Dark Angie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dark Angie

Message par Dark NJ le Sam 5 Nov 2005 - 18:01

* Suite au meurtre de mon amour*

Après ce drame, je ne su que faire. Devais-je retourner sur les terres gelées où je m'étais entrainée autrefois ? Ou devais-je rester en Grèce, mener un combat solitaire contre les marinas, chevaliers et anges qui croiseraient mon chemin ?

J'errais sur la côte, jamais très loin du lieu où reposait le corps de mon bien-aimé et j'en étais là dans mes pensées quand je me fis attaquer par un marina répondant au doux nom de Kamikaze...

Je ne vis pas son attaque venir et me retrouvais à terre, la bouche en sang, avant même d'avoir eu le temps de comprendre ce qui m'arrivait. Bien sûr je m'étais entrainée cinq années durant dans le froid glacial, mais ce n'était pas la même chose qu'un combat réel.

J'essayais différentes méthodes pour l'attaquer, et surtout pour me défendre, mais je manquais cruellement de technique. Très vite, mon armure de cuir vola en morceaux et je goutais une amère défaite. Ce marina était là pour attaquer les jeunes guerriers inexpérimentés comme moi. Je me jurais alors de ne plus me laisser faire de la sorte !

Ce soir-là, je parvins tant bien que mal à me rendre auprès d'Aryel, mais avant même d'avoir eu le temps de faire un feu de camp, je sombrais dans l'inconscience.

Je fis alors un rêve des plus étranges. Aryel était là, face à moi, bien vivant et ses mains avaient pris les miennes.

- Angel, mon Angie, laisse-toi guider.

L'ordre était si doux que ma volonté tomba tout de suite et quand bien même j'aurais hésité à me laisser guider, le seul fait de revoir Aryel faisait tomber toute résistance de ma part.

Nous étions dans un champ de fleurs multicolorores. Au loin, se dessinaient les vagues contours de quelques bâtiments ressemblant à des temples.

Aryel riait, je riais. Des papillons virevoltaient ci et là. Le doux parfum des fleurs remontait jusqu'à nous à chacun de nos pas. Nous riions, nous embrassions, riions de nouveau sans prendre aucunement conscience du temps qui s'écoulait.

Imperceptiblement, il me menait vers l'extrémité du champs, vers les bâtiments. Quand nous en fûmes à moins de 100 mètres, toujours une main dans l'une des siennes, je lui demandais :

- Mais où m'emmènes-tu ? Dans le royaume d'Hadès avec toi ?

L'idée venait de m'effleurer que j'avais peut être été blésse plus sérieusement que je ne l'avais pensé et que mon heure était venue. Et cela ne me choqua pas outre mesure : j'allais enfin pouvoir vivre avec mon amour retrouvé.

- Non, ce ne sont pas là les portes du royaume d'Hadès, mais celles du Nekyomantéion. C'est en ce lieu que tous les spectres vivant sur le sol grec, s'entrainent à devenir les plus valeureux guerriers. Tu cherches un sens à ta vie : ralie leur cause car elle est juste. Je le sais maintenant.

Alors, il m'embrassa pour la dernière fois. Des larmes coulaient sur nos joues qui riaient tant il y avait cinq minutes à peine. Je savais que tout ceci n'était qu'un rêve, et je fermais les yeux tandis qu'il lachait ma main.

- Adieu. Ou plutôt au revoir mon amour.


Lorsque je rouvris les yeux, mon corps s'emplit instantanément de douleurs atroces : c'était le contre coup des attaques du marina. Grâce à la méditation, j'arrivais à retrouver une étincelle de vie, puis toutes mes forces.

Alors, je décidais qu'il était temps de m'éloigner de ce lieu de souffrances pour trouver le Nekyomantéion. Je m'arrêtais dans un petit village et demandais où se trouvait la forge afin d'y faire réparer mon semblant d'armure qui ne ressemblait plus à rien. Le forgeron eut tôt fait de renforcer les parties les moins endommagées, mais mit plus de temps à remplacer celles qui étaient détruites. Qu'à cela ne tienne, j'avais ainsi tout le temps nécessaire pour questionner les villageois afin de savoir où était le lieu que je recherchais. Personne ne voulu me répondre et ce fut tout juste si l'on ne me jeta pas hors du village pour avoir demandé à une grand-mère où je pouvais trouver le Nekyomantéion !

Décidemment, mon voyage allait s'avérer être très long si je devais parcourir la Grèce entière... Au gré de mes voyages, j'arrivais aux alentours d'un lieu nommé Cap Tenare.

La journée avait été particulièremement longue : levée à l'aube, je ne m'était arrêtée que le temps de déjeuner de quelques baies glanées ci et là et d'un reste de pain sec. La nuit était tombée depuis déjà près d'une heure quand j'entrais dans un village. En quête d'un lieu où dormir, j'entrais dans l'unique auberge des lieux. Plusieurs guerriers y étaient déjà présents et ceux-ci formaient deux groupes distincts. Je demandais au tavernier qui ils étaient et il me répondit que c'étaient des spectres et des marinas.

Avant que je ne puisse à nouveau poser une question, un guerrier s'approcha du comptoir. Il paraissait fatigué, certaines pièces de ses vêtements étaient déchirées ou présentaient des tâches de sang. Il m'adressa la parole :

- J'ai remarqué une armure de cuir dans ton packetage. A qui as-tu prêté allégence ?

Si cet homme était un marina, je risquais à nouveau de me faire massacrée, mais je décidais de lui répondre franchement :

- Je sers Hadès. Mon bras et ma vie lui appartiennent. Et toi ? Qui sers-tu ?

- Le même dieu que toi. Mon nom est Arawynn. Viens, je vait te présenter aux nôtres.

Ce soir-là, j'appris que le Cap Tenare était un lieu convoité par les deux clans et que les spectres y faisaient régulièrement une incursion, ce qui avait été le cas dernièrement. Mais le Cap restait aux marinas, alors les spectres allaient rentrer chez eux, au Nekyomantéion.

Enfin, j'avais trouvé ce que je cherchais depuis si longtemps. Mon voyage touchait à sa fin, j'allais enfin pouvoir parachever ma formation. D'autant que le guerrier du nom d'Arawynn m'avait fortement encouragé à les suivre.

Je ne me fis pas prier et partais dès le lendemain avec mes nouveaux frères d'arme. Le chemin fut plus court que je ne l'aurais pensé de prime abord. De plus, la majeure partie de mes compagnons de voyage prenaient chacun à leur tour des chemins différents. Seuls les plus mal en point rentraient chez eux, les autres retournaient au combat, ici ou là.

Nous arrivâmes enfin en vue de bâtiments massifs, mais la brume m'empêchait de voir leurs formes. Pendant une seconde, j'eu l'impression de flotter dans l'espace. Je refaisais ce rêve qui m'avait motivée à entreprendre ce dangereux voyage. Puis une voix résonna dans ma tête, et je n'eu aucun mal à la reconnaître, c'était celle d'Aryel. Il me disait à nouveau "Tu cherches un sens à ta vie : ralie leur cause car elle est juste".

Sereine et emplie d'espoirs, je repris mes esprits et ma marche vers ma nouvelle demeure : le Nekyomantéion.

Dark NJ
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dark Angie

Message par Dark NJ le Dim 20 Nov 2005 - 16:00

[hrp] Ce texte est écrit depuis déjà belle lurette, je n'avais jamais eu le temps de le saisir [hrp]

Devant moi, Arawynn poussa les lourdes portes du Sanctuaire d'Hadès et je pu découvrir l'objet de mon voyage : une vallée enclavée, semée de différents temples, parcourue par de nombreux spectres et par endroits, par de rares ennemis venus chercher querelle.

Le guerrier que j'avais appris à connaître ces derniers jours m'emmena tout d'abord à la salle d'entrainement pour voir ce dont j'étais capable et me laisser entre les mains d'un maître d'arme. J'avais appris que c'était un combattant malchanceux mais je savais également qu'il était un adversaire pugnace et redoutable et que son nom était reconnu parmi les spectres.

Malheureusement, de nombreux spectres attendaient ici leur tour afin d'avoir le privilège de recevoir un enseignement que jamais ils n'oublieraient.

Arawynn fut appelé par les siens : un nouveau combat l'attendait déjà et il devait encore passer à la forge pour faire retaper son armure, et il devait bien sûr se reposer quelque peu.

Je me retrouvais à nouveau seule. Mais l'étais-je réellement ? Pas si sûr. Autour de moi se pressaient des guerriers de tous âges et de tous rangs et pour une fois, je ne sentais aucun regard hostile. Bien au contraire, j'avais l'impression d'arriver dans une fratrie à l'ambiance bon-enfant et qui souhaitait m'y intégrer.

L'un d'entre eux m'adressa la parole.

- Je suis Elision. Soit la bienvenue spectre.

Nous discutâmes un long moment et nous racontèrent vos vécus. Il parlait des spectres comme de ses propres frères et s'enflammait à l'idée de se battre à nouveau pour son dieu.

C'est alors qu'il me parla d'une rumeur selon laquelle un affrontement contre des marinas allait avoir lieu. Il me proposa même d'en faire partie. Je fus à la fois honnorée et surprise de cette démarche. Honnorée, car à peine arrivée en ces lieux, l'on me faisait confiance au point de me laisser participer à une mission délicate. Et surprise car jamais je n'aurais pensé que mon nom puisse être évoqué si vite pour postuler à ce type d'aventure.

Ma réponse ne se fit pas attendre et j'espérais secretement que le marina m'ayant lâchement attaqué par surprise soit présent lors de la bataille et que je puisse lui faire ravaler sa superbe !

Un maître d'arme m'appela alors par mon nom et mon entrainement pouvait commencer. Je n'étais plus seule en cause, désormais, j'allais agir pour Hadès et en son nom.


Arrow La Salle d'entrainement / Entrainement avec Maître

Dark NJ
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum