Une lettre près d'un chêne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une lettre près d'un chêne

Message par Alucard le Lun 27 Fév 2006 - 15:44

Une forme se dégage des ténèbres, tenant distinctement dans sa main une missive. Le pas lent et silencieux, Alucard, dont le visage demeure caché derrière l’épais capuchon de sa cape, s’approche d’un chêne lui étant familier. En effet, il y a de cela quelques mois, c’est là qu’il avait rencontré l’intrigante Pascaline. Depuis ce jour, il n’avait cessé de méditer sur son cas, pour enfin conclure sur le fait qu’il n’était pas assez renseigné et qu’il était temps pour lui de partir en quête du passé de son clan…
Ce choix fut difficile à prendre, mais compréhensible…Il n’aimait pas l’idée de vivre dans l’inconnu, reniant ses origines pour avancer…
L’air presque abattu, il se résolu a abandonner le parchemin au pied de l’arbre.


"Elle s’en souviendra…C’est certain…" murmura le spectre en laissant échapper la lettre.

Il éleva alors subitement son cosmos, laissant entrevoir une partie de son visage. Une larme coulait sur sa joue, mais qu’importe, il devait le faire…
Il leva son bras vers le ciel et immédiatement une lueur violacée se concentra en son poing. Quelques secondes plus tard, pendant lesquels la quantité d’énergie ne cessait d’augmenter, un fin trait de lumière jailli de la main d’Alucard, laissant des traînées étincelantes aux reflets étoiles dans son sillage. Puis elle explosa, retentissant comme un appel.


*Pascaline, ce n’est pas un abandon…Lis ces quelques mots et tu comprendras…*

Le général disparu alors, laissant derrière lui un léger nuage de fumée.
La missive s’était dépliée, attendant que son destinataire l’aperçoive pour se détruire ensuite. L’écriture était appliqué et les caractères fin. Ces derniers semblants vibrer et empli d’une réelle énergie, brillant de leur couleur violettes.

Ma chère, toi qui te reconnaîtra et en qui j’ai placé tous mes espoirs,

Même si nous n’avons échangé que peu de mots, c’est à toi qu’il me tient de dévoiler les secrets de mon exil…Pourquoi cela ? Car j’ai la sensation d’être lié a toi, est-ce un phénomène d’origine Divine ? Peut-être…

Enfin revenons-en à ce que tu dois savoir.
Tu n’es pas sans savoir que je suis issu d’un clan décimé, du moins c’est ce que l’on m’a raconté…Celui des Kaal. Je fus engendré par une mère, dont on m’a façonné l’image, et par un père inconnu que l’on me remplaça par un vulgaire paysan mourrant.
Je fus ensuite entraîné par un érudit, lui aussi plus mystérieux que je ne l’imaginais…Ce dernier m’a guidé vers Athéna, déesse de la justice. Puis, suite à une période qui demeure effacée dans mon esprit et dont j’aimerais déceler les secret, je me suis retrouvé propulsé dans un monde où mes amis et compagnons avait été supprimé, comme enlevé de notre monde à jamais.

Une facette inconnue de mon être s’installa dans mon corps, agissant comme une copie conforme de moi-même dans un plus jeune age, encore innocent et novice de la vie. Je ne pus me délivrer de cette conscience néfaste qu’à l’aide de l’arme que me confia Hadès, portant tout les espoir d’une femme qu’autrefois je connaissais sous le prénom d’Erenya.
Méditant sur le fait de cette nouvelle âme incorporé à mon corps, j’en conclus avoir été sauvé par un sceau apposé a ma naissance, par les derniers membres de mon clan, un sceau qui me préserverait de tout les pouvoir Divin ou humain désirant affecter mon esprit. Cependant, il ne fut pas suffisant pour sauvegarder la totalité de ma mémoire, et j’en ai déduit que seul un Dieu avait pu combattre mon ultime bouclier.

Mon exil n’aura donc pour but que de retrouver ce morceau de ma vie qui me manque, ainsi que les vestiges de mon clan, ne pouvant plus être sûre de mes propres souvenirs à ce sujet.
Dures seront les révélations que je parviendrais à acquérir, mais qu’importe, je suis prêt à assumer ce fardeau…

Sur ces mots douce Princesse de mon cœur, garde en toi ces paroles, et ne les oublies jamais. Considères les comme un cadeau de l’homme ayant pour nom Alucard, homme qui ne te reviendras peut-être plus comme tu l’as connu…Si la vie ne lui a pas été retiré…

Ne perd jamais Espoir, je sais que tu ne m’écoutes pas souvent et ne désire que servir notre Empereur, mais ne me suis pas, si je dois mourir pour en apprendre plus sur ces phénomènes, je me sacrifierais seul.

Kaal no Alucard…


Quelques traces d’encre sont visible plus bas, mais ne furent pas terminé, comme si l’auteur avait été hésitant.


ArrowMont Olympe

Alucard
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une lettre près d'un chêne

Message par Iimalya le Ven 3 Mar 2006 - 21:05

Avant de reprendre mon entraînement, je décidai de faire une halte à l’atrium. J’avais besoin de me détendre auprès de mon frêne habituel, afin de me purger des colères qui m’assaillaient.
J’approchais à pas serein de l’arbre et finis par apercevoir un parchemin. Il m’était certainement destiné, car à mon approche, il émit une lueur mauve du plus bel effet. Je me permis donc de le lire :



« Ma chère, toi qui te reconnaîtra et en qui j’ai placé tous mes espoirs,

Même si nous n’avons échangé que peu de mots, c’est à toi qu’il me tient de dévoiler les secrets de mon exil…Pourquoi cela ? Car j’ai la sensation d’être lié a toi, est-ce un phénomène d’origine Divine ? Peut-être…

Enfin revenons-en à ce que tu dois savoir.
Tu n’es pas sans savoir que je suis issu d’un clan décimé, du moins c’est ce que l’on m’a raconté…Celui des Kaal. Je fus engendré par une mère, dont on m’a façonné l’image, et par un père inconnu que l’on me remplaça par un vulgaire paysan mourrant.
Je fus ensuite entraîné par un érudit, lui aussi plus mystérieux que je ne l’imaginais…Ce dernier m’a guidé vers Athéna, déesse de la justice. Puis, suite à une période qui demeure effacée dans mon esprit et dont j’aimerais déceler les secret, je me suis retrouvé propulsé dans un monde où mes amis et compagnons avait été supprimé, comme enlevé de notre monde à jamais.

Une facette inconnue de mon être s’installa dans mon corps, agissant comme une copie conforme de moi-même dans un plus jeune age, encore innocent et novice de la vie. Je ne pus me délivrer de cette conscience néfaste qu’à l’aide de l’arme que me confia Hadès, portant tout les espoir d’une femme qu’autrefois je connaissais sous le prénom d’Erenya.
Méditant sur le fait de cette nouvelle âme incorporé à mon corps, j’en conclus avoir été sauvé par un sceau apposé a ma naissance, par les derniers membres de mon clan, un sceau qui me préserverait de tout les pouvoir Divin ou humain désirant affecter mon esprit. Cependant, il ne fut pas suffisant pour sauvegarder la totalité de ma mémoire, et j’en ai déduit que seul un Dieu avait pu combattre mon ultime bouclier.

Mon exil n’aura donc pour but que de retrouver ce morceau de ma vie qui me manque, ainsi que les vestiges de mon clan, ne pouvant plus être sûre de mes propres souvenirs à ce sujet.
Dures seront les révélations que je parviendrais à acquérir, mais qu’importe, je suis prêt à assumer ce fardeau…

Sur ces mots douce Princesse de mon cœur, garde en toi ces paroles, et ne les oublies jamais. Considères les comme un cadeau de l’homme ayant pour nom Alucard, homme qui ne te reviendras peut-être plus comme tu l’as connu…Si la vie ne lui a pas été retiré…

Ne perd jamais Espoir, je sais que tu ne m’écoutes pas souvent et ne désire que servir notre Empereur, mais ne me suis pas, si je dois mourir pour en apprendre plus sur ces phénomènes, je me sacrifierais seul. »

Kaal no Alucard…



Quelques traces d’encre sont visible plus bas, mais ne furent pas terminé, comme si l’auteur avait été hésitant.

Après lecture de la note, Je me sentais rassurée de savoir mon intriguant général sain et sauf. Cependant, je réalisais que cette quête personnelle qu’il s’imposait pourrait nuire à cet état. Aussi adressais-je une prière pour sa survie. Puis, levant les yeux au ciel, j’eus une pensée pour lui afin de lui porter quelques mots, malgré la distant qui nous séparais :

* Revenez-nous en vie, général… vous ne m’avez pas encore poussé à bout et je ne vous ai pas encore remis en place ! De plus, vous vous devez de m’expliquer certaines choses sur nos rapports troublants… Cela dit, sachez qu’en attendant votre retour, je lutterai, comme toujours, pour la gloire de notre seigneur, mais j’y ajouterai ma hargne en votre nom ! … Je n’oublierai rien de ce qui est écris sur ce parchemin…*

Puis, sortant de mes songes, je posai les yeux sur ma main tenant le parchemin et je ne fus qu’a moitié surprise en m’apercevant qu’il avait disparu, détruit ou évaporé comme une des nombreuses illusions de mon ami. Enfin, n'ayant plus de temps à perdre ici, je repartis pour la salle d'entrainement pour une dernière préparation avant de, peut-être, donner ma vie pour la cause que j'avais faite mienne depuis un moment déja.

Arrow Salla d'entrainement

Iimalya
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum