Historique de la Création de la Légion Eridan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Historique de la Création de la Légion Eridan.

Message par krateros le Mar 24 Jan 2006 - 16:44

C'est une belle journée.
Une fin de journée chaude ou les rayons du soleil, tranpercant les nuages, réchauffent de leur couleur améthyste le sol rocailleux.
Le vent se déchaine sur la plaine, et les rares végétaux subissent milles tortures.
Le cap, près de l'entrée des enfers, est désert, beau, et inquiétant.




La légende veut que l'ambitieu Titan Cronos ait envoyé une armée de ses plus loyaux et téméraires guerriers pour prendre posséssion du Nekyomanteion, il y a de cela des siècles. C'était un jour comme celui-ci, et les centaines de guerriers se ruèrent aux portes, avec a leur tête les héraults du maitre du temps, des guerriers portant des armures divines, aux pouvoirs extroardinaires. Le commandant de cette armée était Kater, portant un bracelet que son maitre lui avait donné, le Ham-as, lui procurant des pouvoirs surhumains, il était capable de ralentir le temps, ou de l'augmenter, autour de lui, ce qui le rendait quasiment invincible.

L'armée, qui arrivait non loin de son but, dut pourtant se heurter a une résistance auquelle elle n'aurait jamais imaginé faire face. En effet, beaucoup de spectres de sa majesté Hadès s'étaient réunis dans une grotte devancant le Nekyomanteion pour prevenir et empecher toute attaque ennemie. Les fidels d'Hadès, bien qu'en sous nombre, défendirent cherement leurs vies, attaquant par surprise. Ils furent cependant repoussés dans leur grotte, qui leur servit de bastion durant le reste de la bataille. Kater était vu de tous, a l'avant du combat, massacrant les spectres, les abattant comme des fétus de paille avec sa gigantesque faux, le sang giclant sur son armure et son visage, sur lequel on pouvait deviner l'extase du guerrier. Mais tous les spectres portant les surplis de notre Roi se réunirent et attaquèrent l'ennemi en meme temps, ce qui n'est certes pas loyal, mais c'etait le seul moyen de tuer le monstre. Il fut défait, ainsi que le reste de son armée sans son héro qui ne profitait plus de sa supériorité numérique dans le gouffre et le bracelet fut perdu. On raconte meme qu'avec tout le sang versé par les combattants lors de cette journée, un fleuve se créa et vint abreuver le sol sec de la grotte. C'est a partir de ce jour que cette simple grotte devint la grotte Eridan... Cronos, fou de rage après sa défaite et avant de se retirer, détruisit l'entrée de la grotte, qui sombra dans l'oubli, comme le Ham-as.



Le vent bat maintenant plus fort encore, et le ciel gronde.
Le tonerre déchire le ciel, et les zébrures dorées transpercent les cieux en toute part.
Les trois hommes sont la, et ils se sont arrétés. L'un d'entre eux est plus grand, et les deux cornes qui traversent son capuchon noir son plus difformes et plus sombres que celles des autres. Le plus grand lève la main gauche, et de la droite sort un Kriss a la lueur verdatre de son manteau. Il professe dans une langue maintenant oubliée de tous une incantation. Un coup de tonnerre encore plus violent. Puis c'est maintenant au sol de s'ouvrir, une faille partant des pieds de l'homme s'ouvrant de ses pieds sur au moins cinq mètres de long... Il pousse un long cri strident et la faille se transforma en un abyme, les blocs de pierre volant dans toutes les directions.
Puis tout s'arrête, et on peut maintenant découvrir une entrée qui était scéllée depuis trop longtemps. Il soupire:

"- Enfin... L'avènement et la vengeance sont proches, monseigneur."

Et il entre, suivit de ses deux compagnons, dans les ténèbres abyssales.


-------------------------------------------------------


"- Il est la.

- Et il y en a même deux autres avec lui.

- Oui, je l'ai vu également. Il ne faut pas qu'il le récupère.

- Absolument pas.

- Sa majesté est-elle bien sure de ce qu'elle nous demande?

- Oserais-tu remettre en doute les ordres de notre seigneur tout puissant?

- Jamais.

- Bien.

- Je vais contacter les deux spectres les plus proches. L'un d'entre eux est le nouveau venu, L'athénien.

- Je sais, j'espere qu'il sera a la hauteur. Et le second Krateros. Ce seront les premiers arrivés. S'ils sont valeureux ils survivront dans l'attente des quatres autres.

- Ce Krateros fait deja parti d'une légion, ce n'est pas bon pour nos plans.

- Il m'a déja fait part de sa démission, ne t'inquiete pas.

- Très bien... Tout est en place, alors.

- Lancons la machine. Je t'en pris, Mandos."


L'oracle d'Hades se concentra et envoya un message télépathique a Alucard l'ancien athénien et a Krateros du styx, tout deux au cap ténare en cet instant, surement pas par pure coincidence. L'ordre était de se diriger vers la grotte Eridan, ce qui était facil a faire, sachant qu'elle était entourée d'énormes amas rocailleux et maintenant visible de tous.


"- C'est fait."

Il se rassit sur son fauteuil de velour pourpre finement orné.

"- Je vais contacter les autres d'ici peu. Le destin les amènera suffisament près, et quand l'heure viendra, et si les autres se sont montrés dignes, je lancerai l'appel."

krateros
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Historique de la Création de la Légion Eridan.

Message par krateros le Jeu 26 Jan 2006 - 18:57

Le cap ténare est vraiment un endroit magnifique pour peu qu'on sache apprécier la beauté d'un lieu mélant la force, le charme, le désir, la répulsion et la crainte. Bien que spectre de sa majesté, je garde une ame sensible, et ce lieu me touchait beaucoup. Bien entendu je n'y venais que rarement, l'endroit étant sous la domination des chevaliers de la déesse athéna depuis peu. Mais je gardais espoir... Ce lieu nous revient de droit.
Brusquement le temps s'était fait orageux, et le tonnerre avait grondé. Je crois meme que la terre a tremblée. Je le sais, je me trouvais dans un batiment en ruine pour m'abriter du froid glacial que projetait le vent, et le craquement du sol sec et stérile se fit retentir non loin de la.

J'aissayais de m'emmitouffler dans mon long manteau noir, et rabattais mon capuchon. Peur et exitation.
C'est a ce moment que je recu un message téléphatique d'un des oracles de notre majesté, Mandos, ce qui est un immense honneur. Il me priait, comme j'étais le plus proche, de me diriger vers le bruit que j'avais entendu, car le sol s'etait bel et bien ouvert, libérant l'entrée d'une grotte. Il me dit également que des ennemis d'Hades, en petit commité, menés par un puissant guerrier, allaient tenté de s'emparer d'un objet sacré se trouvant a l'interieur de la grotte. Ma mission était de les en empecher. Il ajouta que l'athénien nouvellement arrivé devait arriver en meme temps que moi pour m'aider, ainsi que d'autres spectres situés plus loin.


-*S'ils ne sont pas nombreux, ce ne sera pas la peine d'envoyer trop de spectres sur place. A deux nous remplirons cette exercice le plus facilement possible...*

Je n'eu aucun mal a trouver la grotte, elle était entourée d'immenses blocs de pierres et de tas de gravas.
Il reigne une atmosphère électrique, et une étrange odeur de fumée acre se dégage de certaines pierres calcinées.
Je m'avance et je découvre un trou dans le sol, et un escalier partant de celui-ci vers les profondeurs ténébreuses. Le diametre du trou est d'environ sept mètres et l'escalier est de marbre noir. Bizarement, le soleil reste caché derrière les nuages, et la paleur du jour, filtrée par les cumulus, se fesait de plus en plus rare a atteindre le sol.


-* Dois-je l'atendre? Meme si mes ennemis sont peux nombreux ils doivent être expérimentés, et je me ferais tué pour rien en y allant seul. Je vais attendre l'athénien un petit peu... Hadès, fait qu'il se dépèche, le froid de ce vent est redoutable!*

krateros
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Historique de la Création de la Légion Eridan.

Message par Alucard le Jeu 26 Jan 2006 - 23:50

Une ombre se mouvait dans le Nekyomanteion. Aucun doute, Alucard guettait...Sous sa capuche, un sourire narquois caché par moment a cause de ses cheveux immaculés. Il murmurait des paroles incompréhensible, astiquant son arme nouvellement acquise.

"O puissante Larme...Ma cher Herenya te voici...Enfin tu as réussi a le convaincre....Hmmm quel imbecile celui la....Tu pense que c'est la jeunesse?...Oh non...Quoique...j'étais comme sa avant..."

D'un geste hésitant, "l'Athénien" comme on l'appelait ici saisi la garde et sortit du fourreau une partie de l'arme. Elle brillait sous la pale lueure de la lune.

"Comme d'habitude tu es toujours aussi étincelante...prete a boire le sang de tes ennemis...Oh tu n'as pas changé Herenya..."

Sur ces mots, Alucard rengaina la lame. Puis, laissant choir son regard sur le fourreau, un violent tremblement le tira de sa rêverie. Le sol semblait subir une douleur insuportable, mais ce qui surpris le plus le spectre c'était l'intense cosmos qui venbait d'apparaitre.

*D’où peut venir une telle puissance ?*
pensa le spectre en cherchant a identifier le cosmos.

Une fois la secousse terminée, une voix résonna dans la tête du Kaal, celle de l’oracle :


*Alucard ! Nous avons une mission pour toi, elle est de la plus grande importance pour l’avenir d’Hadès. Nous avons détecté une âme nuisible au seigneur Noir près d’un endroit oublié : La grotte Eridan. Tu devras t’occuper, à l’aide de Krateros du Styx, de retenir le plus longtemps possible l’ennemi. Des renforts devraient arriver rapidement. Hâte toi, tu trouveras la grotte grâce aux pensées que je vais te faire visualiser.*

Quelques secondes plus tard, le regard du spectre flancha et il vit apparaître une multitudes de souvenir représentant un amas de rocher…c’était là qu’il devait se rendre.
Sans perdre une seconde de plus, un sourire narquois aux lèvres, le kaal se laissa envelopper par le manteau de la nuit et sa silhouette disparu dans l’obscurité.
Il réapparu a plusieurs mètres de là, devant un impressionnant tas de rocs. Le vent soufflait fort et une fine pluie commença a se briser sur le visage d’Alucard.


*Que va t'il se apsser désormais...Je vais peut-etre en savoir un peu plus..Qu'en dis tu ?*lança discretement le spectre a la larme d'Herenya.

Le spectre observa furtivement les alentours, puis se décida enfin a s’approcher de ce qui semblait être une ouverture dans le sol. Soudain, il ressentit une présence qui se mit a découvert aussitôt…


" Tu dois être Krateros n’est-ce pas ? "

Sentant derrière lui brûler le cosmos de son frère, Alucard reprit :


" Oui je me rappelle de toi. "

Face au mutisme de Krateros, Le spectre se retourna et prenant un air sérieux proposa :

" Je suppose que tu es là pour la même chose que moi. Vu que nous savons tout les deux ce que nous avons à faire, ne perdons pas de temps en paroles inutiles. "

Ainsi, les deux spectres enveloppés dans leurs épais manteaux sombres pénétrèrent silencieusement dans la grotte…
Une fois que leurs corps furent complètement entré dans le trou, un violent coup de tonnerre résonna dans le ciel…Puis, la pluie fit son apparition, crépitant sur le sol sec aux alentours de la grotte…

Alucard
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Historique de la Création de la Légion Eridan.

Message par krateros le Sam 28 Jan 2006 - 12:08

L'athénien est arrivé, sans se présenter. Mais je le connais déja, je l'avais rencontré lors de la remise des armes aux plus fidels spectres de sa majesté. Il en était, alors qu'il venait juste d'arriver au service d'Hadès, il devait donc avoir une certaine valeur. J'espere la découvrir bientot...
Au moment de rentrer dans la grotte Eridan qui n'avait pas été foulée du pied par des spectres depuis des siècles et des siècles, la pluie tomba enfin, l'air étant trop lourd et humide. L'escalier est assez pentu, et l'éclairage très faible. Nous sommes juste guidés par une faible lumière, une torche ou deux posées a la fin du tunel.
Mais l'escalier est quelque peu abimé par le temps et les batailles, ou quelques os, squelettes, armes rouillées et fissures peuvent nous faire rompre le cou a tout moment.
Je me decide a rompre le silence:




"- Alucard, plus nous avancons et plus le passage est difficil, arretons nous et concentrons nous quelques instant, la lueur de nos cosmos nous guidera mieu que cette paleur venue d'en bas."
Mon compagnon acquiessea et me répondit:

- Je suis totalement d'accord avec toi, mais nous apparaitrons aux yeux de nos ennemis, c'est risqué. Nous n'aurons plus l'effet de surprise.

- Je crois qu'il savent deja que nous sommes la, ils savent que nos oracles les ont détectés et connaissent leurs desseins. C'est plus une lutte contre le temps, il faut engager le combat le plus rapidement possible pour ne pas qu'ils s'emparent de l'artefact que les oracles veulent.

-Très bien, alors révelons nos cosmos et fesons-les bruler!"

C'est a partir de la que je decouvris que mon compagnon était un puissant guerrier, bien qu'il n'est pas encore déployé tout son courage et ses techniques de combat.

Enfin, la fin de l'escalier, et les deux torches. J'en prend une et je passe devant, Alucard me suivant de près. L'endroit était sombre, c'était une petite pièce avec trois portes. Laquelle je choisis?

C'est la que j'entendis un bruit sourd vers le nord, je regardais Alucard d'un oeil complice et déterminé, qu'il me rendit, et nous courames en direction de la prochaine pièce. Plus grande, mais vide, avec un petit fleuve la traversant, menant a la pièce suivante. Puis une autre, encore plus grande et toujours vide, avec toujours le meme fleuve qui la traversait. Enfin, la dernière, cette fois-ci éclairée. Les murs temblaient, quelqu'un frappait contre le sol...

J'accelère le pas en direction de la porte suivante, la torche manque de s'éteindre...


Dernière édition par le Sam 28 Jan 2006 - 22:04, édité 1 fois

krateros
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Historique de la Création de la Légion Eridan.

Message par Alucard le Sam 28 Jan 2006 - 20:37

Les deux compères progressaient lentement le long des différentes salles, assurant leurs arrières du mieux qu’ils pouvaient. Après avoir traversé plusieurs salles, dans lesquels ils purent voir couler un fleuve à l’étrange couleur pourpre, les murs se mirent a trembler…Quelqu'un frappait le sol avec force.
Malgré l’effroi qu’inspirait l’endroit, Krateros et Alucard progressaient d’un pas rapide et déterminé. La dernière salle était désormais visible, le bruit régulier frappant le sol devenait de plus en plus fort. Accélérant le pas, Krateros se dirigea droit vers la salle, le regard figé sur l’ouverture. Alucard serra son arme puis murmura :


"Pourvu que sa ne soit pas un piège…Enfin Herenya…nous avons l’habitude des pièges…"

Jetant un regard vif dans son dos, le spectre suivit son compagnon. La porte, faite probablement en plomb ornée d’or , était entrouverte. Une douce lumière s’en échappait. Lorsqu’ils arrivèrent devant l’ouverture, ils s’arrêtèrent, tentant d’observer l’intérieur de la pièce. Mais soudain, un souffle venant de nulle part éteignit les deux flammes déjà vacillantes des torches.
Les deux spectres n’eurent pas besoin de se parler, d’un regard, ils se comprirent.
D’un geste puissant, Krateros ouvrit à l’aide de son pied la lourde porte et immédiatement Alucard pénétra dans la pièce, prêt à combattre.
Une voix menaçante s’éleva alors de nulle part :


"Voici donc ce qu’Hadès envoie pour se protéger. Deux minables apeurés…Pitoyables…"

Alucard ne répliqua pas, il cherchait d’où venait le cosmos qui venait de se dégager alors que la voix s’était élevée. Krtareos pénétra a son tour, collant son dos a celui de son coequippié.
Après plusieurs secondes de silence, quatre silhouettes se dessinèrent aux quatre coins de la salle. Elles étaient de proportions différentes mais portaient tous un seul et même sceau : celui de Cronos.
A cette vue, le cosmos d’Alucard commença peu a peu a se réveiller…


*Impossible….Les guerriers de Cronos ont été détruit depuis bien des siècles…*

Comme si les ennemis avaient lu dans les pensées du Kaal, ils répliquèrent a l’unisson :

"Nous autres fidèles du seigneur du temps ne sommes pas mort…Loin de là…Nous attendons notre heure pour a nouveau massacrer tout ces pitoyables chevaliers, spectre, marinas ou anges !"

Tel une détonation, le cosmos de " l’Athénien " s’amplifia, faisant trembler le sol…Krateros de son coté restait concentré, cherchant a déterminer une stratégie pour vaincre les quatre ennemis. Les yeux d’Alucard prirent une lueur plus violette que d’habitude, la Larme d’Herenya semblait aussi trembler…

*Ma chère Herenya…Le sang de cet effronté tu goûteras…Pour tout mes frères chevaliers je lutterais…Mais aussi pour Hadès !*


Un sourire se dessina sur le visage du spectre, mais une larme coulait aussi sur sa joue. Son cosmos diminua et il lança :

"Je ne te connais pas, mais si tu es un soldat de Cronos, je n’ai plus besoin de raisons pour te tuer…Que ton corps rejoigne celui de ton dieu au Tartare !"

Prenant appuis sur ces jambes, le spectre se jeta sur l’une des silhouette qui étrangement ne réagit pas…Alors qu’il se tenait devant elle, a à peine quelques centimètres, il disparu dans els ténèbres mais réapparu instantanément dans le dos de sa victime. Le fourreau de son arme qu’il tenait dans sa main gauche se mit a briller et comme soumis par la force du katana, Alucard frappa avec l’aide de ce dernier. La silhouette tomba raide par terre, tel un fétu de paille. Sans y prendre garde, le spectre s’était déjà dirigé, avec une rapidité exceptionnelle, vers le second ennemi. Celui ci ne réagit pas non plus face à l’arrivée de son adversaire. L’Athénien frappa cette fois ci le soldat de Cronos droit dans le visage, envoyant la tête de l’ennemi se briser contre le mur.

Alors qu’il se dirigeait déjà vers le 3eme homme, la voix se fit a nouveau entendre, empli de méchanceté et dénudée d’amour…


"Pauvre petit…Luter contre le vent…Comme c’est amusant…"

C’est alors que les deux guerriers déjà mis a terre disparurent, puis deux autres réapparurent, étant des copies de ceux ayant subi la rage d’Alucard quelques secondes plus tôt.
En les regardant de plus près, le spectre pu s’apercevoir de divers détails…


*Leurs regards est vide…je n’avais pas fait attention à ce détail…De plus, leurs membres n’opposent pas la résistance d’un corps humain normal…Aucun doute, c’est une illusion…*

L’Athénien se replaça au centre de la salle, Krateros se tenait toujours prêt a agir, mais il était comme plongé dans un profond sommeil…

"T’ont-il eut toi aussi ?"
, murmura le spectre a son compagnon.

Il n’obtint aucune réponse.


*Il a probablement aussi été envoûté…Je vais devoir m’en occuper seul…*

Alucard prit alors une voix puissante, éveillant peu a peu son cosmos :

"Cessons ce jeu stupide ! Viens te battre, a moins que Cronos n’est pour soldats que des lâches…"

Immédiatement, les illusions s’estompèrent et un énorme cosmos fit son apparition. Il était accompagné de deux autres, mais qui étaient ridicule face à ceux du troisième adversaire.
Traversant l’épaisse paroi rocheuse, trois hommes apparurent, dont l’un d’eux qui demeura en retrait. En regardant ce dernier, Alucard ne pu s’empêcher de conclure :


*Cette terrifiante énergie émane de lui…il n’y a aucun doute possible.*


Les trois hommes portaient des costumes semblables, arborant de riches armures qui étincelaient sous la lumière de la salle. Le plus puissant d’eux portait cependant des habits plus riches, probablement un signe correspondant a un grade particulier au sein de l’armée.
Les trois hommes parlèrent tour a tour, mais le Kaal ne les écouta pas, il restait concentré, tentant de contenir ce sentiment de colère qui s’emparait peu a peu de son esprit.


*Mes amis…Mes frères…C’est de la main de ces trois là qu’ils sont tombés…*

Tout à coup, alors que l’un des 2 gardes du corps murmurait a l’oreille de son chef, Alucard passa a l’action…
Son véritable cosmos se mit alors à exploser. Une larme coulait de nouveau sur la joue du guerrier, mais peu importait...Les ombres se réunissaient peu a peu autour du cosmos indigo du spectre. Puis d’un geste vif, il abattit son poing sur l’un des deux gardes. Malheureusement, ce dernier avait esquivé, de peu certes mais l’attaque n’avait pas fonctionnée…Un sourire aux lèvres, Alucard empoigna fermement son katana puis il sortit enfin l’arme de son fourreau en sussurant :


"Le jour où Herenya s’est a bouveau éveillé est venu…Que ses larmes vous terrasse !"

La lame était étincelante, lorsque le spectre se jeta a nouveau sur son adversaire, l’arme ne semblait faire qu’une avec la main du Kaal. Mais cela n’y faisait rien, l’ennemi restait impossible a toucher… Il ne cessait de se moquer :

"Mon pauvre…Quand bien même tu me toucherais, tu ne ferais que m’égratigner…"

Mais l’athénien n’abandonna pas, et continuant à enchaîner les bottes les plus perfectionnées qu’il connaissait, il poursuivait son assaut. Les deux autres guerriers observaient le combat d’un air intéressé, l’autre garde était tout de même prêt à agir en cas de besoin…
A force de persévérance, la lame d’Alucard parvint enfin à toucher son ennemi. Ce dernier venait de se dégager vers le coté gauche dans le but de tenter de frapper le spectre au visage, mais il avait sous-estimé la vitesse du spectre et le katana d’Alucard s’était planté dans l’épaule du soldat de Cronos.
L’adversaire s’était alors vite retiré, et le second garde, sur un signe du puissant combattant, avait prit part au combat en lançant une puissance attaque vers le Kaal. Celui-ci, n’ayant pas fait attention a la présence du second guerrier l’a reçu en plein buste, ce qui le projeta a travers la salle. Il se releva tout de même après quelques secondes au sol.

C’est alors qu’il tendit devant lui son arme, en position horizontale. Il lança alors l’air déterminé :


"Que les ombres s’éveillent et vous plonge dans l’obscurité la plus totale ! "


Aussitôt, une épaisse brume se dégagea de la larme d’Herenya, qui, elle, scintillait. Après quelques secondes d’attente, les deux gardes étaient entourées d’une épaisse ombre…
Le pas lent mais déterminé, Alucard pénétra dans la brume. Il y voyait clair et il tenta plusieurs fois de frapper ses adversaires. Pourtant, ces derniers arrivaient toujours à éviter els coups du spectre…Et ce n’est qu’après une minute environ d’assaut que les deux guerriers de Cronos libérèrent leur cosmos…La brume se dissipa alors, comme repoussée par la puissance des deux guerriers. L’athénien, impressionné par ce qu’il venait de voir continua tout de même son effort. Il continua son assaut à l’aide de sa lame, mais la puissance des deux gardes eut raison du spectre…
Le visage ensanglanté, les mains tremblantes, voilà l’état d’Alucard après quelques minutes de combat…
Cependant, son visage s’élumina lorsqu’il sentit a nouveau le cosmos de Krateros brûler…
Il murmura péniblement :


"Pile au bon moment..."



[HRP]Petite note de fin :

Le orange correspond a la voix du boss et le vert a celle des gardes.[/HRP]

Alucard
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Historique de la Création de la Légion Eridan.

Message par krateros le Dim 29 Jan 2006 - 18:08

Au moment d'entrer dans la salle, et après avoir défoncé la porte, ma torche s'etait éteinte, ainsi que celle d'Alucard...
Mais le groupe de guerriers au service de Cronos avait prit la peine d'éclairer la grande salle, et on y voyait tres bien.

Au premier coup d'oeil, je distingue le plus grand des hommes qui me fait face, emcapuchonné avec un long manteau noir, mais dont 2 grandes cornes diformes surmontent le crane. Les deux autres a coté de lui ont l'air surpris, et je peux distinguer leur visage, blemes, livides et arrogants.

Alucard commenca a avancer, sans moi et sans se concerter, mais dans une direction tout autre que vers les trois soldat de Cronos. Il dégaina son katana et fendit l'air, se débattant comme un dément, ne fesant que s'épuiser contre des ennemis invisibles...
Je lui cris alors:

-Alucard, arrete, c'est une illusion!

Il ne m'entend pas, il continu... Je ne sais meme pas si les trois autres qui le regardent avec amusement m'ont entendu. J'essaye de bouger, mais je n'y arrive pas. Mon corps ne me répond plus. Je me concentre, et je sens un cosmos énorme, une ombre tombe sur moi. C'est lui, le grand cornu, qui engage une guerre mentale contre moi. Il ne veut pas que j'aide mon frère spectre, il veut l'épuiser et l'achever tranquillement après...
Je ferme les yeux.
Je vois des ombres, puis des éclairs qui se dirigent vers moi, rouges, verts, bleus, jaune. Puis une tempete, mais je ne failli pas, je résiste aux assaults. Je ne peux pas l'attaquer, je ne maitrise pas assez les techniques d'attaques mentales, je tente de relacher l'emprise.
Il faut que je gagne, il faut que j'aide Alucard, il va se faire tuer.


Ca y est, je me libère enfin, je me defais des liens, les arcs électriques qui m'oppressaient se retirent enfin, je ne sens plus les contusions et les brulures...
Oui, c'est bon, je peux bouger...Ma main droite,....mes jambes,...ma tête, mon corps.
J'ouvre les yeux, et je vois Alucard, face aux deux autres guerriers aux visage livides. Il est a genoux, l'air épuisé, le visage ensanglanté.


*Je me suis libéré trop tard...*


"- Toi, le lache qui a voulu m'empecher de me battre, pourquoi refuses-tu un combat honorable? Un de tes serviteurs va se battre contre moi et l'autre contre le spectre qui m'accompagne. Qu'en penses-tu?"
Je voulais absolument gagner du temps pour que les renforts puissent arriver et nous aider. Je resisterais plus longtemps qu'Alucard, qui était maintenant bien faible, j'espere qu'ils seront la a temps...

"- Penses-tu vraiment que le descendant de Kater s'abaisse a négocier avec des spectres? Ces immondes petits cafards qui pulullent dans le monde souterrain?

-J'en suis meme persuadé, descendant de Kater. Serais tu le fils de celui qui vint ici il y a bien longtemps a la tete d'une gigantesque armée pour prendre le controle du royaume d'Hades?

-C'est moi, en effet.

-Et crois-tu pouvoir y parvenir avec 2 soldats et quelques illusions?

-Ah! Tes oracles ne t'ont donc pas informés, c'est facheu! Je suis la pour le Ham-As, l'arme qui déforme le temps, et pas pour la guerre.

-Cette arme a été perdue depuis des siècles, elle est meme peut etre détruite. Ce n'est qu'une légende...

-Tu crois..."
Son regard était provocateur. Le trou qu'il avait fait a la force de son poing, juste a coté de lui, renfermait un petit coffret en bois, je le voyais d'ici.
Il l'ouvrit et en sortit un bracelet finement orné, qui brillait d'une pale lueur bleue.
-Plus qu'une petite incantation pour qu'il retrouve tout son pouvoir, et c'est la fin pour vous tous, y comprit votre Dieu impuissant...

Je suis terrifié, je ne veux pas le croire... Si ce bracelet est vraiment le Ham-As, et si ce descendant de Kater peut lui faire retrouver toute sa puissance, il y a très peu de chance pour que nous en réchapions.
L'athénien se remit debout péniblement, sa lame dans la main et le regard vengueur.


"-Prêt, Alucard?
-Prêt, Krateros."

Nous nous jetames en meme temps et le plus vite possible vers Kater. J'appercu une lueur a ma droite, puis un des gardes apparut juste devant alucard, lui assénant un violent coup de poing qui le fit lacher son arme lorsqu'il atterit contre le mur opposé.
Au moment ou je tournais la tete, la meme chose m'arriva, nos adversires étant bien plus rapides que nous. L'autre garde avait deja traversé la salle et se trouvait devant moi, avec un petit sourire. Sa jambe décrit un arc de cercle que je parvint a éviter, de justesse, grace a la vitesse de ma course. Je passait derriere lui, et, sortant mes deux glaives de leurs fourreaux, le frappa dans le dos. Mais il eut le temps de se retourner et attrappa de ses deux mains mes deux glaives.
Une giclée de sang asperjat son visage, et une autre le mien.

Il ne connait pas la douleur. Le meme sourire narquois est sur son visage. Il penche sa tete et me frappe de flanc avec son pied. Je recule, un petit peu sonné, et je ne prevois pas le prochain coup, trop rapide. Ses deux poing s'enfoncent dans ma poitrine, transpercant mon armure, dont quelques morceux volent en éclat. Je m'écrase violement contre le sol. J'ai toujours mes glaives. Mais j'ai le moyen de les rendre moin nerveux et rapides...

L'autre se battait toujours contre mon nouveau compagnon, et il avait un avantage certain. J'admirait cependant le grand courage d'Alucard, qui se refusait a céder du terrain, et la victoire.

Mon cosmos brillait, et de minces flocons commencerent a tomber dans la piece. Mon White Swirl allait rapidement calmer mon adversaire.
L'atmosphere se fesait de plus en plus frais, l'intensité des flammes sur les torches baissait.

Une grande onde de choc blanche ébouit la salle au moment ou je lance mes bras en avant, ma concentration ayant atteint une rande intensité.

-White Swirl !

L'ennemi recu l'onde de plein fouet et vint s'écraser contre le mur dans un grand retentissement.

Je suis épuisé, mais mon ennemi ne bouge plus, il est glacé telle une statue, ne fesant qu'un avec le mur.
Un craquement se fait entendre. Comme un bris de glace.

"-Non, c'est impossible..."

Mon ennemis était face a moi, et se dirigeait vers moi lentement, toujours avec ce meme sourire qui m'énervait au plus haut point. Son armure bleutée était a moitié détruite, et il semblait avoir le bras droit totalement gelé. Mais il avait assez de force pour me tuer, et pas moi. Alucard se relevait encore une fois, peut etre la derniere. Il avait également réussit a toucher son adversaire, mais de toute évidence tout comme moi, il ne fesait pas le poids.

*-Nous ne tiendrons plus très longtemps....*

krateros
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Historique de la Création de la Légion Eridan.

Message par Mandos le Lun 30 Jan 2006 - 18:34

Les derniers évènements au Nekyomanteion me laissèrent toujours perplexe et anxieux. Cela faisait maintenant quelques jours que je m'étais isolé au palais des oracles.

Il me fallait réflechir, il me fallait prendre du recul afin de trouver que faire.

J'étais seul, en pleine méditation. Pourtant même dans cet état proche de la transe, je restais ouvert aux "vibrations" de tous ces spectres auxquels je tiens tant.

Mais une sensation étrange me tira de ma méditation. Je sentais de l'appréhension, et un danger imminent pour deux spectres. Mais de qui pouvait il s'agir.

Je me concentrais sur cette sensation afin de découvrir l'identité des guerriers et la raison de leur danger. Peu à peu une image m'apparut. Je voyais Alucard et krateros, dans un endroit sombre, glauque et humide. Ils étaient aux prises avec des guerriers puissant. Je pouvais ressentir leur incroyable cosmos. L'un deux m'attira plus particulièrement, il était sans conteste le plus puissant dans la grotte. Son cosmos était puissant mais surtout malfaisant.

Des mots me vinrent en bribes, mais j'arrivais à suivre le dialogue. Je ne reconnaissais pas la voie des deux spectres. Je compris aux mots entendus que ce puissant cosmos appartenait au descendant de Kater. Il recherchait le mythique Ham-As.

*C'est moi qui les ais envoyé là-bas! La situation est beaucoup plus grave que ce que je pensais. Je les ai mené à la mort!

Si je n'interviens pas, c'est la fin pour eux
*

Je me rendis compte du péril dans lequel était ces 2 braves guerriers. Ils sont tous les deux au bord de l'épuisement, et leur adversaire sont bien plus puissant qu'eux. Ils ne leur reste quepeu de temps avant de succomber. Il leur faut du renfort.

Je devais contacter d'autres spectres pour les aider. C'était mon ultime recours. J'ai le pouvoir de contacter de valeureux guerriers par télépathie. Agir ainsi signifiait couper le lien que j'avais établi avec les deux spectres. Je ne pourrais donc plus connaitre l'état de la situation, et donc d'intervenir en conséquence. La situation m'échappait, mais je n'avais d'autres choix : il me fallait contacter d'autres spectres.

Je me concentrais afin de pouvoir envoyer mon message télépathique. Dès lors je ne vis, ni n'entendis plus rien de ce qui se passait dans cette grotte.

Je réussis à rentrer en contact avec Mugen, Shinigamin, Godaime et Akira.

*Spectres, vos frères d'armes Alucard et Krateros courent un grave danger. Le péril est beaucoup plus grave que nos prévisions, seuls ils periront. Ils sont face au terrible descendant de Krater et ses serviteurs. Rejoignez les à la Grotte Eridan, aidez les à vaincre leurs ennemis et récuperez le Ham-As.
Le temps presse, hatez vous. Que notre seigneur HAdès vous guide
*

J'avais fais le maximum, je ne pouvais rien faire de plus. Je devais m'en remettre au courage et à la force de ces spectres. Cette pensée m'apaisa un peu.

Mandos
Ancien Oracle de Hadès
Ancien Oracle de Hadès

Nombre de messages : 2153
Age : 33
Date d'inscription : 23/06/2005

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Historique de la Création de la Légion Eridan.

Message par godaime le Lun 30 Jan 2006 - 19:32

Je me trouvais sur le mont Olympe à la recherche d’une arme qui pourrait m’accompagner pendant mes futures guerres que j’entreprendrais. Ce lieu était bien protéger par les anges serviteur du dieu Zeus. Le soir en me reposant dans une auberge je perçu un message dans la tête, j’entendais la voix d’un oracle qui me disais

* Spectres, vos frères d'armes Alucard et Krateros courent un grave danger. Le péril est beaucoup plus grave que nos prévisions, seuls ils périront. Ils sont face au terrible descendant de Krater et ses serviteurs. Rejoignez les à la Grotte Eridan, aidez les à vaincre leurs ennemis et récupérez le Ham-As.
Le temps presse, hâtez vous. Que notre seigneur HAdès vous guide
.

A la fin de ces paroles un mal de tête me pris c’étais la première fois que l’on me transmettais un message de cette façon. J’avais reçu une mission des oracles d’Hadès, par voix télépathique, on m’appelait enfin pour servir mon dieu celui à qui j'ai fait mon serment d'allégence.

Le message me disait de partir pour le cap Ténare pour déloger nos ennemis qui s’y trouvaient et d’aider des frères d’armes qui étaient déjà sur les lieu et vu le message que je venais de recevoir ils étaient en grand danger et Mandos comptait sur une poigné de spectre pour pouvoir les aider. Je pense qu’il désigna les spectres les plus pré du lieu mais aussi ceux qui n’étais pas en mission pour allé secourir nos frères. J'arrivais enfin sur cette terre à la nuit tombé, je ne voyais pas grand chose et je ne discernais aucun bruit. A mon arrivé on pouvait voir qu’il y avait beaucoup pluie sui était tombé. Je m’approchais de la grotte qui se dressait devant moi. Le sol était tout boueux, l’air était humide et il y régnait un vent froid. En m’approchant de la grotte je sentis un puissant cosmos qui émanait.Au total j’en comptais cinq. Je reconnus les cosmos des deux spectres qui étaient beaucoup plus faibles que leurs ennemis. Parmi les trois autres cosmos on pouvait sentir une grande différence, il devait y avoir un chef qui possédait le cosmos le plus puissant puis deux autres cosmos plus faibles mais quand même élevés, ils devaient être des gardes du corps de ce chef très puissant.Les deux spectres étaient affaibli on sentait que le combat avait bien commencé et qu’ils en éprouvaient déjà des souffrances. Leurs cosmos brûler toujours mais beaucoup moins que les trois autres personnes présentes au fond de la grotte.

Je commençais à me poser des questions sur mes ennemis :

*quel genre d’adversaire devons nous affronter au fond de cette grotte ? Que me réserve t-on comme surprise en descendant dans ce lieu ?*

beaucoup de questions me taraudaient dans la tête mais je me remis les paroles en tête de Mandos, mon devoir était de descendre dans cette grotte et d’éliminer nos ennemis et de venir en aide en mes amis. Je commençais à faire brûler mon cosmos pour montrer que du renfort arrivé quand je sentis une réponse. Ce n’était pas celle que j’attendais, en effet un autre cosmos s’approchait à grande allure en ma direction je l’identifié et je compris que c’étais un des notre, un autre spectre venait en ma direction, il devait avoir reçu le même message. Je sentais en moi monter un désir de me battre contre ces adversaires. Je décidais d’attendre mon frère d’arme derrière un rocher qui me cachait pour pouvoir descendre dans cette bouche béante que m’offrait cette grotte en face de moi. Je sentais la détermination du guerrier qui arrivé il devait sûrement avoir la même envi que moi, combattre nos ennemis. J’avais dissimulé mon cosmos pour pas que d’autre ennemis puisse venir, je ne savais pas si j’étais bien seul ou si d’autre personne camoufler leur cosmos aussi. Je sentis mon frère d’arme derrière moi et je sortis de ma cachette pour me retrouver en face de l’homme encapuchonné. Je relevais la tête et montrait mon visage devant lui ainsi que mon cosmos.

godaime
Ordre infernal du Styx

Nombre de messages : 8297
Age : 30
Date d'inscription : 27/10/2005

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: Historique de la Création de la Légion Eridan.

Message par akira le Sam 4 Fév 2006 - 17:14

C’était ce jour la ou ma vie de spectre solitaire pris un sens, j était dans mon lieu d entrainement, et j allais fini mes exercices, quand je vie passer entre les arbres, une ombre…..

Il est drôlement presser celui la, pense je, et c est un prenant une rasade de cognac ce qui et très bon après un entrainement intensif, que je me dis qu’il devait ce passer quelque chose pour qu’un spectre cours aussi vite .sur qu’il ce dirigeais vers le cap tenar, ou j avais appris, durant un combat que de curieuse chose ce passer, s en y réfléchir, je ramassais mes affaires et tout en m habillant, je couru vers mon ombre pressé…..

Afin de ne pas me faire repérer, je décidais de garder une certaine distance. Ainsi, pour me fondre encore plus, je rêverie ma cape et mis mon capuchon sur ma tête, mais ou allait il au cap tenar soit mais ou, j allais bientôt le découvrir, quand tout d un coup une vois retentit dans ma tête…….ce qui me fit perdre l équilibre et je dégringolais de la branche ou j étais y a 5 seconde ……

La vois me dit :

Spectres, vos frères d'armes Alucard et Krateros courent un grave danger. Le péril est beaucoup plus grave que nos prévisions, seuls ils périront. Ils sont face au terrible descendant de Krater et ses serviteurs. Rejoignez les à la Grotte Eridan, aidez les à vaincre leurs ennemis et récupérez le Ham-As.
Le temps presse, hâtez vous. Que notre seigneur Hadès vous guide.



Quand j’eu repris mes esprits, les mots me revient et j eu tout compris, pourquoi ce spectre ce dépêchais, et le danger qu’attendais mes frères d arme.

Aller vite, et je me remis en route en intensifiant mon cosmos, quand j arrivais devant la grotte, je vi sur le coter un rocher, avec une silouhaite, je me mis tout de suis derrière celle-ci, c’était bien mon frère, celui que j avais suivi dans la foret ,et maintenant il me regardais et me montrai la puissance de son cosmos………….

Je fis un geste pour la salué, il me Renda mon salut, et nous nous dirigions vers la grotte.

C est la que j appris son nom 'godaime', quand je me présentai, un cri strident, retenti du font de la grotte, nous nous regardâmes, et presque au même moment nos corps ce préciputaires vers le font de la grotte..........

akira
Soldat
Soldat

Nombre de messages : 443
Age : 41
Localisation : belgique
Date d'inscription : 23/12/2005

Feuille de personnage
Niveau: 6

Revenir en haut Aller en bas

Re: Historique de la Création de la Légion Eridan.

Message par godaime le Sam 4 Fév 2006 - 21:31

Avec l’arrivé d’un nouveau spectre je sentais monter en moi une profonde envie de descendre dans la grotte, que s’y passait il ? Tout en descendant avec lui, je pris connaissance de son identité, il portait le nom d’ Akira. Son cosmos émanait de tout son corps, quand au mien s’intensifiant de plus en plus, il me donnait une irréversible soif de combat contre ses mystérieux adversaires. Tandis que nous courrions à la rencontre de nos semblables et du combat à venir je lui fis un rapide récapitulatif de la situation :

*- Cinq cosmos émanent de la grotte, mais deux d’entre eux sont faibles et diminuent au fur et à mesure que le combat avance. Je pense que ce sont nos frères d’armes car les trois autres cosmos ont à peine diminué. Selon moi il s’agit d’un chef et de sa garde.*

Mon frère, écoutant attentivement mes paroles, imaginait certainement le combat futur. L’excitation était à son paroxysme, la peur elle aussi était présente, nous devions nous battre contre des ennemis beaucoup plus puissants que nous et sûrement plus expérimentés mais ce désir envoûtant de combat et de sang, dans le but de prouver à tous mon incommensurable foi envers notre Dieu Hadès, pour m’en montrer digne, je ne faillirais pas à la tache que les oracles nous avaient donné à Akira et moi

Arrivés à l’entrée d’une grand salle nous fûmes surpris par la scène qui nous accueillit. Nos frères étaient étendus à nos pieds, cloués au sol par la douleur et l’épuisement dû au féroce combat mené. Le corps de l’un des deux était zébré de blessures, quand à l’autre spectre ses blessures étaient moins profondes mais il était lui aussi bien amoché. Face à nous se trouvaient trois personnes illuminées par les flammes dansantes des torches, l’un d’elles, qui était selon moi le chef, dépassait les deux autres tant par le cosmos que par la taille. Nous nous agenouillâmes auprès de nos frères dans le but de leur demander plus ample information sur l’identité de ces individus :

*-Qui sont ces personnes ? Quel est le motif qui les amène ici ?

-le type qui se situ au milieu est le chef. Il est le descendant de kater, qui fut autrefois l’ennemi juré de notre dieu et perdit la vie durant la guerre qui les opposait. Ils sont venus jusqu’ici dans le but de récupérer un objet connu sous le nom Ham-as. Cette relique aurait appartenu à Kater et elle lui fut arrachée avant qu’il ne rende son dernier souffle. Elle confère de sombres pouvoirs à celui qui al détient, c’est pourquoi ils veulent à tout prix la récupérer.*

Tout était devenu clair pour moi, je devais me battre contre cet ennemi et l’empêcher de pouvoir porter la main sur ce précieux objet. Je commençais à me relever quand Krateros m’interpella d’un signe, il avait du deviner, certainement grâce à l’expression de colère qui déformait mes traits, que j’allais entamer de suite le combat sans réfléchir :

*-fait attention à cet adversaire, il manipule les ombres et sa garde n’est pas à oublier, ce sont eux qui nous ont causé soucie. Alucard n’a pas réussi à les atteindre sérieusement, fais bien attention à leurs attaques, ils sont très puissants.

-N’ai crainte Krateros, nous allons tenter de contenir l’ennemi, reprenez vos forces tranquillement et laissez nous faire, nous prenons le relais. Vous reviendrez combattre à nos côtés quand vous serez aptes au combat, ne dépensez pas vos forces en vain.*

Je m’éloignais d’Alucard et de Krateros, rejoignant Akira, et lui divulgua les quelques précieuses informations qui m’avaient été confiées. Nous fîmes face aux ennemis et, tel le loup qui tourne autour de sa proie, nous intensifiâmes notre cosmos et prîmes une position de combat dans le but de leur faire comprendre le sort que nous leur réservions, quelle que soit leur force. Les deux vassaux du descendant de Kater s’avancèrent tout en commençant à faire brûler leur cosmos eux aussi. Le sort en été jeté, nous nous apprêtions à livrer bataille et l’excitation provoquée par le combat montait en moi à une allure ahurissante. Je me battais pour mon dieu, je mettais une fois de plus ma vie en jeu pour celui-ci :

-Notre Dieu, Hadès, sois fière de nous, nous serons ta vengeance, rapide et foudroyante

Tel une horde de loups enragés nous nous jetâmes les uns sur les autres et les bruits du combat se mirent à résonner dans toute la grotte…



edit: la couleur bleu correspond à mes paroles, indigo celle d'alucard, violet celle de krateros

godaime
Ordre infernal du Styx

Nombre de messages : 8297
Age : 30
Date d'inscription : 27/10/2005

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: Historique de la Création de la Légion Eridan.

Message par akira le Ven 10 Fév 2006 - 17:38

Arrivée dans la grotte , et dans la grand salle , je fis un bon pour aller en avant des corps blesser de mes frères d arme ,
et fis volte face, pendant que mon compagnon parlait a nos frères d arme .

Je regardais attentivement les trois ennemis dresser la devant moi, je sentais leur cosmos s’accroitre, et ceux de mes amis décroitre sauf celui de mon compagnon, qui augmentait, je pouvais sentir toute ca haine ce mélanger .ne regardant que devant moi au cas où l ennemi passerai a l attaque, je m’aperçu au dernier moment que godaime, était revenu prés de moi, et après m avoir tout expliqué ,nous fîmes volte casse tout les deux, les trois ennemie n avait pas bougé, ils nous regardaient.

Je me mis a pensez a mon seigneur Hadès et vu le regard de mon amie lui aussi était dans c est penser, et comme un seul homme, avant de passer à la chose sérieuse, je fis un dernier regard a l un des gardiens, ensuite a godaime, je lui fis comprendre que je prendrai celui de droite, et je lui dis….

Il faut coute que coute gagner du temps, ce sera un combat assai difficile mais on a une chance, si nos camarade arrive a récupère on ne sera pas trop de quatre contre heu, et si d autre spectre arrive, mais bon pour leur, je te propose de foncer dans le tas.

Je libérai un parti de mon cosmos, pour désorienter nos adversaires et je fonçais dans le tas en m’écriant :

Chaqu’un le sien raaaaaaaaaaaahhhhhhhh

Je me précipitais vers le gardien de droite, quand tout d un coup un cosmos étrange, me projeta en arrière, c était kater qui était intervenu, et une vois retenti dans la pièce……

Arrêtez de me faire perdre mon temps, j obtiendrai ce que je suis venu chercher, et si vous persistez à rester sur mon chemin vous mourrez……

Je ne fis pas attention a c est mot, et me relevais pour rejoindre godaime qui était déjà retourné a la charge, le voyant repartir en arrière je me postais derrière lui pour le rattrapé une fois cela fait nous nous fîmes un regard et repartîmes a l attaque, tout en explosant mon cosmos ………

Je lançais une attaque fulgurante de mon point droit, qui viens s’écraser sur ca main, puis je fis un enchainement avec ma jambe, et lui assaini plusieurs cou au niveau de l épaule gauche et je me remis en garde a ma place de départ.mon adversaire fis un bon en arrière et tomba.

Godaime était entrain d assigné de nombreux cou a son adversaire, quand je vi le mien ce relever sans une égratignure.

akira
Soldat
Soldat

Nombre de messages : 443
Age : 41
Localisation : belgique
Date d'inscription : 23/12/2005

Feuille de personnage
Niveau: 6

Revenir en haut Aller en bas

Re: Historique de la Création de la Légion Eridan.

Message par shinigam le Jeu 16 Fév 2006 - 17:51

Je me trouvais sur les terres de l'enfer et plus exactement à la salle d'entraînement attendant le retour de Godaime, parti se trouver une arme pour les futures batailles qu'il mènerait. Je suivais un entraînement intensif avec toutes sortes d’armes, car durant certaines guerres je devrais peut être faire avec les moyens du bord pour ne pas qu'il soit déçu de mes futures prestations aux différents combat que je pourrais mener à ces cotés, je mettais un point d'honneur à l'augmentation de mes capacités au combat, je devais devenir plus forte, toujours plus forte, pour être capable de le protéger, lui qui m’avait tant appris, je ne voulais pas perdre à nouveau un être cher, un être qui a prit entièrement part à ma vie, qui m’a guidé. Il se faisait tard et le soleil commençait à décliner tout en teintant le ciel de couleurs roses orangées, lui donnant ainsi un aspect féerique, lui donnant l’aspect d’un brasier ardant. Après avoir, durant quelques minutes, observé ce fascinant paysage, je décidais d'arrêter mon entraînement journalier et de rentrer chez moi où Godaime devait très certainement m’attendre, fier d’arborer sa nouvelle arme. Comme toujours il me relaterait les combats de sa journée devant un copieux repas, le grand feu nous réchauffant, puis il s’endormirait, épuisé. Je me remémorais les périples de ma journée tout en me questionnant sur la nature de l'arme que Godaime avais bien pu trouver, peut être bien une épée, la sienne était en mauvais était depuis le combat qu’il avait mené contre cet athénien, plutôt coriace malgré son ossature de vieillard qui le faisait certainement souffrir, la fougue ne vaut pas la technique. Mais tout à coup les images se troublèrent pour bientôt disparaître, laissant mon esprit vierge de toutes pensées. Un souffle imperceptible m'enveloppa et je sentis un sifflement s'accaparer toute mon attention puis des paroles, se faisant de plus en plus distinctes, déferlèrent dans mon esprit telles un troupeau de chevaux sauvages galopant dans les steppes. Je n'avais eu que rarement l'occasion de ressentir cet étrange phénomène, c'était habituellement Godaime qui me contactait par télépathie et je lui ouvrais mon esprit aisément, mais cette fois ci c'était différent, celui qui me contactait avait un contrôle total sur mon esprit et sa force si grande qu'elle en effaçait le reste, ce devait être un de nos oracles, seul son message retenait mon attention

*Spectres, vos frères d'armes Alucard et Krateros courent un grave danger. Le péril est beaucoup plus grave que nos prévisions, seuls ils périront. Ils sont face au terrible descendant de Krater et ses serviteurs. Rejoignez les à la Grotte Eridan, aidez les à vaincre leurs ennemis et récupérez le Ham-As.
Le temps presse, hâtez vous. Que notre seigneur Hadès vous guide*


Ce message m'intriguait, qu’était cet Ham-As ? Mais ce n'était pas le moment de réfléchir sur le pourquoi du comment, je n'avais pas une minute à perdre, il fallait que je rejoigne le plus vite possible cette Grotte Eridan, le sort de mes frères d'armes en dépendait, de plus le message provenait des messagers de mon Dieu en personne, la situation devait être grave, j'honorerais mon Dieu, quoi qu'il arrive, la mort ne m’effraye pas, car c’est avec elle que je vie Je partis en direction du cap Ténare ou la bataille faisait rage, je devais leur venir en aide au plus vite il n'était plus question de rentrer chez moi, Godaime comprendrait certainement les raisons de mon absence, il ne m’en voudrait pas. En arrivant au lieu dit, une grotte de pierre noire dont les derniers rayons du soleil qui frappaient la roche lui donnait un aspect bleuté, tranchant avec le rose du ciel, de la main de dégageais les branches souples d’un sol pleureur planté non loin de là pour que je puisse avoir accès à l’entrée de la grotte, plusieurs cosmos se firent ressentir. Il y avait trois cosmos hostiles, je frémis au contact de l'un d'eux, il était vraiment très fort, deux autres, des spectres, leur cosmos avait la même consistance que le mien, étaient très faibles, à mon grand désarroi, il devait s’agir des guerriers en difficulté annoncés par les oracles. Il y avait deux spectres de plus, leur cosmos, agité, m'indiquait qu'ils menaient un combat acharné, mais l'ennemi semblait terriblement puissant et mes deux frères d’armes avaient l’air en difficulté, en plus d’être un combat inégal sur le plan des effectifs s’en était un sur le plan de la puissance. Un frisson me parcourut, comment pouvait on être aussi fort ? Mes frères étaient plongés corps et âme dans le combat, je fus tout à coup frappée par une évidence, pourquoi ne l’avais je pas ressenti plutôt ? L'un des spectres en combat était Godaime, au cours de nos longs combats et entraînements communs je m'étais habituée à la présence de son cosmos, il n'y avait pas de doute, c'était bel et bien lui, mais il avait été modifié par une rage que je ne lui connaissais pas jusque là. Il avait certainement reçu un message identique au mien et, comme à son habitude, c'était précipité au coeur du combat sans prendre le temps de réfléchir, c'est ce qui me faisait peur chez lui, il avait senti deux frères en danger et sur un coup de tête, était rentré en combat. Il mettait toutes ses forces dans ce combat, je n'aimais pas beaucoup cela, il se laissait emporter par la rage du combat et devenait parfois comme possédé, oubliant parfois d'évaluer le facteur danger, comme la dernière fois où, pris de folie à cause d’un marinas qui m’avait capturé alors que j’avais baissé ma garde, il lui avait foncé dessus tête baissée, prenant un coup dans le dos dont il avait gardé la cicatrice, lorsque je lui avais dit que je n’en valais pas la peine il m’avait répondu que si l’arme avec laquelle il avait tué son père montré sa fidélité envers notre Dieu Hadès, cette cicatrice montrerait sa fidélité envers moi, même si cela devait lui couter la vie. Je ne pouvais pas le laisser prendre des risques inutiles, je devais descendre dans cette grotte, je devais les aider, quoi qu'il m'en coûte, la vie de mes frères et de l'homme que j'aime n'a pas de prix et c'est ainsi que, armée d'une soif de vengeance insoutenable, j'entamais la descente vers le lieu du violent combat, où les cris, l’acier et le sang se côtoyaient Je me mis alors à penser à Godaime, ça folie des combats l’emportera t’elle sur la raison une fois de plus ?

*J'espère ne pas arriver trop tard, je ne supporterais pas d'être confrontée à nouveau à la perte d'un être aimé, je ne veux pas que tout ce qui soit en contact avec moi disparaisse, si je n'ai pas pu sauver mon père, je te sauverais au moins toi, Godaime, n'ai crainte, tu m'as ouvert des horizons nouveaux et offert ton coeur, je serais digne de toi, ses heures d'entraînement acharnés n'auront pas étés vains, je suis là pour toi ainsi que pour nos frères. Attends moi j'arrive, je viens vous aider, ne te précipite pas, sois patient, tu sais bien que j'arrive, je suis là attend moi.... *

shinigam
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Historique de la Création de la Légion Eridan.

Message par Alucard le Lun 20 Fév 2006 - 17:54

Le sang brillait, reflétant les nombreuses lueurs qu’offraient les flammèches entourant la salle. Malgrés le renfort qu’avait apporté la venue de Godaime et d’Akira, le combat était toujours inégal, et la fureur des deux hommes de main du Kater semblait se décupler au fur et à mesure que le combat s’éternisait.
Alucard et Krateros, épuisés et n’ayant presque plus la force de tenir debout s’étaient écarté pour tenter de se reposer.
Leurs blessures étaient nombreuses, le kaal en particulier semblait avoir beaucoup souffert. Son envie de gagner l’avait envahi et sans prendre garde, il avait à de nombreux moment frôlé la mort.
Le sang recouvrait désormais la quasi-totalité de son visage, ses cheveux s’étaient collés avec l’aide du liquide pourpre séché…Ses vêtement étaient a de nombreux endroit déchirés, laissant entrevoir les nombreuses contusions et hématomes sur le corps du spectre.
Krateros semblait dans le même état, tout deux crachaient par moment des gerbes de sang, synonyme de danger et cela Alucard le savait…


*Quel imbécile…Me mettre dans cet état…Mon flanc droit semble gravement touché et mon épaule droite semble s’être déboîtée….D’où viens la force de ces créature !*

Il releva lentement la tête vers le combat qui faisait rage au centre de la pièce. Akira et Godaime combattaient vaillamment leurs ennemis, se protégeant tour a tour…Mais les deux guerriers étaient trop puissants. Le Kater se délectait du carnage, abordant un sourire empli de méchanceté…
Cette fois, il en était trop….
S’appuyant contre la paroi lisse derrière son dos, Alucard tenta de se relever, tomba à plusieurs reprises. Krateros le regarda d’un air inquiet, mais ne posa aucune question. Une fois remit sur pied l’Athénien grimaça face a la douleur provenant de son épaule, puis adressant un regard sans émotions vers le spectre a ses côtés, il murmura :


« Pardonne moi mon frère…Mais je ne peux rester inactif plus longtemps, deux guerriers combattent pour nous, nous permettant de nous reposer…Mais en fonctionnant ainsi, jamais nous ne parviendrons a bout de ces trois chiens… »

Les murs tremblèrent, l’un des gardes du Kater avait fortement amplifié son cosmos, préparant probablement un coup terrible.
Dans un grognement, le Kaal envoya son épaule déboîtée se briser contre le mur de pierre. Un claquement résonna, suivit d’un cri de douleur étouffé. Le bras tremblant, Alucard se saisit le plus fermement possible de son arme qui gisait sur le sol, puis, investit de la seule force qui lui restait, il s’élança vers le centre de la salle en hurlant :


« Si la force que je possède ne me permet pas de vaincre, que l’espoir dont Prométhée nous a fait le don me fasse triompher ! »

Un cosmos renaissant entourant le corps du guerrier, le regard déterminé, fixé sur sa cible, il lança avec force sa lame devant lui. Malheureusement, l’ennemi l’avait aperçu, et d’un geste de main, il dévia le projectile, ne se coupa que peu profondément. L’arme alla s’enfoncer dans le plafond, projetant un peu de poussière vers l’adversaire.
A peine retombé sur le sol, reprenant de puissant appui malgré le sang qui rendait l’adhérence moindre, l’Athénien se rapprocha de ses deux compagnon d’arme en leur ordonnant :


Restons groupé ! Tous sur celui là ! fit-il en pointant l’homme paraissant le plus faible des deux.
Sans attendre, Godaime et Akira s’exécutèrent, suivant Alucard. Leur trois cosmos semblaient ne former qu’un, et lorsqu’ils parvinrent au niveau de la cible, leurs puissants coups porté d’espoir pleuvèrent sur le garde.
Et c’est alors que le plus terrible se produit : empli d’un cosmos débordant, le second soldat du Kater lança une puissante vague d’énergie, brisant la pierre aussi facilement qu’on aurait pressé une orange…Dos a l’attaque, l’Athénien tenta de parer le flux, l’esquive demeurant impossible…Mais le choc fut horrible. Projeté avec force contre le mur opposé, le bras d’Alucard fut brisé par le choc. Une flaque de sang gisait sous son corps…Le garde se saisi alors de la larme d’Erenya, et un sourire aux lèvres il lança l’objet.

Le sang gicla sur le sol…La lame avait frôlé l’œil du Kaal, s’enfonça de nouveau dans la paroi…L’homme paraissait inconscient, les yeux clos et les bras sans vie…

Comment allait se terminer cet affrontement alors que tous les spectres sur place semblaient vidés de leurs forces…

Alucard
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Historique de la Création de la Légion Eridan.

Message par Mugen le Mer 22 Fév 2006 - 16:18

Non loin du de la salle d’entraînement, se trouvait une colline déserte et rocailleuse. Un spectre était assit la les jambes croisées, les mains mêlées, il méditait, c’était Mugen. Son air sérieux et concentrer laisser paraître une inquiétude, un sentiment de menace envahissait son esprit. L’homme respirait le calme et la sérénité, quand soudain, il releva la tête…L’Oracle l’appelait :

· Spectres, vos frères d'armes Alucard et Krateros courent un grave danger. Le péril est beaucoup plus grave que nos prévisions, seuls ils périront. Ils sont face au terrible descendant de Krater et ses serviteurs. Rejoignez les à la Grotte Eridan, aidez les à vaincre leurs ennemis et récupérez le Ham-As.
Le temps presse, hâtez vous. Que notre seigneur HAdès vous guide.


Les yeux du spectre s’ouvrirent soudainement, l’air grave et tourmenter, il se leva en sursaut et se précipita en direction des vallées sombres et cendreuses. Se répétant sans cesse les paroles de l’Oracle, Mugen courrait avec rage et détermination vers le lieu d’où une étrange fumée noire s’échappait. Les poings fermés et la mâchoire serrée, les muscles contractés prêt à intervenir, le spectre murmurait entre deux bourrasques de vent :

- Au puissant Hadès, donne-moi la chance d’aider mes frères, pour que tu sois fier de nous, que ton nom résonne et que ta gloire s’étende sur ce monde…

Arrivant enfin devant l’entrée de la sinistre grotte, le jeune guerrier tressaillit lorsqu’un souffle glacial émana du lieu, chatouillant les membres de Mugen et glaçant ses articulations.. Alors qu’il descendait les marches, son cosmos s’intensifiait comme jamais il ne l’avait ressentit auparavant. Arrivé en bas un grondement se fit entendre, une lumière d’une intensité extrême aveugla ce dernier qui pouvait à peine distinguée ce qui se passait, des éclats de pierre volait dans tous les sens.Mugen releva la tête, pris de stupéfaction, comprit que l’heure était grave, il fallait agir très rapidement. Alucard ainsi que deux autres spectres venait d’être repoussé avec une violence surprenante, ensanglanté et meurtri par les coups, ces frères gisaient la, épuisé et accabler. Leur visage ne cachait pas leur impuissance face à ses gardes…
Les points serrer, les jambes fléchies Mugen se tenait prêt à l’assaut, ces yeux étaient devenus blancs, d’un vide abominable, la rage venait de s’accaparer de son esprit. Son armure luisait et dégageait un vent glacial, comme si la mort venait de faire place à ses côté. Il ne fallait plus perdre de temps chaque minute devenait cruciale pour ses frères…

Mugen
Spectre inférieur
Spectre inférieur

Nombre de messages : 998
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/11/2005

Feuille de personnage
Niveau: 5

Revenir en haut Aller en bas

Re: Historique de la Création de la Légion Eridan.

Message par Alucard le Mer 12 Avr 2006 - 16:16

Je pense qu'on peut le classer dasn les archives non?

Alucard
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Historique de la Création de la Légion Eridan.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum