akira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

akira

Message par akira le Mer 27 Déc 2006 - 13:31

A ce que je sache me concernant, je fus trouvé sur une plage, au milieu de débris de bateau ; je ne connais ni mon pays, ni ma race.
Ce que je peux dire, au vu de ma couleur de peau, c'est que je viens d'un pays chaud.
Je ne possède rien qui puisse m'indiquer mon origine.


J'ai passé mon adolescence à survivre : chasser, pêcher, pour nourrir ma famille d'adoption, un couple de très vieilles personnes. Je pêchais beaucoup, car je savais très bien nager, et j'étais apte à tenir en apnée assez longtemps.

Je remarquais en grandissant que mon corps changeait, que je gagnais en force et en rapidité ; mon père adoptif était choqué par les progrès que je faisais : d'après lui, quelque chose en moi était différent, et la question qu'il se posait revenait toujours : pourquoi étais-je le seul survivant de ce naufrage...?


C'est en écoutant les histoires mythiques des chevaliers (-> j'ai cru comprendre que nous étions la 1° fournée...) que me racontait mon père, et en aidant ma mère à porter les offrandes aux dieux pour les récoltes obtenues, ou pour la chasse ou pêche qui furent bonnes, que je compris mon amour pour les dieux.
Je connaissais chacun de leur nom, et chacune de leur histoire ; j'aimais vraiment ça, cela me faisait partir dans mes songes très souvent.


Je n'avais pas de camarade : ils me trouvaient trop bizarre, et avaient peur de ma force ; ils fuyaient à chaque fois qu'ils me voyaient ; je ne pouvais de ce fait être éduqué avec eux. Aussi mon enseignement se fit-il au contacte de mon père, de ma mère, et de la nature.

Un jour, dans la forêt, je découvris une cache de loup ; sachant que c'était sûrement lui qui avait tué une grande part de notre volaille, je décidai de le tuer. Je pénétrai dans son repère ; je découvris un curieux parchemin, que je ne compris pas de suite : c'était une carte pour rejoindre un temple... Ne sachant qu'en faire, je décidai de le garder, et de sortir de ce repère, en oubliant mon loup.


Une fois sorti, je trouvai l'atmosphère changée ; en quoi l'était-elle, je ne saurais vous le dire... Je rangeai le parchemin dans ma veste et retournai à ma demeure, puis je le cachai dans mes affaires. Mes parents n'étaient pas là, alors je décidai de me remettre au travail. Je ne parlai à quiconque de ma trouvaille, pas même à mes parents : vu que sur le parchemin, il y avait le sceau de Hadès, on ne m'aurait pas cru, ou alors on m’aura traité de blasphémateur ; mais je savais que quelqu'un me l'avait mit sur mon chemin.


Une nuit où tout était paisible, je me mis à rêver d'une quête sous l'emblème de Hadès , je devais devenir fort, et brave, acquérir assez de sagesse pour parvenir à mon but ; mais mon but et ma quête quels étaient-ils ?

Quand je me réveillai, je décidai de prévenir mes parents et de partir sur les chemins, trouver un sens à mon rêve et à ma vie... J'emportai avec moi des vivres, de l'eau, et le fameux parchemin...

Ce fut ce matin là, que je partis de chez mes parents, pas sans la larme à l’œil bien sur, mais avec tant de chaleur dans le cœur. Je n avais qu’une idée en tête : découvrir ce que je n’avais jamais vu.

Mais pour l’heure, je devais trouver à la prochaine ville, un marchand, qui pour quelques pièces me vendrait bien une armure de cuir. En effet je ne pouvais m’acheter que celle-ci, et à vrai dire une cotte de maille serait un peu lourde pour mon long voyage…

Au bout d’une journée de marche, j’atteignis le fameux village. En entrant dans la place du marché personne ne fit attention à moi. Je trouvai enfin ma boutique, et m’achetais mon armure de cuire que je revêtis immédiatement. C’est seulement au moment où j’allais partir que le vendeur me fit remarquer que j’avais fait tomber quelque chose en mettant mon armure. Au moment où je me penchai pour le ramasser, le vendeur fut plus rapide que moi, et je vis alors que ce n’était pas un simple papier ordinaire… En effet, après quelques secondes à regarder le parchemin, le marchand me regarda bizarrement, puis sans ajouter un mot me rendit mon bien. Je compris alors que j’étais la seule personne capable de voir le contenu de l’objet. Après l’avoir rangé dans ma besace, je sorti de la boutique. Je fis un rapide tour sur le marché, pour prendre des vivres, puis je me remis en route……..

Je traversai encore trois villages et deux collines, ce qui ne ce fit pas en un jour croyez-moi…Puis, j’arrivai devant une immense et sombre forêt. Lorsque j’y entrai je fus pris d’un étrange étourdissement, ce qui me parut bizarre vu que je n’en avais jamais eu auparavant. Et soudain, plus rien dans ma tête : plus de tracer de chemin rien…. Comme si j avait été hypnotisé depuis que j’étais parti du village, celui où j avais acheté mon armure de cuir. Comment cela se pouvait-il….

Le parchemin, m écriai-je. Je le sorti, le déroulai, et regardais le tracé tracer, qui m avait amené jusque dans cette forêt. Mais après plus rien, enfin si un emplacement ce mis à apparaître dessus. L’emblème du Seigneur Hadès y était posé. Je décidais de me hâter pour y arriver. Plus je m’enfonçais dans cette forêt, plus la lumière s’estompait, ce qui fit place à une obscurité et à un brouillard intense. C’est au moment où j’arrivais sur le point indiqué, que le parchemin s’enflamma et qu’une silhouette gigantesque apparu.
Je me mis sur mes gardes, et quand je voulu bouger, je me rendis compte que je ne pouvais plus… Je vis l’étrange silhouette se diriger vers moi, et c’est alors qu’un poing brisa l’épais nuage de brume et m’atteignit au visage. Mon corps fut soulevé comme un fétu de paille et s’écrasa contre un arbre. Je repris mes esprits ou plutôt la douleur sur mon visage me le fit comprendre. Je ne savais pas pourquoi cette chose m’avait attaqué, mais ce qui était sûr c’est que je ne devais pas mourir ici. Je me relevais tant bien que mal et fis volte face. Je savais qu’avec mes blessures je ne tiendrais pas longtemps mais il fallait que je terrasse cette chose !

Ne comptant que sur ma force, je décidais d’attendre la prochaine attaque de cette chose. Je n’allais pas tarder à la voir arriver, lors de sa première attaque je n’avais pu distinguer qu’un poing poilu, et sentir une odeur fétide. Quand je le vis fondre une nouvelle fois sur moi, j’essayai de toute mes force de contrer son attaque, en faisant un bon sur le coté. Au dernier moment, j’y parvins. Me retrouvant au sol, sur le coté gauche de la bête, je lançais avec mes dernières forces mon poing sur son flanc. Avec la force du coup, ma main pénétra dans la chair visqueuse de la chose, puis entendant un gémissement de la part de la bête je retirais aussitôt mon poing. La chose tomba sur mon corps…Je me retrouvais dans une situation bien embarrassante…
Je sentais mon corps lourd sur ce sol, je ne pouvais plus bouger, je me sentais partir, tout en écoutant autour de moi, la chose ne bougeait pas, je sentais son souffle prés de moi… Mais qu’attendait-elle pour m’achever... Et aussi, pourquoi le parchemin m’avait il envoyé a la mort ? Pourquoi Hadès avait-il voulu que je vienne ici …

POURQUOI ? POURQUOI ? POURQUOI, POURQ...

Et là, une voix résonna dans ma tête. Est ce que la chose me parlait ? Je le serais sans doute jamais… Mais elle me disait :

Oui pourquoi… Toi seul le sais et toi seul pourra le découvrir, alors relève toi ou meurt…

Me relever, mais pour faire quoi ? Encore mordre la poussière ? Ou me relever et terrasser mon ennemi ? Oui c’est ce qu’il faut que je fasse, me relever et le terrasser, ma force et mienne et ma colère, me redonnera de la force, ne pas fléchir, me relever …

Tout en lutter pour me redresser, je sentis ma colère s’accroître, à ce moment là, la chose bondit sur moi. Prenant mon courage à deux mains, j’esquivais pitoyablement son attaque, subissant quelques dommages, puis, concentrant toute ma colère et ma force dans mes poings, je me ruais sur la chose. Je visais son cœur, et lorsque mon attaque toucha a son but, transperçant une nouvelle fois la créature, cette dernière se volatilisa…Devenant un tas de cendre…Je tombai à genou puis je m évanoui, mes force m’avaient abandonné… J’eux une dernière pensée pour mes parents, puis je sombrais dans un profond coma…
Le noir dominait… Mais je parvins tout de même à entendre un murmure :

Tu as su, te relever et combattre ma créature, et non te laisser mourir comme un simple mortel, moi oracle sous les ordres du seigneur Hadès, je décide de t’accepter parmi les guerriers des enfers. Mais sache que nous sommes en guerre avec les autres dieux, et qu’il te faudra combattre et t’entraîner pour servir ton seigneur, corps et âme……..Si non je viendrai personnellement te punir. N’oubli pas ces paroles, car elles seront a jamais gravé dans ta mémoire !

Quand je me réveillai, je fus stupéfait de ce que je voyais : Le palais d’Hadès se dressait devant moi…Me relevant, je regardais autour de moi. J’étais, au royaume d’Hadès, je le savais au plus profond de moi, et les paroles de l’oracle raisonnaient encore dans ma tête… C’est à ce moment là que je sus ce que ma destinée me réservait, et que je partis découvrir le Nekyomanteion, partir pour un prochain combat, ou un entraînement, seul l’avenir me le dirait…
Mais ce qui était sûr, c’était que je ferai tout pour accroître ma force et servir au mieux l’Empereur des Ténèbres !

Je commençais à partir vers l horizon après toute c est penser, et je m arrêtais d un coup, et je compris que depuis le début j avais été manipulé par ce parchemin, depuis l instant ou je l avait pris jusqu’ a maintenant …….
Et maintenant seul avec moi-même, devais je suivre ma propre raison, ou celle d un dieu, que je ne connaissais pas. Ce qui était sur, c est que je ne voulais plus redevenir le fermier tranquille que j étais avant, mais un guerrier à la force colossale, mais pourquoi le saigneur Hadès et pas la déesse Athéna ou autre, je ne comprenais pas ………..

Et pourquoi, quand je pris ce parchemin aucun autre dieux ne s était manifesté, même pendants mon combat, contre cette chose. Il faut que j arrête dit penser, je vais retourner devant le palais de Hadès, et attendre, il y a bien une raison a ma venu ici.

Arriver devant le palais, il n y avait personne, et au lieu d attendre, je commençais à regarder ici et la. Mais rien d intéressant, à par l architecture qui était magnifique, et des sculptures somptueuses, mais toujours personne ………
Je tournais en rond et personne pour me guider juste quelque mot qui raisonnait dans ma tête.
Et soudain, je me mis à me dire :

Qu’après tout, Hadès devait avoir une grand armée, et que s il m avait choisis, c est que j en valais la peine.

Pour moi, la première mission en découvrir plus sur le seigneur Hadès, et sur ce nouveau monde, que j appellerai bientôt chez moi.car ou allais si ce n est qu’ici, et me dévoué au seul dieu qui crois en moi, c est décider, j allai devenir un de c est guerrier.

Et à ce moment la une voit retenti…….

TRES BONNE DECISION, VA ET FAIT HONNEUR A TON DIEU, ET SEIGNEUR…….

Et je parti……….

akira
Soldat
Soldat

Nombre de messages : 443
Age : 41
Localisation : belgique
Date d'inscription : 23/12/2005

Feuille de personnage
Niveau: 6

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum