Cendres, scories... gout d'un sauvetage et l'envie d'enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cendres, scories... gout d'un sauvetage et l'envie d'enfant

Message par EZEKIEL le Lun 28 Mai 2012 - 18:56

***Rp destiné aux spectres ne participant pas a la quête des Phéniciens, entre 2-6 spectres maxi; merci de respecter ceci pour une certaine cohérence***




Les terres du Nékiomentéion sont redoutées de tous, les armées qui les défendent sont connues pour abriter des dignes représentants du seigneur et maître de ces lieux ainsi que de très nombreux corps de guerrier d'élite .

Mais aujourd'hui n'est pas un jour comme un autre, la guerre fait rage à plusieurs lieux d'ici à cause d'un chef de guerre Phénicien ayant prit le contrôle d'un port.
Les Représentants d'Hades, très irrité de cette chose; ont fait renforcé les patrouilles sur les frontières et ont même envoyé quelque missions de reconnaissances à l'extrême limite du territoire pour vérifier que l'attaque de ce Himilcon n'était pas une simple diversion dans un plan de guerre plus vaste...


Au bord des terres sauvages, après de très nombreux jours loin de leur foyer, les hommes d’une escouade parmi tant d'autre se tournèrent vers les spectres qui les dirigeant en leur demandant s'il était utile de continuer.
En effet ils avaient sillonné le plus méthodiquement possible les vastes étendus recouvertes de scories et ces montagnes de granit noir et aucune trace d'une quelconque armée ennemie, ni même aucun trace d'une seule âme qui vive.
Cette région aride n'offrait le refuge qu'à des armées de scorpions et de vautours alors qu'un ciel morne toujours couvert laissait échapper de temps à autre une averse diluvienne qui vous glaçait un homme jusqu'au os.

Alors que tous étaient d'accord pour enfin rebrousser chemin, un vent glacial sortie d’un ravin sombre non loin de là.
Les spectres sentirent leurs peaux se hérisser alors qu'une légère trace d'un cosmos puissant semblait comme s'éteindre dans une région éthérée entre les enfers et le Nekio...


Dernière édition par EZEKIEL le Lun 4 Juin 2012 - 21:00, édité 2 fois

EZEKIEL
Légion Katábasis

Nombre de messages : 3594
Age : 37
Localisation : Là ou les oracles d'Hadès me le demande!
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 10

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cendres, scories... gout d'un sauvetage et l'envie d'enfant

Message par BladeRED le Lun 28 Mai 2012 - 20:40

Cela faisait plusieurs jours que j'avais quitté le Nekyomanteion, prenant avec moi seulement le strict nécessaire en ayant pris soin de stocker le fruit de mes travaux dans la bibliothèque du Nekyomanteion.

J'avais lu assez d'ouvrages pour toute une vie, du moins c'est ce que je pensais. La poliorcétique n'avait plus de secret pour moi, ainsi que les chefs d'œuvre qui en résultaient. Catapultes, béliers et autres armes de sièges, je savais que la région de l'Epire pouvait offrir les ressources nécessaire à la construction de ces engins.

Doté de tels armes, notre clan serait sans doute plus puissant, et pourrait mieux résister aux envahisseurs. Cependant, cela faisait aussi trop longtemps que je ne m'étais entraîné. Trop longtemps que je n'avais pris les armes.

Le Nekyomanteion était étrangement calme, vidés d'une partie de ces Spectres, et bien évidemment, personne n'était au courant de ce qui se passait, personne sauf les plus haut responsables: les Oracles. Mais eux-même restaient indisposés à me recevoir, moi le Général des Armées d'Hadès, et cela ne pouvait expliquer qu'une chose: j'étais écarté des affaires du Clan.

Ainsi, c'est avec un mélange de colère et de tristesse que je m'étais isolé dans les terres du Nekyomanteion. Puisque ma présence n'était pas remarqué par ceux qui m'avaient nommé, peut-être que mon absence serait, quant à elle, remarqué.

Je m'entrainais chaque jour dans les terres sauvages des contrées sous l'égide du Sombre Monarque, me recueillant dans la solitude afin de réfléchir à l'avenir que je devais me donner, à l'avenir que le Sombre Monarque allait me tracer, et comment mettre en valeur la fonction dont j'avais hérité, ou plutôt, l'avenir de cette dernière.

Mes pensées fûrent troublés par le passage d'une escouade de soldats. Seulement cette patrouille, habituel dans les contrées de l'Empereur des Morts, semblait chercher, ou plutôt, avoir repéré quelque chose.

Je m'approchais d'eux à pas vif, montrant mon insigne de Général des Armées d'Hadès afin de leur montrer que je n'étais pas un ennemi.

« Rompez, soldats. Vous n'avez rien à craindre de moi. Ils semblerait que vous ayez remarqué quelque chose, peut-on savoir de quoi il s'agit »

Mais soudain, je ressentis moi-même une faible aura. Une présence...une présence que j'avais déjà ressenti auparavant, du moins il me semblait que c'était le cas. Je ne savais cependant si c'était une présence ami ou ennemi, aussi je dégainais mes deux sabres et, d'un pas leste, je me dirigeais vers l'origine de cette présence.

« Suivez-moi, fît-je en direction des soldats de l'escouade, mais soyez prudent...»

_________________
---------------------------------------------------------------------------
"Death is not the end of the hope..."Drakengard,Chapitre X,Verset VII

Merci Waltraute

BladeRED
Lieutenant

Nombre de messages : 4210
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 28/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 13

http://www.pharaonwebsite.com/fanfics.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cendres, scories... gout d'un sauvetage et l'envie d'enfant

Message par EZEKIEL le Mer 30 Mai 2012 - 21:14

A nouveaux une puissante émanation de cosmos sortie de la faille ou ce dirigeait les hommes d'Hades... mais cette fois ci la chose fut aussi soudaine que brève comme les derniers souffle d'un mourant.

Alors qu'une odeur de viande avarié imprégnait maintenant les parois du canyon, Le Général comprit aisément qu'il ne se trouvais plus vraiment au Nekio mais dans une de ces faille oublier du temps et de l'espace et ces craintes se renforcèrent quand il saisit du coin des yeux l'ombre fugace et vive d'une très belle jeune femme.

Un rire charmeur et suave se fit entendre alors qu'une voix douce semblais comme susurrer a tous:

Inconue - Le temps du poison a laisser le poison du temps faire son office ... est-ce là des manières pour un général que d'entré dans la prison d'une frêle jeune femme , sabre au clair de plus?


EZEKIEL
Légion Katábasis

Nombre de messages : 3594
Age : 37
Localisation : Là ou les oracles d'Hadès me le demande!
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 10

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cendres, scories... gout d'un sauvetage et l'envie d'enfant

Message par BladeRED le Mer 30 Mai 2012 - 21:35

Un piège...je devais être tombé dans un piège...

Tel était les paroles que je marmonnais dans mon esprit lorsque, accompagné des soldats qui patrouillaient dans la zone, je me retrouvait soudainement isolé.

Plus personne ne me suivait, et ma vision s'assombrît tandis que le paysage disparût peu à peu. Je crût d'abord perdre connaissance, mais puisque je pensais encore, c'était que ma conscience était encore en activité.

Non...c'était pire que sa. J'entendît un rire de femme de plus en plus proche, et je comprît alors que j'avais été dupé. Serrant les poings sur mes armes, j'attendît mon « hôte », prisonnier d'un lieu, si l'on pouvait appeler cette endroit ainsi.

Une ombre virevoltait tout autour de moi, et je ne savais pas ce qui allait m'arriver. Etait-je prisonnier à jamais? Devait-je affronter cette créature féminine pour m'en sortir?

Inconue - Le temps du poison a laisser le poison du temps faire son office ... est-ce là des manières pour un général que d'entré dans la prison d'une frêle jeune femme , sabre au clair de plus

Les paroles de ce qui semblait être une jeune femme m'intriguèrent. Je ne prît pas plus de dix secondes à réfléchir à ce que j'allais dire et faire. Il valait mieux parlementer. Après tout, j'avais entendu dire que des divinités tels les nymphes étaient encore présentes dans les coins reculés des terres du Sombre Monarque, peut-être en avait-je rencontré une?

« Pardonnez mon audace, fît-je en rengainant mes armes, je ne savais pas à qui j'avais affaire...et je ne le sais toujours pas d'ailleurs. Moi, je suis Blade, spectre du Sombre Monarque, et Général des Enfers par sa volonté. A qui ai-je l'honneur de m'adresser? »

_________________
---------------------------------------------------------------------------
"Death is not the end of the hope..."Drakengard,Chapitre X,Verset VII

Merci Waltraute

BladeRED
Lieutenant

Nombre de messages : 4210
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 28/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 13

http://www.pharaonwebsite.com/fanfics.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cendres, scories... gout d'un sauvetage et l'envie d'enfant

Message par EZEKIEL le Mer 30 Mai 2012 - 21:52

Inconue: - Oui, oui, un général, tu en a l'aura...

Le délicat toucher de la jeune femme effleura l'avant bras du vaillant spectre qui avait rengainer ces armes... mais toujours fuyant le regard; l'ombre virevoltait.

Inconue: - Tu n'est pas blesser, tu est fier... plutôt belle homme, alors moi même je te retourne cette question, qui est tu vraiment et que fait tu ici ?

Un doigt fin se posa de manière sensuel sur la bouche de Blade alors que celui ci sentait que ces pieds était entouré d'un liquide douçâtre et onctueux.

Le contact disparu aussi vite qu'il était apparut mais l'impression de fraicheur resta sur la bouche de notre Général.

EZEKIEL
Légion Katábasis

Nombre de messages : 3594
Age : 37
Localisation : Là ou les oracles d'Hadès me le demande!
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 10

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cendres, scories... gout d'un sauvetage et l'envie d'enfant

Message par EZEKIEL le Mer 30 Mai 2012 - 22:22

Un silence pesant régna un instant et l'odeur de charnier accompagna celui-ci...

Mais un doux parfum de bambou frais recouvra le tout alors que l'ombre semblais comme s'avancer droit vers Blade.

Inconnue: -Ma présence te trouble, ou est ce qu'il t'est dur de t'avouer a toi même les raisons de ta venue ci loin du lieux ou tu devrais être...


La ravissante jeune femme s'arrêta a quelques mètres et son corps dénuder apparut aux yeux du spectre comme les promesses d'une éternité de plaisir.

Inconnue: - Par habitude je ne me montre pas tout de suite car les faibles perde leur esprit en me voyant, qu'en est il de toi général délaisser des affaires de ton clan ?



EZEKIEL
Légion Katábasis

Nombre de messages : 3594
Age : 37
Localisation : Là ou les oracles d'Hadès me le demande!
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 10

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cendres, scories... gout d'un sauvetage et l'envie d'enfant

Message par BladeRED le Mer 30 Mai 2012 - 22:38

Enfin...l'être mystique se montra à moi...un être féminin, à moitié dénudée, d'une beauté sans pareil...mais Blade était au-dessus de tout sa. la mort de son seul et unique amour l'avait immunisé contre la séduction féminine, bien qu'il fallut être fou pour ne point vouloir en profiter.

Seulement, le Général des Enfers ne pouvait se permettre d'offusquer celle qui le détenait sous son emprise.

Inconnue: -Ma présence te trouble, ou est ce qu'il t'est dur de t'avouer a toi même les raisons de ta présence ci loin du lieux ou tu devrais être...

Elle marquait un point. Le Général n'était pas au Nekyomanteion, auprès des autres Spectres qu'il devait commander. Le Général n'était pas sur le champ de bataille, aboyant ses ordres à ses fidèles alliés. Mais le Général, était-ce vraiment moi que les Oracles voulait?

Inconnue: - Par habitude je ne me montre pas tout de suite car les faibles perde leur esprit en me voyant, qu'en est il de toi général délaisser des affaires de ton clan ?

Cette fois-ci, les paroles de la créature piquèrent ma curiosité. Cette être était plutôt bien renseigné...j'étais donc épié depuis un moment...

« Tu me paraît bien renseigné...et bien oui je suis loin du lieu de commandement. J'avais besoin de me ressourcer, et de retrouver les forces qui m'ont fait me battre pour Hadès. Tu veut savoir qui je suis? Je suis un homme, un homme servant Hadès, et dont la foi en celui-ci me permet de croire en mon existence, et de ne pas faiblir devant l'inéluctabilité de la mort. Mais tu n'as toujours pas répondu à ma question: qui es-tu? Et où sommes-nous? »

_________________
---------------------------------------------------------------------------
"Death is not the end of the hope..."Drakengard,Chapitre X,Verset VII

Merci Waltraute

BladeRED
Lieutenant

Nombre de messages : 4210
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 28/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 13

http://www.pharaonwebsite.com/fanfics.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cendres, scories... gout d'un sauvetage et l'envie d'enfant

Message par EZEKIEL le Mer 30 Mai 2012 - 23:00

Un sourire enjôleur dans un visage indéfinissable...

Inconue: - Si je me souviens bien, Nataku est mon nom mais cela fait bien longtemps que l'on ne m'a pas appeler ainsi... comme toi je suis une étrangère en ce lieux et je me retrouve coincé prit par la servitude du devoir a moitié accomplie.


Un pas de plus, les brumes s'écarte derrière l’apparition alors qu'un corps recouvert de scories est allongé, face vers le ciel...

Nataku: - Pendant longtemps j'ai soigner cette homme que tu vois, je l'ai nourrie de mon amour tant charnelle que mental, lui rendant même la vue mais jamais il n'a tourné ne serais ce qu'un regard vers moi et maintenant il se meurt; trouve tu ça juste... moi non, comme toi je me sens délaisser et ta présence me donne peut être enfin une nouvelle raison de vivre ?


Joignant les gestes a la paroles, quelques douces caresses firent assoir Blade dans ce bain douçâtre et onctueux....

EZEKIEL
Légion Katábasis

Nombre de messages : 3594
Age : 37
Localisation : Là ou les oracles d'Hadès me le demande!
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 10

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cendres, scories... gout d'un sauvetage et l'envie d'enfant

Message par BladeRED le Mer 30 Mai 2012 - 23:36

Inconue: - Nataku telle est mon nom, comme toi je suis une étrangère en ce lieux et je me retrouve coincé prit par la servitude du devoir a moitié accomplie

Puis Nataku me montra un corps mourant, un corps dont je reconnût aisément les traits du visage, car dans ce lieu, il y avait...Nataku...et...Ezekiel. L'aura que j'avais ressenti...c'était lui!

L'étoile terrestre de l'Étrangeté, le Crapaud! J'avais combattu à ses côtés lorsque Discordia avait attaqué le Nekyomanteion à l'aide de son armée, et lorsque Lord Nergal mon maître avait ensuite été enlevé!

Inconue: - Pendant longtemps j'ai soigner cette homme que tu vois, je l'ai nourrie de mon amour tant charnelle que mental, lui rendant même la vue mais jamais il n'a tourné ne serais ce qu'un regard vers moi et maintenant il se meurt; trouve tu ça juste... moi non, comme toi je me sens délaisser et ta présence me donne peut être enfin une nouvelle raison de vivre


Je tentais de masquer ma surprise du mieux que je le pût, et Nataku en profita pour m'allonger dans un bain onctueux. Un parfum de bambou embaumait l'atmosphère, et je me sentais peu à peu défaillir. Je ne devais pas me laisser faire. La vie d'un Spectre était en jeu, ainsi que l'avenir de Nataku. Hadès m'avait envoyé jusqu'à eux, je devais les aider, et raisonner celle qui avait protégé le Spectre du Crapaud.

« Cet homme est un Spectre d'Hadès, Nataku, et moi aussi. Tu n'as pas à t'occuper de lui, ici, dans ce lieu irréel. Je ne peut rester ici également, fît-je en arrêtant d'user de mon cosmos afin de ne pas effrayer celle qui avait veillé tant de temps sur Ezekiel. N'essaie pas de m'amadouer non plus. Veut-tu que je te dise pourquoi il ne t'a jamais adressé un regard? C'est parce qu'il est sans doute tourné entièrement vers Hadès, encore plus en ce moment! Il est Spectre, il est mourant, mais il peut-être sauvé, et toi aussi! Tu te sent délaissé, dis-tu? Et bien, dans ce cas, sortons d'ici! Je ne sais pas si tu connais le monde extérieur, mais ce n'est pas ici que tu trouvera ton bonheur. Par ailleurs, je suis Général des Armées d'Hadès, et délaissé, je ne le suis plus maintenant. Hadès m'a fait croiser ta route, et recroiser celle de cette homme. C'est un signe du destin, un signe de l'avenir qu'il nous réserve, à nous 3! J'ai foi en Hadès et en sa parole, et je ne trahirai pas ses préceptes. Aie confiance.

Par ailleurs, je crois que cet endroit est néfaste autant pour lui que pour toi. Tu m'as dit que le poison du temps a laissé faire son office au temps du poison. Ezekiel est donc empoisonné? Est-ce ce lieu le poison qui s'insinue dans son âme et l'as mis dans un tel état? Comment êtes-vous arrivé ici? Et comment en sortir? Le temps nous est précieux, Nataku. Si tu veut exister, alors aide-moi, aide-le... »


Alors, quasiment par instinct, j'embrasais mon cosmos, libérant une gerbe enflammée de mon corps qui éclaira brièvement les environs.

Je me relevais aussitôt. Je ne devais pas succomber devant l'emprise de Nataku. Sa puissance devait être grande, ainsi que ses sentiments pour le Crapaud, car je sentais que ses paroles étaient sincères Cette dernière était prisonnière selon ses dires, mais Ezekiel aussi. Je savait pourquoi j'étais là désormais. Ezekiel était le signe que j'attendais.


_________________
---------------------------------------------------------------------------
"Death is not the end of the hope..."Drakengard,Chapitre X,Verset VII

Merci Waltraute

BladeRED
Lieutenant

Nombre de messages : 4210
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 28/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 13

http://www.pharaonwebsite.com/fanfics.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cendres, scories... gout d'un sauvetage et l'envie d'enfant

Message par EZEKIEL le Jeu 31 Mai 2012 - 0:49

Un flash, la puissance du cosmos de Blade éclaira les lieux sous leur vrai visage un bref instant...




Deux parois, comme de vaste étagères chacune d'entre elle renfermait des coffres, des parchemins, des mixtures et des herbes entasser de ci de là...

Par ici un yari, la haut quelques daïchos, plus proches des femmes aligner, enchainer le regard fou et la bave au lèvre...

Au centre non loin d'eux, Ezekiel était allongé sur la boxe de son surplis, impuissant alors que des drogues lui donnait une raideur très malsaine au niveaux de la seul chose qui devait intéressait l'être vivant dans se repaire ; un sang noir s'écoulait très doucement de deux entailles aux poignets...

Un sang épais qui rejoignait celui de très nombreuse femmes décapiter, leur ventre arrondie ouvert alors que des restes de placenta trainait jusqu'aux pied du général qui lui même pataugeait dans un marasmes de petit corps frêle et sans vie...

Une gerbe de sang éclaboussa Blade quand la créature s'extirpa du corps enceinte qui lui servait d'hôte, avec un sourire angélique la chose regarda de ces yeux en amande sont antre et c’est sans dissimuler une pointe d'amour qu'elle fixa une dernière fois son regard sur ce qu'il restait du porteur de l'étoile terrestre de l'étrangeté.




De nouveaux dans les brumes, Nataku dit tout en se caressant le ventre...

"Oui le temps vous est précieux petits humains, ma condition de pennagolans me permet d'éviter ceci mais en contre partie il m'est très difficile d'engendrer...

C’est dommage ,j'avais guéri les yeux du spectre que tu connais et le rituel avait enfin réussi, j’aurais eu le plus merveilleux des enfants avec ce regard vert profond...

Mais il a fallut que tes hommes et toi arriviez a ce moment là... je ne sais pas ce qui était plus fort que mes drogues et qui a permit a ce spectre de réveiller le peut de cosmos qui lui reste mais en tout cas vous avez sentie son appel...

Je ne me battrais pas en ce jour car je suis triste, tes hommes on tuer mon enfant alors que je me repaissais de leur sang...

Tu me doit trois vie, celle de mon enfant, celle de ce Ezekiel et la tienne... prie ton dieux, le temps t’est compter et si tu cherche a me poursuivre alors ton ami mourra et toi ensuite...

A bientôt belle homme, n'oublie pas en ce triste jour tu me doit 3 vies... "


Et sans un regard derrière elle, Nataku disparut laissant BLADE au prise avec les sentiments de dégouts les plus horrible qu'ils soit face aux lieux dans lequel il se trouvais alors que toujours le sang et le temps s’écoulait comme la plaie ouverte d'une naissance inachevé.

EZEKIEL
Légion Katábasis

Nombre de messages : 3594
Age : 37
Localisation : Là ou les oracles d'Hadès me le demande!
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 10

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cendres, scories... gout d'un sauvetage et l'envie d'enfant

Message par BladeRED le Jeu 31 Mai 2012 - 8:50

Alors que je croyais pouvoir aider Ezekiel et Nataku, je m'aperçut que pour cette dernière, il était trop tard, ou plutôt, il n'y avait rien à sauver. Ses sentiments avait beau existé pour Ezekiel, il semblait aussi que sa nature profonde soit la plus horrible qui soit.

Sous mes yeux, dévoilé par la lumière de mes flammes, j'assistais à une vision d'horreur. Des nouveaux-nés morts pataugeant dans ce que Nataku m'avait immergé, avec des mères décapités et éventrés.

Je ne ressentais que du dégoût devant tant de cruauté, et en même temps, mon cosmos s'embrasa de nouveau, et la lumière rouge écarlate qui s'échappait de mon corps éclairait encore plus les environs, dévoilant de plus en plus de morts, de plus en plus d'horreur.

La vision de mon peuple agonisant revînt en mon esprit. Tout ce sang, tout ces morts, et tout sa pour quoi? Une colère imperceptible m'envahit, tandis que Nataku expliqua la raison d'un tel massacre.

« "Oui le temps vous est précieux petits humains, ma condition de pennagolans me permet d'éviter ceci mais en contre partie il m'est très difficile d'engendrer...

C’est dommage ,j'avais guéri les yeux du spectre que tu connais et le rituel avait enfin réussi, j’aurais eu le plus merveilleux des enfants avec ce regard vert profond...

Mais il a fallut que tes hommes et toi arriviez a ce moment là... je ne sais pas ce qui était plus fort que mes drogues et qui a permit a ce spectre de réveiller le peut de cosmos qui lui reste mais en tout cas vous avez sentie son appel...

Je ne me battrais pas en ce jour car je suis triste, tes hommes on tuer mon enfant alors que je me repaissais de leur sang...

Tu me doit trois vie, celle de mon enfant, celle de ce Ezekiel et la tienne... prie ton dieux, le temps t’est compter et si tu cherche a me poursuivre alors ton ami mourra et toi ensuite...

A bientôt belle homme, n'oublie pas en ce triste jour tu me doit 3 vies... "

Quand elle eût disparu, laissant derrière elle mort et désolation, je comprît que son désir d'enfanter l'avait mené à de tels horreurs. Et en même temps, peut-être était-ce sa nature profonde qui l'avait poussé à de tels horreurs? Qui étaient ces femmes? Et comment Ezekiel l'avait connu? Tant de questions sans réponse, auquel je devais ignorer la réponse, pour le moment.

« 3 vies...c'est exact. Celle d'Ezekiel, celle de ton enfant...et ta propre vie! Nous nous reverrons, Nataku...et ce jour-là, je ferais en sorte que tu soit jugé par le Sombre Monarque! »

Je me précipitai vers Ezekiel, et apposait mes mains sur les entailles de ces poignet. Un sang noir s'écoulait, un poison devait contaminer son sang, mais laisser ce sang se répandre serait synonyme de mort pour le Spectre du Crapaud.

Alors, concentrant mon cosmos, j'usais de ma maîtrise du feu pour cautériser les entailles mortels, puis je prît le Larnax du Crapaud dans mon dos, Ezekiel toujours dessus. Je repérais également sa fameuse lance, et je la mît sur son corps, espérant que la présence de son arme saurait l'aider.

« Tiens bon, Ezekiel! Je vais te ramener au Nekyomanteion! »

Je ne savais pas où aller, mais dans le doute, je fît comme si je faisait demi-tour, espérant revenir dans le monde réel par le même "chemin" qu'à l'aller. Je savais que je flottais dans un océan de cadavres de nouveau-nés et de mères sacrifiés. Je ne savais pas ce qu'étais Nataku, mais je savais une chose. Elle avait commis un acte d'injustice et de cruauté innommable, et à notre prochaine rencontre, je la tuerais.

_________________
---------------------------------------------------------------------------
"Death is not the end of the hope..."Drakengard,Chapitre X,Verset VII

Merci Waltraute

BladeRED
Lieutenant

Nombre de messages : 4210
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 28/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 13

http://www.pharaonwebsite.com/fanfics.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cendres, scories... gout d'un sauvetage et l'envie d'enfant

Message par EZEKIEL le Lun 4 Juin 2012 - 20:39

Peut à peut l'odeur du charnier emplissait les narines de l'officier d'Hades, il pataugeait difficilement dans ce bain qui lui avait sembler si onctueux et prometteur de tant de délice... une fois de plus la nausée faillit le faire chuter alors qu'il n'avait fait que quelques mètres.

Ou était ce le poids du Larnax du crapaud et de son ancien propriétaire qui y était ficeler solidement...

Un pas après l'autre, au son des petits crânes broyer sous ses pieds; Bladered avançais vers l'endroit qui lui semblait être la fin du ravin alors que le crie déchirant de quelques femmes a moitié folles et en sanglots montais au fur et a mesure dans sa tête...

D'autres images de massacre ce superposèrent a celle de la réalité alors que des larmes chaudes roulèrent le long des joues de l'homme... un homme qui enfant avait assister impuissant au massacre de son peuple, a cette orgie de crie, de sang et de violence gratuite sans rien pouvoir faire...

Un homme qui encore maintenant subissait les même appelle au secours... paralyser par le poids des émotions et des cries... incapable de sauver ces 5 femmes encore vivante.

EZEKIEL
Légion Katábasis

Nombre de messages : 3594
Age : 37
Localisation : Là ou les oracles d'Hadès me le demande!
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 10

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cendres, scories... gout d'un sauvetage et l'envie d'enfant

Message par BladeRED le Lun 4 Juin 2012 - 21:23

L'horreur...l'horreur et le désespoir. Tel était les maux qui parcouraient mon âme tandis que j'avançais dans un véritable bain de sang. Les images de mon passé apparaissaient peu à peu des limbes où je les avais enfouis il y a de nombreuses années...

[FLASHBACK ON] Le son intenable des cris d'agonie et de blessures martelaient l'esprit du jeune enfant dans les bras de son pére. Entre soldats luttant contre l'envahisseur et civils égorgés par ces derniers, le jeune garçon n'arrivait pas à détourner son regard du sang qui giclait, des organes qui sortaient du corps de leurs possesseurs, et surtout, de la souffrance qui, à chaque coin de rue, sautait aux yeux d'une âme innocente.

Son cœur battait vit et fort, et son visage semblait figé. Alors, son pére enflamma sa cosmo-énergie, et une douce chaleur réconforta l'enfant alors que le sang d'un envahisseur recouvra le corps frêle de l'enfant.

« Sois fort, Blade, murmura l'homme, l'arme à la main, sois fort, mon fils... » [FLASHBACK OFF]

La vision d'un homme décapité resta figé dans mes yeux lorsque je réalisai que les cris d'horreur que j'entendais était vrai. Des cris de femme, des cris de douleur, de folie, des cris qui torturait mon âme déjà torturé.

A ce moment précis, je déposait le corps d'Ezekiel sur le sol, son Larnax à côté de lui. Mes yeux rougirent lentement, et d'un seul coup, je m'enflammais. Littéralement. Je ne savais pas où étais ces femmes, ni même si je pouvais les sauver. Je ne savais même plus si ce que je vivais été réel ou non. J'avais perdu la raison, perdu l'esprit, perdu les dernières barrières mentales qui empêchait un traumatisme enfoui profondément de se révéler au grand jour.

La violence engendre la souffrance. La souffrance engendre la haine. Et la haine engendre la vengeance.

« QUI ETES-VOUS???!!!!, hurlai-je d'une voix démente, OU ÊTES-VOUS???? ÊTES-VOUS REEL????!!!!HADESSSSS! Ô HADES, Ô TOI QUI M'EPARGNA IL Y A DES ANNEES....AIDE-MOI!!!!! »

Mes paroles devinrent alors inaudible. Le feu que j'avais libéré réduisît en cendres les alentours. Mes yeux me jouaient des tours. Décharonia et le monde de Nataku se confondaient, le sang de mes ancêtres et celui des héritiers sacrifiés par cette créature ne faisaient plus qu'un. Alors, inconsciemment, je me rapprochais de l'une des victimes de Nataku, me fiant à ses cris, tandis qu'une voix résonnait dans ma tête, celle de mon pére: Erymanthe.

_________________
---------------------------------------------------------------------------
"Death is not the end of the hope..."Drakengard,Chapitre X,Verset VII

Merci Waltraute

BladeRED
Lieutenant

Nombre de messages : 4210
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 28/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 13

http://www.pharaonwebsite.com/fanfics.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cendres, scories... gout d'un sauvetage et l'envie d'enfant

Message par EZEKIEL le Mar 5 Juin 2012 - 13:18

Rêves, cauchemars ou réalité... Bladered ne savais plus trop mais c’est une main bien réel qui le saisit suivit d'une autre, puis d'une troisième...

Était ce les envahisseurs de son enfance qui l'attrapait ou tout simplement la force de son cosmos qui lui avais permit de se retrouver a nouveaux à côté de l'entrée de se ravin....

Des pleures lui firent comprendre qu'il était de nouveaux dans la réalité alors qu'un gout de cendre amer restait coincé au fond de sa gorge... Dans le ciel du nekio une lumière s'intensifia alors que la vague forme spectral d'un homme fit un signe d'amour a son fils en repartant vers les terres éthérée du seigneur Hades.

Le dernier au revoir d'un père aimant qui jusqu'au bout aura essayer de protéger son fils...

Erymanthe: -Soit fort mon fils, utilise cette épée comme je l'ai fait afin de protéger les vivants... au revoir...

Clouer sur place par l'émotion, l'officier vit disparaitre son père alors qu'un glaive rougeoyant était planter devant lui... non loin, un larnax, son ancien détenteur et 5 femmes choqué dans ces plaines de cendres et de scories, tous vivant, tous ayant besoin de la force et du courage d'un spectre car leur vie en dépendait.


Au loin le rire cynique de Nataku résonnait...

EZEKIEL
Légion Katábasis

Nombre de messages : 3594
Age : 37
Localisation : Là ou les oracles d'Hadès me le demande!
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 10

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cendres, scories... gout d'un sauvetage et l'envie d'enfant

Message par BladeRED le Mar 5 Juin 2012 - 13:43

Lorsque j'ai perdu mon pére, j'ai cru que le monde s'était effondré. Je revivais chaque nuit sa mort, je le voyais mourir encore et encore...et pourtant...

Et pourtant, en moi, il avait continué de vivre. Ce jour-là, ce jour maudit où ma patrie s'effondra, mon pére avait offert sa vie pour me protéger.

Aussi, lorsque je le vît, lorsque je vît cet homme, ce grand guerrier, aux cheveux blonds comme le soleil, à la peau mat, et au regard bienveillant, apparaître devant moi, moi qui tombais dans la folie, et que sa voix résonna dans l'ombre morbide du domaine de la pennagolan, alors les larmes coulèrent sur mes joues, et la douleur s'exprima pour la première fois depuis des années.

« Papa...papa...je n'ai pu te sauver...je n'étais qu'un gosse....je n'étais...qu'un homme! Pardon...pardon, mon peuple! Je suis seul désormais. Seul survivant d'un massacre sans nom...mais je serais fort. Je suis Général des Enfers...je suis Spectre d'Hadès. JE SUIS BLADE, FILS D'ERYMANTHE! »

Le glaive rougeoyant de mon pére...je le tenais dans mes mains. Sa force, son courage et son amour, était ancré dans cette arme. Par elle, nombres d'ennemis avait rejoint le royaume d'Hadès, et par elle, je retrouvais mes esprits.

Mon corps dégagea une puissante aura rougeoyante qui éclaira les environs. Je ne sais comment, les 5 âmes en détresse que je cherchais inconsciemment dans ce royaume d'horreur était toutes réunies vers Ezekiel et son Larnax.

Je dégainais alors l'un de mes sabres, écoutant au loin le rire cynique de Nataku, et, guidé par sa sinistre voix, j'utilisais toute mes forces et toute ma rage pour lancer mon sabre. L'arme fendît l'air si vite que je ne la vît pas quitter mon bras. Je ne l'entendît pas toucher le sol non plus.

« MA VENGEANCE SERA TERRIBLE, NATAKU! JE TUERAIS TOUT CEUX QUI OSENT JOUER AVEC LA VIE ET LA MORT! TOUT CEUX QUI OSENT JOUER SUR LE TERRAIN DU SOMBRE MONARQUE! JE REVIENDRAIS NATAKU! JE REVIENDRAIS PRENDRE TA VIE! »

La colère...un sentiment familier chez moi, et rassurant. J'avais retrouvé la raison, et la force d'espérer. Je me rapprochais des pauvres hères que la pennagolan avait malmené, et j'usais, comme mon pére jadis, de mon cosmos pour réchauffer leurs cœurs meurtris.

« Ne craignez rien, je vous protégerais. »

Je me rapprochais alors d'Ezekiel, et posais ma main sur son cœur, essayant de lui transmettre ma cosmos-énergie.

« La mort n'est pas la fin de l'espoir, Ezekiel. Réveille-toi »

Et tout en lui transmettant ma cosmo-énergie, je lui administrais une violente tape sur le crâne.

_________________
---------------------------------------------------------------------------
"Death is not the end of the hope..."Drakengard,Chapitre X,Verset VII

Merci Waltraute

BladeRED
Lieutenant

Nombre de messages : 4210
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 28/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 13

http://www.pharaonwebsite.com/fanfics.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cendres, scories... gout d'un sauvetage et l'envie d'enfant

Message par EZEKIEL le Mar 5 Juin 2012 - 21:00

La gifle allais partir mais une poigne ferme l’empêchât d'arriver sur la joue d'un spectre bien affaiblit... un maigre sourire parcourut le visage familier alors que d'une voix éreinté il dit:

- Cela doit faire bien longtemps que j'ai du quitter la "croisée des chemins" pour que les spectres croit que c’est une claque qui réveille les morts... merci pour le sacrifice de ton énergie, je vais mieux...

Alors même que le guerrier soigneur défaillit en se relevant, il insista pour essayer de se débrouiller seul...


Les rires démoniaques c'était tue, et les cinq femmes rassuré par l'aura chaleureuse de Bladered se rapprochèrent de lui.
Tenant difficilement debout Ezekiel, c'était paré d'une couverture miteuse qui lui servait plus de poncho que d'autre chose et c'est péniblement que le cortège se mit en route vers la civilisation.





Une chose est sur, en ces jour l'officier venait d'apprendre une grande leçon: les sentiments nous permettent d’accomplir les plus grands mal comme les plus grand bien et les refoulées est une erreur car c’est grâce à leur force que l'on survie...






Le soulagement apaisa le groupe quand il arrivèrent aux portes du tartare et en vue du Nekio mais celui ci fut de très courte durée quand plusieurs spectres de la garde rapprochée des Oracles surgirent et obligèrent les deux guerrier d'hades a les suivre... pas une seul parole fut prononcée alors qu'il furent tous les deux réduits au silence et trainé de force devant leur maître...




Dernière édition par EZEKIEL le Mer 6 Juin 2012 - 13:15, édité 1 fois

EZEKIEL
Légion Katábasis

Nombre de messages : 3594
Age : 37
Localisation : Là ou les oracles d'Hadès me le demande!
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 10

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cendres, scories... gout d'un sauvetage et l'envie d'enfant

Message par BladeRED le Mer 6 Juin 2012 - 12:38

Ezekiel s'était enfin réveillé. Le Crapaud était dans un piteux état, mais au moins il avait repris conscience, et déjà, il pouvait marcher. Les cinq femmes que j'avais sauvé se tenait prés de moi.

Je tendît la lance d'Ezekiel à son propriétaire, me contentant de répondre à ces propos par ces quelques mots:

« Tu n'as pas idée de tout ce qui s'est passé en ton absence. Mais tu le verras par toi-même. Rentrons. »

La sortie du ravin, et bientôt le monde réel refirent surface. La réalité était revenu tel qu'elle avait disparu, tandis que la demeure de la pennagolan semblait avoir disparu. Pendant un bref instant, je me demandais si je n'avais pas rêvé tout sa, mais la présence des 5 femmes, et surtout d'Ezekiel, me prouvèrent le contraire.

Nous marchâmes dans les terres du Nekyomanteion sans dire un mot. L'expérience que nous avions tous vécu était bouleversante, et puis les mots n'auraient rien changé. J'admirais la lame rougeoyante de mon pére, sa lame que j'avais admiré tant de fois étant petit.

Hadès m'avait sans doute mis à l'épreuve, mais je n'étais pas au bout de mes surprises. A peine arrivés au Nekyomanteion, une escorte nous attendaient. Avant de les suivre, je me tournais dés lors vers les cinq femmes qui avaient vécu l'enfer.

« Je dois vous quitter, mais je vais vous aider une dernière fois. Garde!, fît-je en hélant l'un de mes gardes du corps, assure-toi que ces femmes se reposent dans l'Atrium de Thanatos! »

Puis je suivît mon comité d'accueil jusqu'à un endroit bien connu des Spectres d'Hadès: la salle d'audience des Oracles.

Arrow [url= http://gw-hades.forumactif.com/t1915-abrupt-retrour-et-intronisation#184631]Abrupt retour et intronisation[/url]

_________________
---------------------------------------------------------------------------
"Death is not the end of the hope..."Drakengard,Chapitre X,Verset VII

Merci Waltraute

BladeRED
Lieutenant

Nombre de messages : 4210
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 28/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 13

http://www.pharaonwebsite.com/fanfics.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cendres, scories... gout d'un sauvetage et l'envie d'enfant

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum