Enoch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Enoch

Message par Enoch le Sam 24 Fév 2007 - 1:12

"Que les Dieux prennent pitié de toi
Car ton fils naîtra maudit .
Loup parmi les agneaux,
Charognard parmi les chasseurs,
Ver dans le fruit que tu feras pousser,
Car l'enfant que tu portes boit déjà ton âme et sang.
Tôt ou tard, le maheur s'abbattra de nouveau."


Telles sont les paroles que la jeune mère aurait du entendre.
Deux mois avant la naissance de son fils, la douce Amélia s'était rendueauprès de la vieille du village, celle qui prédisait le sexe des enfants et guérissait les maux de ventre. Mais lorsqu'elle l'examina, la vieille Yaga eut un malaise et lui demanda de revenir le lendemain.

Yaga ne passa pas la nuit. Les autres habitants y virent un mauvais présage, et le destin leur donna raison.

Amélia mourut en couche, donnant naissance avec plusieurs semaines d'avance à un nourrisson famélique qui ne vivrait sans doute que quelques jours. Mais il survécut, son père et sa tante prenant soin de lui, le forçant à manger et à boire, écoutant ses pleurs à longueur de nuit.

Lorsque la chèvre qui l'allaitait mourut, on parla de malchance.
Lorsque sa nourrice devint folle à force de l'entendre hurler, on parla de destin cruel.
Lorsqu'on retrouva son père mort à coté de son berceau, on parla de malédiction.
Sa tante, hurlant de colère et de chagrin, jeta le couffin dans la rivière. Et personne ne l'en empêcha. Tous baissèrent le regard pour chacher leur honte aux homems et aux dieux.

-------

Le nourrisson fut recueillit trois jours plus tard sur les berges de la rivières à plusieurs lieues de son village par une famille de bergers. Son souffle était faible et les battements de son coeur infimes. Ils luttèrent pour faire reprendre des forces au jeune garçon affamé et, après plusieurs semaine d'incertitude, il étati écrit qu'il vivrait.

Il le nommèrent Enoch et firent quelques modetes offrandes aux Dieux pour les remercier.

Et de mémoire de berger, jamais on avait vu un bébé aussi calme. Jamais un cri, jamais une larme. Sans doute avait-il déjà trop pleuré.

-------

Enoch grandit dans une famille aimante, respectant les traditions et accomplissant chaque jour les efforts d'une vie simple rythmée par les saisons. Les longues marches pour emmener paître les troupeaux, le travail de la terre et du bois fortifièrent son corps et compensèrent sa nature fragile. La découverte de la nature, de la faune et de la flore aiguisèrent sa curiosité et sa perception des choses. Mais surtout les trop rares voyages dans les grandes cités alentours pour vendre bêtes et récoltes attisèrent un certain intérêt pour la culture et la civilisation.

Lorsqu'il fêta ses dix ans, son père l'envoya auprès de son grand-père adoptif, médecin de son état, pour étudier à Mycène, une des florissantes cités grecques, berceau de l'art et de la culture. Il y partagea son temps entre l'aide au vieil homme, qui devint comme un second père, et les études qui le passionnait.

-------

Deux ans plus tard, son grand-père eut à soigner un voyageur gravement malade. Après une longue discussion, Enoch compris que cet homme venait de la région où il avait été trouvé enfant. Il lui confirma qu'effectivement, douze ans plus tôt, un bébé maudit était né et que depuis ce jour les malheurs n'avait cessé : les récoltes pourrissaient sur pieds, les bêtes mouraient sans explication et les naissances, de plus en plus rares, donnait souvent des enfants handicapés, lorsque ceux-ci passait la première nuit.

Choqués par ces révélations, Enoch s'enfuti à travaers les rues de Mycène et se refugia dans le premier temple qu'il trouva. Le hasard, ou le destin, voulut que ce fut celui d'Hades.

Longtemps il pria le Dieu sombre pour qu'il lui apporte un réponse, mais rien ne vint.
Ce fut Dacamon, le prêtre qui le trouva endormit au coeur du temple, qui lui montra une lumière possible au milieu du déspespoir où il se trouvait.
Il lui parla d'épreuves, de destin et du rôle des Dieux dans sa jeune vie. Enoch l'écoua patiemment, revenant le voir les jours suivant.

Le jour de ses treize ans, il écrivit une lettre à son père, lui expliquant qu'il allait devenir un apprenti d'Hades, pour être capable de palier au mal qu'il avait engendrer, et fit ses adieux à son grand-père.

"Ton esprit est sans aucun doute prêt pour honorer Hades, lui dit Dacamon le lendemain. Mais sache que la tu iras, ton corps sera un fardeau s'il n'est pas digne des dons que tu recevras... enfin si tu les mérites. Viens avec moi."

Dacamon conduisit Enoch au delà des épaisses murailles, à l'ouest de la ville d'Argos, au coeur de la péninsule.

"Tu apprendra auprès de Maître Laza Mori Bara, qui enseigna à mon fils et à mon frère. Ton corps et ton esprit ne feront plus qu'un, et Hades le juste t'accueillera. Honores ton Maître comme tu honores ton Dieu et ton Père. Va maintenant..."

-------

Laza Mori Bara était un grand homme, tant par la taille que par le savoir. Calme, posé et infiniment juste, il prodigua durant de longs mois un entrainement judicieux et difficile au jeune garçon. Sa vision du monde changea lorsqu'il découvrit le pouvoir qu'Hades avait mis entre ses mains : la volonté de changer les choses.

Enoch devint ainsi un homme de valeur, charismatique et avisé, doublé d'un guerrier habile et volontaire. Il s'attelait chaque jour à corriger le moindre de ses défaut, cherchant la perfection du geste et la l'harmonie des actes la où d'autre aurait choisit la voie de la puissance pour acquérir gloire et pouvoir.
La défaite et l'échec le motivait plus que la réussite. Il savait que choisir le chemin à parcourir était plus important que le fait d'atteindre son but.

Enoch était désormais prêt pour le Nekyomanteion...

Enoch
Apprenti
Apprenti

Nombre de messages : 45
Age : 40
Date d'inscription : 23/02/2007

Feuille de personnage
Niveau: 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enoch

Message par Enoch le Dim 4 Mar 2007 - 8:28

Peu de temps après son arrivée au Nekyomanteion, les cauchemars avaient commencé...

-------

Tout était grand, trop grand pour ce petit être qui venait de naître.

Tout était flou, troublé par les larmes qui ne cessaient de couler de ses yeux.

Tout était obscur, car une ombre planait au-dessus de lui, présente derrière chaque silhouette, sur chaque visage, dans chaque regard.

Il pensait mais ne pouvait parler. Pourquoi ne comprenaient-il pas sa terreur, sa douleur ? Ils étaient grands, ils devaient savoir, ils devaient comprendre !

Aidez-moi !!! Aidez-moi !!!


-------

Enoch se réveillait en sueur, les poings endoloris de s'être trop serré. Etait-ce lui dont il avait rêvé ?

L'aube était proche, encore une nuit où il ne se rendormirait pas.

Enoch
Apprenti
Apprenti

Nombre de messages : 45
Age : 40
Date d'inscription : 23/02/2007

Feuille de personnage
Niveau: 2

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum