Naevius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Naevius

Message par Naevius le Sam 17 Juin 2006 - 1:19

Ceci est MA BG, je la compléte par une petite description à approfondir:




Naevius n'a pas connu la misère, il est le fils d'une famille d'agriculteurs plutôt aisée, il a une jeune soeur, Maevia envers laquelle il est trés protecteur. Ce village d'agriculteurs a toujours vénéré Pluton (Le Riche), et n'a jamais connu ni la famine, ni la guerre. Du moins durant la courte vie de Naevius. Les cyprès entourant le village sont un des signes extérieurs de leur vénération pour ce Dieu.
Un jour, après une sévère défaite lors d'une bagarre, Naevius se mit en quête d'un maître pouvant lui enseigner l'art de se défendre, afin de pouvoir protéger les siens. Lorsqu'il parla de ses intentions à ses parents, ceux-ci ne l'acceptèrent pas et lui imposèrent de poursuivre son éducation morale plutôt que son éducation physique. Après maintes nuits sans dormir, il prit la décision de partir. Il pensait à sa soeur qu'il allait laisser si longtemps sans nouvelles. Mais son destin était autre que celui promis par ses parents. Il l'aimait, ils se retrouveraient, qu'importe le temps qu'il faudra.

Près d'un an après son départ, Naevius dû se rendre à l'évidence : aucun maître ne voulait de lui. Ce temps passé dans la rue l'avait fait mûrir, il n'avait pu compter que sur lui-même pour assurer sa survie. Seul et misérable, il était bien trop honteux pour retourner chez lui. Durant deux années encore, il vécut en mendiant, se battant régulièrement. C'est au cours d'une de ces bagarres qu'il rencontra l'homme qui allait devenir son maître. Tentant d'aider une jeune fille que deux hommes essayaient d'emmener de force, il fut poignardé par l'un des hommes et se retrouva au sol, le souffle court, sans pouvoir rien faire. Sa vision se troubla, il ne ressentait ni douleur, ni peur .C'est avant de perdre connaissance qu'il vit apparaître un homme de petite taille, qui, sans qu'il ne le vit bouger, mit au sol ses deux adversaires. C'est à ce moment que Naevius, gisant dans son sang, perdit connaissance.

Lorsqu'il reprit connaissance, il vit deux visages ronds l'observer. Celui d'un homme et celui d'une fille.

« Bonjour, n'ayez pas peur. Vous avez essayé de m'aider mais c'est finalement mon père qui a dû intervenir. Je suis Mirya et voici mon père Kirya.
- Pourquoi m'avoir emmené ici ?
- Tu avais l'air très mal en point et à la rue, et nous ne rencontrons que peu de gens,alors nous t'avons emmené chez nous...
- Merci pour les soins. Je m'appelle Naevius, je vis dans la rue depuis trois ans, j'étais à la recherche d'un maître qui aurait pu m'enseigner l'art du combat afin de défendre mes idéaux et les gens que j'aime, mais au final je n'ai fait que perdre ma famille, même si je compte bien les retrouver.
- Rendors-toi, tu as encore besoin de te reposer. »

Quelques jours plus tard, Kirya lui avoua qu'il pourrait lui enseigner un tel art s'il était près à se soumettre à un entraînement dur et rigoureux. Sans hésiter un instant, Naevius accepta et ce fut le début d'une nouvelle vie pour les deux hommes. Naevius restait distant de Mirya, préférant se concentrer sur son entraînement ; pourtant le soir il repensait souvent à elle. Mais par respect pour le maître, il n'aurait jamais osé entreprendre quoi que ce soit. Maintenant il allait apprendre à se battre, et c'est tout ce qui comptait.

Après maintes années d'entraînement et une fois toutes les techniques du maître acquises, Naevius dû se rendre à l'évidence : son initiation était terminée.
Il en fut certain le jour où Kirya lui annonça qu'il était différent. En effet, il lui apprit que son cosmos ne pouvait s'exprimer pleinement avec un entraînement si basic. Naevius, très intrigué, passa des heures à questionner son maître. Mais il voulait avant tout retrouver sa famille, rien n'était plus important à ses yeux. Cette discussion lui fit comprendre néanmoins qu'il avait encore beaucoup de choses à apprendre.

Lorsqu' il arriva enfin dans son petit village, Iracus, il ne reconnut pas l'endroit. Les cyprès entourant le village avaient été brûlés. Il se précipita devant la maison familiale qui, hormis la toiture, était intacte. Soudain, deux voix s'élevèrent, provenant de la maison. Naevius sentit la haine monter en lui, ces gens étaient-ils les responsables de tout cela ? D'un coup de pied il défonça la porte, se trouvant nez à nez avec l'un des occupants. Naevius n'eut aucun mal à le mettre hors d'état de nuire. Lorsqu'il se retourna pour attaquer le deuxième, celui-ci était accroupi, tremblant de peur. Naevius comprit que ces deux-là ne pouvaient être responsables d'un tel carnage.

« Qui êtes vous ? Que faites vous dans ma maison ? Il y avait une famille ici, et un village paisible...
- Calme toi....écoute... nous ne sommes que deux mendiants. Nous sommes arrivés ici il y a un peu moins d'un an maintenant.
- Un an ! s'exclama Naevius.
- Écoute... calme toi, on est innocents nous. On est venu ici car une rumeur prétendait qu'un village avait été détruit par des Chevaliers d'Athéna, les villageois ayant soi-disant manqué de respect envers leur déesse.
- C'est impossible ! Ma famille a toujours vécu paisiblement, loin de tout conflit.
- Écoute, nous on n'en sait pas plus, on est juste venus ici pour avoir un semblant de toit...
- Sortez de chez moi et ne revenez jamais...j'ai donc échoué....Maevia... »

Naevius trouva enfin les sépultures de sa famille, sa vie, son entraînement... Tout tourne, il s'évanouit. Puis il se recueillit de longues heures.

Sans qu'il ne le remarquât, deux étrangers s'étaient approchés de lui. Ils le dévisageaient silencieusement. Lorsqu'il les remarqua, Naevius resta sans rien dire et les observa en retour. L'un était entièrement recouvert par une cape, dont la capuche rabattue ne permettait pas à Naevius de discerner clairement son visage. Il était accompagné d'une jeune fille au regard aussi noir que ses cheveux étaient blancs. Sa robe recouverte de taches de sang laissait apparaître de grossières protections de cuir faisant penser à Naevius que les deux étrangers devaient être des combattants.

« Qui êtes vous? Que voulez vous? », interrogea Naevius, avec une certaine nervosité.
La jeune fille répondit par une autre question : « Et toi qui es tu? Un pillard en maraude? Où sont tes compagnons? Réponds ou je me fâche!
- Je m'appelle Naevius, ceci était mon village, durant mon absence il semble que des Chevaliers aient tué tous les habitants car ils auraient refusés de se soumettre à leur déesse Athéna. Tu ne m'as pas répondu, que faites vous ici? Vous venez piller ce qu'il reste?Vous êtes venu me tuer? Peut-être est-ce vous les responsables de tout ceci?
- Du calme l'ami, dit la jeune fille aux cheveux étranges, nous ne te voulons aucun mal. Mais pardonne-nous, car il est vrai que nous ne nous sommes pas présentés. Je suis Tisiphone la Purgatrice, et mon compagnon n'est autre que Zubrowka l'Intrépide, nous sommes tous deux des héros au service du Bon Conseiller. Nous avons entendu dire qu'une bande de maraudeurs s'en étaient pris à un village sous la protection de notre Seigneur, nous nous sommes donc rendus sur place pour voir de quoi il retournait...»
Tisiphone pris une pause en observant le village en ruine et les sépultures au pied de Naevius. « Mais ce ne sont pas là les moeurs de simples pillards, ceux-ci n'ont pas d'intérêt à décimer les populations dont ils profitent. Tu es vraiment le seul survivant? Et qu'est ce qui te fais dire que des Chevaliers pourraient avoir agi de la sorte?
- J'ai simplement trouvé deux hommes. Ce sont eux qui m'ont dit qu'il s'agissait des Chevaliers, malheureusement je n'en suis pas sûr, et je pense que je ne saurai jamais vraiment ce qui c'est passé ici. Et s'il s'agissait de Chevaliers, que pourrais-je bien y faire ? J'ai passé ma vie à apprendre à me battre pour défendre ceux que j'aime et voilà le résultat. Je ne peux retourner chez mon maître, son enseignement m'a été précieux mais aujourd'hui il faut que je travaille pour pouvoir manger...
- Tu as passé ta vie à laisser la mort l'envahir. Mais ce que je sais c'est que ce crime ne saurait rester impuni. Nous trouverons un moyen de savoir qui sont les responsables de ce carnage. Ce qui est certain c'est que les coupables, quels qu'ils soient, cherchaient à insulter Hadès », déclara Tisiphone en observant ce qu'il restait des bosquets de cyprès qui naguère bordaient le village. A cet instant, Naevius pouvait presque ressentir la colère de la jeune fille dans l'expression de son regard sombre.
« Mais apparemment ils voulaient également jeter le discrédit sur les Chevaliers d'Athéna.
Pour retrouver le ou les coupables, il te suffit donc de trouver qui pourrait avoir intérêt à commettre de tels crimes tout en ayant assez de pouvoir pour mener un groupe d'homme capables de cela...

- Comment pourrais-je entreprendre de telles recherches, au fond je ne suis qu'un simple agriculteur. J'ai certes une certaines connaissance des combats, mais cela sera bien insuffisant face à un groupe d'hommes entraînés à tuer. Pourquoi me dis-tu tout cela? Tu sais pourtant très bien que j'en suis incapable.
- Bien sûr ça n'est pas à moi de te dicter ta conduite, mais pour ma part je ne laisserais pas ce crime impuni, et je crois que si tu à survécu et que nous nous somme rencontrés c'est que les dieux l'ont voulu ainsi, et qu'ils veulent que vengeance puisse se faire. Si tu rejoins les Spectres, tu auras peut-être les moyens de rendre justice. Mais ce choix doit t'appartenir, pour l'instant nous pouvons partager notre repas avec toi. Ensuite nous partirons. Si tu le souhaite tu pourra nous accompagner, mais si tu préfères prendre plus de temps pour y réfléchir, libre à toi de te rendre seul au Nekyomenteon quand tu te sera décidé. Là-bas tu pourras rencontrer les Oracles de Hadès, qui sont les seuls aptes à savoir si tu es digne de rejoindre les Spectres. »

Sur ce, Zubrowka sortit un ballot des plis de sa cape pour en tirer un morceau de viande séchée, du fromage et un peu de pain.
Naevius, qui n'avait consacré sa vie qu'au combat, saisit cette occasion unique de rejoindre le clan. Il allait développer ses facultés et, le plus important, pouvoir trouver les réponses à ses questions. Si Hadès le lui permettait, alors il ne douterait jamais plus de lui, ni de son Dieu. Il devra approfondir son entraînement, développer son cosmos, pour qu'enfin arrive le jour où il pourra rejoindre le clan et se battre, par envie, par colère, par vengeance...

Sa vie appartient désormais à Hadès !
Longue vie et gloire à Hadès !


Dernière édition par le Sam 9 Fév 2008 - 18:46, édité 4 fois

Naevius
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 2067
Age : 35
Localisation : entre Ciel et Terre....
Date d'inscription : 11/03/2006

Feuille de personnage
Niveau: 7

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naevius

Message par Naevius le Sam 17 Juin 2006 - 17:56

Le sacrifice d'un frère:

Ce jour là était un grand jour pour notre petit village, la fin des récoltes signifiait le début d'une journée de festivitées en l'honneur de notre Seigneur mais aussi de la tâche accomplie. Les enfants attendaient cette journée toute l'année, bien peu d'occasions nous permettaient de tous nous réunir dans une ambiance chaleureuse et fraternelle. La derniére que nous avons célébrée hante pourtant encore aujourd'hui mes nuits, parfois je revois encore la mort, je ne peux oublier.
Cette année là, je venais d'avoir six ans. Les parents trop occupés aux préparatifs de la fête, nous avaient laisser libre de nous rendre à la riviére. Bien sûr à condition que Marcus nous accompagne. Mes parents ne pouvaient me laisser seul avec ma jeune soeur sans être sous la surveillance de notre frère. Il était toujours prêt à s'occuper de nous. Je n'ai pourtant jamais réussi à me souvenir clairement de son visage, et je ne pourrais jamais plus interroger mes parents à son sujet.
Je me souviens tout de même d'une scène peu avant sa mort, mes derniers moments d'insouciance. Nous sommes allés à la riviére qui se situait à un kilométre du village. A peine arrivé j'ai poussé Marcus tout habillé dans la riviére, ce qui ne le fit pas rire du tout:

"Tu trouves ça drôle petit démon, attends que je t'attrape!"
Sur ce, il sortit de l'eau, m'empoigna et me jeta à son tour dans l'eau.
"Alors qui c'est le plus fort!", mais voyant que je ne remontais pas à la surface il plongea pour me secourir. Encore une fois il ne rigola pas du tout à ma fausse noyade. Maevia encore petite ne semblait pas tout comprendre à nos jeux enfantins.
Marcus se mit en tête de lui apprendre à nager, moi je la narguais en nageant seul devant elle.
Nous avions ainsi passés toute l'aprés-midi à nous amuser, et nous ne sommes rentrés au village que tard en fin de journée. La cérémonie dédié à Hadès allait commencer, notre mére nous pria de nous laver. Cette cérémonie était ennuyeuse pour nous, enfants, mais impossible d'y échapper.
Tout se déroula trés bien, jusqu'à ce que tard dans la nuit, un groupe d'hommes menaçants se méla à la fête. J'étais trop petit pour tout saisir, mais je me souviens qu'ils voulaient récupérer une partie de nos récoltes. Un des villageois qui tenta d'intervenir seul se fit aussitôt transpercer par la lame d'un des hommes. De simples agriculteurs pouvaient-ils vraiment résister face à un groupe d'homme entrainé...Ce premier meurtre excita beaucoup ces hommes, ils commencérent à vociférer, puis à s'en prendre pour je ne sais quelle raison à ma mére. C'est à ce moment que Marcus se précipita sur l'homme qui attrapait ma mére par le bras.
J'étais en pleure, mon pére me tenait prés de lui. Pourquoi n'a t-il rien fait lui? Je l'ai trouvé si lâche....mais que pouvait-il faire?
Marcus vint s'empaler sur une lance qu'un des hommes avait brusquement lancé en sa direction. Le bout de la lame se planta dans son ventre, l'autre extrémité se figea au sol, laissant Marcus debout, empalé. Puis au comble de l'horreur, il fut décapité sur place, une gerbe de sang jaillissant de son cou. Le hurlement de ma mére me figea sur place, j'étais terrorisé. Mon pére me serra si fort que j'en ai gardé les marques longtemps aprés.
A partir de là, tout est devenu flou, je ne me souviens pas des instants qui suivirent. A la maison nous n'avons jamais reparlé de tout cela.
Je sais que mes relations avec mes parents sont alors devenu trés difficiles, et que je me suis beaucoup rapproché de Maevia.
J'ai changé, et je me suis mis en tête de pouvoir défendre ceux que j'aime. Cette incapacité à se défendre me révolta à l'époque mais aujourd'hui j'y vois plus clair et ma rancoeur a disparu.


Dernière édition par le Ven 23 Juin 2006 - 2:12, édité 1 fois

Naevius
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 2067
Age : 35
Localisation : entre Ciel et Terre....
Date d'inscription : 11/03/2006

Feuille de personnage
Niveau: 7

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naevius

Message par Naevius le Sam 17 Juin 2006 - 18:11

[HRP: si vous le lisez Laughing n'hésitez pas à me dire ce que je peux changer, ou améliorer pour les prochains^^]

Naevius
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 2067
Age : 35
Localisation : entre Ciel et Terre....
Date d'inscription : 11/03/2006

Feuille de personnage
Niveau: 7

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naevius

Message par Naevius le Dim 25 Juin 2006 - 12:53

DESCRIPTION


Nom : Naevius
Sexe : Mâle
Age : 22 ans.
Taille : 190 cm
Poids : 95 kg
Apparence générale : corps athlétique, cheveux rasés, dents blanches proéminantes, yeux en amende.
Couleur de la peau : peau blanche, teint pâle.
Couleur des yeux : gris.
Couleur des cheveux : noir.
Signes particuliers : voix forte, nombreuses cicatrices corporelles (torse, coup, bras gauche), cernes sous les yeux.
Pays ou ville d'origine : Mycènes.
Principales qualités : puissant, courageux, sincére, loyal.
Principaux défauts : sa colère, sa jeunesse, l'impatience.
Surplis : surplis de Gardien des enfers

Naevius
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 2067
Age : 35
Localisation : entre Ciel et Terre....
Date d'inscription : 11/03/2006

Feuille de personnage
Niveau: 7

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naevius

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum