Salle de repos et des messages.

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Salle de repos et des messages.

Message par krateros le Sam 28 Jan 2006 - 12:24

Cette salle se situe juste apres l'entrée de la grotte, vers le nord.
Elle est traversée par le fleuve Eridan au centre, coupant la salle en deux parties. La partie de droite est constituée de fauteuils, canapés, et de tapis, pour que les spectres puissent venir se reposer.

La partie de gauche est composée uniquement de quelques tapis et coussins, ainsi qu'une grande table en mabre blanc. Il y a également, sur la table, plusieurs encriers et plumes, ainsi que des feuilles de papier. De gravé sur la table, il y a: Si vous avez une information urgente a faire passer, notez la sur une feuille et exibez la sur le mur. En effet, sur le mur, il y a un large tableau blanc ou l'on peut accrocher des feuilles grace a quelques pics fins plantés dans celui-ci.

krateros
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par l'olath le Mar 7 Fév 2006 - 20:30

Sous les conseils de Godaime, l'Olath pénétra dans cette vaste salle de repos. Après une rapide reconnaissance des lieux, il décida d'aller se placer dans Le coin droit. Installé dans une siège relativement confortable, il s'engageait dans un sommeil profond.

[/i]

l'olath
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par krateros le Mar 7 Fév 2006 - 22:09

J'avais quelque peut suivi la discussion entre godaime et le nouveau venu se fesant appelé le fou d'hades. Il était entré dans la salle de repos, et s'était assoupi, probablement suite a un dur combat.

Je laissais passer trois heures, que je consacra a la méditation dans la partie de la salle de réunion qui m'étais consacré et jallais dans la piece voisine.

Le parfum de l'air était doux, et le lieu si confortable.
Le spectre l'olath était la, il somnolait encore.


"-Il est temps de te lever, spectre!"

l'olath sursota, et se releva. C'était bien lui, mon vieu compère du styx!

"-Il y a bien longtemps que l'on ne s'est pas vu mon ami. Aller viens, suis moi dans la piece voisine, nous allons discuter de tes nouvelles fonctions au sein de la légion.
Mais avant..."

je m'assis sur un canapé, non loin de mon compagnon, un sourire aux levres.
"-Raconte moi plutot ce qui s'est vraiment passé au styx depuis mon départ, et ce qu'il en advint dorénavant, je suis très curieu de savoir...et toi, comment vas tu?"

krateros
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par l'olath le Mer 8 Fév 2006 - 8:02

Olath regardait krateros, spectre ayant appartenu au groupe styx dont lui même était membre jadis.

-Et bien, notre ancien groupe commun n'a pas eu beaucoup d'actions aussi bien avant qu'après ton départ. Je devrais peut-être dire "n'a jamais eu" mais bon, cela est désormais passé. Rien ne sert se venir parler de ceci.
Je vais très bien. Comme tu peux le voir, je me suis entrainé depuis que tu as quitté Styx. J'ai certe peu combattu mais je désire offrir plus grande gloire à Hadès que quelques misérables victoires.

Olath espérait à cet instant que son nouveau groupe ne serait pas comme Styx.

-Alors, parles moi de mes nouvelles fonctions cher krateros

l'olath
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par krateros le Jeu 9 Fév 2006 - 18:08

Krateros avait religieusement écouté l'olath.

"- Et bien j'ai eu l'immense honneur de devenir le responsable de la légion Eridan, la dernière légion a avoir été crée pour le moment, suite a ...

Je m'arretais la, car je ressentais un cosmos étrangé a la porte de la grotte, et je ne voulais pas laisser godaime seul.

"- Je te raconterais l'histoire de la création de la légion plus tard si tu le veux bien, on me demande a l'entrée de la grotte. Je t'en pris, passe dans la piece suivante, c'est la salle de réunion du groupe, installe toi a droite et attend moi quelques instants.

Sur ce, je fis un sourire a mon compagnon, qui se leva en meme temps que moi, et lui indiqua la direction a prendre, tout simplement en suivant le fleuve.

Puis je me dirigeais vivement vers l'entrée de la grotte...


Arrow entrée de la grotte

krateros
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par krateros le Jeu 16 Mar 2006 - 23:19

Arrow Mont olympe quête de perséphonne puis Parthénon.


La grotte était vide depuis longtemps, je crois même que depuis notre mission au mont olympe pour aller chercher Persephonne et combattre ces nymphes personne n'était revennu ici.

Calme et silencieux, juste le frottement des vaguelettes de l'Eridan sur la paroi de son lit rocailleu.

Je ne voulais pas penser a ces longs jours depuis lesquels j'avais quitté mes frères. Quitté a cause de cette défaite humiliante face a cette nymphe. A jamais je serais taché par cette faute. J'ai failli, j'étais un faible.

Je ne voulais pas y penser, et ne surtout pas penser a ce que j'avais fait après... Quelle horreur!
Ce défi au code d'honneur, ce sang trop pale et transparent sur mes mains... et son visage!

A jamais je me souviendrais de son visage.
Mais je n'étais plus moi, je n'étais pas responsable de cet acte, je, j'étais plein de rage, de haine, de souffrance!

Je m'asseyais alors sur un sofa ou étaient jonchés pleins de cousins brodés d'or.

Je suis justement responsable, et pas que de moi même.
Ce sang que j'ai sur les mains, c'est le sang de la faute de légion.
Je suis responsable de cet échec, de mon échec, de l'échec de ceux qui ont faillis.
J'assume les conséquences. J'ai perdu en honneur et la souffrance de cet athénien, sa souffrance, est ma rédemption.

J'ai payé, je peux maintenant dormir tranquille, les ombres d'Hadès ne me chatieront pas, du moins pas ce soir.

krateros
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par Mugen le Ven 17 Mar 2006 - 10:41

Non loin de la grotte D’Eridan, l’ombre d’un guerrier avançait lentement, le pas lourd et fragile, Mugen avançait avec quelques difficultés vers la grotte. Son armure était endommagée, ses épaulettes étaient brisées sur les extrémités, quelques impacts sur le torse et dans le dos démontraient qu’il sortait d’un combat. Mugen la tête baisser se tenais le flanc gauche, il tentait de boucher une plaie avec sa main. Le spectre semblait avoir subit des coups violent.
Cela faisait un moment que personne ne l’avait vu, à la suite du combat contre la nymphe Chloé, Mugen avait préféré se retirer, cette défaite le hantait, il lui fallait partir quelques temps afin de méditer comme il en avait si souvent l’habitude et ainsi retrouver la paix avec lui-même. Mais ce spectre, était un redoutable guerrier qui avait jadis combattu dans la grotte Eridan. à mainte reprise il avait prouvé son dévouement, sa loyauté et par cette défaite, pensais avoir faillit à son devoir…Sa rage était telle, sa honte si grande, qu’il avait cherchait un moyen de se faire pardonner de tous mais surtout de son Dieu Hadès. C’est pourquoi il était parti vers le Mont Olympe, seul, à l’affût d’un quelconque ennemie qui oserait l’affronter. Son passer avait refait surface, Zeus redevenait sa cible première et il savait qu’en achevant quelques anges, la raison lui reviendrait. Mais après deux semaines de combats intenses, la garde de Zeus usa toutes ses forces et il dut rentrer vers les siens…
Il entra dans la grotte, mais eut un moment d’hésitation, il n’était pas seul. Un cosmos familier pouvait se faire ressentir non loin. Bien qu’il soit d’un fort caractère et d’un courage incontestable, Mugen appréhendait le moment ou il regarderait droit dans les yeux ses frères. Il descendit les marches et alla droit vers la salle de repos, ainsi il achèverait son repos en toute sécurité et pourrait se régénérer. Mugen posa la main sur le blason de L’Eridan qui ornait la porte, baissa de nouveau le visage et la poussa. Sur sa droite se trouvait Krateros, lui aussi accabler par sa défaite, son visage ne laisser paraître aucune expression, calme, les yeux fermés, les mains croisés sur son grand fauteuil. Mugen alla lentement se placer devant lui, posa le genoux droit à terre, s’inclinât, laissant échapper un crispe ment dut a la souffrance de sa plait et d’une voix mélancolique dit à son chef :


- Pardonne-moi d’avoir faillit à ma mission, j’ai souhaitez subir un châtiment qu’il n’aurait d’égal comparer à la situation dans laquelle j’ai laissé mes frères…je n’ai pas été assez fort et te voyant assis la, mon cœur me dit qu’un drame c’est produit dans cette mission. Je suis prêt à subir les conséquences de mon acte et j’espère que mes frères se souviendront de moi comme un dévoué et non pas comme un lâche…

Mugen avait le poing droit en appui contre le sol pour le tenir en équilibre. Il avait tellement de mal a prononcé ces mots, qu’avec la rage son point s’enfonçait dans le sol faisant ainsi craqueler son armure. Son sang coulait d’entre les doigts, son corps tremblait, il semblait atténué…

Mugen
Spectre inférieur
Spectre inférieur

Nombre de messages : 998
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/11/2005

Feuille de personnage
Niveau: 5

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par Alucard le Ven 17 Mar 2006 - 19:27

Arrow Nekyomanteion, Palais des Oracles, Retour aux Enfers

L'air épuisé, mais satisfait, Alucard apparait dans la grotte...Il ne prononce que quelques mots a l'adresse de Karteros, un sourire s'affichant sur son visage ensanglanté :

"T'es enfin de retour toi..."

Extenué, il s'éffondre a terre...Quel combattant fut cet ange...Ménélas...A jamais ton nom restera gravé dans la mémoire du Prince...


Dernière édition par le Mer 5 Avr 2006 - 10:59, édité 2 fois

Alucard
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par krateros le Ven 17 Mar 2006 - 21:22

Mugen était arrivé peu de temps apres ma venue, puis le Kaal également. Comme si nous avions été poussés par le destin a ce moment precis, dans cet endroit.


"- Mugen, brave de l'Eridan, je prend sur moi toute responsabilité quand au manque de vaillance de la légion dans la mission que nous a confié notre majesté. Laisse ta rage et ta honte de coté, car j'ai deja subi le déshonneur qui devait s'abattre sur nous, et pour vous tous."

Je m'approchais de lui en l'aidant a se relever.

"- Enlève cette armure et va te purifier dans l'Eridan mon frère. Le temps du repos est venu, attendons les autres, ils répondront aussi a l'appel du destin."

Et j'adressais un sourire a mon ami le général Alucard en guise d'acqiessement complice a sa remarque, avant que le poids du silence ne s'abatte sur la pièce.

krateros
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par Alucard le Ven 17 Mar 2006 - 22:50

L'agréable son de la rivière de sang qui coulait perpetuellement résonnait dans la grotte telle une sérénade agréable. Les rochers melées aux cristaux laissaient se refleter le peu de lumière présente dans la salle. L'esprit clair, heureux de revoir le Capitaine de la Legion, Alucard se releva, laissant s'échapper quelques filets de sang qui se degageait encore de ses plaies...
Le pas hésitant, il s'approcha de la silouhette massive qu'étais celle de Karteros.


"Skrii est encore la bas...Décidement, les jeunes recrues ont fait fort..."

Avant de s'assoir aux côtés de son frère, il détacha les lanières de cuir encore peu endommagées, laissant apparaitre une partie de son buste envahi par les émathomes et autres coupures.
L'Athéniens repensait encore a la defaite et la honte subi fac a la nymphe...Mais il ne devait plus montrer de faiblesse..Il était là pour encourager et motiver les troupes. Approchant du fleuve qui passait a quelques mètres de là, Alucard s'agenouilla sur l'une de ses rives..Plongeant sa main dans le liquide pourpre, il murmura :


"Que le sang de ceux qui comme nous ont agis pour Hadès recouvre nos plaie !"

Lorsqu'il retira sa main du fleuve, cette dernière semblaient étincelante, recouverte d'un onguents qui perlait a petites gouttes sur le sol. Posant sa main sur le front de Mugen, il lança sèchement :

"Ainsi les spectres defenseur du Passé rencontrent ceux du présent...Les générations sont ainsi confondu pour l'éternité...Sens la puissance te traverser Mugen...Sens la force de tes frères d'antan s'inserer dans tes veines..."

Levant son regard vers Krateros, le général vint enfin vers lui...Leurs regards étaient complices...Ils devaient tous reprendre confiance en eux et éffacer la honte de cet échec. Plantant ses canines dans son avant bras endoloris, le kaal avança son membre à l'adresse du capitaine :

"Que notre sang se mélange une nouvelle fois...Que nos forces et nos espoirs se mélangent pour ne former qu'un..."

Quelques gouttes de sang coulèrent alors sur le front et les cuisses du Spectre Krateros...

Alucard
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par godaime le Sam 18 Mar 2006 - 12:19

J’avais décidé de rentrer à notre refuse à la suite de ma défaite, je voulais retrouver mes amis de la légion qui devait m’attendre. je me trouvais à l’entrée de la grotte et je ressentais déjà la présence de spectre je continuais d’avancer dans le couloir qui me mène à la salle de repos et je vis Krateros Mugen et Alucard. D’un signe de la main je les saluais et leurs adressait c’est quelques mots:

-me revoilà parmi vous mes amis. Je n’ai pu sortir vainqueur de mon dernier adversaire, cette dernière nymphe a été plus forte que moi. J’ai pu en exterminer trois mais la quatrième nymphe a eu raison de moi.

Je ressentais en moi une sorte de honte parce que j’avais failli à la mission que notre majesté nous avait donné. On a pu ramener Perséphone et notre seigneur a du se déplacer lui-même. Je l’avais ressenti sur mon dernier combat que j’étais entrain de mener. Un puissant cosmos avait fait son apparition et avait fait trembler la terre. J’enlevais mon armure de cuir qui se faisait lourde et je me mis en direction d’un endroit où je pouvais me reposer. J’attendrais que quelqu’un vienne me parler car là je n’avais pas le moral d’engager la discussion avec une personne car je ne serais quoi lui dire, donc j’attendrais que mes frères viennent me tirer de cette solitude.

godaime
Ordre infernal du Styx

Nombre de messages : 8297
Age : 30
Date d'inscription : 27/10/2005

Feuille de personnage
Niveau: 8

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par krateros le Sam 18 Mar 2006 - 14:04

Je nous sentais enore plus unis qu'auparavant !
L'acte d'Alucard en était la preuve.
Je baissais respectueusement ma tête en signe d'acceptation.

Godaime lui aussi était arrivé, il avait l'air las.

Le silence se fesait, et il fallait maintenant que j'explique a mes freres ce que je voulais faire, même si les autres spectres de l'Eridan étaient encore absents. Mon désir fut plus fort ...


"- Mes frères, mes amis, je me levai et me mis au centre de la piece, pres du fleuve, cet échec nous a renforcé, et nous rend plus fort que jamais. Vous savez tous que je parle de notre combat contre les nymphes.
C'est une tache sur le blason de l'Eridan, et je veux l'effacer au plus vite.
Pour cela j'ai, ..."


Je m'arretais quelques instants, et tous se demanderent ce qu'il se passait, l'air surpris. Puis inquiet, devant mon silence...

"- J'ai commis un acte indigne d'un spectre, pour qu'un secret me soit révélé. Je vais vous conter mon histoire, apres mon départ du mont olympe:


J'avais perdu mon combat O combien difficil contre mon adversaire, sur lequel je n'épiloguerais pas. Je partis donc au pied du mont Olympe, pour ensuite me diriger vers notre Grotte. Et c'est au pied de la montagne, l'air abatu, sans armure et avec mes vêtements en lambeaux qu'un vieillard s'aprocha de moi. Il me tint ces paroles : "
Vaillant Krateros, approche. Que cette méfiance te quitte, tu n'as rien a craindre de moi. Je suis le sage Philoctète, je suis la pour toi. ". Vous comprendrez aisément ma stupéfaction! je lui demandais ce qu'il me voulait. Il me répondit : " - Je suis la pour toi. Ne bouge pas, et écoute Philoctète! Philoctète le sage a un secret pour toi et toi seul. Tu as envie de connaitre ce secrat mon garcon? ". Bien évidement j'acquiessais. "- Je le savais! Philoctète sait tout! héhé... Maintenant écoute: ramène moi du sang, il me faut du sang d'un guerrier d'athéna, un guerrier plus faible que toi, tu n'auras aucun mal a le vaincre... " Je lui répondis que c'était contraire a mon code d'honneur. "- Si tu veux ce secret, Krateros, il va falloir me rapporter du sang de ce guerrier, et seul toi peut le faire! " Je restais silencieu. "Il s'appel lord_of_dragons. Je t'attend ici. Maintenant part, et a tres bientot, fais vite... ". Et j'ai accepté. Je suis allé voir ce guerrier, je suis allé jusqu'au parthénon, et je l'ai mis a terre. Je lui ai pris de son sang, mais c'était deja trop tard, le chatiment est tombé sur moi, et mon honneur est a jamais bafouée...


Mon auditoire avait l'air captivé par mon récit, et a ce moment précis, il se demandaient surement tous quel était ce secret que j'avais payé si cher...

krateros
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par Alucard le Sam 18 Mar 2006 - 14:56

Après avoir analysé les propos de Karteros, Alucard ajouta d'un air presque impatient :

"Continue, qu'as tu donc prévu ? Quel est le secret que ce vieux fou t'a donné? Tout les secrets m'intérréssent..."

Il ajouta pour lui même.

*Surtout ceux qui concernent les Dieux...*

Alucard
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par krateros le Sam 18 Mar 2006 - 16:30

Je répondis a Alucard, lentement:

"- Il m'a donné ceci en échange de la fiole de sang."

Je sortis de ma chemise un vieu parchemin, le déplia et le montra aux spectres de l'Eridan présents dans la salle.



Un pacte. Le pacte d'une vie, une vie scéllée a jamais. Tel était le destin de Philoctète et de son frère Néoptolème.
Mais ce parchemin n'était qu'un clée...
Le plus intriguant se révèlerent être les paroles du sage apres que j'eu lu, tout comme mes compagnons, ce parchemin.

krateros
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par Alucard le Dim 19 Mar 2006 - 20:36

L'air penseur, le général demeura plusieurs minutes silencieux, prenant dans les mains, avec delicatesse, le précieux parchemin...Il fini par ajouter :

"Ces deux hommes devaient être, soit forcé par quelque chose, soit fou pour se lier de cette manière l'un a l'autre...C'est tout ce dont tu possède?"

Il poursuivit à voix basse :

"Où veux-tu en venir?"

Alucard
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par krateros le Dim 26 Mar 2006 - 18:27

Un frisson parcouru mon échine.
Ma gorge était sèche, et j'allai avoir du mal a raconter à mes compagnons présents dans la salle, Alucard, Godaime et Mugen.


"- Nos autres frères de l'Eridan ne sont pas la. Mais ce n'est pas grave, car ces paroles traverseront bientôt tout le Nekyomanteion!"

L'intonation de ma voix avait changé, et de mon air calme et serein habituel, je passais à un air exalté.

"- Philoctète le prophète m'a révélé la vérité. Par le pacte de Joab, il a hérité du trésor de son roi. Et depuis la mort de son frère Néoptolème, dans un tragique accident, il en a la seule jouissance, et il peu dorénavant l’utiliser a sa guise. Il voit. Il voit le mensonge et la fourberie, grâce au caléidoscope de Joab. C’est son châtiment et la preuve de sa dévotion.
Et il m’a révélé un terrible secret.
Nous avons été trompés ! »


Tous parurent surpris, et les rares encore assis se levèrent. L’envie de savoir se lisait sur leurs visages. C’était comme un vice qu’il fallait qu’on leur révèle.

« - Les oracles au service d’Hadès sont des usurpateurs. Ils ne sont pas la voie de notre majesté Hadès. Je l’ai vu dans le caléidoscope. Je l’ai vu dans mes songes. Je l’ai vu dans leurs âmes. »

Le choc de mes paroles fut terrible. Personne dans l’assemblée ne s’attendait a cela, et je savais déjà que nombre de spectres ne me croiraient ou me prendraient pour un fou. Mais il fallait que cela cesse. Il fallait rétablir la vérité. Philoctète me l’a dit.

krateros
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par Alucard le Dim 26 Mar 2006 - 21:03

La silouhette du général n'avait pas bougé, ni même tremblé, seul un sourire se dessinait discretement sur ses lèvres... Sa voix était déterminé, dénudé de toute douceur :

"Krateros, conduit moi a cet objet, conduis moi a ce prophète. De tels secrets n'auraient du être révelé a des êtres de votre trempe, cet ancien a commis une grave erreure..."

Son ton devint murmure, visualisant le fleuve Eridan :

"L'histoire va t'elle se repeter ? Les hommes recommenceront-ils ce que leurs prédéceseurs on tenté ? Douce Clio, je doùte désormais que les révélations que tu m'as confiés soient réellement protégés..."

Il empoigna le Capitaine de la Legion Eridan par le bras, et le souleva de force.

"Capitaine, Ami, conduis-moi...Je t'en supplie."

[HRP]Pardonne moi si sa n'est asp en accord avec ton Rp du général que je n'ai pas lu face au bug du forum. en tout cas, je propose que nous poursuivons par une quete libre.Je t'en parle avec l'éridan sur msn.[/HRP]

Alucard
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par Skrii le Lun 27 Mar 2006 - 11:03

Quête de Perséphone, Partie II :Arrow:

[FLASHBACK]

J'ouvrais les yeux loin des affrontements, ne sachant qui m'en avait éloigné. Le corps meurtri, obligé de ramper, j'avançais vers la grotte Eridan afin de rejoindre mes frères… Les irrégularités de la roche m'entaillaient le flanc et les jambes mais je me décidais tout de même à continuer.
Arrivé près d'une paroi rocheuse, j'y prenais appui afin de m'asseoir quelques instants. Mes quintes de toux envoyaient à terres des petites taches de sang.

* Il va bien falloir que ça s'arête, je n'ai pas 100L de sang dans le corps *

Je devais avant tout retrouver l'usage de mon bras. Assis dos à la roche, je me penchais en avant puis m'élançais vers l'arrière. Mon épaule droite rencontra violement la roche et vint reprendre sa position initiale. La douleur était amplement supportable face à ma frustration d'avoir guidé les nymphes jusqu'au Nekyomantéion. Je calais ensuite des pierres entre mes genoux et prenant une grande inspiration, frappait violement mon articulation invalide. Elle repris sa place dans un craquement sinistre alors que sombrais de nouveau dans les ténèbres.


[FIN DU FLASHBACK]

Je me réveillais adossé à la roche, non loin de l'entrée de la grotte Eridan. Le sang avait séché sur mon visage et je me déplaçais péniblement mais au moins je ne me présenterais pas à mes frères en rampant.
Arrivé en haut de l'escalier j'entendais la voix grave de Krateros.


« - Les oracles au service d’Hadès sont des usurpateurs. Ils ne sont pas la voie de notre majesté Hadès. Je l’ai vu dans le caléidoscope. Je l’ai vu dans mes songes. Je l’ai vu dans leurs âmes. »

* Mais quelle découverte à bien pu faire notre capitaine pour évoquer un tel blasphème avec autant de confiance? *

Bien décider à en savoir davantage, je descendais les escaliers en boitant et entrais discrètement dans la grotte pour voir le général Alucard se saisir de Krateros.


"Capitaine, Ami, conduis-moi...Je t'en supplie."

Je ne savais trop quoi penser. Godaime et Mugen étaient eux aussi présents et semblaient tout autant perplexes. Oubliant mon pitoyable état, je m'avançais vers les deux hommes afin de les mettre en garde.

- Krateros, je te connais assez pour savoir que les accusations que tu portes ne sont pas sans fondement. Cependant ces paroles pourraient sonner aux oreilles de beaucoup comme celles d'un hérétique. Prends garde mon ami, si ces paroles venaient aux oreilles des oracles, ils pourraient engager des représailles, et nous ne somme pas de taille à faire face à tous les spectres fidèles à leur vision…

Craignant que les oracles aient la vision de ce qui se tramait ici, je pris un siège et portais un regard inquiet sur mes frères ici présents tout en frottant la blessure que mon dernier adversaire m'avait infligé à l'oreille.

Skrii
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par Alucard le Lun 27 Mar 2006 - 13:57

Skrii venait d'apparaitre, laissant filer sa sage voix entre les rocs paurreux de la grotte. Jetant un regardélé a un semblant d'inquietude, l'Athénien lui réppliqua :

"Etonante sagesse dont tu fais preuve ici...Mais tu ne semble aps considerer l'ensemble du problème..."

*Ce qui est normal vu l'étendu limité de tes connaissance*, continua pour lui même le Général.

Il relacha la pression éxercé sur l'épaule de Krateros, décidant de lever le voile sur ce qui allait désormais barrer la route a la legion...Sa voix était puissante et assuré, couvrant sans problème la délicate mélodie des eaux sanglantes de l'Eridan.


"Chaque humain a ses faiblesses, mais a aussi des pouvoirs. Généralement, même chez les humains les plus vertueux, le pouvoir amène de profonds vices...Corrompu par le désir de gouverner a la place d'un autre...Ce point de vue là pourrait être appliqué a nos Oracles, mais pour le moment, j'en doûte, voilà en partie pourquoi je voulais rencontrer celui t'ayant annoncé ce blasphelme."

Il s'intérrompit, comme si il ne disposait pas de la liberté de parole dont il aurait aimé jouir. Sans une paroles, il allant tremper ses mains de le liquide pourpre qui defilait dans le Fleuve, puis, lentement et avec précotion, il en impreigna les murs de la salle. Elevant faiblement son cosmos et se coupant a l'aide d'une dague posé sur la table une de ses veines, il melangea "l'eau" du fleuve avec une partie de son être. Une fois la mixture repartie sur els différentes parois, il s'expliqua :

"Nous devrions être tranquille pour quelques temps...Aussi faible cette protection reste, elle nous garantira une liberté de parole. En effet, seuls ceux ayant mélangé leurs sang avec celui du fleuve pourront entendre ce qui s'échapera de cette salle."

Prenant une profonde inspiration, il poursuivit :

"Sache Krateros, que je serais toujorus a tes côtés si le besoin est. De ce fait, je tiens a te prévenir que nous marchons sur un terrain miné qu'est celui de ontredire le pouvoir incontesté des Oracles. Je ne peux vous raconter a tous la vérité sur le monde dans lequel nous vivons, n'étant moi-même pas sure des thèses que je pourrais énoncer.
Mais passons mes propres hypothèses et recentrons nous sur le cas présent...Krateros, mon frère, que t'a revelé ce viel Ermite pour ébranler ta foi en nos Oracles, eux qui représentent notre Majesté ?


Le silence succéda a cette question...l'Eridan allait-il partir en marche indepandament de l'Armée d'Hadès? Allait-elle rechercher ce vieux fou pour tirer de lui tout ce qui pourrait élucider le mystère? personne ne le sqavait, tout était désormais lié à...La Destinée du Capitaine de l'Eridan : Krateros.

Alucard
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par krateros le Lun 27 Mar 2006 - 23:50

Skrii était arrivé dans la grotte, et cela me réjouissait. Plus le nombre de spectres allait être important, plus la vérité sera révélée à tous rapidement.

Le ton du Kaal me gênait quelque peu, et sa manière de m’avoir pris de force par l’épaule d’une manière exaltée ne m’avait pas plut. Il était trop fougueux, mais c’était avant tout un ami, et je lui devais une réponse, comme a tous les autres, et c’était normal, après ce que je venais de dire.
S’étant calmé après la prise de parole de Skrii, Alucard avait protégé la salle de toutes intrusions télépathiques, et je l’en remerciais d’un signe de tête.


“-Vos craintes sont justifiées. Mais vos questions, qui certes, mériteraient des réponses, ne peuvent être éclaircies pour le moment.
Si le sage Philoctète m’a choisi moi pour porter ce message, vous pouvez lui faire confiance, c’est assurément justifié ; sachant qu’il vous connaît tous.


Je regardais alors Alucard.

“- Même toi Alucard. Et il sait que tu ne me rejoindras pas dans le mouvement des insurgés, et je le sais aussi. Mais ce que je sais moi, c’est qu’avant de rester général des armées d’Hadès, tu restes un ami, un frère, et un homme de confiance. Nous nous reverrons très bientôt, n’est crainte.

Je m’approchais alors de lui et lui tendis une lettre, et lui chuchota d’un ton très bas a l’oreille :

”- Ne l’ouvre que dans une semaine, a partir de ce jour. C’est moi qui reprendrais contact avec toi.

Je me tins alors au centre de salle, et prononça ces mots :

“- Je vais bientôt partir, le temps de finir cette conversation, de rassembler quelques affaires et de dire au revoir a cet endroit que je chéri tant.
Mais avant, je veux vous expliquer mes desseins.
Suite a ma découverte sur la réelle nature des oracles d’Hadès, je préfère quitter la légion, et abandonner mon titre de responsable, ainsi que mes fonctions, car je ne puis continuer a servir Hadès de cette manière, par le biais d’usurpateurs. Je vous invite a me suivre dans ma quête pour le rétablissement de la vérité et de la justice, qui commencera bientôt. Avant cela, il faut que je rejoigne Philoctète et finir de régler quelques affaires avec lui.
Je vais surement être traqué et pourchassé, on me fera passer pour fou et usurpateur, mais sachez ; enfin c’est ridicule vous le savez déjà, que je ne le suis pas.


J’attend maintenant que ceux voulant partir avec moi maintenant en toute hâte se fassent connaître, je les emmènerais avec moi pour, ensemble, poser les bases du mouvement des insurgés. J’attendrais les autres avec patience. Mon dernier ordre est de rassembler le plus grand nombre de spectres possible pour, dans un avenir proche, évincer le pouvoir des oracles. Je m’en remet a vous, amis. Faites le savoir, partout, n’importe ou. Et ayez foi. Foi en sa majesté Hadès !


Je m’assis alors, et tous les spectres de la salle s’assirent également, solennellement.
J’attendais leurs dernières remarques et leurs derniers vœux, pour ma dernière assemblée en tant que capitaine de l’Eridan.



krateros
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par Alucard le Mar 28 Mar 2006 - 8:43

Ainsi, il avait déjà fait son choix...

*Impatient...Précipité...La Sagesse t'aurait donc été oté au contact de la Connaissance? Mon frère je crois que tu n'es pas encore apte a supporter l'ultime vérité...L'ultime Secret que les Dieux protègent mieux que tout autres terres ou objets : notre véritable Histoire...*

Prenant discretement la lettre en la plaçant avec précaution a l'intérieur de la cape, il siffla entre ses dents :

"Soit mon Ami...Il en sera ainsi...*

Le général se releva alors de toute sa hauteur, retira sa longue et lourde cape de voyage qu'il n'avait pas encore ôté, préssé par le temps. Ces cheveux immaculés avaient été finiment peigné, renplendissant ainsi et s'accordant parfaitement avec le visage pâle de l'Athénien.
Posant une main sur l'épaule du capitaine de legion, il lui dit, en le fixant du regard :


"Suis ta Destiné. Aujourd'hui ce n'est ni un frère, ni un ami que je perd, mais bel et bien un fils qui vient de prendre son envol. Soit prudent, les Oracles prendront connaissance de ta fuite, et certains esprits faibles seront sondés pour connaître tes raisons. Nous ne pourrons veiller sur tout nos secrets, je sacrifierais donc les raisons de ton départ au profit de la protection de nos projets et de nos desseins. Fais moi confiance mon frère, nous ne t'abandonnerons pas, nous sommes lié par le serment du Sang, même la Mort ne pourrait nous separer."

Alucard balaya du regard la salle, puis ajouta d'une voix dure et autoritaire qui s'adoucit sur la fin :

"Que ceux qui préfèrent suivre et épauler Krateros se manifestent, mais sachez que les remords seront inutiles par la suite ! Choisissez avec votre coeur, mais prenez conscience que jamais nous ne pourrons être séparé. Notre Serment, aussi puissant soit-il, nous forcera un jour a nous réunir a nouveau, dans cette grotte et a combattre comme de nombreuses fois nous l'avons fait. Mais cette fois çi, nous ne combattrons plus pour les Oracles, nous feront couler notre Sang pour l'Empereur Noir !
Choisissez ! L'Eridan subi un choc, mais avec notre Volonté, il sera surmonté. Que votre Loyauté vous pousse vers les Sommet ! Que notre Fraternité nous permette de luter face aux vents et a la lacheté ! Et que nos coeur demeurent mélé à l'Eternité ! Ainsi la legion Eridan restera le rêve de ceux qui l'ont engendré..."


Une larme scintilla dans les yeux aux ton violacés du Général. Se tassant dans l'ombre, il fit mine de s'éclipser. Un murmure suivit néanmoins :

"Bonne chances mes frères..."

Alucard
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par Skrii le Mar 28 Mar 2006 - 10:16

[HRP]Je me permets de coller le msg laissé par L'Olath sur le forum général pour garder une cohérence temporelle... J'attends aussi les réactions de Mugen et Godaime avant de poster ma descision...[/HRP]

L'olath a écrit: L'Olath sortit des ombres. Nul autre que lui s'étonna de le voir apparaitre ainssi. Son visage, habituelement crispé de folie, portais les stigmate d'un boulversement


*- Comment osez vous ainssi mettre en doute nos oracles ! Vous défier une autorité que vous ne pouvez comprendre. Abomination !*

l'Olath marqua une pause. De ses yeux, brulait une rage indéscriptible. Son dos se vouta et c'est d'une voix stridente qu'il ajouta

*-Qui d'autre qu'un fou accepterait de vous suivre !*

Alors L'Olath rigola d'un rire désagréable. Le genre de rire qui vous donne la chair de poule... Celui qui revient vous hanter lorsque seul, vous cherchez un endroit sur... Le rire d'un dément. Du fou d'hadès.

Skrii
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par krateros le Mer 29 Mar 2006 - 16:07

L’olath était sorti de l’ombre, mais je savais bien qu’il m’écoutait ; car cela faisait longtemps qu’il patientait dans la grotte, avant même notre arrivée a tous.
Mais personne d’autre que lui ne prit la parole. Ils restèrent tous silencieux, après le retrait d’Alucard, et le rire de l’Olath.
Ils avaient peur. Et, ils ne savaient quoi penser avec les maigres informations que j’avais pu leur donner. Mais je ne devais ni leur révéler l’endroit ou vivait Philoctète, ni même les desseins de celui-ci, et encore moins les miens. Je pouvais aisément comprendre leur réaction. Seul l’olath, le courageux ou l’inconscient, pouvait me suivre dans cette entreprise.



Je me levais après ce long silence, doucement, et parcourus la salle. Je l’admirais, avec le fleuve qui la traversait… Mais il fallait que je fasse vite. Bientôt, on allait me traquer.
Je sortis de la salle de repos pour me diriger vers la salle de réunion, faiblement éclairée et vide. Je pris mes armes, les lames jumelles Hymélion, et je contemplais quelque instant mon siège de responsable, l’étendard de la légion flottant au dessus de celui-ci.
Je ne pus m’empêcher de verser une larme, qui tomba lourdement sur le blason de soie disposé au pied du grand fauteuil de chêne.
J’adressais alors une courte prière pour le fleuve, et pour mes frères et amis spectres.

J’étais tiraillé entre un sentiment de résignation et de haine, révolté mais triste. Mes frères allaient continuer leurs vies, un sombre bandeau continuant de les aveugler, et je ne pouvais rien faire. C’était normal qu’ils continuent et qu’ils veulent continuer a servir les oracles, pour qui ils sont censés être la voix d’Hadès. Que faire des palabres de Krateros, tant bien même soit-il notre chef ? Il n’est lui aussi qu’un serviteur.

Je remis mon armure de gardien des enfers, et j’espérais bien l’emporter avec moi avant mon bannissement. Je défi le petit blason que m’avait fait le forgeron Pirithoos, et le posa sur mon siège. Enfin, sur le siège en chêne.

Je revins alors dans la salle des messages, ou tous les spectres étaient restés silencieux, sans doutes méditaient-ils


”- Si vous ne voyez rien a ajouter mes amis, je vais partir sur le champ, car le temps est contre moi. Je ne nommerais pas de responsable car je n’en ai pas le pouvoir et je ne nommerais pas d’intendant, aussitôt destitué par les oracles. Organisez-vous du mieux que vous le pouvez, mais pour cela je vous fait assez confiance pour savoir que vous n’aurez aucun mal a vous sortir de cette situation."

J’agissais encore comme le chef de la légion, et je voulais contenir mes émotions, aussi violentes soient-elles…

krateros
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par Alucard le Mer 29 Mar 2006 - 16:23

Le coeur lourd, résistant à la pression que subissait son âme, Alucard tonna d'une voix autoritaire, tremblantes, presque chancelante sur les derniers mots, prononcé sans grande conviction :

"Krateros ! T'appeller traitre serait te comparer a ceux qui nous on abandonné pour d'autres, alors que toi tu ne fais que partir vers la solitude. Je te désignerais donc comme un lâche qui a préféré fuir plutôt que d'affronter la menace que tu avais, d'après tes dires, découverte. Frère sans vertu, pars donc vers l'incconu! Si nos regards se croisent, ton sang ne coulera pas, car je ne lacère pas le corps de ceux qui tremblent face au danger et se laissent dominer par la lacheté !"

Les yeux brillants , caché néanmoins par la pénombre, tout comme son visage crispé et mélancolique, il ajouta, l'air brisé :

"Le Général de la Funeste Armée de sa majesté Hadès t'ordonne de partir insurgé !"

Ces mots résonnèrent dans la salle, le cosmos de l'Athénien brulait, mais ses larmes allaient bientôt éteindre ce feu ardent...Ainsi, Alucard venait a nouveau de perdre un frère, tout comme ce fut le cas lors de son départ du Parthénon...Sa vie n'était donc qu'une lamentation sans fin?

Alucard
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par Skrii le Mer 29 Mar 2006 - 16:55

Alors que Krateros nous s'apprêtais a quitter définitivement les lieux, mes yeux étaient rivés au blason posé au sol et je ne pouvais me résoudre à regarder le capitaine en face.

Une larme coula sur ma joue alors que ma bouche ne réussisait à pronocer les mots qui tourbillonaient dans mon esprit.

* Au revoir, Krateros. Puisses-tu trouver l'apaisement grâce a ce Philocrète. je ne suis pas prêt à te suivre.....
Je ne...
Je ne suis pas...
... pas assez fort...*


Je cachais mon visage dans mes mains pour dissimuler mes sanglots et me levais quelques instants plus tard.


- Je préfères ne pas en savoir d'avantage ainsi je pourrais être honnête si l'on m'interroge. Sachez que je respecte votre choix et que je n'éprouve aucune animosité envers vous. mais il serait plus prudent pour vous de quitter le lieux au plus vite. Au revoir, mes frères...

les derniers mots que j'avais prononcés m'avait arraché le coeur mais il me fallait les quitter.

Je me dirigeais donc d'un pas décidé vers la sortie et franchis la porte sans un regard en arrière.


Arrow Mont olympe

Skrii
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salle de repos et des messages.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum