spectre resta discret et resta derrière un buisson.


La dryade, je suis sur que c'est elle, elle est magnifique.

Lord Nergal était hypnotisé par la beauté de la dryade. Il resta un moment caché et la regarda encore et encore. Puis, prit sa lyre en main et commença a lui jouer un morceau, espèrent retenir son attention. Le son résonnait dans la forêt , se mélangeant au son des cris et du frottement des armes qui s'entrechoquèrent.



Lord nergal
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 2290
Age : 31
Localisation : belgique, mons
Date d'inscription : 05/04/2006

Feuille de personnage
Niveau: 14

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Arlequin le Lun 16 Avr 2012 - 13:15

**Ouest de la forêt de Therios. Cinquième jour. Mi-Journée.**

Il s’agissait bel et bien de lui.
Malgré le tumulte de la bataille, du fracas des épées et des boucliers, un homme dominait, guidait cette Armée Phénicienne. Peut-être que l’onde de l’Arlequin l’avait déstabilisé. Ou peut-être pas. Les seigneurs de guerres ne sont pas prompts à se laisser désarçonner de la sorte. Néanmoins, ses soldats eux l’avaient été. Comment admettre qu’une troupe de trois cents hommes entrainés puisse être malmenés par une centaine de paysans armés de haches et de simples arcs ?
La réponse : c’était écrit.

Un sourire satisfait apparu sur le visage du Bouffon. Resté en retrait, il observait avec délectation le spectacle.


« Acte final…. Ou quand l’acteur d’vient spectateur. C’pas l’pied mes jolis ? » dit-il à l’adresse de ses Dés.

Tous les pions étaient avancés. Profitant d’un terrain nettement à leur avantage, les habitants de Therios usaient de leurs ultimes forces pour repousser l’envahisseur. Guidés par des instructions claires, leurs chefs, Sylphe le vaillant et Beran le paisible, menaient archers et bucherons d’une main ferme. Ils n’avaient à présents plus besoin de stratège. De leur côté, les spectres enflammaient leur cosmos pour se défaire de soldats parfois trop entreprenants. Tous s’étaient réunis, de la Barrique au Traitre, en passant par la Douceur. De surcroit, Gotchi était parvenu à rallier la dryade à leur cause. Imposante par l’aura qu’elle dégageait, ce paramètre venait ébranler encore un peu plus la confiance des envahisseurs.
Finalement, le plan s’était déroulé comme prévu, ne restait à présent qu’un dernier détail à régler et la mission serait terminée.

Un messager vint alors retrouver le bariolé.


[Messager]
« Des nouvelles fraiches pour vous ! Une armée venant du Sud-Est est en approche ! Ils se disent menés par un certain Eraste, envoyés du Nekyomanteion pour protéger Therios ! »


Le capitaine faisait finalement son entrée. L’Arlequin lâcha un rire saccadé avant de répondre sèchement.

« Mène Nous à eux. »

Il ne fallu qu’une poignée de minutes de marche à l’Arlequin et au messager pour se trouver face à l’Armée d’Hadès. Ils progressaient d’un pas motivé, chantant et frappant sur leurs boucliers dans un rythme militaire. Apercevant le Bouffon, Eraste ordonna à ses troupes de s’arrêter. Le Bariolé se précipita vers eux en sautillant.

« Cap’taine Eraste, vous v’là enfin ! Z’avez fait l’casse-croute sur l’ch’min ou bien p’t’être une saut’rie comme z’en avez l’secret ? »

Silence.

« Aheum…On vous livre notre rapport d’la situation !
A dix p’tites minutes d’là, vers l’Ouest, y’a un champ d’bataille. On a créé un gros goulot d’étrangl’ment dans l’quel la stupide Armée d’phénicien s’est engouffré. A croire qu’en plus d’leur ôter l’respecter, on leur sectionne un bout d’cervelle à la naissance hin hin !
Là-bas, vous y trouv’rez une centaine d’paysans d’Therios. Une moitié est m’née par Beran, un type aussi un brin coincé mais ferme et plein d’talent. Y s’occupe des archers et tâche d’cont’nir l’armée adverse dans l’goulot par c’biais là. Pi y’a Sylphe, un gros buch’ron bien monté, l’chef du village et mangeur d’saucisses en somme. Intéressé pas vrai ? Hin hin ! Bref c’type là c’charge d’mener les troupes dans la cohue. Y’a aussi trois spectres et une dryade. Etrange hein ?
Pour c’qui est des cibles, sont m’nés par un type pas très futés. Y gueule partout sans vraiment savoir comment s’dépêtrer d’la galère dans laquelle y s’est fichu. Il a avec lui trois cents soldats à deux trois près. On les a compté ! M’enfin…Rien d’insurmontable pour vous Cap’taine ! »


L’Arlequin secoua la tête, faisant s’agiter ses clochettes. Il semblait pensif. Son regard lointain.

« Ah et aussi, comme vous d’vez l’voir r’çu, l’Traitre Lord Nergal a attaqué à trois r’prises ses anciens compères en s’étant au préalable allié avec une horde d’cafards voleurs de trésors. Un sacré ne mélange pas vrai ?! Au moins, on s’est pas ennuyé hé hé !

Il caressa Ses Dés du bout des doigts, grimaça un bref instant puis reprit :

« V’là c’tout ! Mission accomplie. On a préparé Therios à s’battre, chopé une dryade et mâché l’boulot. Y vous reste plus qu’à tout nettoyer. Nous, on va s’rentrer. Parait qu’les beaux jours sont d’retour à Nekyochorio. On d’vrait r’trouver nos p’tits marins prêts à tout pour faire fortune avec deux Dés muahahaha ! »

Sous le regard de l’Armée d’Hadès, le Bouffon s’éloigna d’un pas dansant. Il chantonnait à présent à travers la forêt, faisant route vers l’Ouest.
Il n’avait que faire des récompenses et autres remerciements. Son pari était remporté, son plan avait fonctionné. Plus rien d’autre ne lui importait à présent.


Arrow Palais des Oracles, Repos troublé


Dernière édition par Arlequin le Mer 25 Avr 2012 - 17:48, édité 1 fois

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Nikiolas le Mar 17 Avr 2012 - 16:35

**Ouest de la forêt de Therios. Cinquième jour. Mi-Journée.**

A quelques kilomètres du champ de bataille…
Eraste ne tint pas vraiment compte de l’attitude décalée de l’Arlequin. A dire vrai, il commençait à s’y habituer. Bien qu’il fut un trouffion mal éduqué, les informations qu’il divulguait n’étaient pas dénuées de sens.
C’est avec une vision floue de la situation qu’Eraste et son Armée entreprirent d’établir un plan de bataille. Le terrain serait une composante importante de leur stratégie. Mieux valait-il perdre quelques minutes plutôt que d’agir sans réfléchir au préalable et perdre des dizaines d’hommes.
Si seulement le Bouffon avait pu leur fournir ses plans de bataille… L’intervention eut été plus rapide.


Champ de Bataille…
De son côté, le messager avait fait machine arrière. Il s’était hâté de prévenir Beran, en retrait, de l’arrivée imminente de l’Armée d’Hadès.
Ce dernier, aux côtés de Gotchi, s’interrogea :


[Beran]
« Dis-moi Spectre, ne risquons-nous pas de blesser nos camarades à tirer sans arrêts nos flèches dans la cohue ? Votre Arlequin a beau nous avoir mené jusqu’ici, ça fait quelques minutes que plus personne ne l’a aperçu.
D’après toi, doit-on continuer de risquer de nous embrocher nous-même ou prendront nous le risque de laisser les phéniciens progresser ? »


Bien que pensif, cela n’empêcha pas Beran d’hurler sur ses chasseurs, les encourageant à la manière d’un chef aguerris. Sylphe, lui, continuait d’abattre sa hache sur les crânes phéniciens, chevauchant les corps sans vie.


Au centre de la bataille, la dryade fut intriguée. Parmi cette affreuse rumeur de fracas de métal et de chair résonnait une douce mélodie. C’est ainsi que la créature découvrit, au détour d’un buisson, Lord Nergal. Sa mémoire se raviva. Elle entra alors dans une colère noire et vociféra en pointant du doigt le spectre :


[Dryade]
« TOI ! BLASPHEMATEUR ! VIL MORTEL ! TU OSE ENCORE TE MONTRER A MOI ET SOUILLER CETTE FORET ?!


Sans attendre la réponse de son interlocuteur, la dryade claqua des doigts. Aussitôt, deux arbres s’animèrent et immobilisèrent Lord Nergal. Il était à la merci de la dryade…Loin du combat, loin de ses « alliés ».

Nikiolas
MJ Divin de Hadès

Nombre de messages : 8222
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Lord nergal le Mer 18 Avr 2012 - 0:02

**Ouest de la forêt de Therios. Cinquième jour. Mi-Journée.**

[Dryade]
« TOI ! BLASPHEMATEUR ! VIL MORTEL ! TU OSE ENCORE TE MONTRER A MOI ET SOUILLER CETTE FORET ?!


Le spectre était maintenant à la merci de la dryade, immobilisé pas les branches d'arbres qui venait de s'animé. Lord Nergal était impressionné par la puissance qu'elle dégagé mais surtout hypnotisé par sa beauté.


Quel puissance...je ne peu plus bougé...



Le spectre essaya de se délogé des racines qui le retenait mais en vain, plus il se débattait et plus les entraves se resserraient. La pression des racines était impressionnante et des coupures apparurent sur le corps du spectre.



Je n'ai pas voulu tout ceci...mes choix n'ont pas toujours était bon...je suis un homme, pas un dieux...


Les racines se resserraient encore plus. La respiration du spectre se faisaient avec beaucoup de difficulté. Si les liens n'était pas enlevé dans les prochaines minutes, Lord Nergal n'allait plus pouvoir s'oxygéné.


Dryade je n'ai aucune excuse... fait ce que tu veux de moi...mais s'il te plait va aider les habitants de Therios ainsi que les spectre présent sur le champ de bataille... Il ne doivent pas subir les conséquence de mes actes...



Lord nergal
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 2290
Age : 31
Localisation : belgique, mons
Date d'inscription : 05/04/2006

Feuille de personnage
Niveau: 14

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Nikiolas le Mer 18 Avr 2012 - 8:47

**Ouest de la forêt de Therios. Cinquième jour. Mi-Journée.**

A quelques mètres du champ de bataille…
Ce vaurien était-il sincère ? La dryade en doutait. Il avait osé trahir ses pairs pour sauver sa propre peau, pourquoi agissait-il différemment à présent ?
Le doute s’installait…..Mais cela ne dura pas longtemps. Une idée vint à la dryade. Le mortel avait été trop bavard. Ses mots l’avaient dépassé.
Les racines s’immobilisèrent.


[Dryade]
« Que tu sois mortel ou non, peut m’importe. Faune et flores sont tout aussi éphémères que toi. Pourtant, sont-ils aussi traitres envers leurs valeurs ? Sont-ils aussi provocateurs envers la Chasseresse ? Non. »


Un sourire apparu au coin des lèvres de la créature.

[Dryade]
« Néanmoins… Je souhaite protéger cette forêt. La voir ainsi saccagée par des impies de ta trempe ou baignée dans le sang m’écœure. Il nous faut donc marchander. Qu’as-tu à m’offrir contre l’aide que je peux apporter à la foret et à ses habitants ? »


Des cris d’agonies résonnèrent à travers les arbres. Puis le fracas du métal.

[Dryade]
« Fais vite humain. Il semble que la vie de tes soit disant amis soit en péril. »

Nikiolas
MJ Divin de Hadès

Nombre de messages : 8222
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Lord nergal le Mer 18 Avr 2012 - 13:30

**Ouest de la forêt de Therios. Cinquième jour. Mi-Journée.**


La dryade voulait marchandé avec le spectre. Ce choix était important pour la suite des évènements. La dryade demanda à Lord Nergal ce qu'il pouvait lui offrir. Lui qui ne possédé presque rien était dans l'incertitude. Après quelques minutes dans le silence, il prit la parole.


Je ne possède presque rien en ce monde, a part cette lyre qui m'es très chère et ce surplis du rat...


il reprit son souffle puis rajouta.


J'ai également ma vie a vous offrir si ça peu expier mes fautes et aidé ce que j'ai si souvent déçus et blessés...

Lord Nergal attendait une réponse de la dryade. Il n'avait pas toujours était lui même lors de cette quête, la voix qu'il avait entendu l'avait parfois influencé sur ces choix, cependant, il était prêt a se racheté.



Je vous donne tout ce que je possède, ma lyre, mon surplis ou ma vie et si cela ne suffit pas prenait les trois mais s'il vous plait, aider mes frères d'armes ainsi que les habitants de Therios.



Lord Nergal ferma les yeux. il avait peur de mourir cependant il était prêt a tout pour recevoir l'aide de la dryade.


Lord nergal
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 2290
Age : 31
Localisation : belgique, mons
Date d'inscription : 05/04/2006

Feuille de personnage
Niveau: 14

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Nikiolas le Mer 18 Avr 2012 - 14:06

**Ouest de la forêt de Therios. Cinquième jour. Mi-Journée.**


A quelques mètres du champ de bataille…
Un seul mot suffit à faire bouillir le sang de la dryade. Posséder…La prétention de ce mortel n’avait-elle donc aucune limite ?
Un silence glacial prit place.
La créature observait d’un air outré l’homme qui se tenait face à elle, les yeux fermés. Elle leva le bras, s’apprêtant à prendre son dû, ce sacrifice quand soudain… une aura verdâtre s’échappa du surplis qui enveloppait le corps du spectre. C’est sous le regard intrigué de la dryade que le surplis commença à s’animer. Doucement, avec une délicatesse attristée, il se sépara plaque après plaque de Lord Nergal pour finalement reprendre sa forme originelle à quelques mètres de lui.
La dryade lâcha un rire amusé.


[Dryade]
« Il semblerait que ce surplis, celui-là même que tu pensais posséder , ait décidé de te prouver le contraire. Ta vanité a vraisemblablement choqué le Rat autant que moi. Qui penses-tu être pour pouvoir troquer une âme façonnée par Hadès lui-même ?
Qu’importe à présent, c’est à mon tour de faire valoir mon dû… »


La dryade concentra une forte quantité d’énergie dans sa main puis, sans dire un mot, la propulsa vers le spectre. Ce dernier fut touché de plein fouet. Son corps gisait sur le sol, meurtri par les racines qui l’avaient maintenu jusqu’alors.
La créature s’approcha alors de sa victime. Elle le contempla quelques secondes avant de murmurer :


[Dryade]
« Ta mort n’apportera rien à la forêt… je ne suis pas à même de t’ôter la vie. Cela appartiendra à Hadès. »


Elle fit volte face puis prit la direction du champ de bataille.
Il était temps pour elle d’honorer sa part du marché.

Nikiolas
MJ Divin de Hadès

Nombre de messages : 8222
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par yamreg le Sam 21 Avr 2012 - 12:36

Le combat faisait rage. Le Phénicien attaquait de toutes ses forces et le spectre pliait sous la puissance des coups. Mais Yamreg avait déjà rencontré des adversaires aussi puissants. Le spectre de la tortue attendait juste le bon moment pour lancer son assaut.
Autour de lui, les soldats maintenaient leur position malgré l’assaut ennemi. Ils s’organisaient telle une petite armée et protégeaient tous les angles d’attaque possible. A leur tête, Oristée, montrant l’exemple, tuait les Phéniciens qui se présentaient à lui. Et ceux qui résistaient étaient tué par les hommes qui le suivaient.

Devant le courage de ses alliés, Yamreg pris confiance en lui. Il regarda attentivement son adversaire. La blessure à sa jambe le faisait souffrir, il fallait en profiter. Le spectre de la tortue fit jaillir son cosmos, son surplis resplendissait de toute sa puissance. Il fonça sur son ennemi et lui asséna un coup à l’endroit de la plaie. Cette attaque fit vaciller le Phénicien. La plaie s’ouvrit à nouveau et le sang commença à s’écouler le long de sa jambe. Le soldat adversaire se rua sur Yamreg, mais le diplomate évita l’attaque et riposta dans la nuque du Phénicien qui s’écroula sur le sol.

La victoire de Yamreg eu un effet psychologique sur ses alliés. Ces derniers se battirent avec encore plus de rage mettant en déroute de nombreux Phéniciens. Yamreg poussa son cosmos énergie et cria :
-« Courage soldats ! Tenons bon jusqu’à l’arrivée de renforts ! »

Mais à peine retourner qu’un autre ennemi s’attaquait à Yamreg qui n’eut pas le temps de réagir à cette attaque.


yamreg
Diplomate de Hadès
Diplomate de Hadès

Nombre de messages : 2630
Age : 26
Date d'inscription : 16/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 12

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par gotchi le Sam 21 Avr 2012 - 16:23



**Ouest de la forêt de Therios. Cinquième jour. Mi-Journée.**
La bataille entre le petit groupe de chasseurs et les phéniciens faisait rage. Bien qu’ils fussent vaillants, leur inexpérience au combat se voyait tout de suite, et Gotchi vu tout de suite qu’il allait devoir faire face à plusieurs phéniciens. Seul Béran était capable de lutter avec son adversaire. Les autres se débattaient tant bien que mal, leur hachette en main, mimaient de grands mouvements de gauche à droite, aussi loin que le bras pouvait aller. Bien sûr, ces gestes étaient inutiles et les pirates trouvèrent facilement la faille. Un chasseur, puis deux, puis trois,. . . L’un après l’autre ils se retrouvèrent à terre, incapable de se mouvoir, leurs blessures étaient trop importantes. Il ne restait que Béran et Gotchi.

L’adversaire de Gotchi était plus fort et plus malin que les autres phéniciens. Probablement le chef de l’escouade. Il avait réussi à percer le surplis du spectre et lui avait infligé une blessure qui diminuait de moitié ses chances de survivre. Mais il en fallait plus pour en venir à bout et pendant que Béran était occupé à défende ses camarades, Gotchi laissa éclater son cosmos. Une aura violâtre émanait de lui, tel était la puissance du spectre de l’Eridan. Le phénicien comprit bien vite qu’il n’était plus de taille. La peur se lisait sur son visage, il appela ses hommes et leur ordonna de tuer le spectre. Mais en se retournant, il comprit également qu’il était seul. En effet, Béran était venu à bout de tous ses adversaires. Probablement que ces derniers étaient déjà affaiblis par les autres chasseurs. Le pirate prit de panique, prit ses jambes à son cou, et fuit vers son campement. Mais pour Gotchi, seul la mort l’attendait… LE spectre concentra toute son énergie dans son poing, et se mit à poursuivre son ennemi. Il arriva dans le dos du phénicien, toutes sa colonne vertébrale était exposée. Un seul coup et la mort était au rendez-vous. Gotchi visa les vertèbres cervicales, point d’appui du crâne et de la tête. Le coup était si violent qu’il propulsa une dizaine de mètres plus loin son adversaire. Ses yeux étaient remplis du blanc de la mort, inanimé, il était devenu la proie des bactéries carnivores qui abritaient cette forêt.
Le spectre était fatigué, et pourtant la guerre était à son paroxysme. Il s’adressa à Beran :

« -Béran, relève les hommes qui savent encore marcher, et qu’ils portent les autres. Ensuite nous retournerons prêt de tes archers ! La guerre n’est pas finie ! »

Le groupe arriva prêt des archers. L’ambiance avait changé. La détermination était toujours la même mais le champ de guerre était confus. Il n’y avait plus aucune organisation, que se passait-il ? Gotchi jette un œil, et s’aperçut que l’Arlequin n’était plus là. Il avait laissé seul Sylphe au commande. Probablement avait- il ses raisons, mais quand même abandonné de la sorte un champ de bataille était-ce la digne d’un spectre ? Qu’importe, l’Arlequin ne fonctionnait pas comme tout le monde et chacun à ses convictions, tant qu’il fournit une bonne justification. A côté de lui Béran avait également remarqué l’absence de l’Arlequin et commençait à se poser des questions.

[Beran]
« Dis-moi Spectre, ne risquons-nous pas de blesser nos camarades à tirer sans arrêts nos flèches dans la cohue ? Votre Arlequin a beau nous avoir mené jusqu’ici, ça fait quelques minutes que plus personne ne l’a aperçu.
D’après toi, doit-on continuer de risquer de nous embrocher nous-même ou prendront nous le risque de laisser les phéniciens progresser ? »


Le spectre de l’Eridan donna ses consignes à Beran.
« - Une moitié des hommes ici continueront les tirs de flèche tandis que l’autre ira porter main forte à Sylphe! En aucun cas les phéniciens doivent avancer et ce même si les nôtres sont touchés !De mon côté, je pars à la rencontre d’Eraste. Notre armée devrait être arrivée et elle nous permettra de gagner cette bataille ! »
Le spectre quitta Béran et s’en alla trouver Eraste. . .

gotchi
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 2695
Age : 26
Date d'inscription : 26/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Nikiolas le Sam 21 Avr 2012 - 19:15

**Ouest de la forêt de Therios. Cinquième jour. Mi-journée.**

Champs de bataille…
La vaillance de Gotchi avait eu raison de ses opposants. De surcroit, les quelques archers composants l’escouade furent revigorés par cette escarmouche remportée.
A peine les ordres furent-ils donnés que Gotchi quitta Beran en ne lui laissant pour instruction que de continuer d’arroser de flèches le champ de bataille tout en envoyant une quarantaine de chasseurs en soutien des bucherons.
Néanmoins, ce choix ne s’avéra pas payant. Les premières volées de flèches touchèrent certes les phéniciens…mais sans épargner toutefois les villageois de Therios qui combattaient face à eux. Les archers n’étaient pas de soldats de métier. Le combat faisant, l’adrénaline montant, ils avaient perdu la concentration qui avait participé à leur succès jusqu’alors. De plus, les phéniciens s’étaient à présents éparpillés. Rien à voir donc avec le tas de boucliers qu’ils formaient lors de l’engagement du combat.
Beran pesta et ordonna à ses archers d’arrêter le massacre.


[HRP : Le choix a été donné à Gotchi de continuer de tirer des flèches (au risque de blesser des alliés) ou bien d’arrêter. Le risque ayant été pris, un dé de 20 a été lancé par Vachaldo. Nous avions convenu que s’il s’agissait d’un nombre impair, vous subiriez un malus de -25% TE/RE. Si le dés tombait sur pair, les phéniciens auraient eu ce malus.
Ne sont affectés par ce malus que les joueurs actuellement en combat dans ladite zone soit : Jules & la Dryade]

A quelques minutes du champ de bataille…
Eraste était assis sur son baluchon, dessinant avec l’un de ses lieutenants ce qui semblait être la situation décrite par l’Arlequin. C’est alors qu’il vit débouler des buissons un Spectre, un de plus. Les soldats tirèrent leurs épées. S’agissait-il du traitre dont avait parlé le Bouffon ?


[Capitaine Eraste]
« Hey là ! Spectre de l’Eridan n’est-ce pas ? Baissez vos armes,
fit-il à l’adresse de ses soldats. tu viens me remettre les plans de la situation devant Therios ? Ou bien comptes-tu tout simplement rejoindre le Bouffon au Nekyomanteion ? Votre mission ici est terminée à ce qu’il a semblé dire. » ironisa t’il.

Nikiolas
MJ Divin de Hadès

Nombre de messages : 8222
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par gotchi le Mer 25 Avr 2012 - 20:44

-« Capitaine Eraste ! Vous voilà ! Voici la situation, Les phéniciens progressent petit à petit, les bucherons n’ayant pas l’habitude de porter les armes. Nous avons créé un goulot d’étranglement constitué de piège, confectionnés par les chasseurs, et toute avancée progressive est ralentie par les archers situés un peu plus en hauteur ! Un seul élément manque à l’appelle, votre armée ! »

[/quote]

Gotchi dévoila plus ou moins le plan du bouffon exposé il y a deca quelques jours. Il reprit ensuite la parole ;

« - L’appui de votre armée ferra reculer les phéniciens et les archers pourront dès lors envoyer tout ce qui leur reste afin d’éliminer le plus possible. A l’heure actuelle, j’ai dû prendre de gros risques pour repousser un tant soit peu les phéniciens et nos archers bombardent nos hommes et les pirates. Si cela continue comme ça, la situation pourrait tourner en notre désavantage. »

Le temps pressait, et l’heure n’était plus au stratégie de combat mais à l’action !

« Quant à moi ? Je m’en réfère à vos ordres. J’ai beau apprécié l’Arlequin, son comportement sur cette guerre est inadmissible. . Mais cela ne m’étonne pas de lui cependant . . . »

gotchi
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 2695
Age : 26
Date d'inscription : 26/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Nikiolas le Jeu 26 Avr 2012 - 10:28

**Ouest de la forêt de Therios. Cinquième jour. Après-midi.**


Champs de bataille…
Un chant approchait.
Le bruit des épées et des boucliers résonnaient à l’unisson…
Ils arrivaient…

Une centaine de soldats d’Hadès, portant fièrement l’emblème du Sombre monarque, débarquaient du village pour s’avancer d’un seul homme dans le goulot.
A leur tête, Eraste. Le Capitaine comme beaucoup l’appelaient, qu’ils soient gradés ou non.
D’un geste de main, il fit signe à ses troupes de s’arrêter. Il balaya du regard le champ de bataille, notant les différents points clés et corrigeant le schéma à adopter.
Il se retourna alors vers ses hommes et tira sa lourde épée de son fourreau.


[Capitaine Eraste]
« Soldats de Sa Majesté ! Le temps est venu pour vous d’honorer votre serment ! Devant vous aujourd’hui se dresse l’envahisseur ! Ces hommes sans respect, sans foi qui osent souiller les terres d’Hadès ! L’heure est venue de leur faire payer ! L’heure est venue de leur montrer, par nos lames, notre sueur et notre sang qu’on ne défie pas impunément le Sombre Monarque ! »


D’ici et là, les hommes scandaient le nom du Capitaine devant les yeux ébahis des villageois.

[Capitaine Eraste]
« Egorgez ! Amputez ! Tuez ! Ne faites aucun prisonnier ! Montrons l’heure ce que vaut le courroux de Sa Majesté ! »


A la manière du héros qu’il était pour bien des soldats, Eraste s’élança dans le goulot.
Il fut suivit par ses hommes, dont le moral était au plus haut, galvanisé par les mots de leur chef.
L’impact fut violent. Le rêve s’estompait petit à petit pour les Phéniciens. Mais était-ce réellement terminé ?



[HRP : Grâce au renfort d’Eraste, vous bénéficiez d’un bonus pour vos combats en cours. Mieux vaut tard que jamais ?]

Nikiolas
MJ Divin de Hadès

Nombre de messages : 8222
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Nikiolas le Sam 28 Avr 2012 - 14:10

[13:17:21] Arlequin:
**Ouest de la forêt de Therios. Cinquième jour. Après-midi.**

Voyant foncer vers son armée un nouvel ennemi, le Chef phénicien fut pris de court. A cet instant, il en était certain : la bataille était perdue. La retraite était à présent l’unique solution pour préserver ses effectifs et espérer revenir mieux équipés et préparés. Il mesurait à présent son erreur. Aveuglé par la rage, le chef qu’il était avait envoyé ses bataillons à l’abattoir.
Sa voix puissante déchira la rumeur du champ de bataille :


[Chef Phénicien]
« Repliez-vous ! Rentrez à Igoumenitsa ! »


Cet aveu de faiblesse sonna comme une victoire savoureuse pour les villageois de Therios, épuisés par les heures de bataille. Il n’y eut aucune chasse à l’homme. Dans un silence de cathédrale, l’Armée phénicienne se retira, ramassant ses morts sur le passage. Elle laissait derrière elle la fière armée d’Hadès, les Spectres, la dryade, et les villageois de Therios, héroïques.
La créature des bois observait avec tristesse les corps décharnés qui jonchaient à présent les bosquets. Elle chercha du regard Gotchi, toujours en compagnie de Beran. Une fois trouvé, elle lui adressa quelques mots :


[Dryade]
« Spectre, j’ai tenu parole. La forêt fut défendue. A présent, l’heure est au recueillement. Ces bois sont en deuil. Trop de sang a été versé. Puisse votre venue prochaine signifier de moins sombres présages. »


C’est en ces termes que la dryade s’éclipsa.
**
Eraste de son côté ne perdit pas une minute. Sa mission était d’annihiler toute menace phénicienne. Ce repli ne suffirait pas. Sa prochaine cible était Igoumenitsa. Après avoir félicité ses hommes, il scanda :


[Capitaine Eraste]
« Spectres ! Rejoignez-moi dans votre Quartier Général au village ! Par ordre de l’oracle, vous êtes réquisitionnés par mon escouade ! »


Le Capitaine prit la direction de la maison de Sylphe, actuel Quartier Général de Therios.
La contre-attaque se préparait.
Dans le même temps, il fit envoyer deux hommes pour retrouver le traitre décrit par Arlequin. Le spectre Lord Nergal. Ils ne mirent pas longtemps à le trouver, étalé sur un lit de mousse, inconscient. Sans demie mesure, ils l'attrapèrent et l'emmenèrent au quartier général, auprès d'Eraste et des autres spectres. Son cas serait traité au même moment que le siège d'Igoumenitsa.
**
Beran comptait les morts. Bien qu’il fût décrit comme un cœur de pierre, une larme s’échappa de ses yeux en voyant tous ces corps inanimés. Collègues, jeunes hommes… Tous se chevauchaient dans une marée sanglante. L’image resterait dans leurs esprits encore longtemps. Mais leurs foyers étaient saufs.
Soudain, un villageois hurla :


[Bucheron]
« Par ici ! Y’a l’chef ! Il est… est….m….


Beran accouru. Face à lui, le visage tuméfié de Syphe. Un sourire restait ancré sur ses lèvres, telle une statue de marbre. Il tenait encore fermement sa hache entre ses mains, mais son esprit s’en était allé.
Beran resta impassible.


[Beran]
« Faites amener son corps auprès des autres. Nous lui rendrons hommage en tant que chef émérite et grand guerrier. »


Les plus malins purent déceler une pointe d’hypocrisie. Mais à dire vrai, cela importait peu.
Finalement, Beran retourna auprès de Gotchi.


[Beran]
« Spectre, nous en avons fini avec cette guerre. Quoique vous fassiez à présent, vous serez seuls. Nous avons défendu notre village au prix de nombreux sacrifices. En gage de votre aide, nous vous laissons à disposition la maison du défunt Sylphe. Puisse Hadès et la Chasseresse vous aider dans la traque de ces vauriens. »


A présent, les spectres étaient seuls.
Se dressait devant eux la lourde tâche de reprendre Igoumenitsa. Néanmoins, sans informations sur cette dernière, le défi était de grande ampleur.


** FIN DE L’ACTE I **

Nikiolas
MJ Divin de Hadès

Nombre de messages : 8222
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par yamreg le Sam 28 Avr 2012 - 18:42

Alors que le combat qui opposait Yamreg et le Phénicien s'achevait par la victoire du spectre, tout à coup l'armée Phénicienne revenait en nombre de la forêt. Les blessés étaient porté par les autres, l'ennemi fuyait le champ de bataille mais personne ne les poursuivait.

Yamreg regarda Oristé qui avait compris la même chose que lui : cette bataille était finie et remportée par nos alliés. Oristé regroupa ses hommes près d'un bosquet. Les soldats s'aidèrent, ramenant les blessés ou les corps des malheureux tombés au combat. Le diplomate s'avança vers le chef de la garde :

-"Reposez-vous ici, je vais m'informer de la situation la-bas. "

Remontant l'allée, le spectre de la tortue ne put que remarque le bain de sang que la bataille avait laissé. Le sol était imprégné de la couleur, et l'odeur faisait apparaître quelques carnassiers. Il aperçu également une être dont les courbes ne ressemblait pas à celle d'un être humain. Sans doute la dryade, mais il ne pouvait que le supposer.


Tandis que des hommes, pas de soldats, pleuraient la mort de leurs amis, Yamreg entendit crier :

-« Spectres ! Rejoignez-moi dans votre Quartier Général au village ! Par ordre de l’oracle, vous êtes réquisitionnés par mon escouade ! »

Le spectre reconnu la voie du chef de l'armée d'Hadès, Eraste. Il se rendit au village. Près d'une maison se tenait quelques soldats aux couleurs spectres, la tortue en conclut qu'il s'agissait du quartier général de l'armée.

Un peu honteux de son incapacité à négocier, Yamreg hésitait à pénétrer dans la maison. Mais il était maintenant sous les ordres d'Eraste et devait se présenter et faire acte de présence au près de ce dernier.

Pénétrant dans la pièce, le chef de l'armée se tenait autour d'une table et réfléchissait.
-"Capitaine, je suis à vos ordres pour le reste de la bataille! Que puis-je pour vous aider"

yamreg
Diplomate de Hadès
Diplomate de Hadès

Nombre de messages : 2630
Age : 26
Date d'inscription : 16/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 12

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Nikiolas le Dim 29 Avr 2012 - 21:51

** DEBUT DE L’ACTE II **

Les Phéniciens s’étaient retirés vers Igounmenitsa, profitant de l’arrivée de leur renforts pour préparer la probable riposte Spectrale. Le moral n’était pas au beau fixe. La cuisante défaite assénée par une poignée de paysan avait eu l’effet d’une bombe dans l’esprit des soldats Phéniciens. Néanmoins, leur chef, Himilcon, ne semblait pas décidé à baisser les bras…

Du côté de Therios, les villageois avaient retrouvé leur famille. L’heure était au deuil. Beran avait repris le village en main. Il encourageait bucherons et chasseurs à reprendre le travail, comme pour exorciser le traumatisme de la bataille.
Les Spectres arrivés en renforts rejoignirent donc les forces déjà sur place.
Un camp avait été établi au sein de la forêt, permettant aux soldats d’Hadès de se reposer. Les Spectres et Eraste étaient hébergés dans le village, de sorte à rester à proximité du Quartier Général.

**Quartier Général de Therios. Huitième jour. Matin.**

Il était encore tôt lorsqu’un messager délivra aux spectres un même message :


[Messager]
« Spectres, le Capitaine Eraste vous convoque dans l’heure au Quartier Général ! »


Quelques minutes plus tard, les spectres se retrouvèrent aux côtés du Capitaine. Il avait pris place dans le fauteuil du défunt Sylphe. Les cartes rédigées par l’Arlequin avaient été remplacée par les relevés typographiques des archives du Nekyomanteion. Eraste balaya du regard les Spectres qui lui faisaient face.

[Capitaine Eraste]
« Vous savez probablement ce qui nous attend. Bien que vaincu il y a deux jours, nous pensons que ces satanés Phéniciens se sont repliés vers Igoumenitsa. Sans information concernant la situation au Port, nous envisageons toutes les éventualités. »


Il quitta son siège et prit un air grave.

[Capitaine Eraste]
« Nos objectifs sont simples : reprendre Igoumenitsa des mains des Phéniciens et nous assurer de leur départ de nos terres. La diplomatie est à exclure. Messieurs, avez-vous des idées ? Ou des informations qui ne m’auraient pas été communiqué ? »

Nikiolas
MJ Divin de Hadès

Nombre de messages : 8222
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Félibelle le Dim 29 Avr 2012 - 22:17

Les nouvelles étaient très mauvaises. Félibelle ne s’étonnait plus d’avoir eu tellement de messages à transmettre ces derniers jours. Une armée tentait de conquérir les lieux et leur attaque surprise semblait presque avoir réussie. Une chance que la défense avait été bien organisée. Mais avec si peu de temps et de moyens, les morts et le sang n’avaient pu être évités.

* La guerre, la gloire, la conquête. Voilà bien des concepts d’homme !

La Spectresse observa le plan. Elle n’était pas experte en stratégie, mais elle était capable d’avoir des idées. Et peut-être que la somme de toutes leurs idées pourrait donner un plan suffisamment fort pour venir à bout de cette situation. Pour le moment, les Phéniciens s’étaient repliés à Igoumenitsa. Il ne faisait nul doute qu’ils ne s’attendaient pas à avoir été repoussés et c’était un élément sur lequel il fallait appuyer. Félibelle s'avança vers le plan.

* Il faut maintenir la pression et ne pas leur laisser le temps de se remettre du premier choc. Mais en même temps, il faut en rajouter. Allons droit au but.

- Je ne suis pas un stratège et je ne connais pas quelles sont nos forces comparées aux leurs mais j’ai effectivement quelques idées. Je pense qu’il faut maintenir la pression. Ils doivent pouvoir nous voir depuis leur camp retranché et savoir qu’on va leur tomber dessus. Si on maintient la pression ils feront des erreurs et seront moins performants.

Elle tapota la mer du doigt avec un air songeur. Elle n’avait pas l’habitude de réfléchir en termes de bataille. Elle était plutôt du genre à faire partie des délégations de diplomatie. Mais une réflexion dans un domaine valait bien une réflexion dans un autre.

- Ils doivent se sentir dos au mur. Si on ne leur laisse pas le temps de rassembler leurs esprits on garde un avantage psychologique. Par contre, je pense qu’on pourrait rajouter encore un élément. Peut-être qu’on pourrait envoyer un petit groupe les attaquer depuis la mer ? Même s’ils ne sont pas nombreux, sous l’effet de surprise d’être pris entre le marteau et l’enclume, qui sait s’ils ne vont pas préférer s’empaler eux-mêmes sur leurs armes.


Félibelle

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par godaime le Lun 30 Avr 2012 - 9:48

Après quelques temps de chevauchée nous arrivions enfin à un campement de fortunes, cela me rappelait bien des choses. On pouvait y sentir l'odeur du champs de batailles. Les hommes que je voyais au camp avaient l'air éreinté. Une fois descellé on nous montra nos quartiers pour nous permettre de reprendre des forces. Nous n’eûmes pas longtemps à attendre avant de recevoir un message par le capitaine en charge de l'offensive. Je l'avais déjà aperçu à mon retour et il m'était apparu comme quelqu'un de froid et mais là c'était différents, la menace était bien plus grande.

Il nous expliqua la situation brièvement, des qu'il eu finit de parler, la jeune femme de la taverne du nom de Félibele pris la parole pour y exposer ces faits j'étais en partie d'accord avec elle.

-avant de se lancer sur l'offensive, reste il des soldats après la première offensive que vous avez mené ? Ensuite par rapport à eux nous avons l'avantage du terrain.

Sur cette dernière phrase je désignais les relevés topographiques qu' Eraste avait placé devant nous.

- ce n'est pas un léger avantage, en effet, avec ces cartes nous pouvons plus facilement les emmener la ou nous pourrons les combattre plus aisément sans risquer de dommages collatéraux. Comme l'a dit la jeune femme, ils doivent se sentir dos au mur. Ce que je propose c'est de continuer les assauts avec le sang neuf afin de les faire reculer un maximum et une fois qu'ils sont là ou on le désir on y envoi tout le reste de nos troupes. Comme sa si ils restent des soldats qui ne sont pas trop amoché à cause de la première offensive, ils peuvent se permettre de se reposer et quand viendra l'heure de l'assaut final, ils nous rejoindront. Savons nous déjà les effectifs qui nous attendent en face ? y a t il des éclaireurs pour nous permettre d'en savoir plus sur les positions et le nombre exact des ennemis ?

Je m’arrêtais sur cette dernière question laissant la parole à d'autre. Sans m'en rendre compte j'avais monopolisé la discussion, les vieux réflexes me revinrent, je croyais être rouillé mais enfaite non. Je croisais le regard de Vachaldo et les mots qu'il m'avait transmis avant de me libérer me revinrent en tête.

*Pour cette mission, tu ne seras pas au service de Hadès. Tu seras à MON service. Je connais ton passé, nous avons même déjà combattu ensemble et ma confiance t'es acquise. Mais cependant, bien que tu sois un ancien chef de légion, tu vas devoir redevenir un simple soldat sous mes ordres. Penses-tu pouvoir accepter ce nouveau rôle ?*

J’espérais ne pas m'être loupé vis a vis de la condition émise mais en même temps on me demandait ce que j'en pensais.

godaime
Ordre infernal du Styx

Nombre de messages : 8297
Age : 30
Date d'inscription : 27/10/2005

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Lord nergal le Lun 30 Avr 2012 - 10:26

**Quartier Général de Therios. Huitième jour. Matin.**



Lord Nergal avait était embarquer vers le Quartier Général, inconscient. Il avait reçu un coup puissant de la dryade qui l'avait mit dans un sale état. Apres plusieurs heures , il ouvrit les yeux. Devant lui, beaucoup de spectres était présent ainsi que Eraste. L'ancien spectre du rat ne s'avait pas ce qui aller lui arrivé. Il ne bougeai pas, regardant autour de lui ce qui aller ce passer.


Lord nergal
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 2290
Age : 31
Localisation : belgique, mons
Date d'inscription : 05/04/2006

Feuille de personnage
Niveau: 14

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Tarodos le Lun 30 Avr 2012 - 11:04

Village de Nekyochorio Arrow En quête de spectres Arrow

La forêt dégageait une odeur atroce, telle que je n'en avais jamais sentie. Il fallait se rendre à l'évidence: ces Phéniciens voulaient véritablement s'emparer de Thérios; d'après ce que j'avais appris en chemin, c'était pour son bois. Dans tous les cas, il semblait qu'ils n'en avaient pas mené large dans la bataille contre le village et les spectres.


À peine arrivés, nous avions rencontré le capitaine Eraste, qui nous avais "invité" à faire des suggestions. J'avais d'abord écouté Félibelle et je n'avais pas pu m'empêcher de pouffer lorsqu'elle suggéra que nos ennemis allaient peut-être s'empaler eux-même sur leurs lames. Un regard noir de la part d'Eraste me fit toutefois taire sur le champ. Ensuite, Godamine - si c'était bien son nom - avait posé des questions très pertinentes.

Je croisai alors les bras derrière la tête et pris un air songeur. Après quelques secondes, je pris à mon tour la parole.
"Ces informations pourraient certainement nous êtres utiles. Quoi qu'il en soit, je vois deux solutions.
La première consiste tout simplement à jouer sur la fatigue et le moral de nos ennemis en frappant le plus rapidement possible avec le soutien des nouveaux arrivants.
Quant à la deuxième, elle consiste à récolter des informations et à préparer au mieux l'attaque. Dans ce cas-là, nous pourrions, en plus d'attendre les rapports des éclaireurs, infiltrer une ou deux personnes de nuit pour qu'elles nous facilitent ensuite l'entrée dans la ville.
De plus, comme l'a dit notre amie, une attaque par la mer serait également envisageable et pourrait les surprendre. Toutefois, cela nécessiterait que nous disposions de bateaux rapidement..."


J'espérais ne pas avoir dit de bêtises. J'avais un peu lu sur les stratégies mais j'étais encore loin de m'y connaître dans le domaine...

Tarodos
Ordre infernal du Styx

Nombre de messages : 39
Age : 30
Date d'inscription : 01/11/2007

Feuille de personnage
Niveau: 7

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Nalsh le Lun 30 Avr 2012 - 12:20

Nalsh avait suivi le groupe hors de la taverne, mener par un Vachaldo aussi taciturne que dans ses souvenirs bien qu'ils ne ce soient rencontrer que peu de fois auparavant. Le groupe suivi le responsable du styx et c'est a cheval qu'ils arrivèrent a destination. Le camps était monter et chaque homme présent s’atteler a une tache, cela rendait le tout très vivant et pourtant empreint de nervosité.
Au loin des corbeaux s'en allèrent en direction du port et l'odeur du sang apparut très vite montrant légèrement l'intensité de la bataille. Le groupe descendit de cheval.
Plus tard le groupe dut ce rendre au quartier général afin de préparer la suite des évènements. Sur le chemin Nalsh discuta avec ses anciennes connaissances, son air joyeux ne quittant pas son visage, malgré que l'heure fut grave.

Arrivé sur place les choses ne traînèrent pas et les discussion commencèrent activement, Félibélle parla la première. La jeune spectresse semblait avoir bien changée en deux ans, la dernière fois que Nalsh l'avait vu elle n'était généralement affectée qu'a la défense du nekyo. Le jeune spectre senti une pointe au coeur, son éloignement des combats l'avaient probablement affaibli et les jeunes spectres de jadis étaient devenus probablement supérieur, la honte le submergea
.

* Apres la mission je devrais allait me recueillir et m'excuser a nouveau auprès d'Hadés.*

Deux plan complémentaire venait de naître. Nalsh décida d'apporter sa pierre a l'édifice.

- Pensez vous avant d'engager qu'il y ai d'abord moyen de faire sortir une partie de leurs forces? Si nous avançons avec un faible groupe de spectres pour faire mine de parlementer? Une brèche pourrait donc être créer temporairement a l'endroit qui est probablement le mieux défendu si quelque uns des ennemis sortent, faudra être rapide. Ensuite le gros des troupes foncent par la brèche et un petit groupe attendra la bataille pour arriver par la mer comme suggérait. Bien entendu le groupe qui parlementerais serait le plus exposé, je me propose de suite étant un "gamin", n'ayant pas de surplis il y a pas grand chose qui montre mon appartenance aux spectres. Sinon si on décide d'infiltrer quelques uns d'entre nous et que l'on oublie de "parlementer" je veux biens aussi en faire partis, ça nous permettra de savoir ce que sont devenus les habitants du port, si on ne le sait deja ou bien de saboter tout moyen de retraite, bien que ces derniers points sont probablement surveiller. De toute manière je suis d'accord faut en finir vite et pas de survivant. Ensuite on va manger au meilleur endroit du Nekyo et j'ai toujours une victoire a fêter!!!

Nalsh senti un froid parcourir son échine, avait il réfléchis sérieusement avant de parler? Toujours est il que le spectre, malgré cela ce sentait toujours de bonne humeur et affiché toujours un visage décontracter, ainsi qu'un sourire léger, les deux mains derrière la tête. Un gamin au cheveux blanc oui c'est bien a cela qu'il ressemblait.


Dernière édition par Nalsh le Mer 2 Mai 2012 - 11:43, édité 2 fois

Nalsh
Ordre infernal du Cocyte

Nombre de messages : 427
Age : 31
Localisation : surment en train de dormir
Date d'inscription : 05/06/2007

Feuille de personnage
Niveau: 6

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Figurant le Lun 30 Avr 2012 - 12:34

**Quartier Général de Therios. Huitième jour. Matin.**

Eraste restait silencieux devant les propositions des Spectres. Il nota la justesse de certain, tout autant que la naïveté et l'inexpérience des autres. Son opinion sur ces soit disant troupes d'élite n'était pas près de s'améliorer.
Il nota toutefois que le traître, Lord Nergal, s'était éveillé. Sans dire un mot, le Capitaine se dirigea vers lui puis l’assomma sauvagement. Il fit signe à l'un de ses hommes de confiance de s'approcher :


[Capitaine Eraste]
"C'est que je l'aurais oublié celui là... Vérifie ses liens, prends deux hommes et trois chevaux puis ramenez le à l'Oracle Nikiolas. S'il se réveille, renvoyez le rêvasser un peu, ça lui fera des pieds."


Le Capitaine se retourna vers les Spectres.

[Capitaine Eraste]
"Reprenez je vous prie."

Figurant
Soldat
Soldat

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 24/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Rune le Lun 30 Avr 2012 - 18:29

"Si vous voulez sauvez des vies, suivez-moi. Si vous voulez boire à vous en faire exploser le crâne, restez dans ce lieu de débauche."

Vachaldo sortit de la taverne. Tous lui emboitèrent le pas.
Vachaldo, le responsable de l'ordre du Styx. J'avais été a ses cotes récemment lors de l'appel des Oracles pour le réveil des fleuves Styx et Cocyte. Il détenait le surplis du gremlin et était un chef juste, droit et redoutable au combat. En le voyant, je me devais de prendre exemple sur lui.
Moi, responsable du Cocyte j'avais perdu mon combat contre un adversaire plus faible que moi. Ma fierté en avait pris un sacré coup.


Je décidai néanmoins de suivre le petit groupe jusque dans la foret de Therios. Je monta sur mon cheval et ne dit plus un mot durant le voyage.

Nous arrivions au campement. Chacun vaquait a ses petites affaires. Je n'avais pourtant pas le coeur a l'ouvrage et je m'isola sur un cote. Je devais me remettre moralement de ma defaite contre Magoa. Mais je n'eus pas le temps de mediter.
Un peu plus tard nous fumes tous convoqués au quartier genéral a la maison de Sylphe. Sur le chemin je n'ouvris toujours pas la bouche. Je rencontrais le capitaine Eraste que je ne le connaissais pas. Apres un bref resume de la situation les conversations allaient bon train. J'ecoutais religieusement ce que les spectres plus experimentes disaient. Et puis j’étais ici sous les bonnes grâces de Vachaldo et je n'avais pas mon mot a dire. Cependant je pus entendre autant de stratégies que de spectres réunis.


Soudain le capitaine Eraste s'approcha de Lord Nergal et l’assomma sans que le spectre eut le temps de réagir. Il ordonna qu'on le ramène a l'Oracle Nikiolas a l'armurerie du Nekyomanteion. Pourquoi ce geste, qu'avait donc dit Lord Nergal ? Qu'avait-il fait pour être traité ainsi ?

*Pff, ils ne sont même pas capable de se mettre d'accord. *

Je pris alors la parole.

" Puisque tout le monde donne sa stratégie, voici la mienne. Il y a autant de stratégies proposées que de spectres. Comment voulez vous choisir ? Comment voulez vous gagner si tout le monde s’éparpille dans tous les sens ? Analysons plutôt les forces et les faiblesses de chacun et faisons en sorte que nos faiblesses deviennent des forces ! Vous n'avez aucune idée ce qu'il y a plus loin et moi non plus d'ailleurs. L’idéal serait d'envoyer un ou deux éclaireurs. Mais ce n'est qu'un avis de plus après tout. Je m'en remettrai a la décision de Vachaldo, c'est lui le chef de ce petit groupe et je suis persuadé que lui sait déjà ce qu'il faut faire. Ne jugez vous pas bon de lui demander son avis ? Ceci dit je vais bien faire partie des éclaireurs si vous en avez besoin."



Dernière édition par cocotte le Lun 30 Avr 2012 - 21:59, édité 1 fois

Rune
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 3447
Age : 37
Localisation : poitiers
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de personnage
Niveau: 12

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par vachaldo le Lun 30 Avr 2012 - 19:16

Une journée entière à cavaler en direction de Thérios et le moins que l'on puisse dire c'était que je n'avais pas été très locace. Quelques mots échangés avec Godaime sur le trajet, mais également avec le "petit" Rantaï. Je fondais d'ailleurs quelques espoirs sur lui. Peut-être que je lui proposerais d'intégrer la légion Styx si il survit au combat qui nous attendait sous peu.

Le sommeil n'avait pas encore raison de moi, mais je n'avais tout de même pas dormi depuis plusieurs longues heures. Quelque part dans la forêt de Thérios, un "comité" d'accueil nous attendait. Ils se présentèrent comme des hommes de la cité de Thérios. Après quelques instants de palabres inutiles, de discussion disant qui nous étions, ils nous expliquèrent qu'ils étaient en faction ici, prêt à donner l'alerte en cas de nouvelle attaque des armées phéniciennes. Une partie d'entre eux allaient nous conduire maintenant au quartier général à Thérios.


**Quartier Général de Therios. Huitième jour. Matin.**

Depuis que nous étions arrivés, nous avions pu avoir un rapide résumé de ce qui s'était passé, des pièges dans la forêt, des déroulements de certains combats, mais je savais bien que beaucoup de chose manquaient encore. Certains de mes compagnons de route avaient prit la parole. Ils parlaient alors qu'ils ne savaient rien, alors qu'ils n'étaient rien. On était arrivé ensemble, nous avions eu les même informations sur la situation, mais ils parlaient comme si ils avaient la science infuse, comme si la réponse ultime allait surgir de leurs cerveaux minables et lents. Eraste semblait amusait d'entendre toutes ces stratégies de combat ainsi exposées. Je devais tout de même avouer que certaines propositions n'étaient pas si mauvaise du peu que je pouvais en savoir de la situation. Mais d'autres ... autant tous prendre nos épées et se pourfendre les uns les autres. Au moins on aurait pas à bouger d'ici pour mourir. Je prenais la parole pour mettre mon grain de sel dans ces conversations :

- Des mots ... des mots ... et rien de concret n'en ressort. Nous sommes là depuis quoi ? Quelques minutes ? Quelques heures tout au plus ? Depuis combien de temps sont ici Eraste et ses hommes ? Sans parler des habitants également ? Alors au lieu de proposer des plans, aussi bien soient-ils ... je stoppais un court instant, faisant la moue et levant les yeux comme pour réfléchir avant d'ajouter, aussi stupides soient-ils, laissons parler ceux qui, en terme d'art du combat, en savent plus qu'un brin d'herbe. Donc voici ma proposition : Eraste, je suis sous tes ordres, dis moi qui tuer et je serais ton arme.

vachaldo
Etoile céleste
Etoile céleste

Nombre de messages : 6332
Age : 33
Localisation : Sur la Tauri
Date d'inscription : 10/11/2005

Feuille de personnage
Niveau: 7

Revenir en haut Aller en bas

Re: Débarquement phénicien

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum