Repos troublé

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Repos troublé

Message par Nikiolas le Jeu 9 Fév 2012 - 12:28

J'étais dans mes appartements à tenter de me reposer. Ces derniers temps, j'avais eu fort à faire pour gérer les affaires courantes du Nékyomantéïon. Les commandes de vivres afin de nourrir toutes les troupes mais également les serviteurs du Palais, les rapports de la garde sur les défenses et les tentatives d'intrusions entre autres choses. Mais alors que je commençais à peine à fermer l'œil, un garde entra et me dit qu'un messager venait d'arriver et voulait parler à un Oracle de toute urgence. Je pris mon mal en patience, me levais et allais en direction de la grand salle de réception. Je vis l'homme, genou à terre et attendant ma venue et lui dit :

- Vas-y parle, j'ai des choses importantes à faire. *Comme dormir par exemple...* Pensais juste après.

- Voici une missive pour vous seigneur, elle vient de Parfénios, chef de Igoumenitsa.



Je finissais de lire cette missive quand Eraste arriva à son tour. A son regard, je savais qu'il avait eu également vent de ces informations, et la vue d'une missive identique à la mienne dans sa main ne fit que confirmer mon impression. Nous priment congé du messager afin de pouvoir discuter ensemble de la marche à suivre. Plusieurs idées stratégiques germèrent dans nos esprits, mais avant de les appliquer, nous devions avant toute chose recruter pour faire face à cette invasion programmée.

Je chargeais un garde de faire prévenir le maximum de spectre possible, dans l'espoir que quelques uns répondraient à cet appel.


Nikiolas
MJ Divin de Hadès

Nombre de messages : 8222
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par Arlequin le Jeu 9 Fév 2012 - 13:19

Il était tard.
Les lumières s’éteignaient les unes après les autres, plongeant les ruelles de Nekyochorio dans la pénombre. S’y mêlait se froid mordant, ce vent tranchant. L’hiver était rude.
Dans ce paysage mortifère déambulait une silhouette difforme. De loin, on aurait pu croire à un énième clochard luttant vaillamment contre ces températures extrêmes…. Il n’en était rien. En s’approchant, on pouvait entendre à demi-mots les paroles enjoués de ce personnage si particulier.


« Oh mes mignons… Qu’est-ce qu’on va faire d’tout c’t’hiver ? Les clodos n’ont plus l’envie d’se cogner pour une miche d’pain, les marins s’cloitrent dans leur quartiers et les alcoolos s’font plus rares… Qu’avons-nous fait pour qu’tous nos amus’ment s’fassent la malle aux premiers flocons ?! Temps d’mes deux… »

Emmitouflé dans une épaisse peau de bête, l’Arlequin semblait en proie au désespoir. Depuis cette chasse au Renégat, il n’avait connu nulle autre distraction que la flânerie, encore et encore. Les parieurs avaient en effet quitté la ville en attendant le retour des convois de marchand. Ceux-ci se prêtant allègrement aux jeux, ils s’avéraient être des victimes d’exception pour n’importe quel petit escroc. Une source de paris inépuisable qui permettait de faire tourner les sombres activités du Nekyochorio. Mais sans eux, la cité redevenait sans intérêt, du moins aux yeux du Bouffon.
Bien des fois il avait questionné ses Dés quant à la possibilité de s’en aller, de partir plus au Nord pour retrouver se frisson de la Vie. Rien n’y fit. Le Destin lui clamait de rester planté ici, subissant la morosité hivernale.
Cependant en cette soirée, sa routine s’apprêtait à être rompue.

Arrivé sur l’artère principale de Nekyochorio, l’Arlequin fut éprit de curiosité. La caserne était en ébullition. Une vingtaine de soldats s’affolaient en tous sens, répondant aux ordres incessants de leurs sergents. Quelque chose se passait. Les yeux du Bouffon s’illuminèrent. Un nouvel acte s’apprêtait à débuter.
Ni une ni deux, il hâta le pas en direction de la caserne. Il fut subitement interpellé par un homme dans arrivant en courant derrière lui.


[Soldat]
« Hey toi ! T’es un Spectre n’est-ce pas ? Vous avez l’ordre de l’Oracle Nikiolas de vous rendre au Palais. On est attaq… »


« OOOHHH OUIIIIIIIIII! », coupa-t-il dans un cri libérateur.

Le Bouffon contempla ses Dés un bref instant, le sourire aux lèvres. Il jeta un regard au garde resté bouche bée puis lâcha un rire surexcité.


« Tu d’vrais t’bouger ou bien tes noisettes vont finir complèt’ment g’lés ! Mouahahaha ! »

Ni une ni deux, le Parieur fou s’en alla en direction du Palais.

**Quinze minutes plus tard**

En arrivant devant les portes du Palais, Arlequin senti son corps se réchauffer. La simple idée de retrouver une activité un tant soit peu intéressante suffisait à lui faire oublier ce climat détestable. Ses membres tremblaient légèrement. Non pas de froid, mais de curiosité. Quel jeu allait-on lui proposer cette fois ci ? S’agirait-il d’une charade ? D’un cache-cache ? Ou bien d’une bonne vieille comédie où les spectres semblaient parfaitement exceller. Son sourire n’avait pas quitté son visage, au point d’accentuer le grain de folie inhérent à sa personne.
Face aux gardes, il lâcha une courte révérence. Ceux-ci ne lâchèrent pas un mot, laissant les lourdes portes s’ouvrir péniblement.

A peine fut-il entré que le Bouffon quitta sa fourrure. Il scanda à travers la pièce visiblement vide


« Ô Oracle Nikiolas ! L’Bouffon d’Sa Majesté fait son entrée ! Qu’pouvons-nous pour vous ? Quoiqu’ce soit, sortez nous d’c’t’ennui ! Sauvez nous d’la mélancolie et du manque d’poésie ! Faites-nous vivre ! Faites nous vibrer comme un gosse d’vant son bilboquet ! »

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par Illidan le Jeu 9 Fév 2012 - 16:54

Je venais à peine de rentrer au Nekyomenteion, venant de subir une nouvelle fois la honte d'une défaite au combat. Mon corps ne présentait que des blessures légères et s'en remettrait vite. Il n'en était pas de même pour mon âme.
J'avais délaissé mes pourtant fidèles Lames Jumelles pendant prés de deux années. Au tumulte des champs de bataille j'avais préféré la quiétude de la Blibliothéké, consacrant le plus clair de mon temps à l'étude. Tous les sujets me passionnaient, Philosophie, Astronomie, Mathématiques, Théologie, Histoire, Botanique... Je me remplissait de savoir en espérant combler le vide intense qui m'habitait. J'occupai mon esprit de notions savantes afin de le détourner de sa principale préoccupation. J'étais même allé m'abreuver au Léthé afin de m’enivrer de son oubli réconfortant. Mais on n'oublie vraiment que ce que l'on souhaite oublier, et le souvenir de mon ancienne élève demeurait accroché à mon cœur comme du lierre à un chêne, me protégeant des éléments extérieurs aussi sûrement qu'il finirait par m'étouffer...
Ce n'est que récemment, à la faveur d'un rêve terrible dans lequel je revoyais celle qui était alors Général des Enfers sombrer dans les eaux bouillonnantes de l'Achèron, que j'avais décidé d'abandonner mes parchemins, de dépoussiérer et réaffûter mes Lames Jumelles, pour aller quérir bataille au nom du Sombre Père. Ce qui me valut un échec cinglant, face à un adversaire pourtant moins expérimenté que moi.
Je n'étais plus le guerrier que je fus, ni celui que je me devais d'être pour honorer mon Clan et mon Dieu. Il fallait que je me ressaisisse.

Je vagabondait ainsi dans ma solitude, aux abords du Temple, lorsque un garde s'approcha de moi:

Seigneur Illidan, l'Oracle Nikiolas m'envoie vous mander, ainsi que tous les Spectres disponibles. Je haussait un sourcil et lançait à son attention un regard interrogatif. Il chercha à répondre à ma question muette.
Je crois savoir que certains de nos territoires sont attaqués... Nous sommes en guerre!

Je remerciait silencieusement le garde et le laissait pour me diriger d'un pas leste vers le Palais des Oracles.
*En guerre... Souhaitons simplement qu'il ne s'agisse pas d'une menace trop importante...
En mon fort intérieur je savais que cet événement, quel qu'en soit la nature exacte, était un signe favorable permettant mon retour au service du Clan.


J'arrivais au Palais des Oracles en quelque minutes, saluait les gardes et les prêtres que je croisais, et pénétrais vivement dans la Salle d’Audience où de fortes odeurs d'encens parfumait l’atmosphère chargée d'épaisses fumées colorées que laissaient s'échapper les braséros ornant la pièce.
Assis sur son trône d’ébène, l'Oracle Nikiolas, le visage à demi masqué par les volutes bigarrées qui flottaient dans l'air, semblait attendre l'arrivée des guerriers des enfers. Seul un autre Spectre était présent. Il ne me semblait pas le connaître, mais il était clair que son allure dépenaillée et sa visible excitation cachait un cosmos puissant et contenu.
Je lui jetait à peine un regard, et vint poser un genoux au sol, mes Lames Jumelles posées face à Nikiolas.
Oracle, mes armes sont les tiennes.
Je conservais cette position inconfortable en signe de dévouement. Je pouvais rester ainsi des heures, peut-être même des journées entières. Une unique pensée amère savait venir troubler ma méditation, et j'avais appris à la contenir.
Du moins je le souhaitais...

Illidan
Légion Anabasis

Nombre de messages : 2551
Age : 25
Localisation : somewhere
Date d'inscription : 15/11/2005

Feuille de personnage
Niveau: 7

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par yamreg le Jeu 9 Fév 2012 - 20:09

Méditant sur les nombreuses batailles qu'il avait vécu, Yamreg fut troublé dans ses pensées. Non loin du fleuve achéron,
dont le nom lui rappele sa défunte légion, un messager de l'oracle courait. Le spectre de la tortue se levait de son lieu de méditation.
Des pensées lui vinrent à l'esprit :
* Quel conflit va encore s'abattre sur nos terres...*
Le messager s'avanca avec hate vers le diplomate. Il était déjà essouflé par la longue distance qu'il venait de parcourir depuis le palais.
Celui-ci s'empressa de remettre son message :
"Spectre d'Hadès, l'oracle NIkiolias demande aux spectres disponibles de se présenter auprès de lui, une affaire urgente arrive sur nos terres!"D'un geste de la main Yamreg accepta le message et permis au coursier de reprendre sa mission.
Yamreg repassa le message dans sa tête. Il n'était pas occupé mais l'épuisement de toutes les guerres le freina dans sa décision.
*Je suis épuisé de me battre. Mais j'ai juré fidélité à mon maître...*

Finalement, Il regarda son surplis puis comme en s'y adressant, il se mit à parler à haute voix :
"C'est grâce à Hadès que je te porte. Nous nous connaissons que très peu mais ta présence m'apaise et me rend plus fort."
A sa surprise, une voix lui vint à l'esprit :
* Faisons connaissance durant ce petit voyage alors!*

L'esprit de la tortue avait donc décidé pour son porteur.
Le spectre fit marche vers le palais, une dizaine de minute lui suffisait pour y arriver. Il put observer sur le chemin l'état de certains spectres ainsi que la beauté du nékiomention. Celui-ci paraissait désert il y a peu mais depuis l'animation reprend petit à petit.

Il arriva au palais puis se présenta au garde:
"Yamreg, diplomâte de sa majestée. L'oracle fait appel à ses guerriers!"

Les gardes au courant de la situation ouvrirent les portes du grand palais. Yamreg aperçu que le général Eraste était présent autour de Nikiolias. Deux autres spectres étaient également déjà présent : Illidan et un spectre qui semblait fort excité. Cet appel devait être plus important qu'il n'y paraissait. En spectre honorable, Yamreg s'agenouilla devant ses supérieurs:
"Oracle,général, pour vous servir!"

yamreg
Diplomate de Hadès
Diplomate de Hadès

Nombre de messages : 2630
Age : 26
Date d'inscription : 16/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 12

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par Nikiolas le Ven 10 Fév 2012 - 11:03

« Ô Oracle Nikiolas ! L’Bouffon d’Sa Majesté fait son entrée ! Qu’pouvons-nous pour vous ? Quoiqu’ce soit, sortez nous d’c’t’ennui ! Sauvez nous d’la mélancolie et du manque d’poésie ! Faites-nous vivre ! Faites nous vibrer comme un gosse d’vant son bilboquet ! »

- Oh non pas lui ...

Alors que je m'entretenais avec Eraste, j'entendais la voix du bouffon. Enfin bon ... il avait le mérite de répondre à mon appel et pour cela je ne pouvais que le féliciter. Du coup, nous rejoignions la salle d'audience afin de rejoindre le spectre et lui exposer les plans que nous avions mis au point avec le chef de la garde de Nekyochorio. Nous hésitions encore sur quelques détails, et un avis extérieur ne pouvait qu'être le bienvenue.

Je pris place sur le trône et allais commencé à parler, quand un autre guerrier entra dans la pièce.


- Oracle, mes armes sont les tiennes.

- Illidan ?! M'exclamais-je.

En-effet, depuis le temps qu'il préférait arpenter les poussiéreuses allées de la bibliotéké, je ne pensais pas qu'il pourrait répondre à cet appel. Et bien soit, cela en fera un de plus pour défendre Igoumenitsa. Je me levais et m'appréttais à prendre la parole, quand un autre spectre fit son apparition :


- Oracle,général, pour vous servir !

A ces mots, Eraste pouffa de rire et corrigea Yamreg en disant :

- Merci pour ton compliment diplomate, mais je ne suis que chef de la garde, pas encore général.

- Bon ... si je vous ennui je peux retourner dans mes appartements. Dis-je d'un ton sarcastique.

Tous se turent immédiatement et je pus enfin prendre la parole.


- Mes chers spectres, "général" Eraste, dis-je avec un point d'ironie, vous n'êtes pour l'instant que trois à avoir répondu à mon appel et je remercie déjà pour cela. Si je vous ai fait mandé, c'est parce que le port de Igoumenitsa doit en ce moment même être attaqué par des pirates phéniciens. Nous ne pouvons laissé faire cela. Néanmoins, à l'heure ou je vous parle, il est peut-être déjà trop tard pour sauver la cité et ses habitants. Mais nous pouvons encore sauver le reste de l'Epire, voir reprendre le port à ces pirates. Eraste et moi avons quelques idées, mais nous n'arrivons pas à nous entendre sur la stratégie à mettre en place. Devons nous attaquer de front Igoumenitsa, au risque de blesser ou de tuer des personnes innocentes ? Devons nous renforcer les défenses des villes alentours pour éviter une hémorragie ? Ou devons nous encore négocier avec ces forbans pour maintenir la paix avec eux voir reprendre la cité par le dialogue et l'argent ?

Je marquais un temps d'arrêt avant d'ajouter :

- Le temps presse et nous devons prendre une dé...

Mais alors que je disais ces mots, un homme entra brusquement dans la salle, poursuivit par un des gardes. Il mit genou à terre devant moi avant que le garde ne l'empoigne violemment avant de s'excuser pour cette intrusion et d'ajouter :

- Seigneur, pardonnez cette irruption, mais cet homme dit être de Igoumenitsa. Il ne voulait pas attendre et a voulu, comme vous pouvez le comprendre, entrer ici au plus vite.

- Laisse-le et écoutons ce qu'il a à dire.

- Je suis un... envoyé de Parfénios... excellence. Il m'envoie... vous a... vous avertir que la ville est tombé aux... aux mains des phéniciens.

- Reprend ton souffle. Calme-toi, lui dis-je.

Après quelques instant à reprendre calmement sa respiration, le messager ajouta :


- Nous avons résisté tant et mal, mais au final ils ont réussis à investir la cité. Parfénios m'a demandé de venir vous transmettre ce message avant que nos envahisseurs n'investissent sa demeure. Nous avons pu en apprendre d'avantage sur leur venu également. Ils veulent conquérir nous seulement Igoumenitsa, mais également Therios et Petros. D'après ce que nous avons pu entendre, ils veulent une importante manne de bois et de marbre pour leurs propres besoins, mais également tuer la dryade se trouvant dans la forêt de Therios en représailles d'un maléfice lancé contre eux par Artémis.

- Et bien dites moi ... en voilà des informations qui vont encore mettre à mal notre décision dans la stratégie à adopter pour repousser ces satanées pirates. Je faisais venir l'une de mes servantes et lui confiais le messager afin qu'elle lui donne à maner et à boire. Puis, après un court moment de reflexion, qu'avons nous comme option ? Reprendre la ville, renforcer les défenses de Thérios et de Petros, leur envoyer un diplomate pour négocier la paix ou protéger la dryade. Génial ... nous voici bien avancé car il est sûr et certain que nous ne pourrons pas tout faire !

Nikiolas
MJ Divin de Hadès

Nombre de messages : 8222
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par Arlequin le Ven 10 Fév 2012 - 12:42

Deux nouveaux protagonistes firent éruption dans le Palais. L’un était vêtu d’un surplis, l’autre semblait s’être enfilé une canne dans l’arrière train. Un jour peut-être devrait-il à son tour tenter ce genre d’expérimentation pensa l’Arlequin.
Quelques secondes après l’entrée du troisième Spectre, l’Oracle et le Capitaine se dévoilèrent. Ils paraissaient inquiets. Sans plus de cérémonie, Nikiolas qui avait pris place sur son imposant trône, exposa la situation. Ses questions raisonnaient dans l’esprit du Bouffon comme un jeu de piste, une série d’énigmes conduisant à la résolution d’un problème épineux. Le Parieur ne put s’empêcher de lâcher quelques petits rires nerveux durant le monologue de l’Oracle. Cela fait si longtemps qu’il n’avait pas ressenti ces pulsions, cette curiosité, ce désir… Un défi quasi orgasmique après avoir subi la routine hivernale. C’est alors qu’un nouvel homme fit son entrée. Décidément, la scène était mouvementée ! Ces paroles étaient hachés mais cohérentes. De nouveaux paramètres à l’équation. Les pièces du puzzle faisaient tour à tour leur apparition, ne restait qu’à les assembler.

Le silence prit place. Le Bouffon se mit à manipuler ses Dés dans un cliquetis agaçant. Il jeta quelques regards aux autres acteurs présents. Quelle fine équipe ! Un autiste, un coincé et un fou, l’Armée d’Hadès se révélait être un bel amas de diversité.
L’Arlequin entreprit alors son exposé. Il s’avança vers Eraste et l’Oracle, fit une petite pirouette et scanda :


« Nous y v’là ! Scène un acte un ! Qu’démarre enfin l’opération des pirates Phéniciens ! »

Il inspira puis expira profondément, s’éclaircit la gorge puis reprit d’un ton mélodieux :

« R’prenons donc c’qu’notre chaste Oracle vient d’proposer… d’abord, aheum… Sans vouloir vous vexer ô puissant, sublime et tout influent Nikiolas, la moitié d’vos propositions sont digne d’un gosse d’cinq piges qu’on aurait gavé d’absinthe ! Mais j’suis certain qu’c’était pour l’style, un genre d’piège pour aiguiser notre instinct critique et envelopper un débat qui, sans c’la, aurait été d’une pâleur effarante ! Expliquons donc pour ceux qu’auraient pas captés la subtilité d’l’humour d’notre pur et bien aimé Oracle.
L’premier artifice d’notre Oracle est d’nous précipiter vers un choix déterminé. Qui s’rait assez fou pour établir une stratégie sans connaitre les composantes du jeu du voisin ? Mon capitaine vous l’dira, une guerre n’se gagne pas seul’ment par l’nombre d’hommes, fussent-ils vaillants. Non ! Une guerre s’gagne avant tout par l’information. Et d’l’information, nous en manquons. Fâcheux coup du sort, nous manquons aussi d’temps. Mais tant pis, l’défi n’en s’ra qu’plus amusant ! »


Comme pour insister sur ces mots, l’Arlequin fit tinter ses clochettes.

« Attaquer d’face… Quelle blague ! Bien qu’nous connaissions l’terrain, nous n’savons pas à qui nous avons à faire. Combien sont-ils ? Sont-ils équipés ? Leurs navires peuvent-ils emprunter nos fleuves ? Une chose est sûre : l’ver une armée r’viendrait à envoyer à la potence les hommes app’lés. Du moins dans l’état actuel des choses… Hin hin… Qu’y aillent pas s’imaginer qu’on s’en prend aux serviteurs d’Sa Majesté sans en payer l’prix ! Oh ouiiii !
Alors ensuite, protéger la Cité d’Petros et l’village d’Thérios… Ah bah oui, y s’rait dommage d’les laisser s’étendre ! Mais entre nous, vu l’temps qu’on a d’vant nous, comment comptez-vous faire d’une bourgade d’paysans et d’un trou à sculpteurs des lieux défendables ? Faudrait l’ver une armée, la séparer donc l’affaiblir, monter des barricades, des tours… C’pas un travail d’humain, c’t’un travail divin !
Enfin…négocier, parl’menter … Bluffer ! Ah ah ! En voilà un brin d’solution ! Une réponse logique à notre problème premier : le temps. Quelle meilleure manière d’en glaner que d’discuter autour d’une bonne vinasse ? Y faudrait y envoyer l’alcoolo, j’suis certain qu’y s’rait leur faire partager l’plaisir du goulot. Après deux caissons, pour sûr qu’y s’raient plus av’nants, plus faibles aussi !»


Le Bouffon se mit à mimer Gotchi lors de ses soirées solitaires dans les cave de la grotte Eridan.

« Héhé, astucieux n’est-ce pas ? Non j’blague ! Faut bien vous t’nir en haleine avouez !
Aheum… Soyons plus sérieux donc !
Il prit un air faussement sévère. Comme j’l’ai dit, il nous faut du temps et d’l’information. Ces deux choses, on peut les obtenir via la discussion. Feignant d’vouloir négocier, c’là nous laiss’rait l’temps d’préparer notre armée et d’évacuer Petros et Thérios. En parallèle, y d’vront subir l’Jugement d’Sa Majesté. Nous d’vons leur couper tout ravitaillements. Leurs navires sont l’seul moyen qu’ils ont pour quitter l’Epire. Sans eux, y s’ront bloqués, désemparés et forcés d’se battre. Mais qui s’rait assez fou pour espérer pouvoir vaincre tout l’Epire sans possibilité de retour à son foyer ? L’impact s’ra donc tactique et psychologique. Pour finir, grâce à nos informations, nous pourrons définitivement les annihiler, de sorte à ce que même dans l’Au d’là, ils saisissent combien il est téméraire de s’en prendre au Sombre Monarque. »

Visiblement satisfait de la stratégie exposée, l’Arlequin entama une courte danse folklorique tout en s’éloignant d’Eraste et de l’Oracle.

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par yamreg le Ven 10 Fév 2012 - 15:20

Après l'erreur de Yamreg, l'oracle et le chef de la garde ne pouvaient que rire du spectre. L'incident fut vite oublié dans l'esprit de ceux présent dans la salle. Alors que l'oracle se demandait quoi faire et qu'il nous demandait notre avis, un nouvel élément apparut. On en savait désormais un peu plus sur la venue de ces phéniciens.

Yamreg ne put s'empêcher de penser à de sombres présages, mais l'heure n'était plus aux pensées mais aux actes.
L'oracle NIkiolias et Eraste avaient convié les spectres pour l'aider à prendre les décisions. Seulement, il y avait peu de temps pour y réfléchir. Le spectre de la tortue s'avança pour parler mais l'agité de la salle fut plus rapide.

Un long monologue synonime de perte de temps commença. Yamreg ne put s'empecher de se demander pourquoi le bouffon répétait les mots de l'oracle. Il n'êmpeche que le diplomate pouffa un petit rire lorsque le spectre mima gotchi.

*Il connaît déjà le bon gotchi, ça c'est sur!*

L'arlequin parlait toujours autant mais ses paroles devinrent plus intéressante comme ci toute l'excitation du spectre s'estompait. Yamreg regarda le jeune spectre d'un autre oeil, toujours aussi fou mais cachant un esprit développé.
Toutes les idées proposées paraissent bonnes.

Lorsque l'Arlequin eu fini sa petite danse, Yamreg s'avança :
"La situation est délicate. Comme l'a dit l'autre excité, nous avons besoin de temps et de plus d'information. Il me semblerait judicieux d'envoyer une délégation spectre pour s'entretenir avec les Phéniciens. Peut-être qu'à notre vue, ils seront effrayés. Maintenant, soyons également prudent et protégeons notre royaume. On peut envoyer un message aux deux villes sans plus attendre pour les avertir du danger et éviter des pertes autres que matériels. Enfin envisageons de préparer notre armée en vue d'une éventuelle guerre."
Yamreg se posa quelques secondes puis repris :
"La dryade reste un être magique, elle arrivera peut-être à se défendre seule... je ne sais que trop en penser..."

Yamreg fit quelques pas en arrière après ces paroles.

yamreg
Diplomate de Hadès
Diplomate de Hadès

Nombre de messages : 2630
Age : 26
Date d'inscription : 16/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 12

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par gotchi le Ven 10 Fév 2012 - 15:43


Depuis sa discussion avec Godaime, Gotchi avait dû faire le tour de toute sa réserve d'alcool, excepté ses plus précieuses bouteilles, il ne restait aucunes gouttes d'"élixir de combat" comme il aimait l'appeler. Sans aucun doute, Gotchi venait d'accroître sa réputation d'alcoolique...

Seul contre les murs de "sa" grotte, Gotchi secouait sa dernière bouteille dans tous les sens, puis s'exclama

"RHOOO, plus une goutte, comment que je bois moi maintenant!!... Voilà qu' che parle tttttout seul moi maintenant, j'en connais un qui qui rigolerait..."

Pas de doute, Gotchi avait dépassé ses limites, sa façon de parler, son pas titubant et une drôle de sensation dans le gosier lui faisait redouter le pire, mais rien ne l'arrêtait, il avait toujours soif, il était perdu, et si la grotte n'avait plus d'alcool, il restait bien des tavernes en ville où il pourrait continuer à s'hydrater. Une idée vint tout à coup lui torturer l'esprit! Il voulait passer le reste de sa soirée avec l'Arlequin, depuis la séance de pseudo-torture, il ne pensait qu'à lui. Il était devenu un compagnon.
Gotchi décida donc de partir vers la ville, tant que bien que mal, il réussit à se lever, sa tête fit deux tours, il reprit ses esprits, et commença à zigzaguer vers son compagnon tout en parlant à voix haute…
"Bon, trouvons la clochet' et cette fois, il boira peu importe srrréponse!!"

*** Une BONNE heure plus tard***

CLO..CLO...CLOCHETTES OU QT'ES? VINS BOIRE UN TIT COUP AVEC MWÂ!!!

Tant bien que mal, Gotchi avait réussi à rejoindre la ville, il criait à se déchirer les cordes vocales pour trouver l'Arlequin, mais rien n'y fit, ce dernier n'apparaissait pas. Pourtant un spectacle comme celui-ci, le bouffon était le premier sur place, prêt à se moquer de son futur interlocuteur...

"Mais, mais, Ou cqu'il est? Faut tjours qui scache!"

Gotchi commençait à en avoir marre de crier et de chercher, sa soif devenait vraiment importante, et pour lui l'alcool s'était sacré.. Surtout en ce moment. Soudainement, il aperçut un garde courir à toute vitesse. Ce dernier avait attisé la curiosité de Gotchi qui, à son tour couru dans le direction du garde les bras écarté pour le serrer fort dans ses bras, quant au tout dernier moment, il mit à terre le garde et s'adressa à lui :

"Hey T.T.TToi!! On court pas dans les couloirs!!!

Décontenancé par l'attitude de Gotchi, le garde resta planté au sol, les seuls mots qui sortirent de sa bouche furent

"Hein..?!!

"C'est quoi cte réponse! Hein..Veut rien dire pour moi ça, t'perdu la tête ou quoi?"
Gotchi resta muet quelques minutes silencieux, et dans un effort de concentration s'adressa à nouveau au garde, qui restait là bêtement couché...
"Haaaaaaaaaaaaa mais attend voir, on est pas dans le palais ici! On est en ville, où avais-je la tête?Bon pourquoi tu courrais ainsi twâ??"

Le garde se releva sans aide, il avait peur de faire tomber Gotchi qui tenait à peine debout, et s'expliqua :

"Je dois transmettre un message à tous les spectres, L'Oracle Nikiolas et Eraste les convoque, mais dans votre état, ser.."

Gotchi coupa la parole au messager, et s'écria :

"HAaaaaaaaaa une convocation! j'me disais aussi! La clochette doit s'trouver au palais! Bon bin jvais le chercher!"

Gotchi prit la direction du palais, il n'avait retenu aucunes des informations du messager, et n'avait pas pris soin d'en demander plus. La seule chose qu'il voulait, c'était boire avec l'Arlequin!

***20 minutes plus tard***

Gotchi avait enfin trouvé le chemin qui menait au palais, il prit l'air le plus sérieux possible et demanda à entrer. Les gardes ne virent pas le fin stratagème de l'alcoolique, et le laissèrent passer. Gotchi était enfin dans le palais!

"OUaaaaaa c'grand ici.. Bon plus qu'à trouver l'autre là !"

Gotchi ouvrait toutes les portes dans l'espoir de trouver l'Arlequin, mais plus il en ouvrait plus les salles étaient vides, quand soudain, il entendit LA voie, celle qu'il cherchait. Gotchi repéra assez facilement la salle et fonça dans sa direction, enfonça les portes, il ne prêta aucune attention à qui se trouvait dans la pièce, non il avait enfin repéré sa "proie"

"HaHaaaaa, te vlà Clochette!! Ca fait des heures que ch'te cherche!"

Gotchi se rua sur l'Arlequin, le plaqua au sol sans qu'il n'ait eu le temps de réagir, le saisit par la jambe et le traîna au sol...

"Vient ma Ptite Clochette, on va boire un pot ensemb'!!"

gotchi
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 2695
Age : 26
Date d'inscription : 26/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par Illidan le Ven 10 Fév 2012 - 17:57

J'avais laissé mes compagnons exprimer leurs points de vue tout en restant discret et silencieux. Je n'aimais guerre prendre la parole en public, et n'était aucunement pressé de le faire.
Pour ma part, il me semblait pouvoir m'infiltrer discrètement à Igoumenitsa, et recueillir des informations sur nos agresseurs. En tant qu'ancien adepte du Léthé, je savais me faire oublier de la vue de mes ennemis. Je devais même encore avoir dans mes quartiers ma Cape d'Oubli qui pourrait m’être utile pour dissimuler ma présence.
Et si j'en apprenais assez, je pourrais même assassiner le chef de ces pirates... Ce genre de brigands ne valent souvent plus grand choses quand leur chef s'est fait tranché la gorge...

Je m’apprêtais à exposer mon point de vue lorsque Gotchi fit irruption dans la salle d’audience et se jeta littéralement sur le Spectre Clochette...

Illidan
Légion Anabasis

Nombre de messages : 2551
Age : 25
Localisation : somewhere
Date d'inscription : 15/11/2005

Feuille de personnage
Niveau: 7

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par Delmak le Sam 11 Fév 2012 - 1:12

Bien des lunes avaient passé depuis mon dernier combat, depuis ma dernière défaite. J'avais décidé de prendre un peu de recul afin de m'entraîner assidûment. Je ne pouvais plus me permettre de perdre, car dans la défaite de la spectresse que je suis, c'était le nom de Hadès qui en prenait un coup.

Alors que j'étais sur les marches de la salle d'entrainement, un garde du palais y pénétrait. Intriguée, je me levais et le suivais à l'intérieur. Il était venu là pour recruter le maximum de spectres, sur les ordres de Nikiolas, afin de remplir une mission importante. Une de nos cité étaient maintenant aux mains de phéniciens. Quand j'eut entendu ceci, mon sang ne fit q'un tour. Ces maudits phéniciens par la faute de qui ma famille avait été séparée. Ma mère vendu comme esclave, moi également, et notre vie brisée. Ils étaient maintenant à la portée de ma vengeance...

Je sortais de la salle d'entraînement et me dirigeais vers le palais des Oracles. A l'entrée, les deux gardes habituels me laissèrent immédiatement passer. Après quelques instants, j'arrivais devant la salle d'audience. Là, un seul garde était devant la porte. Bizarre, d'habitude ils sont deux, où le deuxième pouvait-il être ? Je m'approchais de lui et dis :


- Puis-je entrer ? Il paraîtrait que le seigneur Nikiolas ai besoin d'aide pour une expédition vers Igoumenitsa.

- Tu peux entrer. Mais un conseil, fais toi discrète, Nikiolas commence à perdre patience devant le peu de respect que montrent certains en ces lieux.

Le garde m'ouvrit la porte et je pénétrais dans les lieux. Plusieurs spectres étaient déjà présent, ainsi que le capitaine Eraste. Je fis la révérence à l'Oracle avant de lui dire :

- Delmak à votre service maître.

Puis je me relevais et ajoutais :

- J'ai entendu dire que vous aviez besoin d'aide contre une intrusion phénicienne. Puis-je me joindre à l'expédition qui ira à leur rencontre ? J'ai un vieux compte à régler avec eux ...

Delmak
Apprenti
Apprenti

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 25/10/2006

Feuille de personnage
Niveau: 4

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par Nikiolas le Sam 11 Fév 2012 - 1:28

- IL SUFFIT ! M'exclamais-je. Gardes, arrêtez cet homme et jetez le au cachot le temps de le dégriser un peu. Qu'il veuille partir ou non pour Igoumenitsa, il sera tout de même du voyage et devra prouver sa valeur au combat plutôt que dans les tavernes.

Cette intrusion avait eu pour effet de m'énerver au plus au point. D'autant plus que le temps nous était compté. Nous perdions du temps et cela était un luxe que l'on ne pouvait se permettre. Une fois la décision prise, il faudrait aux hommes trois jours de marche pour rejoindre Igoumenitsa. Deux jours si ils prennent un cheval pour s'y rendre au triple galop. Mais hélas, le seul homme en possédant au Nekyomantéion ou au Nekyochorio n'est autre que Aronis. Et ce vieux radin nous fera payer le prix pour nous permettre de jouir de ses montures.

Un autre spectre pénétra alors dans la salle. C'était la belle égyptienne répondant au nom de Delmak. Elle proposait son aide pour lutter contre les phéniciens, prétextant une vielle vengeance. Que pouvait-elle avoir vécu de commun avec eux ?


- Je te remercie de proposer ton aide Delmak et je l'accepte. Vous ne serez pas trop pour régler ce problème.

Je me levais de mon trône et marchais un peu dans la salle. J'étais perdu dans mes pensées, ne sachant pas quoi faire. Il me vint alors l'idée de laissé le choix à mes guerriers. Ils allaient peut-être risqué leur vie sous peu, donc il était plus juste de les laissé choisir comme régler la situation. Et puis, j'étais vraiment dans le doute et ne voyais absolument pas quelle stratégie adopter. Je pris donc une nouvelle fois la parole :

- Je vais vous laisser le choix dans cette épreuve qu'il vous faudra surmonter pour à la fois sauver Igoumenitsa, mais également empêcher une invasion de nos terres. Je vous écoute, qu'elles sont vos propositions ?

Nikiolas
MJ Divin de Hadès

Nombre de messages : 8222
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par jules le Sam 11 Fév 2012 - 11:08

* Mais que m’arrive t-il ? *

Depuis peu, je perdais confiance en moi. Et cette perte de confiance était surement dû à mes nombreuse défaites qui s’enchainaient. J’étais en train de déshonorai mon maître, et pire ! Je déshonorai aussi Hadès !
Alors comme beaucoup d’homme sur cette Terre, pour oublier mes ennuies, je me réfugiai ailleurs. Non dans l’alcool, mais dans un entraînement intensif …


Voilà ce que j’étais en train de faire lorsque le messager spectre m’annonça la situation : penser, abdos, penser, pompes …
Mais je ne pouvais pas rester ici alors que des spectres étaient en danger. Je remerciai le messager, pris mes armes, et couru dans la direction du temple.


*5-10 minutes plus tard*

J’aperçu au loin le temple. Il n’y avait plus qu’un garde pour surveiller l’entré du palais, et celui-ci discuta avec une charmante spectresse.
Au moment où j’arrivai à ses côtés, il referma la porte derrière la spectresse. Elle aussi devait venir pour l’affaire pensai-je.


- Salut ! Je réponds à l’appelle de notre Oracle. Puis-je entrer ?

Le garde m’ouvrit la porte, et répéta la mise en garde qu’il avait dit deux minutes auparavant. Le remerciant, je rentrai dans le temple, marchant vers l’Oracle Nikiolas sans faire attention à ceux déjà présent.
Mettant un genou à terre pour montrer mon respect à Nikiolas, je proposai mon aide.


- Jules à votre service.

jules
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 3183
Age : 22
Localisation : là ou le vent m'emportera
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Niveau: 6

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par Illidan le Sam 11 Fév 2012 - 11:37


Nikiolas voulait nous entendre exposer nos points de vues... Et j'avais le sentiment que c'était désormais mon tour de m'exprimer...
Je m'avançais alors de quelques pas en direction de l'Oracle.

-Il est évident que nous nous devons de reprendre le port d'Igoumenitsa dans les plus brefs délais, mais je suis d'accord avec le camarade Clochette, attaquer de front ne saurait être une bonne idée, du moins tant que nous n'avons pas plus d'information.
Je me rendais compte que ma voix était devenue légèrement plus grave, plus sombre, qu'auparavant. Était-ce l’atmosphère particulière qui régnait en ces lieux, ou bien la pression de devoir m'exprimer publiquement sur un sujet aussi important... Je n'en savais rien, mais tentais de ne pas me laisser distraire par tout et n'importe quoi...

-Je suggère que au minimum deux d'entre nous partent au plus vite pour Igoumenitsa. Un premier Spectre pour parlementer officiellement avec les Phéniciens, et un second qui devra se mêler, incognito, à la population, tenter de déceler les faiblesses et les forces de notre ennemi, et, si possible, faire un peu de sabotage. Je laissais volontairement de coté mes idées d’assassinat. Nous étions des guerriers, non des assassins, et si nous avions conscience que la mort n'était qu'un passage, nous savions également que la vie était précieuse. Le Seigneur Souterrain ne cautionnait pas le meurtre.

-Cependant, je pense qu'il est important de leur laisser une chance de regagner leur pays. Il est important de toujours laisser à l'ennemi une possibilité de fuite, et de souhaiter qu'il la saisisse. Je crois fermement que les plus grandes victoires sont celles obtenues sans se battre, mais surtout, je sais d'expérience qu'un ennemi acculé devient bien plus dangereux. Il est surprenant de voir les ressources qu'un homme est capable de trouver en lui lorsque sa vie est réellement en jeu... Je laissait passer quelques secondes avant de continuer.

-Pour ce qui est de Thérios et Petros, lever une armée et organiser les défenses des bourgades risque en effet de prendre trop de temps. Cependant, il est de notre devoir d'avertir les habitants du danger qui les guettes, et de leur proposer de venir s'abriter ici, au Nekiomenteion. Cependant, si les villageois font le choix courageux de rester défendre leur terres et leurs biens, nous devront les aider à organiser leur défense. J'avais déjà beaucoup parlé, mais il me fallait continuer encore un peu...

-Concernant la Dryade... Il est également impératif de la protéger. Il s'agit peut-être d'un être magique, mais il existe des moyens très simples de les éliminer, pour peu que l'on soit renseigné. Ce n'est pas pour rien qu'il reste si peu de ces être merveilleux de nos jours.
De plus, nous ne savons pas ce que deviendrait la forêt de Thérios si la Nymphe venait à disparaître.


Je regardais tout à tour les Spectres présents dans la pièce: -
L’Étoile Terreste de la Robustesse, Yamreg de la Tortue, Diplomate du Seigneur Invisible.
Jules, ancien Diplomate, Gardien des Enfers et Protecteur du Nekyomenteion
Delmak l’Égyptienne, Grande Défenseure du Nekyomenteion.
Clochette, le... bariolé... dont je ne savais encore rien...
Et même s'il n'était plus là, l'air empestait encore des relents de sa présence avinée, Gotchi de l'Eridan, Étoile Terrestre de la Rupture.

-Il me semble que nous sommes suffisamment nombreux pour tout faire:
Parlementer avec les Phéniciens, s'infiltrer à Igoumenitsa pour les espionner, avertir les villageois concernés et protéger la Dryade.
Qu'en pensez vous?



Je crois que je venais d'épuiser mon stock de mots pour les six prochains mois. Je me sentais littéralement vidé.

Illidan
Légion Anabasis

Nombre de messages : 2551
Age : 25
Localisation : somewhere
Date d'inscription : 15/11/2005

Feuille de personnage
Niveau: 7

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par gotchi le Sam 11 Fév 2012 - 14:54



*** Just avant l'entrée du spectre Jules***

Gotchi était sur le point de sortir du palais avec sa "proie" lorsque l'oracle Nikiolas se mit en colère et ordonna aux gardes d'emmener le spectre au cachot. Les gardes tenaient fermement Gotchi lorsque celui-ci se mit à rire de tout son cœur. Les spectres l'entourant ne comprenaient pas sa réaction, lui qui venait d'offrir le plus honteux des spectacles, se mettait à rire des ordres de Nikiolas. Pourquoi aggraver la situation? L'alcool avait sans doute pris le dessus sur la raison, et d'un coup Gotchi se mit à parler :

"PFF..PFFFAHAHAHA...Et les autres vs avez entendu ce bonhomme, y sait pu parler! Il veut m'enfermer dans un CACHALOT hahaha. HEP monsieur en blouse blanche, c'veut rien dire ça!! HAHAHA!!"

Décidément Gotchi avait perdu la raison, il ne reconnaissait plus son oracle, il ne contrôlait plus ses émotions. En effet, d'un coup il commença à se débattre avec les gardes, la colère avait pris le dessus sur l'amusement! Il réussit à se libérer de l'étreinte des gardes et d'un ton plus grave s'addressa directement à Nikiolas :

"Hey Blouzzzzze blanche, tu vlais pro.pro.probablment dire CACHOT! Ha com ça tu veux m'enfermer dans un cachot, pour qui tu t'prends toi ho! Attention mon petit, j'ai des relations bien placées mwâ. C'est pas twâ qui va m'faire du mal! HAHAHA"

Soudainement, gotchi se mit à rire, il commença à courir dans la salle d'audience, sauta au-dessus de l'Arlequin toujours à terre, probablement amusé par cette scène. Puis d'une glissade, s'arrêta net devant la Guerrière Delmak... Il l'avait enfin remarqué

"Que vois-je? En vlà une jolie dmoiselle! Hep hep msieur blouze blanche! Vous savez que v's êtes malpoli! Quand une demoissellle entre dans une salle, on s'incline! Che'vais vous montrez mwâ!"

Gotchi salua alors Delmak comme il se devait, mais ce qui devait arriver, arriva. Il n'avait plus le contrôle de son corps et au moment de s'incliner, il tomba, se retrouvant les fesses en l'air, le visage à terre, ayant toutes les difficultés à se relever, ce dernier épuisé lâcha quelques mots:

"Woups, suis tombé! M'enfin, au moins, cte blouse blanche sait c'qu'il faut faire maintnant!... Bon Clochette, ou qu'il est??!! Gotchi tournoyait sur lui-même afin de trouver son joyeux compagnon, quand il l'aperçut enfin "Ha te vlà toi!!"

Gotchi allait chercher l'Arlequin pour enfin boire avec son compagnon, quand lorsqu'il arriva enfin à se relever, les gardes l'assomèrent et l'emmenèrent au cachot. Gotchi était K.O...


gotchi
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 2695
Age : 26
Date d'inscription : 26/06/2006

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par yamreg le Sam 11 Fév 2012 - 16:43

Alors que les gardes emmenaient le corps assomé de Gotchi, un dernier spectre entra dans la salle, Jules. Ce dernier avait également répondu à l'appel de l'oracle et le groupe de spectre comportait déjà un nombre plus important de guerriers. Illidan sortit de son silence et expliqua son point de vue. Ce dernier concordait avec les remarques faitent par clochette, comme le surnommait Gotchi, et par Yamreg. Le plan exposé par l'ancien membre de la légion léthée paraissait plus que cohérent, et il était temps de choisir qui envoyer.

Le diplomate s'avança pour prendre parole :

"Il me semble qu'Illidan ait bien résumé la situation. Voiçi ce que je propose!" Yamreg se tourna d'abord vers Illidan
"Il me semble que tu es le mieux placé pour le travail d'infiltration. Si mes souvenirs sont bon, la légion léthée était spécialisée dans ces missions."
Yamreg repris en direction de l'oracle :

"En ce qui concerne la diplomatie, je pense qu'il faut y aller là-bas à deux personnes, pour éviter un coup bas. J'occupe actuellement la fonction, il serait donc le mieux vu que je me rende au port, mais Jules connaît également bien l'art de la diplomatie. Delmak pourrait accompagner l'un de nous deux car elle semble connaître l'ennemi mieux que nous et ses informations pourraient nous être utile pour éviter une ambuscade ou autre. En ce qui concerne les deux villes, on pourrait envoyer Gotchi et clochette pour expliquer la situation. Il est vrai que ce bon vieux Gotchi est ivre, mais il connaît assez la guerre que pour aider les citoyens désireux de rester chez eux."

Il restait le cas de la dryade, Yamreg pensait qu'un être calme et posé devait aller à sa rencontre.

"Il reste donc à avertir la dryade. Il reste Jules ou moi-même pour parler avec elle, sans l'effrayer."

Le diplomate recula de quelques pas. Ce signe annonçant qu'il avait fini de dire ses propositions à l'assemblée. Il attendait donc de voir les réactions des autres spectres.

yamreg
Diplomate de Hadès
Diplomate de Hadès

Nombre de messages : 2630
Age : 26
Date d'inscription : 16/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 12

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par Arlequin le Dim 12 Fév 2012 - 14:07

Alors que l’Oracle écoutait uns à uns les intervenants, un nouveau spectre fit son entrée. Avant même qu’Arlequin ne l’identifie, ce dernier se trouvait cloué au sol. Ni une ni deux, il reconnut, et ce seulement par la forte odeur qu’il dégageait, le tout fidèle Alcoolique. Sacré personnage, pour sûr il savait soigner ses entrées ! Un tel acteur était un véritable diamant pour un metteur en scènes !
Le bouffon resta muet face aux propositions incessantes de son camarade. Rarement il avait été pris au dépourvu mais cette fois ci, il se retrouvé surprit. Rapidement, l’expression blême de son visage fut place à un fou rire intenable.


« Bwahahahahahaa ! Tu t’es vu ! Sacré barrique ! T’as plus d’abstinthe qu’d’sang dans l’corps, t’es du genre vaillant ! »

Mais la comédie ne pouvait pas durer éternellement. Alors que le Parieur fou se relevait, Gotchi fut saisit par les gardes sous les ordres de Nikiolas. Essayant de contenir son fou rire persistant, Arlequin tendit l’oreille. Le débat reprenait ses droits.
Une femme fit son entrée. Une nouvelle inconnue…. Cela importait peu aux yeux du Bouffon. Qui qu’elle fut, elle restait une femme, son avis serait assurément d’une pauvreté effrayante.
Les secondes passaient, le temps filait… La course contre ce dernier était bien mal entamée.

Lorsque tous eurent prit la parole, l’Arlequin s’avança vers l’Oracle. Sur le même ton fantasque qu’auparavant, il lança :


« Bien bien bien bien…. On est bien ! Hein? C’vrai quoi, à c’rythme, on est certains d’pouvoir s’la faire dorer en échangeant des plans tous plus cinglés les uns qu’les autres. Sauf qu’le Temps passe. Notre enn’mi, l’premier enn’mi, c’bien lui. Alors pourquoi qu’on reste ici à fantasmer sur c’qu’on pourrait faire au lieu d’le faire tout court ?
Oh CAP’TAINE ! Mon CAP’TAINE ! On vous a conseillé, maint’nant faut faire un choix, qu’y soit bon ou mauvais qu’importe. Mais n’laissons pas l’enn’mi pour nous.
Pour simplifier, v’là l’idée : envoyer l’coincé du fion en infiltration histoire d’glaner d’l’information pendant qu’un diplomate c’pointe au port pour taper la conversation. L’reste aura qu’à s’séparer en deux groupes : l’un pour prév’nir les gars d’Therios et Petros, l’autre pouvoir s’occuper d’la dryade. Pi vous Cap’taine, vous pourrez m’ner l’armée. »


Il soupira puis jeta un regard complice à ses Dés.

« Savez, mes p’tits chous et moi, on n’est pas des hommes d’terrain. Nous notre truc, c’est la réflexion. Alors si on peut éviter d’avoir à aller s’les g’ler sur l’champ d’bataille, pour sûr qu’on s’ra content ! Mais t’manière, vous comptiez pas envoyer les faiblards au front héhé ! »

Les yeux du Bouffon scintillèrent. Avait-il un plan ? Ou un mauvais pressentiment… Quoiqu’il en soit, il devait éviter d’être amené à Igoumenitsa pour le moment. La situation serait trop…délicate. Restait le problème des autres, ceux qui l’accompagneraient vers la forêt ou les deux Cités. Ils devraient rapidement être écartés pour permettre à l’Arlequin d’échafauder son plan. Le pari était risqué mais il en était de l’honneur du Sombre Monarque.
La simple idée de laisser un blasphème impuni écœurait le bariolé…

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par Lord nergal le Dim 12 Fév 2012 - 14:45

De retour au Nekio, un garde demanda à Lord nergal d'aller au palais.

Arrivé dans le palais, tout en jouant de la Lyre, il entra dans la salle d'audience. Beaucoup de spectres étaient déjà présent, quelques spectres connus de l'étoile du rongement mais également un spectre qu'il ne connaissait pas. Ce spectre ressemblait plus à un bouffon qu'à un spectre d'Hades. Gotchi ivre mort d'alcool se faisait emmené par les gardes.

Je m'avançai vers l'Oracle présent et m'agenouillai devant lui.


Majesté, que se passe-t-il ici ?



Dernière édition par Lord nergal le Dim 12 Fév 2012 - 18:31, édité 1 fois

Lord nergal
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 2290
Age : 31
Localisation : belgique, mons
Date d'inscription : 05/04/2006

Feuille de personnage
Niveau: 14

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par Nikiolas le Mar 14 Fév 2012 - 18:41

J'écoutais attentivement les propositions de chacun. Ils avaient de bonnes idées les bougres, peut-être qu'il était temps pour moi de passer la main étant donné que leurs cerveaux allaient plus vite que le mien dorénavant. Je faisais mine de réfléchir et pris la parole :

- Pour ma part, je n'aurais pas dit mieux. Donc voici les missions de chacun. Illidan, tu vas partir aux informations. Tu vas t'infiltrer dans la cité, laisse traîner tes yeux et tes oreilles un peu partout pour en apprendre plus sur eux. Côté sabotage, évite de détruire quoi que ce soit en ville, car nous devrons reconstruire après sinon. Par contre, tu peux faire en sorte que toute retraite leur soit coupé ...

Je réfléchissais un instant, me demandant quel diplomate irait tenter de parlementer aux les phéniciens puis je dis :

- Tu seras accompagné de Yamreg qui va tenté de parlementer avec ces chacals, mais également de Delmak qui fera office d'escorte. Ensuite, je voudrais que Jules et Arlequin prennent la route de Therios et de Petros. Je vous laisse vous partager la tâche, mais il serait bon que chacun de votre côté alliez les prévenir du danger qui approche leurs portes. Et enfin, Gotchi et Lord Nergal, vous aurez la lourde tâche de trouver la dryade dans la foret et de la mettre en lieu sûr ou de la défendre au péril de vos vies. Et pour finir, mon cher Eraste, tu vas rssembler tes hommes et les mettre en attente, à mi chemin entre ici et Igoumenitsa, afin d'être réactif en cas de besoin. Des questions ?

Nikiolas
MJ Divin de Hadès

Nombre de messages : 8222
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par Lord nergal le Mar 14 Fév 2012 - 21:01

L'oracle venait de donner ses directives et voilà que pour ma mission, je me retrouvai avec l'alcoolique du coin, Gotchi.

Toujours à genou , je répondi à l'oracle :

Très bien Majesté, je ferai tout pour mener à bien ma mission. Mais comment la reconnaitre ?

Ensuite je me relevai, toujours la lyre en main, et attendai la reaction des spectres présents...


Lord nergal
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 2290
Age : 31
Localisation : belgique, mons
Date d'inscription : 05/04/2006

Feuille de personnage
Niveau: 14

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par Nikiolas le Mar 14 Fév 2012 - 21:18

- Dès que tu verras un être avec un teint de chlorophylle, je pense que tu pourras dire que tu es face à elle. Je te conseille de partir chercher Gotchi et de te rendre immédiatement sur les lieux. Il te faudrait moins d'une journée pour rejoindre les lieux sans te presser, mais comme Gotchi est bien aviné je pense qu'une journée entière au bas mot serait déjà bien. Et maintenant va, et fais ton possible.

Nikiolas
MJ Divin de Hadès

Nombre de messages : 8222
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2007

Feuille de personnage
Niveau:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par Lord nergal le Mar 14 Fév 2012 - 21:23

Bien Majesté


Le spectre du rat quitta la salle en saluant les autres spectres. Ensuite, il partit chercher Gotchi, en espérant qu'il puisse se mettre en route...



Arrow Epire Arrow Forêt de Therios Arrow [quete] debarquement phénicien

Lord nergal
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 2290
Age : 31
Localisation : belgique, mons
Date d'inscription : 05/04/2006

Feuille de personnage
Niveau: 14

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par Arlequin le Mar 14 Fév 2012 - 23:02

Finalement, l’Oracle donna ses ordres. En entendant la répartition, l’Arlequin ne put masquer une grimace. Il jeta un regard médusé vers ce fameux Jules, son soi-disant compagnon de route jusqu’aux deux bourgs menacés. Il ne vit en lui qu’une brebis sans esprit, sans tact ni imagination. Rien de plus qu’un suiveur, incapable de la moindre initiative digne d’être encensé. Un manque cruel de créativité. Le Jugement était dur. Il était avant tout subjectif. Peut-être le Bouffon serait-il surpris comme il l’avait été avec Gotchi. Rien n’était pourtant moins sûr…
Sans le cœur chargé et la voix morose que le Parieur Fou acquiesça aux ordres de Nikiolas.


« Bien m’sieur l’Oracle, on s’occup’ra d’ces deux pat’lins. Sur l’coup, on n’peut pas vous en vouloir d’nous avoir laissé peinard, loin du sang et d’la castagne. M’est c’pendant avis qu’l’ivrogne aurait été d’meilleure compagnie ! Au moins avec lui j’peux parier sur combien d’tonneaux y peux vider en une nuit ! Ah ah ! »

Légèrement dépité, le Bouffon posa à nouveau ses yeux sur Jules. Puis, dans un geste gracieux, fit rouler ses Dés dans son petit gobelet.

« Tic tac tic tac…Qu’faire qu’faire… Dictez-moi la suite mes p’tits chous… » lâcha-t-il à mi-voix.

Les dés roulèrent sur le sol pour finalement terminer leur course aux pieds de l’Arlequin. Ce dernier haussa les sourcils d’un air surpris, s’accroupit pour s’approcher des deux cubes immaculés et laissa échapper un petit rire saccadé. L’idée naissait.
Finalement, cette pièce ci gardait de son piquant dans l’hiver mordant.
D’un vif coup de main, le Parieur ramassa ses Dés. Il eut une brève pensée pour le seul, hors Eraste, qu’il estimait réellement. Nul doute qu’il sortirait bien rapidement de sa geôle de dégrisement.


« Eh ben chers collègues ! Oracle ! Capt’aine ! Y sembl’rait qu’on doive s’séparer ! , scanda le Bouffon, Nul doute qu’on s’reverra d’ci peu hein ! Quand à toi ma petite douceur du jour…, il se tourna vers Jules,… On s’retrouve sur la place centrale du Nekyomanteion, on a deux trois bricoles à faire avant d’partir en vadrouille. Soit chaude ma douce, y’en aura ben b’soin ! »

L’Arlequin effectua une courte révérence en direction de l’Oracle puis d’Eraste avant de quitter le Palais. Il n’y avait plus de temps à perdre.

**A proximité du palais**

A peine eut-il descendu les escaliers qu’il partit en quête d’un de ces clochards aux allures de vieillards. Arlequin se plaisait à les fréquenter, eux qui se mêlaient avec une habileté étonnante au décor. De plus, le Fou s’était rendu compte qu’ils s’avéraient bien souvent être une source précieuse d’information.
C’est alors qu’il détecta une silhouette décharnée adossée à un muret. Le Bouffon s’approcha puis chuchota :


« Hey collègue, tu veux transformer l’vide en plein ? Y’a pas d’traqu’nard, qu’du vrai d’vrai. S’agit juste d’faire un p’tit pari, c’lui d’Nous faire confiance… »

L’homme était somnolent, à peine conscient. Le froid faisait rage. Seul signe de vie de sa part : sa main nue qui tenait fermement une bouteille de piètre facture.

« Oh oui, pour sûr qu’t’en a envie… T’vas pas t’nir la nuit sans d’quoi oublier c’vent là… Sa Majesté est sur l’point d’te cueillir pas vrai ? Oh bien sûr, on pourrait s’s’couer l’esprit autour d’tout ça, la Vie, la Mort, la Comédie, l’Destin… mais on n’a pas l’temps, ni toi, ni Nous… Alors écoute Nous bien…»

Les yeux du vieillard s’ouvrirent à moitié. Il semblait attentif, piqué de curiosité.

« … D’ici què’ques minutes, y’a un grand type au ch’veux d’paille qui va sortir du Palais. Tu pourras pas l’louper, y s’ra sûr’ment accompagné d’un autre gars, genre propre sur lui. Si t’es pas sûr, r’niffle le un coup, y sent l’absinthe à trois bornes. Bah à c’moment-là, t’iras filer ta bouteille vide au blondinet. Bouteille dans laquelle t’auras glissé le p’tit mot que j’vais t’filer. Une fois qu’il l’aura lu, y t’fil’ra un coin où finir ta vie d’mortel rond comme une queue d’pelle. C’t’à prendre ou à laisser. C’pas comme si t’avais encore toute ta vie pour y penser hin hin.»

Sans noter la réaction du pauvre homme, le Bouffon tira de son costume un bout de parchemin rapiécé. Il y griffonna quelques mots puis le plia. D’un geste lent, doux, il vint le glisser entre les mains tremblantes du clochard. Avant de le quitter, il laissa échapper quelques mots :

« … T’peux pas être maitre d’ton destin, mais t’reste maitre d’ta fin. L’Art et la manière, y’a parfois qu’ça qui compte. »

Sans se retourner, l’Arlequin prit la direction de la place.

Arlequin
Spectre supérieur
Spectre supérieur

Nombre de messages : 1531
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par Illidan le Mar 14 Fév 2012 - 23:29


Il en était ainsi, je devais partir pour le port de Igoumenitsa, la cité des Thesprotes. L'idée de me fondre comme une ombre dans la nuit m'excitait au plus haut point. Je tentais de ne rien en laisser paraître.

J'avais laissé s'exprimer et s’éclipser l'Étoile du Rongement et le Spectre Clochette (l'Oracle ne l'avait il pas nommé différemment, il y quelques instants? Probablement un titre qui m'échappait...), avant de prendre la parole à mon tour:
-Seigneur Nikiolas, il en sera comme vous l'avez ordonné.
Je me tournais vers la Tortue et l’Égyptienne:
-Bien, je n'en ai personnellement pas pour longtemps avant d'être prêt. Si nous devons faire route ensemble, je propose que nous nous retrouvions aux portes du Nekyomenteion dans l'heure, pour partir aussitôt.

Définitivement, j'aimais bien la tonalité plus grave qu'avait prise ma voix. Tout ce que je disais me semblais avoir de l'importance...

Illidan
Légion Anabasis

Nombre de messages : 2551
Age : 25
Localisation : somewhere
Date d'inscription : 15/11/2005

Feuille de personnage
Niveau: 7

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par yamreg le Mer 15 Fév 2012 - 8:27

Les ordres étaient donc donnés. Le diplomate avait la mission de parlementer avec l'ennemi. Mais il devait d'abord faire route avec deux compagnons. Illidan se tourna vers l'ancien de l'achéron et Delmak :

-Bien, je n'en ai personnellement pas pour longtemps avant d'être prêt. Si nous devons faire route ensemble, je propose que nous nous retrouvions aux portes du Nekyomenteion dans l'heure, pour partir aussitôt.

"D'accord. Je n'ai rien à prendre d'important avec moi, je pars déjà aux portes. Notre voyage est long, il faut donc ne pas trop traîner à partir."

Puis le spectre de la tortue se tourna vers son oracle :

"Oracle, notre devoir sera fait."
C'est ainsi que Yamreg quitta la pièce entamant un voyage qu'il espérait sans trop de désastre

yamreg
Diplomate de Hadès
Diplomate de Hadès

Nombre de messages : 2630
Age : 26
Date d'inscription : 16/05/2006

Feuille de personnage
Niveau: 12

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par jules le Mer 15 Fév 2012 - 15:43

Depuis mon entré au Palais, chacun des spectres donna son avis, enfin presque. A croire que s’était eux qui décidaient en ces lieux …
Mais après quelques minutes d’écoute, l’Oracle Nikiolas avait pris une décision, et je fus soulagé d’entendre que le rôle de diplomate était attribué à Yamreg et non à moi. En effet depuis que j’avais quitté ce poste, je me sentais moins prisonnier de mes sentiments.
Mais tout le monde ne fut pas enthousiaste d’entendre les ordres. Lorsque l’Arlequin su que je serai son partenaire pour cette mission, son regard changea. Peut être pensait il m’intimider en me dévisageant, mais non, cela me laissai indifférent.
Par contre, ce qui me laissa moins indifférent, c’est lorsqu’il se mit à parler à ces dés comme à une personne se trouvant devant lui : normalement.


* Mais avec qui Nikiolas m’a-t-il mis !? Quel drôle de type.* pensai-je

[…]

L’Arlequin se retirant de la salle après avoir donné ses directive, je me tournai à mon tour vers la sorti.

- Compris ! fis-je à L’Oracle en sortant du palais avec un minimum de respect.

Hors du temple et voyant mon compagnon parler avec quelqu’un d’autre, j’allai au point de rendez vous fixé.

* Franchement ! Il se moque de moi là, non ? Notre mission et primordiale et lui est en train de parler … *

jules
Etoile terrestre
Etoile terrestre

Nombre de messages : 3183
Age : 22
Localisation : là ou le vent m'emportera
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Niveau: 6

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repos troublé

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum