La croisée des chemins (infirmerie)

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par Arawynn le Mar 6 Fév 2007 - 20:11

Le coup que venait de m'asséner mon ami était d'une puissance rare. J'essuyais mon sang tout en reflechisant à la meilleure façon d'agir.

*Ce n'est pas normal. Ménétak est certe puissant mais moins que moi. J'aurais du pouvoir eviter ce coup sans difficulté. Cette armure et l'aura quelle degage est bizarre...elle doit certainement lui fournir cette energie phenomenale. Et son esprit , sous le controle de l'illusion , ne peut lutter contre ses effets nefastes.*

Le responsable de l'Achéron se rua de nouveau sur moi. J'essayais d'eviter son coup en sautant le plus haut possible mais il parvint à anticiper mon action. S'agrippant à ma jambe , il me fit tournoyer à grande vitesse pour finalement m'envoyer valser à plusieurs metres. L'atterisage fut plus que douloureux , malheureusement pour moi.

*A ce rythme il va me tuer en un rien de temps. Je dois réagir ...mais...comment faire? Si jamais je me defends , je risque de le blesser meme pire. Mais si je ne fais rien il risque de s'en prendre à Vachaldo et jamais il ne se reveillera , perissant ainsi de sa blessure. Que faire?...*

Il se jeta de nouveau vers moi.

"Pas cette fois ! ICE WALL !

Un mur de glace nous separait à present, me laissant le temps de preparer ma prochaine attaque.

"Tu penses m'arreter avec ça? tu es minable...

Ménétak fit bruler son cosmo de plus belle et explosa mon mur d'un seul coup de poing, puis il contre-attaqua immediatement. Dès lors un terrible combat au corps à corps debuta. Chacun enchainait les coups sans reellement prendre l'avantage. Je reçu un puissant uppercut tandis que mon adversaire vacilla suite à mon coup de genou dans l'estomac. A present nous etions l'un en face de l'autre , paumes contre paumes , luttant avec notre seule force physique afin de s'imposer à l'autre. Nos cosmos energies brulaient comme jamais auparavant.

"Ménétak ! je t'en supplie , arrete cette folie ! Tu es un spectre d'Hades tout comme moi , on ne doit pas se combattre. Tu es sous l'emprise de cet homme. Tu n'es pas responsable de la mort de ton frere. Lui seul est coupable de ce crime. Tu etais jeune , tu etais faible. Mais à present tu es fort ! Tu t'es entrainé dur pour devenir un puissant guerrier et eviter que de tels drames se reproduisent , pour que plus jamais des freres soient separés de maniere aussi cruelle...alors reveille toi , ne m'oblige pas à te faire quelque chose que je regretterais toute ma vie...

Arawynn
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 3137
Age : 36
Date d'inscription : 01/09/2005

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par Nilton le Mer 7 Fév 2007 - 13:45

Le corp du général Arawyn était victime de mouvement brusque comme si on le frappait, Ezekiel et moi même assistions a cette scène impuissant le peu que nous pouvions faire était une goutte dans l'ocean car meme si le sang ne coagulait pas les dommages internes pourraient s'avérer grave et dangereux pour les généraux, nous esperions qu'il reussissent le plus tot pôssible en murmurant parfois une prière à Hadès afin qu'il nous rende nos généraux en bon état

Nilton
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 3505
Age : 31
Date d'inscription : 24/02/2006

Feuille de personnage
Niveau: 9

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par Ménétak le Dim 11 Fév 2007 - 16:19

"Ménétak ! je t'en supplie , arrete cette folie ! Tu es un spectre d'Hades tout comme moi , on ne doit pas se combattre. Tu es sous l'emprise de cet homme. Tu n'es pas responsable de la mort de ton frere. Lui seul est coupable de ce crime. Tu etais jeune , tu etais faible. Mais à present tu es fort ! Tu t'es entrainé dur pour devenir un puissant guerrier et eviter que de tels drames se reproduisent , pour que plus jamais des freres soient separés de maniere aussi cruelle...alors reveille toi , ne m'oblige pas à te faire quelque chose que je regretterais toute ma vie...

Le Spectre sous l'emprise du maléfice, sembla vaciller sous ces paroles. Ces pupilles dilatés, semblèrent alors retouver une certaines conscience, de même qu'un sentiment profond de desespoir.L'instant d'après il tomba à genoux, la tête entre ses mains, puis commençà à se rouler au sols, pris de convulsion, semblant lui causer une terrible souffrance...

Arawynn, se précipita aux cotés de son ami, le pris dans ses bras en essayant de la calmer, ce qui sembla être le cas. Ménétak semblait presque dormir paisiblement, et ses traits fievreux se détendirent...Pour que dans un éclair il réouvrent des yeux déments sur le monde, emplie de haine et de violence, tout comme le Cosmos rouge sang qui se remit à croitre de plus belle. Arawynn, lui émit un regard tout d'abord surpris, puis souffrant. Il ressentis une horrible douleur dans la poitrine, et baissa les yeux horrifiés vers la main de Ménétak fichée dans son abdomen, ayant traversé le Surplis de la mouche comme un vulgaire papyrus... Ménétak quand a lui sembla jubilé en ce relevant brusquement, tandis que le général de Hadès s'effondrait. Il lui assena un violent coup de pied qui l'envoya se briser contre une rocher.
Le démon rouge se rua aussitot sur lui pour le couvrir d'une pluie de coup plus violent les uns que les autres, en hurlant tel un dément. Arawynn, semblait être une poupée de chiffon molesté par un gamin sadique, et une inquietante quantitée de sang se deversé de par sa plaie.

Mais le général d'Hadès dans un élan de bravoure reussit a se relever et a assener a son frère d'arme, une coup de pied sauté emplie d'une colère qu'il arrivait de moins en moins à maitriser.

Ménétak fus envoyer telle un fettus de paille au loin, mais se releva aussi sec, mais se tenant le bras gauche, qui semblait briser.
Toutefois au lieu de manifester une logique souffrance, il semblait être ravis de la situation...

Arawynn, se dit alors pour lui même.

C'est impossible, qu'il soit si fort...A ce rythme, il va finir par me tuer...Je n'ai plus le choix...

Ses pensées furent interompus, par la chute d'un corps ensanglantés et le surplis en miettes, à une vingtaine de metre. C'etait Vachaldo qui se faisait rosser par son adversaire, et qui lui non plus ne tiendrais plus longtemps ainsi.

Les inquietudes qui fusèrent en Arawynn, durent vite se dissiper devant la violence du nouveau coup que venait de lui assener, celui qui était le responsable de la légion Achéron.

L'issus du combat semblait proche, et être un échec totale....


Durant ce temps au Nekyomanteion, un puissant orage, résonais dans un ciel lourd. Nilton et les autres assistaient impuissant, à l'apparition de terribles plaies sur les corps de leurs trois amis...

Il va falloir peut-être tuer nous meme Ménétak, avant qu'ils ne soient emporter à leur tour, dit doucement Nilton à Ezekiel, entres deux éclairs.

Ménétak
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 3992
Age : 35
Localisation : Nice
Date d'inscription : 02/10/2005

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par EZEKIEL le Dim 11 Fév 2007 - 21:05

EZEKIEL fut choqué par l'idée émise...

*Une fois déjà, j'ai dû tuer un spectre et je tiens pour seul responsable la sombre bête qui avait réussi à le manipuler psychiquement... non, je ne peux me résoudre à tuer de nouveau un de mes frères... il faut à tout pris que nos deux généraux trouvent le moyen de raisonner MENETAK*

Tout en épongeant le sang provenant de différentes plaies qui apparaissaient au fur et à mesure sur le corps du Diplomate, le jeune Gardien dit:

- J'éspère du fond de mon coeur qu'il y est une autre solution...

Un long moment se passa entrecoupé par le bruit des linges que l'on essorait du sang qui les recouvrait...

- Et si nous faisions absorber de force à MENETAK ta potion peut être que son âme rejoindrait son délire dans sa psychée et se rendrait compte de la situation... peut-être que ça marcherait...

EZEKIEL
Légion Katábasis

Nombre de messages : 3594
Age : 37
Localisation : Là ou les oracles d'Hadès me le demande!
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 10

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par Nilton le Dim 11 Fév 2007 - 23:16

Les deux généraux étaient torse nue sur leur lit le Général Arawyn souffrait d'une enorme entaille sur la poitrine que Ezekiel s'empressa de soigner quant au Général Vachaldo seul des bleus apparaissait ainsi qu'un peu de sang qui sortait du nez, de la bouche et de l'arcade, son combat était plus physique qu'autre chose, ce n'était pas le cas pour celui d'Arawyn qui avaient déja sorti l'artillerie lourde.

Ezekiel emit une hypothèse c'est alors que je lui dit :


Ezekiel d'habitude c'est moi qui utilise ces philtres pour pénétrer la psychologie des gens, je ne sait pas si lui faire boire la potion est suffisant.
J'ai déja sondé la psychologie d'une personne, et j'arrivais a controlé ses sentiment, je pouvais lui faire peur, le rendre joyeux ou triste je ne parvenait a faire cela que sur une personne dérangé et faible bien entendu.

Nilton
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 3505
Age : 31
Date d'inscription : 24/02/2006

Feuille de personnage
Niveau: 9

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par EZEKIEL le Lun 12 Fév 2007 - 7:31

- Advienne que pourra... c'est mieux que de laisser trois frères de clan mourrir...

*pourvue que ce ne soit pas une bétise...*

EZEK, tendu, laissa faire NILTON.

EZEKIEL
Légion Katábasis

Nombre de messages : 3594
Age : 37
Localisation : Là ou les oracles d'Hadès me le demande!
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 10

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par vachaldo le Lun 12 Fév 2007 - 10:01

Le combat que je menais n’était pas à mon avantage. Ayant trouvé la façon de vaincre mon adversaire, j’avais plusieurs utilisé une technique afin de vider mon esprit … mais rien n’y faisait. Je n’étais pas encore assez puissant psychiquement pour contrer son pouvoir. Et il ne me laissait aucune chance. Chacun de mes coups m’étaient rendu avec une puissance supérieure. Mon Fire’s Breathe avait été absorbé dans la pomme de sa main comme une vulgaire étincelle. Ma rapidité semblait avoir disparu tant il parvenait à parer mes coups et lire mes mouvements à chaque déplacement. J’étais dos au mur, blessé, et ne savais plus que faire.

Suite à un énième coup de poing à l’estomac, je volais à quelques mètres. Cette fois-ci il ne vint pas en ma direction, comprenant que si il me laissait revenir son plaisir de me faire souffrir serait accrue. Je me relevais péniblement, tenant mes côtes endolories, et je pouvais apercevoir le combat entre Arawynn et Ménétak. Le responsable de la légion Achéron semblait avoir une force décuplée comme jamais je n’en avais vue émaner de lui. Il tenait aisément en respect mon homologue général. Il m’était insupportable de voir ainsi deux spectres se battre ensemble, deux amis qui plus est.

Je me remettais sur mes jambes et revenais devant mon adversaire. Celui-ci, dans une intonation de voix machiavélique me dit :


- Tu dois aimer mordre la poussière pour revenir aussi vite à la charge. La prochaine fois que tu iras au sol, tu ne te relèveras pas ! Si ton esprit meurt ici, il mourra également à l’extérieur de cette illusion …

vachaldo
Etoile céleste
Etoile céleste

Nombre de messages : 6332
Age : 33
Localisation : Sur la Tauri
Date d'inscription : 10/11/2005

Feuille de personnage
Niveau: 7

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par Nilton le Lun 12 Fév 2007 - 14:29

Ezekiel avait raison nos trois frères ne pouvaient continuer ainsi dans l'état ou ils était les généraux finiraient par mordre la poussière tôt ou tard, je regarda Ezekiel et lui fit un signe de la tête.

Je sortais deux fioles une que je fit boire de force à Ménétak et l'autre que je ragarda longuement c'est alors qu'Ezekiel me dit :


Nilton, tu ne compte tout de même pas boire cette potion et les rejoindre?

Je lui répondit alors :

Je n'ai pas le choix Ezekiel je doit guider de force l'âme de Ménétak vers la source de ce malheur de plus je pourrait guider nos généraux vers la sortie plus facilement si je suis déja à l'intérieur.

J'approcha a quatrième lit en espérant que ce ne soit pas mon dernier linceul, l'effet de la première potion commençait à agir, comme le corp de Ménétak était faible, je n'eut aucun mal à guider son ame sur le cercle d'énergie que j'avais crée sur son front, je me coucha ensuite sur le lit en tenant le bras de Ménétak pour guider mon esprit vers lui.
J'avalais d'un trait la potion et je sentait les effet agir directement à l'intèrieur de ma tête, mes yeux se fermèrent alors et je commençait mon terrible voyage dans les lymbes de son esprit jusqu'a arrivé sur une plaine verdoyante sur laquelle je posait les pieds suivit par l'âme de Ménétak, j'étais maintenant moi aussi dans le corp d'un homme que je ne connaissait point, à qui je n'avait jamais parlé auparavant mais que je devait sauvé par n'importe quel prix car il est un frère d'arme.

Alors que j'avançait je distingua quatres silhouette au loin, deux d'entre elles avait ce qui semblait ètre un genou à terre et les deux autres riaient sadiquement, je savait que j'étais repéré mais je continuait à avancer jusqu'a etre à une vingtaine de mètres des duellistes, lorsque ces derniers me virent, les deux généraux furent surprit, Arawyn me cria alors...


Spectre Nilton, qui t'as donné l'ordre de nous rejoindre?
Sait tu que tu vient de désobeir à l'ordre que je t'avait donné de rester hors de tout cela?


Je regardait mon Général, effectivement je venait de désobeir à son ordre mais l'heure était trop grave pour rester tranquillement dèrriere à attendre et je lui dit alors...

Mon Général veuillez pardonnez mon impertinence mais vos corps, à la surface, sont à la limite de la mort, votre sang n'a que trop coulé sur les dalles de l'infirmerie et nos efforts pour arretez les hémorragies deviennent de plus en plus vain, il me fallait venir pour vous prevenir mais aussi pour guider l'âme du vrai Ménétak.

Je regarda ensuite le démon qui se trouvait devant mes deux généraux et lui dit :

Ton sentiment de haine va s'estomper lorsque j'aurais dissipé l'agréssivité qui t'habite, l'âme du vrai Ménétak est avec moi, grâce à elle je peux controlé tout ce qui se passe dans cette dimension.

A titre d'exemple je fit disparaitre un arbre non loin de là et le transforma en une nué de colombes qui s'envola dans ce ciel crée de toute pièce par le démon.

Voit mon pouvoir et craint le, je suis maintenant celui qui peut manipulé ton état et envirronement psychique.

Alors que les colombes volaient dans ce ciel noir crée par le démons, je vit le Général Arawyn et Vachaldo regarder l'envol des colombes avec une lueur d'espoir dans leurs yeux...

Nilton
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 3505
Age : 31
Date d'inscription : 24/02/2006

Feuille de personnage
Niveau: 9

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par vachaldo le Lun 12 Fév 2007 - 16:16

Meurtrie de blessures, j’éprouvais les pires difficultés à me mouvoir. Mon adversaire était bien trop fort. A la fois physiquement et mentalement il me surpassait. Alors qu’il allait me porter un coup qui aurait pu être le dernier, il stoppa net son attaque.

Je ressentais la cosmo énergie de Nilton. Il était là parmi nous :


- Vois mon pouvoir et craint le, je suis maintenant celui qui peut manipulé ton état et environnement psychique.

Une nuée de colombe s’envolèrent non loin de là, et un doux espoir scintillait maintenant dans mon cœur. Mais hélas … les colombes se transformèrent en chauves souris. Ces petits volatiles assoiffés de sang se dirigèrent droit vers Nilton qui ne pu les esquiver.

- Vois ce que j’en fais de ton pouvoir. Nul ne peut me vaincre sur mon terrain. Et encore moins un spectre de faible caste.

Le démon se retourna en direction de Nilton, leva la paume de main vers le ciel et cria quelque chose dans un langage incompréhensible. Aussitôt, Nilton se retrouva immobilisé. Il venait de tomber sous l’emprise du démon. A notre arrivée en ces lieux, Arawynn et moi-même avions réussi à déjouer cette immobilisation psychique, mais le membre de la légion Phlégéton ne le pouvait pas. Bien que très doué dans le domaine du contrôle de l’esprit, il ne pouvait lutter contre ce démon dont les pouvoirs dépassés même ceux des deux généraux qui nous étions avec Arawynn.

Le corps de Nilton disparu, ainsi que les chauves souris qui s’abreuvaient de son sang. Le démon s’approcha de moi et répondit tout haut à mes pensées, qu’il avait pu capter :


- Tu as raison spectre, cet inconscient aurait pu risquer sa vie en venant ici. Mais j’ai préféré le renvoyer d’où il venait. Je n’ai que faire du menu fretin alors que je me délecte de faire souffrir deux généraux de Hadès …

Ce court interlude me permit de récupérer quelques forces. Mais à peine avais-je pu me remettre debout que mon adversaire était devant moi, attendant que je sois prêt à l’attaquer. Cependant, il n’attendait pas mon assaut et tenta de me donner un coup de pied. Par miracle j’esquivais son attaque en me mettant sur les genoux. De là, je lui lançais un crochet du droit dans son genou gauche, ce qui le déséquilibra quelque peu. Avant qu’il ne finisse de vaciller, j’enchaînés avec un crochet du gauche dans son genou droit. Il recula de quelques pas, et poussa un cri strident qui me donner l’impression de percer mes tympans. Je mis mes mains sur mes oreilles pour me protéger de ce son assourdissant et, ayant fermé les yeux à cause de la douleur, je ne le vis pas venir en courant vers moi. Il me porta un violent coup de poing dans le ventre, et me retint par les cheveux afin que je ne vole pas au loin. D’une main il me tenait par la tête, et de l’autre il me frappait au ventre. Ces coups se faisaient de plus en plus rapides, de plus en plus fort. Des gerbes de sang s’échappaient de ma bouche à chacune de ses salves, et je ne voyais pas comment me sortir de son emprise. Et l’avais mis en colère avec mes deux attaques victorieuses, et il se vengeait maintenant.

- Tu m’as blessé ! Tu vas le regretter !

Suite à un énième coup de poing, il me jeta au sol. Allongé, je ne pouvais pas l’empêcher de me piétiner le crâne maintenant. Mais je devais résister. Nous étions venu ici, Arawynn et moi, pour sauver Ménétak. La mort n’est pas permise en ces lieux.

* Je sais que tu peux entendre mes pensées en ce moment vil démon. Sache que je ne m’avoue pas vaincu et que je me réjouirais de ta mort sous peu …*

vachaldo
Etoile céleste
Etoile céleste

Nombre de messages : 6332
Age : 33
Localisation : Sur la Tauri
Date d'inscription : 10/11/2005

Feuille de personnage
Niveau: 7

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par Nilton le Lun 12 Fév 2007 - 17:18

Je me reveillait à nouveau dans la chambre de l'infirmerie, à mon reveil je cria de douleur Ezekiel vint à mon secour immédiatement pour soigner les morsures de chauves souris une vingtaine d'entre elles avaient reussit à me mordre jusqu'au sang c'est alors que la voix emplit de douleur je dit à Ezekiel...

Ezekiel..................Je n'ai pas reussit..................Ménétak.............est possédé jusque dans l'âme.................la potion n'as eut aucun effet sur lui...................je l'ai comprit une fois là bas..........................je n'ai put que prevenir nos Généraux que leurs corp..................n'en supporteraient pas davantages.

Maintenant que j'étais bléssé il fallait que je récupère du mieux que je pouvait pour créer la porte de sortie pour nos généraux...

Nilton
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 3505
Age : 31
Date d'inscription : 24/02/2006

Feuille de personnage
Niveau: 9

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par Arawynn le Lun 12 Fév 2007 - 17:50

J'étais à bout de force. Mon sang se deversait abondement de la plaie béante que m'avait infligée Ménétak. Allongé sur le sol , les yeux tournés vers ciel ecarlate , je me demandais comment on avait pu en arriver là. En penchant la tete en arriere , je pus apercevoir Vachaldo à terre et se faisant roué de coups par son adversaire.

*Je dois aller l'aider...sinon il risque de mourir lui aussi...mais comment faire...il est trop puissant...si je l'attaque je risque de le tuer , et alors qui dit que nous ne mourrons pas egalement...et je ne peux me resoudre à lever la main sur lui...non je ne peux pas , il n'est pas responsable de tout ça ....et Ménétak reste mon ami , jamais je ne pourrais faire ça...*

Je sentis une main agripper mes cheveux puis tout mon corps fut soulevé du sol. Mon "ami" me tenais ainsi à sa merci.

"minable pantin , je vais te faire subir mille souffrances."

De nouveau , il me regardait de ses yeux sadiques et me porta une pluie de coups d'une extreme violence . Puis un violent uppercut me fit voler sur plusieurs metres.

"Tu ne m'amuses plus . Je vais te tuer à present."

"Ménétak , je t'en supplie , reveille toi...ne m'oblige pas à te tuer..."

"Pauvre fou ! tu t'en crois capable? regarde toi. Tu es faible"

"Ménétak...tu ne me laisse pas le choix..."

J'augmentais rapidement ma cosmo-energie afin de lui lancer une puissante attaque. Il recula un peu , impressioné par la puissance que je degageais à présent. Je devais tenter le tout pour le tout afin de le debarraser de cette armure demoniaque , source de son changement de comportement....du moins j'en étais persuadé.


"Mon ami , tu semble avoir perdu toute conscience. Je ne peux te laisser agir ainsi et risquer de me tuer ainsi que Vachaldo. Je t'en supplie une derniere fois , reveille toi. Tu es mon ami et je sais que tu es plus fort que ce monstre. Reprends tes esprits! Tu n'es pas un assasin et tu n'es pas non plus responsable de la mort de ton frere. Tu dois combattre ce monstre et non pas tes freres d'arme. "

Je n'eux pour celle reponse qu'un rictus de dedain et de haine. Puis il concentra à son tour toute son energie .

"Je vois...alors pardonnes moi mon ami...je ne peux plus rien pour toi , nous allons mourir ici et tous les deux."


Je m'appretais à lancer ma plus terrible attaque. Ma cosmo-energie commença a refroidir l'air autour de moi. Les goutelettes d'eau presentes dans l'air commencerent à se rassembler. Des larmes coulaient sur mon visage et allèrent se meler au reste du liquide afin de former des petits blocs qui ,au contact du froid, se mirent a geler et à se transformer afin de prendre la forme de petite aiguilles de glace tres affutées. Elles restaient en levitation autour de moi, reflechissant la lumiere et m'entourant ainsi d'un mur de couleurs et de lumiere eblouissant pour mon adversaire.

"Ménétak , pardonne moi mais je dois te tuer. Puisses tu trouver la paix aupres de notre maitre...adieu mon ami , mon frere. ICE NEEDLES!"

Je lançais mon attaque . Les petites aiguilles partirent en direction de Ménétak , soufflées par un air glacial atteignant la vitesse fulgurante du son. De son coté , le responsable de la légion Acheron m'envoya une decharge d'energie d'une puissance imcomparable. Nos deux attaques se percutèrent dans un fracas assourdissant . Tout fut soufflé aux alentours . L'energie restait en suspent entre nous , formant une boule d'energie pure. Aucun ne semblait vouloir lacher prise dans ce combat fraticide. Le premier qui montrerait un signe de faiblesse serait certainement touché de plein fouet par nos puissances cumulées et serait annihilé .

"Ménétak ! je t'en supplie ! pour la derniere fois renonce a cette folie ! Je ne veux pas ta mort ! Je t'en supplie ! ARRETE!!!!!!!!!!"

Pas de reponse.

*Il ne m'entend pas ....je ne peux plus rien pour lui...pardonne moi Hadès le geste que je vais faire à present.*

Je faisais exploser ma cosmo-energie poussée a son paroxysme. Le flux d'energie sembla perdre de son equilibre et se dirigeais lentement et inexorablement vers Ménétak . On pouvait lire la peur dans le regard de ce dernier , la peur de mourir . Il reculait sous la pression enorme qu'exercait nos attaques cumulées. Son regard plein de haine et de stupeur croisa le mien , embué de larmes et de peine .

*Comment en est on arrivé la ? Comment me suis je retrouvé dans la position du bourreau de mon meilleur ami? Comment ce monstre avait pu dressé ainsi des freres d'armes l'un contre l'autre? Si jamais la mort devait t'emporter , jamais aucun recoin de l'univers ne sera assez eloigné pour que l'homme à l'armure rouge puisse m'echapper. Je promets de venger ta mort mon ami.*

Il ne put resister plus longtemps , il reçu l'attaque de plein fouet . L'impact fut d'une violence rare. Le sol se craquela et un enorme nuage de poussiere se souleva. Je fus soufflé par l'explosion et atteris dans un viel arbre mort, m'empallant sur une branche plus solide que les autres. Il ne restait plus rien de lui, à l'exception d'un cratere béant . Je dus cassé la branche afin de pouvoir la retirer de mon abdomen. La souffrance etait intolerable , meme si je savais tres bien qu'il ne sagissait que d'une illusion, mais mon esprit etait trop fatigué pour pouvoir reagir.
Ma douleure physique n'etait rien comparé à ma douleure interieure. Je m'agenouillais , à bout de force , les larmes coulant abondement sur mon visage.

"Ca y est ...je l'ai fais ...j'ai tué Ménétak...mon ami Ménétak...comment ais je pu ? Qu'est ce que je viens de faire ! Oh non , Hadès , ce n'est pas vrai , je n'ai pas fais ça....non ....NON...MENETAK !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"

La colere , la tristesse , la haine envers moi meme...tant de sentiments que je m'exerce tous les jours a cacher , a ne pas montrer afin de m'endurcir et à paraitre plus fort. Tous ses sentiments humains me submergaient d'un coup tel une lame de fond. Mon cosmo explosa dans un ultime scintillement embrasant les rares vegetations qui avaient echappées au cataclysme precedent. Puis , vidé de mes dernieres forces , je restais là prostré , à attendre un eventuel signe qui me donnerait l'envie de me relever et de continuer à me battre.
Puis un bruit d'eboulement me sortit de ma torpeur. Une lueur rouge s'eleva d'un tas de rochers present au centre du cratere.

*Non c'est impossible , personne ne peut survivre à ça.*

Et pourtant c'etait bien Ménétak que je vis s'extirper du sol et qui à present marchait dans ma direction. Il ne portait plus son armure couleur sang , certainement detruite lors de l'explosion cosmique. Il marchait d'un pas lent vers moi , ne montrant aucun sentiment sur son visage froid et dur.

"releve toi lache. Tu vas payer pour ce que tu viens de faire. prepare toi à mourir."

"Comment as tu pu te relever ? Tu aurais du etre desintegré...mais de toute façon celà n'as plus d'importance , je ne pourrais plus te resister. Je suis à bout de force ...alors vas y , acheve moi. Mais avant je voudrais que tu saches que je regrette et que j'ai de la peine pour toi. Toi qui était un homme si pur , si respectueux de la vie humaine et de la nature. Toi qui a toujours été un homme qui luttait pour la vie et pour un monde de paix . Oui je regrette ce qui t'es arrivé. Tu ne merite pas ça , pas toi. Je te connais mieux que quiconque , tu es arrivé au sein du clan seul et appeuré. Tu as assisté au massacre de ton frere alors que tu étais si jeune...Qui ne serait pas choqué et qui ne serait pas tenté de se laisser aller à une mort douce et sans douleure , ou à une vie faite de fuite et de peurs incessantes. Mais toi non tu n'as pas fuis. Tu t'es durement entrainé , tu as lutté toute ta vie afin que plus jamais des freres ne puissent etre separés . Alors , au nom de notre amitié , je t'en supplie , reveille toi. Tu es plus fort que lui . Je sais qu'au fond de toi se trouve prisonnié le menetak que je connais , celui qui luttera toujours et ne baissera jamais les bras. Alors oui , si par ma mort je peux te faire reprendre tes esprits , tue moi . Que la vue de mon sang te libere des chaines qui entravent ton esprit. Mais je sais que celà n'arrivera pas.
Je sais que le Menetak que je connais n'est pas un homme qui tuerait un homme desarmé et a terre. Jamais il ne tuerait un innocent . J'ai confiance en toi et je suis persuadé que tu sauras retrouvé la raison...et si jamais celà n'est pas le cas , alors j'aurais echoué et je ne meriterais plus de vivre car je n'aurais pas su sauvé un des etres qui me sont le plus chers , un de mes freres spectres.


A present j'etais agenouillé devant lui , le regardant droit dans les yeux. Un sourire apparut sur mon visage.

"Menetak , mon ami. J'ai toute confiance en toi. Je te laisse seul maitre de mon destin à present. Vas y , je ne resisterais pas...choisis ta destinée et par la meme la mienne."

Arawynn
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 3137
Age : 36
Date d'inscription : 01/09/2005

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par EZEKIEL le Mar 13 Fév 2007 - 0:38

EZEKIEL, attérrer, vit NILTON ouvrir les yeux...

- Que...

Le jeune spectre parvint à murmurer quelques paroles alors que plusieurs morsures horible aparurent sur son corp.

- Ezekiel..................Je n'ai pas reussit..................Ménétak.............est possédé jusque dans l'âme.................la potion n'as eut aucun effet sur lui...................je l'ai comprit une fois là bas..........................je n'ai put que prevenir nos Généraux que leurs corp..................n'en supporteraient pas davantages.

Apliquant quelques beaumes désinfectant notre medecin ne savait plus ou il en était...
C'est alos qu'il fut éclabousser par le sang surgissant d'une nouvelle entaille à l'abdomen du Général ARAWYNN.
Sans même réfléchir il prit une compresse bouillante pour arrêter quelque peu l'hémoragie; mais dans le regard du jeune Gardien des enfer on pouvait lire un désaroi total et une violente envie de fuir le théatre de son impuissance...

*Une seul chose lui vint à l'esprit:
"... HADES ...
Seigneur et gardien du passage vers l'ELYSION,
Maitre des enfers et du chatiment,
Vous qui avez créer votre royaume afin que les mortels n'est plus peur de la mort...
Pourquoi en ce jours les évènement pousse trois de vos plus fidèles serviteurs vers la fin...
Je m'adresse à vous pour implorer votre clémence et nous permettre à nous autres, soigneurs en vos terres de pouvoir agir et ainsi sauver trois de vos plus loyaux guerriers afin qu'ils continuent à défendre votre royaume...
Permettez moi de ne pas rester impuissant face au destin et si le sacrifice de ma vie est le prix a payer pour cela alors je l'acepte sans rechigner...
Mon âme partira en paix en sachant mon devoir acompli..."

... *

Une larme coulla le long de la joue du jeune homme qui fixais sans les voir les cieux du NEKIO. tout en maintenant dans chaque mains les compresses fumantes sur le corp de deux de ces frères de clan...

EZEKIEL
Légion Katábasis

Nombre de messages : 3594
Age : 37
Localisation : Là ou les oracles d'Hadès me le demande!
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 10

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par Nilton le Jeu 15 Fév 2007 - 14:48

Ezekiel perdait espoir cela ce voyait a cause des larmes qui parcouraient ses joues je ne put m'empecher de lui dire :

Ezekiel.......
Tu ne doit pas.............perdre espoir..............ce sentiment est immortel..............rien ne peut le détruire.................et c'est ce qui fait notre force.....................
Nos Généraux.....................n'ont jamais douté................l'espoir à jusqu'ici.................contribué à leur actions héroique pour notre seigneur.
C'est cette force..................qui fait naitre chez eux................la volonté et la détermination...............


Nilton toussa quelque peu en crachant du sang sur le coté puit reprit...

..........Regarde mon état.....................je suis pitoyable...............et je me dit spectre d'Hadès................mais je sait que les échecs rendent un hommes plus fort..................aujourd'hui tu est faible..................demain tu sera plus fort...............c'est une certitude.................et c'est cela qui fait que nos Généraux vaincront.

Ezekiel me regardait et s'abreuvait de mes paroles, je le vit qui fermait les yeux et commençait à réflechir je lui dit alors...

Si tu comprend mes paroles.....................alors tu n'auras pas peur de faire le maximum......................pour eux, et n'oublie pas...................seul compte la force à l'intérieur de toi.................Nilton montrait du doigt le coeur d'Ezekiel
et non pas celle de tes bras................

Après ce discours Nilton toussa violement et se pencha sur le coté pour cracher le sang qui l'empechait de respirer, c'est alors que lorsqu'il se remit droit Nilton commençait à perdre connaissance et n'avait que pour seule image devant ses yeux, celle de sa bien aimée qui avait deja rejoint Hadès, un sourire se dessina alors sur son visage alors que ses sens s'affaiblissait le plongeant dans un léger évanouissement

Nilton
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 3505
Age : 31
Date d'inscription : 24/02/2006

Feuille de personnage
Niveau: 9

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par Ménétak le Dim 18 Fév 2007 - 20:50

Ezekiel priait de toutes dans une infirmere qui ressemblait de plus en plus à un tombeau...Quatre de ses frères spectres gisait alentour dans un etat des plus alarmants.

Nilton, venait d'etre violament rejeté de l'illusion ou il avit tenté courageusement de de s'immiscer, mais qui depassait largement ses capacités de combattant.

Vachaldo, saignait par de multiples plaies, plus ou moins importantes sur tous ton son corps, et un il venait à l'instant de cracher une quantitée inquietante de sang.

Arawynn, voyait son fluide vitale s'echapé par de nombreux endroits, mais surtout semblait motellement blessé a l'abdomen.

Ménétak enfin, celui par qui tout ce malheur arrivait, mais qui etait aussi le premier a en souffrir, se convulsait encore sur son lit, et sur son corps venait d'apparaitre une infinité de piqures, par lesquelles son sang se versait abondament.

La paleur de la mort recouvrait les visages, des trois derniers évoqués qui combattaient encore de toutes leurs ames, dans les meandres de l'esprit du Responsable de la Légion Achéron.

.......

Arawynn, venait de lancer une attaque prodigieuse, contre Ménétak. Alors que le Général à bout de force commencait déjà à pleurer son ami, un explosion jaillit des décombres. Le possédé avancé vers lui, visiblement ivre de rage, en sang, et n'etant plus revetu que de ses brais, la terrifainte armure rouge n'ayant survécu à la terrible explosion. Un Cosmos effroyable emanait de lui, remplie de Haine, de Méchanceté et de Folie. Arawynn écquarquillait les yeux de surprise de voir son "ami" encore vivant. Le monstre qu'il etait devenu s'adressa à lui en ces termes :

"releve toi lache. Tu vas payer pour ce que tu viens de faire. prepare toi à mourir."

"Comment as tu pu te relever ? Tu aurais du etre desintegré...mais de toute façon celà n'as plus d'importance , je ne pourrais plus te resister. Je suis à bout de force ...alors vas y , acheve moi. Mais avant je voudrais que tu saches que je regrette et que j'ai de la peine pour toi. Toi qui était un homme si pur , si respectueux de la vie humaine et de la nature. Toi qui a toujours été un homme qui luttait pour la vie et pour un monde de paix . Oui je regrette ce qui t'es arrivé. Tu ne merite pas ça , pas toi. Je te connais mieux que quiconque , tu es arrivé au sein du clan seul et appeuré. Tu as assisté au massacre de ton frere alors que tu étais si jeune...Qui ne serait pas choqué et qui ne serait pas tenté de se laisser aller à une mort douce et sans douleure , ou à une vie faite de fuite et de peurs incessantes. Mais toi non tu n'as pas fuis. Tu t'es durement entrainé , tu as lutté toute ta vie afin que plus jamais des freres ne puissent etre separés . Alors , au nom de notre amitié , je t'en supplie , reveille toi. Tu es plus fort que lui . Je sais qu'au fond de toi se trouve prisonnié le menetak que je connais , celui qui luttera toujours et ne baissera jamais les bras. Alors oui , si par ma mort je peux te faire reprendre tes esprits , tue moi . Que la vue de mon sang te libere des chaines qui entravent ton esprit. Mais je sais que celà n'arrivera pas.
Je sais que le Menetak que je connais n'est pas un homme qui tuerait un homme desarmé et a terre. Jamais il ne tuerait un innocent . J'ai confiance en toi et je suis persuadé que tu sauras retrouvé la raison...et si jamais celà n'est pas le cas , alors j'aurais echoué et je ne meriterais plus de vivre car je n'aurais pas su sauvé un des etres qui me sont le plus chers , un de mes freres spectres.


Arawynn, etait agenouillé devant lui, sans plus aucune force, ni volonté de se defendre. Serrain il ferma les yeux, et adressa ces ultimes paroles à son adversaire.

"Menetak , mon ami. J'ai toute confiance en toi. Je te laisse seul maitre de mon destin à present. Vas y , je ne resisterais pas...choisis ta destinée et par la meme la mienne."

"Hahahahahahahaha, c'est trop drole, tu vas crever comme un chient misérable!!!"

Ménétak leva sa main au ciel, près a décapité son ami, concentrant son horrible cosmos rouge en l'extrémité de son bras, s'appretant d'un geste à séparé sa tete de son corps. Un sourire maléfique déformant son visage.

Arawynn lui restait imperturbable.

Puis tout allat très vite.

La main de Ménétak tomba telle une guillotine...et s'arreta a quelques millimètres du cou d'Arawynn...

La machoire crispé, le regard fou de rage, sa main n'arrivait plus à avancé d'un iota de plus. Il concentra son Cosmos pourpre et haineux...qui vira au mauve subitement et explosa!!!

L'instant d'après Ménétak s'effondrait, les yeux vitreux, mais un infime sourire au coin des lèvres.

.....

Dans l'infirmerie, Ezekiel, venait d'interrompre ses prières pour s'affairer autour de Ménétak...Son coeur venait de s'arreter...

Ménétak
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 3992
Age : 35
Localisation : Nice
Date d'inscription : 02/10/2005

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par EZEKIEL le Dim 18 Fév 2007 - 21:30

La cosmo énergie de MENETAK s'enfla subitement dans la piéce pour disparaitre presque aussitôt... et le corps du responsable jusqu'à maintenant prit de soubresauts continuels retomba inerte sur la couche.

EZEK se précipita vers le guerrier et il fut choqué d'apercevoir un fin sourir sur les lèvres blanches de fièvre de son patient alors que sa main ne sentait plus la douceur des expirations...

*NONNNNNNNNN.... pourquoi... je vous aurais donné ma vie sans remord... ça ne se passera pas comme cela!!!*

- Papa NGUA, fait tout ce que tu peux pour arrêter les hémorragies des autres pour ma part je vais...

Le grand noir regardait EZEK en hochant la tête de travers, sans même parler notre Gardien savait que le Nubien avait vu l'arrêt des soulèvements de la cage thoracique du responsable et condamnait l'entêtement du jeune homme mais sans mot dire il recommença à appliquer des soins aux trois autres spectres présent...

- NILTON, je pense que... enfin... aurais-tu la force d'aller rechercher nos deux généraux ou crois-tu qu'ils trouveront le chemin d'eux-mêmes...

Pendant ce temps le jeune homme concentrait rapidement et discrètement sa propre cosmo énergie dans les paumes de ses mains pour amplifier le massage cardiaque...

-1...

*Dans les anciens parchemins certains puissants Spectres ont réussi à relancer le coeur de leurs frères, si eux l'on fait... pourquoi pas moi... *

-2... écartez vous...

-3...

Au troisième contact avec le buste du responsable, EZEKIEL lança une décharge de son énergie... puis aussitôt appliqua une main au cou de MENETAK... en grimaçant il se remit sans attendre à appuyer de ses deux mains jointes sur le torse de son patient.

-1...

EZEKIEL
Légion Katábasis

Nombre de messages : 3594
Age : 37
Localisation : Là ou les oracles d'Hadès me le demande!
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 10

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par chevalier mort le Lun 19 Fév 2007 - 6:48

Arrow salle de l'Achéron

Enfin j'arrivais a l'infirmerie, j'avais fais aussi vite que je le pouvais. Arrivant dans la salle où reposaient les deux généraux, Nilton et mon responsable de légion. Je vis Ezekiel sur ménétak faire un préssion sur son torse, je ne savais ce qu'il fesait mais je ne sentais plus le cosmo de mon ami.

"Ezekiel transfert une partie de mon essence vital en lui. Tu es l'homme le plus compétent en ces lieux pour pratiquer une telle chose. Et ne me parle pas des risques, peut m'importe si cela me coute la vie."

*De toute facons je suis déjà mort, alors autant que celà soit vrai. Si ca peut permettre a un frère de continuer ca vie.*

chevalier mort
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1358
Age : 28
Date d'inscription : 09/01/2006

Feuille de personnage
Niveau: 7

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par Arawynn le Lun 19 Fév 2007 - 20:09

Je fonçais en direction de mon ami . Il avait survecu à mon attaque et s'appretait à me tuer mais cependant il n'y etait pas parvenu et s'était ecroulé . Je le soulevais legerement et bien que mes connaissances en medecine étaient limitées , je vis immediatement que son souffle etait inexistant et qu'il semblait inerte.

"MENETAK ! MENETAK ! ne meurs pas ! pas maintenant ! j'ai ressentis ton cosmo , celui du vrai Ménétak ! Tu n'as pas pu me tuer et je suis certain que ton esprit a su se liberer un instant de l'emprise malefique de ce monstre. Je t'en supplie , on a encore besoin de toi , Hades a encore besoin de toi...reveille toi..."

Je serrais mon ami dans mes bras , tout en priant Hadès qu'il l'epargne et ne l'amene pas dans son royaume.

Arawynn
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 3137
Age : 36
Date d'inscription : 01/09/2005

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par vachaldo le Mar 20 Fév 2007 - 11:36

Allongé sur le sol, le pied du démon appuyait fort sur ma poitrine. Je sentais que mes côtes se brisaient une à une et, du coin de l'oeil, je pouvais apercevoir mon boureau se délecter de ma souffrance.

Cependant, l'espace d'un cours instant, il stoppa ses piétinements. Puisant dans l'infime partit des quelques forces qui me restait, je tentait de me dégager de son emprise. La douleur était telle que à chaque mouvement, je sentais mes côtes endolories me transpercer la poitrine de douleur, mais également mon épaule gauche se déboiter. Je parvins à me mettre sur le ventre, et je rempais sur quelques mètres à l'aide de mon bras valide.

Le démon était encore immobile, scrutant l'horizon en direction de Arawynn et Ménétak. Comme si il sentait son emprise s'affaiblir.

Je parvins difficilement à me remettre sur pied, et m'apprêtais à lui lancer une attaque. Je faisais enfler mon cosmos et, juste au moment d'attaquer, j'entendis une voix raisonner dans ma tête :


* Ne te fatigue pas, je t'ai laissé te relever, mais je ne te laisserais pas me porter à nouveau un coup ... *

vachaldo
Etoile céleste
Etoile céleste

Nombre de messages : 6332
Age : 33
Localisation : Sur la Tauri
Date d'inscription : 10/11/2005

Feuille de personnage
Niveau: 7

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par Arawynn le Mer 21 Fév 2007 - 20:45

Ménétak ne réagissait toujours pas. Je commençais a desesperer de le voir ouvrir les yeux à nouveau. C'est a ce moment là que je ressentis une presence etrangere....comme si des personnes etaient là autour de nous sans etre reellement presentes...quelle etrange sensation.
En me concentrant je reconnus une energie , comme un cosmo bienveillant et chaleureux. Puis des mots resonnèrent dans ma tete : courage ...protegez les....on vous en supplie seigneur Hades...sauvez Ménétak...
Je reconnus enfin ce cosmo. Il sagissait des cosmo-energies des membres de la légion Acheron , dont Ménétak etait le responsable actuel. Ensemble ils priaient pour le salut de nos ames , et surtout pour celle de leur responsable bien aimé.

"Picci...yamreg...chevalier mort...dieu des glands...cwiss...merci de nous apportez du courage et la force de continuer le combat.
Tous s'inquiete de ton sort mon ami. Tu n'as pas le droit de te laisser aller , ne laisse pas la mort t'attraper dans ses doigts glacés. Tu dois vivre car des personnes comptent sur toi pour les guider , pour les proteger ."


Mais il n'etait plus temps de se lamenter. Je fus sortis de ma torpeur par la cosmo-energie de Vachaldo. Le combat faisait toujours rage et il était de mon devoir d'aller l'aider. Je deposais Ménétak a meme le sol , puis me penchais pour lui parler au creux de l'oreille.

"Menetak...c'est à toi et à toi seul de decider de ta destinée. Je ne peux plus rien pour toi. Penses à Hades , pense aux membres de ta légion , pense a ton frere mort que tu devais venger...et fais ton choix. A bientot mon ami."

Je me relevais et me dirigeais vers le champ de bataille. Instinctivement je me mis à courir comme si toutes mes forces etaient revenues d'un coup. Puis accelerant , je me mis à faire bruler ma cosmo-energie comme jamais auparavant.

"VACHALDO ! ECARTE TOI ! IL EST A MOI ! "

A cet instant je savais...je savais que je venais de perdre le controle. Le regard emplit de haine et de fureur , je fonçais tel un animal à qui l'on aurait volé ce à quoi il tenait le plus au monde. L'homme à l'armure rouge ne put eviter mon assaut. Une fois entre mes mains , je commençais a le marteler de coups d'une violence qui n'etait pas mienne d'habitude.

"TU VAS ME LE PAYER ! J'AI DU COMBATTRE MENETAK A CAUSE DE TOI ! J'AI DU PORTER LA MAIN SUR UN DE MES FRERES SPECTRES ! TU AS VOULU TUER VACHALDO ! TU VAS ME LE PAYER !!! TU M'ENTENDS MONSTRE !!! TU VAS PAYER !!!!!!!!!JE VAIS TE MASSACRER "

A present chaque parcelle de mon corps et de mon ame ne voulait qu'une seule chose: tuer. Je martellais son corps de mes poings. Son masque commença a se deformer et laissait apparaitre le sang qui giclait à present a profusion. Son corps se convulsait sous les impacts. Puis mes coups se firent plus rapides et plus violents encore. Ma cosmo-energie enflait à vue d'oeil. Puis j'atteins rapidement l'extreme limite. Je ne pouvais plus me retenir davantage et le peu d'humanité et de raison qu'il me restais disparue d'un coup. Dès lors , le sort de mon adversaire était reglé.
J'accelerais encore. Mes poings etaient à presents trop rapide pour etre appercus a l'oeil humain. Le son qui retentit a ce moment là annonçait que j'avais atteins la vitesse du son. Je continuais a le harceler sans cesse. Son sang giclait à flots sur le sol et sur mon visage. Sa chaire se dechirait tel du papier sous ma colere.
Et j'aimais ça....oui , je me delectais de ce spectacle. Celà me plaisait à un point que je n'aurais jamais pu imaginer. Un sourire sadique apparut sur mon visage devenu ecarlate. J'aimais le son des os qui craquaient sous mes doigts , le son des organes qui explosaient sous les impactes. Le corps de mon adversaire n'avait plus rien d'humain et un cratere c'etait formé sous la violence des impacts .Rien ....rien a cet instant ne pouvait m'arreter.

Arawynn
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 3137
Age : 36
Date d'inscription : 01/09/2005

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par vachaldo le Mer 21 Fév 2007 - 21:36

La fureur de mon homologue général me laissait un sentiment plus proche de la peur qu’autre chose. Au moment où il me passa à côté, se ruant sur notre adversaire, j’eus l’impression que ses yeux étaient rouge écarlate. Comme si le sang n’irriguait plus son cerveau et restait dans ses yeux exorbités.

Il s’était rué sur le démon, et le martelais de multiples coups tous aussi rapide et puissant les uns que les autres. Leur vitesse était telle que j’avais énormément de mal à en suivre les impacts. Le corps du démon n’était plus qu’un tas d’os inanimé, impuissant sous la force de la colère et de la rage de Arawynn. Ce dernier augmentait sa vitesse de frappe de façon telle que des bruits semblables à des monceaux de roches s’écrasant sur le sol après s’être décrochés d’une falaise se faisaient entendre. De petites explosions sonores à chaque impact de poing sur le corps de celui à cause de qui nous étions en ces lieux.

J’avais maintenant de plus en plus peur. Arawynn n’était plus lui-même. Son envie de vengeance avait pris le dessus sur tout le reste. Commençant à connaître ses sentiments et réactions, je comprenais pourquoi il faisait ceci. Il ne pouvait plus se contrôler. Depuis notre arrivée en ces lieux, il avait due combattre l’un de ces meilleurs amis, et failli le tuer. Le démon avait failli me tuer. Et avant notre arrivée, la vue de Ménétak mourrant sur le lit de l’infirmerie n’avait pas due arranger les choses. Arawynn était devenu incontrôlable. Il était en passe de se débarrasser de notre adversaire. Et là :


- ARAWYNN ! NON ARRETTE ! SI IL MEURT NOUS NE POURRONS PAS SAUVER MENETAK !

En un instant je venais de comprendre quelque chose d’important. Cette illusion qui retient Ménétak, le liait de fait à celui qui la provoquait. Tant que le responsable de l’Achéron était sous l’emprise de ce démon, tuer le créateur de l’illusion tuerait Ménétak à coup sûr.

Voyant que le Général de l’étoile terrestre de la brièveté ne réagissait pas à mes alertes, je décidais en un instant d’employer la manière forte. Je n’avais pas le choix, je me devais d’envoyer une décharge cosmique en direction de Arawynn pour le stopper dans son attaque meurtrière.


Shades’ Wall

Je n’avais que trop peu utilisé ma technique de protection apprise il y a peu, et je ne savais donc pas qu’elle était son efficacité. Je la lançais en direction du démon, pour empêcher les coups de Arawynn de l’atteindre. Ce mur protecteur répondit à mes attentes. Aussi bien que Arawynn me regardait avec des yeux sombres, ampli d’incompréhension. Je lui expliquais les conclusions auxquelles j’étais arrivé, et il comprit immédiatement ce raisonnement.

Aussitôt après, nous entendîmes un rire démoniaque, et le corps du démon disparu. Sa voix raisonnait dans nos têtes, et le vil guerrier réapparut derrière nous.


- Bien tenté cette attaque général. Mais regarde sur quoi ta fureur s’est déversée …

Le chevalier rouge nous montra un arbre, maintenant mort, sur lesquels l’impact des poings de Arawynn pouvaient aisément être distinguais. Il avait une fois encore usé de ses illusions pour nous tromper, et se sauver lui-même. Comment parvenir à le vaincre … je me demandais de plus en plus si nous arriverions à le vaincre, ou si nous allions tous mourir dans cette illusion …

vachaldo
Etoile céleste
Etoile céleste

Nombre de messages : 6332
Age : 33
Localisation : Sur la Tauri
Date d'inscription : 10/11/2005

Feuille de personnage
Niveau: 7

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par EZEKIEL le Mer 21 Fév 2007 - 21:39

- 2...

Pendant ce temps EZEKIEL vit débouller CHEMOV du coin de l'oeil...

"Ezekiel transfert une partie de mon essence vital en lui. Tu es l'homme le plus compétent en ces lieux pour pratiquer une telle chose. Et ne me parle pas des risques, peut m'importe si cela me coûte la vie."

Tout en continuant le massage cardiaque le jeune Gardien lui répondit.

- Fier membre de la Légion ACHERON je ne te parlerais pas des conséquences alors... mais malgrè mais connaisances avancées en médecine et en ocultisme je suis incapable de te dire comment réaliser une telle chose et encore moins capable de le faire...

- 3...

EZEK lança sa décharge d'énergie sans autre résultat qu'un regard encore plus noir du Nubien à côté de lui...

*Menetak a perdu presque tout son sang et de toute manière son coeur n'est plus en marche, si au moins je réussissais à le relancer...
Après il y aurait quelques possibilités pour une âme courageuse et prête à se sacrifier... mais même là on ne pourra être sûr du résultat...*

EZEKIEL
Légion Katábasis

Nombre de messages : 3594
Age : 37
Localisation : Là ou les oracles d'Hadès me le demande!
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 10

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par chevalier mort le Jeu 22 Fév 2007 - 6:05

Ezekiel me répondi sans arrêté ces mouvement de réanimation.

"Fier membre de la Légion ACHERON je ne te parlerais pas des conséquences alors... mais malgrè mais connaisances avancées en médecine et en ocultisme je suis incapable de te dire comment réaliser une telle chose et encore moins capable de le faire..."

"Alors dit moi qui pourra le faire et j'irai le chercher, par la force si il le faut."

Je regardais Ezekiel et attendais avec impacience le nom de celui que je devrais aller chercher.

chevalier mort
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1358
Age : 28
Date d'inscription : 09/01/2006

Feuille de personnage
Niveau: 7

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par Akro le Jeu 22 Fév 2007 - 15:55

J'arrivai à la croisée des chemins assez rapidement, préssé d'avoir des nouvelles. Je me dirigai donc aussi vers la salle de soin ou Ménétak avait été emmené.
En entrant dans la salle je pus distinguer 4 personnes allongés sur des lits ainsi qu' Ezekiel et Chevalier Mort au dessus du corps de Ménétak.
Je regardai les différents corps, il y avait les généraux Arawynn et Vachaldo mais aussi Nilton. Je m'approchai rapidement d'Ezekiel, je le voyais, exerçant des pressions sur le torse de Ménétak.

-"Ne me dis pas que ... " exclame-je

Je restais pétrifié devant la scène ...

Akro
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1023
Age : 29
Localisation : Dissumulé parmi les ombres
Date d'inscription : 16/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 7

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par EZEKIEL le Jeu 22 Fév 2007 - 19:53

EZEK essayait de garder son sang-froid et son secret espoir de ranimer le responsable...

- CHEMOV, calme toi!!! ...le ton se radoucit en même temps que l'aura propre au guerrier de la légion styx... On ne parle pas de chose que l'on obtient par la force, mais tout simplement de pouvoir casi divin, le transfert de cosmos se fait seulement si on atteint le mythique "septième sens" et je ne connais personne ayant ce niveau...

*je m'adresse a lui de cette manière alors que c'est sûrement moi qui panique le plus... *

- 1...

AKRO apparut à ce moment et resta figé au milieu de sa phrase...

-"Ne me dis pas que ... "

- Alors je ne te dirais rien...

- 2...

- Sauf si tu as quelques connaisances en médecine auquel cas ton aide serait la bienvenue... Papa N-GUA est tout seul pour s'occuper des trois autres et moi je...

EZEKIEL
Légion Katábasis

Nombre de messages : 3594
Age : 37
Localisation : Là ou les oracles d'Hadès me le demande!
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 10

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par chevalier mort le Ven 23 Fév 2007 - 15:17

- CHEMOV, calme toi!!! ...le ton se radoucit en même temps que l'aura propre au guerrier de la légion styx... On ne parle pas de chose que l'on obtient par la force, mais tout simplement de pouvoir casi divin, le transfert de cosmos se fait seulement si on atteint le mythique "septième sens" et je ne connais personne ayant ce niveau...

*Je crois bien que cette situation rend tout le monde a vif*

Akro apparut et les seul parole que l'on entendit de lui furent

-"Ne me dis pas que ... "

Puis il resta petrifier.

Me retournant vers Ezekiel et repensant a ce qu'il avait dit j'eu une idée.

"Pourquoi ne pas aller chercher un oracle, ils ont surement atteint le septième niveau."

chevalier mort
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1358
Age : 28
Date d'inscription : 09/01/2006

Feuille de personnage
Niveau: 7

Revenir en haut Aller en bas

Re: La croisée des chemins (infirmerie)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum